Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

métal de transition



  1. #1
    neradol

    métal de transition


    ------

    Bonjour, qu'est-ce qu'un métal de tansition exactement?

    La différence avec un autre métal se situe-elle dans sa config. éléctronique?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ferji

    Re : métal de transition

    bonjour
    je vous invites à lire ce document qui resume tout :

    Métal de transition
    Les 30 éléments chimiques de numéro atomique 21 à 30, 39 à 48, et 71 à 80 sont communément appelés les métaux de transition. Ce nom provient de leurs positions dans le tableau périodique des éléments, qui représente l'addition successive d'un électron dans l'orbitale d des atomes lorsqu'on passe de l'un à l'autre à travers la période. Les métaux de transition sont chimiquement définis comme :
    « les éléments qui forment au moins un ion avec une sous-couche d partiellement remplie. »

    Propriétés chimiques
    Les éléments de transition ont en général une forte densité, une température de fusion et de vaporisation élevée. Ces propriétés proviennent de la capacité des électrons de la couche d de se délocaliser dans le réseau métallique. Dans les substances métalliques, plus le nombre d'électrons partagés entre les noyaux est grand, plus fort est le métal.
    Voici quatre caractéristiques communes des métaux de transition :
    ils forment des composés colorés ;
    ils possèdent de nombreux états d'oxydation ;
    ce sont de bons catalyseurs ;
    ils peuvent former des complexes.

    États d'oxydation variables
    Comparé aux métaux alcalino-terreux (groupe 2) tel que le calcium, les métaux de transition peuvent former des ions avec une grande variété d'état d'oxydation. Le calcium typiquement ne perd pas plus de deux électrons, alors qu'un métal de transition peut en perdre jusqu'à neuf. On peut en comprendre la raison en étudiant les potentiels de ionisation des deux groupes. L'énergie requise pour enlever un électron du calcium est faible jusqu'à ce que l'on commence à enlever des électrons sous les deux électrons de sa couche s. En fait Ca3+ a une telle énergie de ionisation qu'on ne le trouve pas naturellement. En revanche avec un élément comme le vanadium on observe une augmentation linéaire de l'énergie d'ionisation entre les orbitales s et d, ceci étant due à la très faible différence énergétique entre les orbitales 3d et 4s.
    Certains motifs peuvent être observés à travers une période des métaux de transition:
    Le nombre d'état d'oxydation de chaque ion augmente jusqu'au manganèse, puis diminue. Cette chute est provoquée par la plus forte attraction des protons du noyau sur les électrons, les rendant plus difficile à arracher.
    Quand un élément est dans un faible état d'oxydation, on peut le trouver sous forme d'ion simple. En revanche pour les états d'oxydation les plus élevés on le trouve souvent sous forme de composés liés de manière covalente à l'oxygène ou au fluor.

  4. #3
    Caribof

    Re : métal de transition

    Citation Envoyé par ferji
    bonjour
    je vous invites à lire ce document qui resume tout :

    Métal de transition
    Les 30 éléments chimiques de numéro atomique 21 à 30, 39 à 48, et 71 à 80 sont communément appelés les métaux de transition [...] Les métaux de transition sont chimiquement définis comme :
    « les éléments qui forment au moins un ion avec une sous-couche d partiellement remplie. »
    Il y a une légère contradiction (pas grave et finalement peu de chimistes connaissent cette subtilité).
    Le zinc Zn, le Cadmium Cd et le mercure Hg, qui font partie de la dernière colonne du bloc d, n'ont pas d'ions stables où le métal possède une sous-couche d partiellement remplie (seulement des degrés d'oxydation +1 et +2). Ces trois métaux ne sont donc, par définition, pas des métaux de transition, même si l'amalgame bloc d / métaux de transition se retrouve même dans certains bouquins.

  5. #4
    ArtAttack

    Re : métal de transition

    Dans ce cas, l'argent en fait-il parti ?
    Il est en 4d10 5s1 et forme l'ion Ag+.

  6. #5
    reinette

    Re : métal de transition

    Etant la definition admise non. On peut remarquer que l'argent n'a pas vraiment les memes proprietes que le cuivre ou l'or en ce qui concerne la chimie de coordination. C'est donc cohérent.

    Personnellement, je suis de l'avi de simplifier le tout et de parler par bloc : metaux de transition = bloc d (ils font transition entre le bloc s et le bloc p). Je te remercie donc pour cet exemple, je cherchais un contre argument plus compliqué !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Caribof

    Re : métal de transition

    aaaah.... "transition or not transition...?"
    LA question qui fera les chimistes pendant plus de 200 ans...

  9. Publicité
  10. #7
    reinette

    Re : métal de transition

    j'adore cette question

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Blocage transition G1/S
    Par Morphine dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/05/2006, 18h27
  2. Transition du second ordre
    Par Calamity dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/03/2006, 14h49
  3. Verre Transition
    Par invite72410984 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/02/2006, 20h29
  4. transition de conifold
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2005, 08h31
  5. metal et metal de transition
    Par samantha dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/10/2004, 13h38