Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Alliage Palladium/Ruthénium



  1. #1
    Bloody24

    Alliage Palladium/Ruthénium

    Bonjour à tous,


    J'ai lu qu'on utilisait du Ruthénium afin de durcir le Palladium, notamment dans la bijouterie. La question que je me pose est de quel type d'alliage peut-il s'agir (cas du Ruthénium/Palladium) ?

    Sachant que les deux métaux ont des rayons voisins => Alliage de substitution forcément. Le problème c'est qu'ils cristallisent dans deux structure différentes (et systèmes => CFC et HC) ce qui est un peu contradictoire.

    Quelqu'un peut m'expliquer ?

    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Resartus

    Re : Alliage Palladium/Ruthénium

    Bonjour,
    Je ne connais pas ces alliages, mais s'il y a deux systèmes de cristallisation, il me semble plus vraisemblable qu'il y ait deux phases non miscibles (malgré le fait que les rayons sont voisins) : des microcristaux riches en palladium avec un peu de ruthénium, et d'autres de ruthenium avec un peu de palladium, la dureté venant justement des frontières entre grains qui bloquent la propagation des dislocations.

    Il faut simplement que le pourcentage de ruthenium dans l'alliage soit suffisant pour que ces deux phases apparaissent...

    Après, j'imagine que si la vitesse de refroidissement est trop lente, cela doit augmenter la taille de ces grains et réduire la dureté....
    Dernière modification par Resartus ; 29/04/2017 à 13h25.
    Why, sometimes I've believed as many as six impossible things before breakfast

  4. #3
    40CDV20

    Re : Alliage Palladium/Ruthénium

    Bjr,
    Je ne savais pas qu'il était utilisé en bijouterie ce type d'alliage Pd/Ru, au premier motif que la malléabilité de Pt est dit on "divinement idéale" pour enchâsser de façon durable les gemmes.
    Bref, pour compléter ce qu'a justement dit Résartus, on ne sait toujours pas prévoir ce "genre de cuisine". Au mieux, on obtient un alliage binaire au pire rien !
    -une solution solide dite terminale ou un composé intermédiaire,
    -un mélange très homogène à l'échelle des grains, ou un eutectique si on préfère,
    -une séparation des métaux par densité. A noter, en condition de microgravité cette dernière situation est à revoir car il peut se constituer un "alliage apparent", néanmoins ses performances seront probablement médiocres.
    On dispose aujourd'hui d'une métallurgie des poudres qui est très au point et qui s'opère en non fusion franche ce qui permet de contourner maintes difficultés, par contre sur Pd/Ru je n'en ai pas la moindre idée et je doute que ce soit applicable à la réalisation de bijoux ?
    Cdt.

  5. #4
    ecolami

    Re : Alliage Palladium/Ruthénium

    Bonjour,
    Je suis etonné de voir le palladium employé en bijouterie c'est un métal sombre. Quant au ruthénium qui est un métal extremement rare je ne vois aucune raison de s'en servir en alliage pour obtenir un résultat particulièrement onéreux et inesthétique. Laissons aux chimistes ces deux métaux pour leur propriété de catalyseur irremplaçable.

  6. #5
    40CDV20

    Re : Alliage Palladium/Ruthénium

    Bsr,
    Je ne serais pas surpris que ce soit en rapport avec l'interdiction du nickel en joaillerie et qui était le pivot de la formulation des alliages d'ors blancs.
    Cdt.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Besoin d'aide.extraction de rhodium et ruthénium
    Par Lievin Tshimwanga dans le forum Chimie
    Réponses: 16
    Dernier message: 14/09/2017, 17h08
  2. TP synthèse complexe ruthénium
    Par petitpaume dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/03/2011, 21h40
  3. Alliage or-palladium : Exo aide
    Par john616 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/09/2010, 11h32
  4. ruthénium
    Par msafariamin dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/03/2009, 15h30
  5. le Palladium
    Par sissi dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/01/2005, 22h11