Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Chimiosélectivité



  1. #1
    lolh2

    Chimiosélectivité


    ------

    Bonjour, lors de la synthèse du paracétamol pourquoi la réaction se passe au niveau de l'amine lié au cycle aromatique et non pas au niveau de l'alcool lié au cycle aromatique? L'oxygène est pourtant plus électronégatif que l'azote...

    J'avoue que je sèche.

    Merci de votre aide.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ProCar

    Re : Chimiosélectivité

    Salut,

    Attention à ne pas confondre électronégativité et nucléophilie. L'azote est certes moins électronégatif que l'oxygène mais il est bien plus nucléophile !

  4. #3
    lolh2

    Re : Chimiosélectivité

    merci pour ta réponse. Je vais poursuivre car j'ai surement des lacunes. Pourquoi l'azote est donc plus nucléophile que l'oxygène? (je pensais que c'était lié à l'EN).

  5. #4
    HarleyApril

    Re : Chimiosélectivité

    un nucléophile doit donner ses électrons pour attaquer
    plus un élément est électronégatif, plus il préfère garder ses électrons

    cordialement

  6. #5
    val3

    Re : Chimiosélectivité

    Bonjour,

    Vous pouvez aussi utiliser la théorie des orbitales frontières (OF) où l'on considère que les deux interactions principales entre les deux réactifs se font entre la basse vacante (LUMO) de l'un et la plus haute occupée de l'autre (HOMO). Un simple calcul de Hückel permet d'estimer les niveaux d'energie du 4 aminophénol et de l'anhydride acétique. Il existe beaucoup de calculateurs de Hückel sur le net, voir HuLiS par exemples où il suffit de dessiner la molécule pour en connaitre les niveaux d'énergies et, pour un niveau donné, la distribution des coefficients électroniques sur chaque atome (LCAO).

    On trouve ainsi que la plus petite différence d'énergie est entre la HOMO de l'aminophénol et la LUMO de l'anhydride acétique. C'est donc l'aminophénol qui va donner les électrons de liaison et l'anhydride acétique qui va les recevoir. La simplicité de la théorie des OF tient en ce qu'elle prédit que l'attaque va se faire entre l'atome pour lequel le coefficient de la HOMO est le plus fort et l'atome pour lequel le coefficient de la LUMO est le plus élevé. Dans le cas de votre réaction le plus fort coeff de la HOMO est sur l'azote (0.49) et le plus fort coeff de la LUMO est sur le carbone portant la double liaison avec O. C'est effectivement ce que l'on trouve expérimentalement.

    Bien sûr la théorie des OF est une simplification et elle ne fonctionne pas tout le temps, d'autant que le calcul des orbitales par Hückel est elle aussi une simplification. Cependant elle donne le bon résultat 4 fois sur 5 ce qui est une belle performance vue les simplifications et la facilité d'utilisation.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :