Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Souffler sur une bougie pour l'éteindre



  1. #1
    invite56778587

    Souffler sur une bougie pour l'éteindre


    ------

    Bonjour ! Tout le monde connaît le triangle du feu:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Combustion#Triangle_du_feu
    Une question me vient... Quand on souffle sur une bougie pour l'éteindre (ou qu'on utilise le souffle de l'explosion d'un pack de dynamite pour éteindre un puit de pétrole en feu au Koweït par exemple ^^), sur quel côté du triangle joue-t-on ?
    On supprime le combustible ? Non, car souffler sur un bougie ne va pas faire disparaître la mèche et le cire...
    On enlève le comburant ? Ça m'étonnerait, car même si le souffle de l'air expiré ou d'une explosion est riche en CO2 et pauvre en O2 (à cause de la respiration pour le premier, de la combustion ayant provoqué l'explosion de la dynamite pour l'autre, même si dans ce cas je suis moins sûr ^^), je ne pense pas que cela soit suffisant pour éteindre une flamme...
    On supprime l'énergie d'activation ? Que l'explosion de dynamite (très exothermique... enfin je pense) puisse refroidir un puit de pétrole qui brûle à plusieurs milliers de degrés en une fraction de seconde me laisse perplexe...
    Je pense qu'on peut tenir le même raisonnenement pour la bougie, même si c'est moins évident.

    Tout ça pour dire qu'au final... Ben je ne trouve pas d'explication satisfaisante... C'est pourquoi je m'adresse à vous. A vos claviers !

    Et merci d'avance pour vos réponses !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    C'est une question intéressante que tu poses là.
    Je n'ai pas étudié particulièrement cette question, mais je dirais que, à mon avis, c'est une question de température.
    Pour que la flamme de la bougie brûle, il faut que le gaz sortant de la mèche soit à haute température, peut-être 300°C à 400°C. Si on souffle sur la mèche, on refroidit la mèche et le gaz alentour au-dessous de la température d'auto-inflammation du dit gaz, et la cire bout sans s'enflammer.
    J'imagine que le souffle de l'explosion sur un puits de pétrole fait pareil.
    Je ne suis pas sûr d'avoir raison.

  4. #3
    Taz64

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Bonne question !
    Sans fondement scientifique, juste une piste de travail :
    Tu supprimes (ou au moins diminue la quantité) de comburant. En effet, tu souffles du CO2... Et la dynamite dégage une grande quantité de gaz également durant l'explosion.
    Tu supprimes la source, c'est à dire la flamme par le souffle et ensuite l'énergie n'est pas suffisante pour redémarrer le feux.

  5. #4
    pi-r2

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    C 'est juste un effet de refroidissement. La preuve, l'effet dépend principalement de la vitesse du souffle.
    Le CO2 expiré n'est pas en cause. La preuve: on peut raviver des braises en soufflant dessus (par augmentation de la quantité d'oxygène apporté).
    Le souffle est à double tranchant: un souffle insuffisamment fort augmente l'intensité du feu (incendies dans le midi).
    Les bonnes idées triomphent toujours... C'est à cela qu'on reconnait qu'elles étaient bonnes !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Anacarsis_47

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Citation Envoyé par pi-r2 Voir le message
    C 'est juste un effet de refroidissement. La preuve, l'effet dépend principalement de la vitesse du souffle.
    Le CO2 expiré n'est pas en cause. La preuve: on peut raviver des braises en soufflant dessus (par augmentation de la quantité d'oxygène apporté).
    Le souffle est à double tranchant: un souffle insuffisamment fort augmente l'intensité du feu (incendies dans le midi).
    parce que un flux faible favorise la convection en défaveur du régime laminaire. l'apport en oxygène est du coup plus élévé et cela active la combustion. cependant le flux d'air/comburant froid diminue l'énergie dans la flamme qui concoure à franchir la barrière d'activation thermique. On a donc un point critique au dessus duquel l'effet "bénéfique" de la convection est détruit par les déperditions de chaleur engendrés par le flux de gaz froids.

    La réponse par rapport au "triangle de feu" est donc la perte d'énergie d'activation pour le maintient de l'auto-combustion de la bougie.

    cordialement,

  8. #6
    apzo11

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Bonjour,
    J'ai lu dernièrement mais je ne sais plus ou, que l'extinction d'un puits se fait en supprimant le comburant (l'air). L'explosion provoque d'abord une surpression et ensuite une forte dépression (absence d'air) et donc extinction.
    Donc ce ne "serait" pas le même principe que l'extinction d'une bougie.
    A confirmer!!!
    apzo11

  9. Publicité
  10. #7
    FC05

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    La flamme a une vitesse de progression.

    Une expérience facile à faire (mais dangereuse ! A faire en extérieur uniquement en présence d'un adulte si on est mineur) : allumer le jet d'une bombe aérosol.
    On voit clairement que si l'on augmente la vitesse du jet, la flamme s'éloigne de la bombe pour finallement s'éteindre. On décolle la flamme.


    Dans le cas du souffle, c'est exactement la même chose. De fait on sépare l'énergie du mélange combustible-comburant.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  11. #8
    apzo11

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Bonjour,
    >Je ne comprends pas ton analogie.
    Pour qu'il y ai combution il faut
    étincelle ou échaffement, combustible et comburant
    un souffle élimine le comburant.
    mais en appuyant de plus en plus fort tu augmentes le débit et je ne comprends si c'est le manque de combustible ou carburant qui pose problème.
    apzo11

  12. #9
    FC05

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    En fait la flamme pour s'entretenir a besoin de la chaleur fournie par les molécules qui ont brûlé précédemment. Cette chaleur (et les radicaux libres générés pas la réaction) diffuse et peut faire que la flamme peut se déplacer.
    Dans le cas de la bombe aérosol, la flamme remonte le flux. Donc, même si elle apparaît immobile dans notre référentiel, elle se déplace.

    En augmentant le débit, tu éloignes la zone suffisamment énergétique de la zone où le mélange a une composition qui permet la combustion.

    Donc en soufflant une flamme on sépare la partie énergie du mélange combustible-comburant.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  13. #10
    apzo11

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Je commence à comprendre:
    j'imagine un puits de pétrole en feu
    1- grosse explosion (dynamite)
    2 la boule de feu (petrole + O2) est envoyé 100 mètres plus loin, cette boule s'éteint faute de pétrole
    3 au niveau du puits manque de chaleur puisque la boule de feu est parti: ll reste une fuite de pétrole.
    Est ce bien cela?
    apzo11

  14. #11
    FC05

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Tout à fait.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  15. #12
    invite56778587

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Merci à tous pour vos réponses, ça me permet d'y voir plus clair !
    Ok ok... Donc ouais pour résumer, comme apzo11, le souffle provoque la séparation dans l'espace du combustible et de l'énergie, en "poussant les molécules chaudes" loin de la mèche.
    Le triangle est brisé : là où il y a l'air chaud (l'énergie), il n'y a rien à brûler (que de l'air) : absence de combustible.
    Là où il a le combustible, il n'y a plus d'énergie, car celle-ci a été chassé par le souffle : absence d'énergie.

    Et cette explication marche pour la flamme d'une bougie, les puits de pétroles du Koweït et même une bombe aérosol avec un fort débit.

    Et quid de la première explication d'apzo11, selon laquelle une explosion entraine une surpression suivie d'une dépression, zone dans laquelle la "concentration en gaz" est trop faible, ce qui provoque l'extinction du feu (suppression du comburant) ?

    Encore merci à tous pour vos réponses !

  16. Publicité
  17. #13
    FC05

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Pour l'explication d'apzo 11, je ne l'avais jamais entendue. Mon explication se place principalement au niveau du déplacement de matière alors que la sienne se place au niveau de l'onde de choc.

    Il est clair que les variation de pression peuvent agir. Notamment la dépression qui en plus engendre un refroidissement du gaz ... à voir.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  18. #14
    invite56778587

    Re : Souffler sur une bougie pour l'éteindre

    Ok donc ça joue peut-être, mais rien de sûr donc on va oublier ^^

    Ben merci tout le monde d'avoir répondu, notamment FC05 pour la clarté et les explications

Discussions similaires

  1. Réponses: 15
    Dernier message: 08/07/2010, 20h50
  2. Souffler air chaud d'un poele avec une DF
    Par matmac dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/12/2008, 08h43
  3. [Blanc] Problème de bougie sur une plaque à gaz Neff
    Par Ulysse13 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/12/2008, 16h21
  4. souffler dans la bouche d'un nouveau-né pour qu'il pleure
    Par kelkuun dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/12/2007, 10h00
  5. Opportunity : un bras en moins et une bougie en plus sur Mars
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/12/2005, 15h57