Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Dosage argentimétrique de l'oxychlorure de phosphore



  1. #1
    lotussss

    Bonjour,

    Le dosage argentimétrique de POCl3 s'effectue comme suit:
    tout d'abord on fait chauffer POCL3 à reflux avec de la NaOH 0.1N en excès pendant 1h. On refroidit, on acidifie le milieu avec 5ml de HNO3 65% et on ajoute 25ml d'AgNO3 0.1M. On chauffe encore à reflux pendant 15 minutes et on titre par de l'ammonium thiocyanate 0.1M en présence d'un indicateur au Fe.

    En fait quelque chose me gêne dans ce dosage. Pourquoi chauffe t-on la 2ème fois. Y aurait-il un rapport avec la solubilité d'AgCl?

    Merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    elfe vert

    Ca doit cristaliser ou precipiter donc on chauffe pour faciliter la dissolution.

  4. #3
    shaddock91

    AgCl précipité est insoluble dans HNO3..... Que dose-t-on les ions Ag+ restants ??

  5. #4
    lotussss

    Tout d'abord merci de m'accoder un peu de votre temps.

    Oui c'est cela en fait on effectue un dosage par retour des ions Ag+ n'ayant pas réagit. Le seul truc qui me gêne c'est qu'en effectuant ce dosage je ne trouve pas le bon résultat. (titre trop faible = chute de burette d'ammonium thiocyanate trop forte). J'ai lu dans un bouquin de chimie que si l'on ne filtrait pas le précipité d'AgCl on risquait de surdoser la quantité d'Ag+ lors du dosage car AgCl serait plus soluble que AgSCN, par conséquent AgCl se redissocierait augmentant ainsi la quantité d'Ag+ "libres". Mais dans le protocole que j'utilise on ne doit pas filtrer alors je cherche d'ou ça vient. Systématiquement le virage a lieu et disparait.....

    Si vous avez des infos, merci.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    shaddock91

    En effet il s'agit du dosage classique des chlorures par la méthode de CHARPENTIER-VOLHARD.

    J'ai retrouvé trace du protocole qui précise et confirme en remarques: "Le thiocyanate réagissant, avec le temps, sur le chlorure d'argent, il faut conduire la 2ème partie de ce dosage RAPIDEMENT, ou bien opérer sur le filtrat après séparation du précipité".

    Si vous êtes intéressé je peux vous fournir le protocole (qui date d'au moins 40 ans...)

  8. #6
    shaddock91

    Le chlorure d'argent précipité par cette méthode est initialement colloïdal, le passage par une courte ébullition (2 à 3 mn) et une agitation vigoureuse permet de "coaguler" (cristallisation ?) le précipité.
    La solution contenant le précipité doit être refroidie A L'ABRI DE LA LUMIERE à cause du caractère photosensible d'AgCl.

    Donc il se peut fort que si ces conditions ne sont pas tout à fait respectées qu'il y ait repassage en solution d'ions Ag+ en milieu nitrique pouvant provenir d'une décomposition partielle d'AgCl par la lumière.

    Mes réflexions rejoignent les votres.

    A titre de précision la solubilité d'AgCl est de 1,4 mg/l à 20°C et de 21,7 mg/l à 100°C.

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. dosage du phosphore total
    Par titi94 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/03/2010, 14h27
  2. Le phosphore
    Par doctorx dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/12/2007, 17h35
  3. phosphore
    Par totofrance dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/03/2007, 18h13
  4. Dosage du phosphore total
    Par Les anas dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/01/2005, 21h42
  5. Dosage du phosphore sérique ....
    Par chrome VI dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/05/2004, 18h22