Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Séparation du plomb et de l'antimoine



  1. #1
    Ftscie

    Séparation du plomb et de l'antimoine


    ------

    Bonjour. Je cherche une méthode (si possible relativement simple) pour séparer le plomb et l'antimoine d'un alliage plomb/antimoine autrement que par chauffage. In fine, le but serait d'obtenir les deux éléments séparément, à l'état pur. Merci par avance. (Notez que je suis nouveau sur ce forum, il est possible que je me sois trompé d'emplacement pour ce message.)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    moco

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    Bonsoir,
    Il n'y a aucun moyen de séparer directement le plomb et l'antimoine d'un alliage. La seule façon de procéder est de tout dissoudre dans de l'acide nitrique concentré. On obtient une solution de nitrate de plomb et il se forme de l'oxyde d'antimoine Sb2O3 qui est un peu soluble dans l'acide nitrique concentré, mais qui ne l'est plus du tout si on dilue la solution. Donc on récupère l'antimoine sous forme d'oxyde qu'on peut séparer par filtration.
    On peut récupérer le plomb en traitant la solution de nitrate de plomb par des feuilles de métal zinc qu'on trempe dans la solution. Le plomb se dépose en une sorte de mousse sur le zinc. On peut aussi électrolyser et le plomb se dépose à la cathode.
    Pour récupérer l'antimoine, on dissout la poudre d'oxyde d'antimoine dans de l'acide chlorhydrique concentré. On dilue un peu le résultat et on y trempe une plaque de zinc. L'antimoine se dépose à l'état élémentaire sur la plaque de zinc.

  4. #3
    Ftscie

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    Merci, je vais essayer de mettre en œuvre cette méthode.

  5. #4
    p7m13

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    HNO3 est particulièrement dangereux. La dissolution aboutit effectivement à une séparation Pb et Sb. Par contre, il est FAUX !! de dire qu'il n'y a aucun moyen de séparer Pb et Sb du binaire !!! Archi faux

  6. #5
    ecolami

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    Citation Envoyé par p7m13 Voir le message
    HNO3 est particulièrement dangereux. La dissolution aboutit effectivement à une séparation Pb et Sb. Par contre, il est FAUX !! de dire qu'il n'y a aucun moyen de séparer Pb et Sb du binaire !!! Archi faux
    Bonjour,
    Aprés avoir lu que c'était +archi faux+ on s'attend a trouver la ou les méthodes a employer.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    40CDV20

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    Aprés avoir lu que c'était +archi faux+ on s'attend a trouver la ou les méthodes a employer.
    Bsr,
    Je ne sais pas quelle est la solution que détient p7m13, attendons donc de voir il semble sûr de son affaire. Une adaptation de la technique de purification du mercure par distillation sous vide, peut être ?

    Ce que propose Moco peut apparaître laborieux, mais je crains qu'il n'existe pas de méthode plus simple.
    En examinant les techniques d'électrométallurgie (il est bien entendu impossible de récupérer directement en une seule opération tout à la fois Pb° et Sb°), il se dégage deux options :

    -un électro-raffinage à anode soluble, le lingot d'alliage Pb°-Sb° sert en l'état d'anode, on récupère Pb° avec une bonne pureté sur une cathode de plomb pur et Sb° va au fond de la cuve sous forme de boues. Reste à formuler le bon électrolyte.
    -une séparation électrolytique à anode insoluble par épuisement d'un électrolyte adapté à partir de la dissolution obtenue par Moco. On récupère Pb° sur une cathode de plomb pur, le cation Sb demeure dans les boues. L'appauvrissement continu de l'électrolyte oblige à adapter en permanence les paramètres opératoires

    Je n'ai pas regardé plus loin la faisabilité, les deux options sont complexes à mettre en oeuvre et nécessitent un équipement à cent lieues de ce dont dispose le bricoleur lambda. Par ailleurs, elles ne dispensent pas d'une seconde phase opératoire chimique ou électrochimique pour isoler à son tour Sb°

    Quand on pratique ce genre de manip, la première chose à faire est de tracer diverses courbes de polarisation pour établir un état des lieux. Ceci permet de statuer sur l’intérêt ou non de la mise en oeuvre de techniques d'optimisation, visant principalement à ajuster les tensions de décharge des cations métalliques (par ex. par formation de complexes)
    Tout ceci est bien compliqué et sans valeur marchande (il ne s'agit pas de métaux nobles ou coûteux), je conseille donc à Ftscie d'acheter un échantillon pur de chacun des deux métaux et d'oublier tout ça,...
    Cdt

  9. Publicité
  10. #7
    40CDV20

    Re : Séparation du plomb et de l'antimoine

    Citation Envoyé par 40CDV20 Voir le message
    Bsr,
    Je ne sais pas quelle est la solution que détient p7m13, attendons donc de voir il semble sûr de son affaire. Une adaptation de la technique de purification du mercure par distillation sous vide, peut être ?
    Juste une précision, non pas que ne fonctionne pas avec le mercure mais ce n'est pas l'exemple qui colle à la situation. La distillation du zinc visant à éliminer les métaux d'accompagnement et toxiques de surcroît, le plomb et le cadmium est plus centrée. A noter, que l'on sait également séparer Zn et Cd par électro-raffinage
    Cdt

Discussions similaires

  1. Alliage etain plomb antimoine
    Par macb dans le forum Chimie
    Réponses: 12
    Dernier message: 14/05/2020, 08h31
  2. exo sur l'antimoine
    Par anne-chou dans le forum Chimie
    Réponses: 10
    Dernier message: 02/01/2012, 11h15
  3. antimoine
    Par morocanstyle dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/04/2009, 22h19
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 27/10/2007, 15h22
  5. triiodure d'antimoine
    Par doroty dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/10/2006, 15h38