Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Palladium et répartition [Kr]



  1. #1
    Yodeg

    Palladium et répartition [Kr]


    ------

    Salut!
    Je bosse actuellement sur le remplissages des sous-couches électroniques selon Klechkowski. Et donc pour m'entraîner un peu j'ai pris un élément au hasard et je suis tombé sur le palladium donc à Z=46.
    Donc, je me dis 46 électrons et je remplis mes sous-couches pour obtenir :
    1s² 2s² 2p6 3s² 3p6 4s² 3d10 4p6 5s² 4d8 donc 46 électrons.

    Problème : Ma calculatrice m'indique 4d10.
    Donc, où me suis-je trompé? Il ne faut pas partir de 1s et remplir sous-couche par sous-couche?

    J'ai une formule pour remplir le bloc d qui est : ns^x(n-1)^y avec x compris entre 0 et 2 inclus et y entre 1 et 10 inclus donc je suis un peu dans le flou car il est aussi mentionné de remplir les couches en suivant l'ordre 1s;2s;2p...

    Pourriez-vous m'expliquer svp?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Eudes

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Wouaw je savais pas que ça existait les calculatrices à répartition de Klechkowski! On n'arrête plus le progrès...

    En théorie ce que tu as fait est juste : il s'agit de la configuration figée (ou jsais plus comment on l'appelle). Cependant, en pratique (dans la réalité, pour être plus claire), il est préférable pour des questions de stabilité d'avoir une couche d remplie, ce qui explique le réarrangement des électrons de 5s vers 4d : c'est la configuration relaxée.
    Ce même phénomène explique que le cuivre (et tous les éléments de sa colonne) ait une configuration [Ar] 5s1 4d10

    J'imagine que ta calculatrice a été configurée sur les faits pratiques, ceci explique cela

  4. #3
    Yodeg

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Ah d'accord.
    Ouf contente de voir que je ne me trompais pas.
    En gros, on ne met pas toutes les couches devant car ce serait trop long?

  5. #4
    Eudes

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Tu ne t'es pas trompée quant à la configuration figée, mais la relaxée c'est autre chose! La configuration relaxée du palladium est bien [Kr] 4d10
    Pour l'écriture des couches, tu peux écrire le gaz parfait correspondant à la ligne précédente et rajouter les couches les plus externes, ou tout écrire depuis le début, comme tu veux.
    C'est sûr que, sinon, plus tu descends dans le tableau, plus c'est long à écrire

  6. #5
    Yodeg

    Re : Palladium et répartition [Kr]


    Merci de m'avoir répondu ça m'a bien aidé.
    Une dernière chose cependant à propos des liaisons covalentes :
    quelle est la différence entre liaison Pi et liaison Sigma?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Eudes

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Des différences y en a beaucoup !
    Essaye de visualiser dans l'espace les liaisons (je sais pas si tu vois à quoi elles ressemblent...). Une fois que tu vois à quoi ressemble une liaison pi et une sigma, tu comprends pourquoi la première est rigide, tandis que l'autre non.
    A cause des liaisons pi, tu ne peux pas avoir de rotation dans une double liaison, tandis que dans une liaison sigma, si (sauf s'il s'agit d'un forme soumise à tensions, comme un cycle)

  9. Publicité
  10. #7
    Yodeg

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Euh non je ne vois pas à quoi elles ressemblent...
    J'ai cherché et j'ai trouvé ceci :

    "simple liaison = liaison sigma.
    double ou triple liaison = liaison Pi. "

  11. #8
    Eudes

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Pourtant c'était la 1ère réponse sur google images
    Liaison Pi : http://upload.wikimedia.org/wikipedi...son_pi.svg.png

    Liaison sigma : http://cecnbouvier.educanet2.ch/chim...gmabonding.jpg

    En effet, de façon générale les liaisons simples sont des sigma, c'est pour ça qu'elles peuvent tourner sur elles-mêmes librement, tandis que les Pi, regarde bien le dessin tu comprendras pourquoi la liaison est figée, sont "immobiles". Et comme les liaisons Pi constituent (en partie) les liaisons doubles et triples, c'est pour ça que celles-ci sont immobiles .
    Alors j'explique juste pour le "en partie" : les dbles ou triples liaisons comportent UNE liaison pi, et un (pour les dlbes) ou deux (pr les triples) liaisons sigma

  12. #9
    moco

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    la première liaison entre deux atomes est toujours sigma. La deuxième et la troisième, s'il y en a sont toujours des liaisons pi.
    Les liaisons dans H2, H2O, CH4, sont toutes de type sigma.
    Les liaisons entre C et O dans CO2 sont doubles. La première est de type sigma, la deuxième est de type pi.
    Dans la molécule d'éthène CH2=CH2, les liaisons entre C et H sont sigma. La double liaison entre les deux atomes C est faite d'une liaison sigma et d'une liaison pi.

  13. #10
    Yodeg

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Ok merci pour vos réponses.
    Donc en résumé on a d'abord une liaison Sigma entre nos deux atomes : cette liaison sigma peut tourner si j'ai bien compris et après, viennent s'ajouter les liaisons Pi rigides

  14. #11
    Eudes

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    Oui, c'est ça : dès que tu as une liaison pi, la liaison devient rigide à cause des deux "ponts" électroniques : si tu tournes la liaison, tu déformes et tu casses ces ponts.

  15. #12
    Yodeg

    Re : Palladium et répartition [Kr]

    mais si nous avons une double liaison, comment savoir laquelle est la Pi et laquelle est la Sigma?

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. palladium caractéristique
    Par mark2 dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/05/2008, 18h49
  2. Palladium
    Par GTA87 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/02/2008, 08h20
  3. palladium
    Par Lascazas dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/08/2007, 19h59
  4. Chimie du palladium
    Par stef dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/02/2007, 19h53
  5. le Palladium
    Par sissi dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/01/2005, 23h11