Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Roche vivante



  1. #1
    Therororo911

    Roche vivante


    ------

    bonjour,
    je voudrait améliorer se procédé http://www.tfhmagazine.com/saltwater-reef/feature-articles/creating-your-own-live-rock-full-article.htm mon idée un peut folle est d'ajouter des vermisels de riz dans le melange pour créer des chemins pour l'eau une fois les vermisels désintégré, comme une vrai roche vivante.
    Je me demandait comment optimiser la (désintégration?) des vermisels, sans ataquer la roche, qui ira en aquarium 2 mois plus tard, j'avait penser une petite dose d'eau de javel?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Therororo911

    Re : roche vivante

    j'ai oublier de dire merci à la fin

  4. #3
    40CDV20

    Re : roche vivante

    Bjr,
    A voir la "recette" à l'évidence l'objectif n'est pas compris.
    Il s'agit de créer des "blocs rocheux" participant tout à la fois au décors et à l'épuration biologique. Pour cette dernière fonction les conditions sont précises. Les porosités doivent êtres ouvertes (communicantes), de taille adaptée à une occupation par la faune bactériennes et "idéalement irriguées".
    La référence est le micron (um) qui correspond à "l'encombrement" de la star qu'est Escherichia-coli, sachant que la plage bactérienne est de l'ordre de 0.5 à 10 um. A titre de comparaison "l'encombrement" de l'ion nitrate NO3- que les bactéries anaérobies sont chargées de détruire est de l'ordre de 0.1-0.2 nanomètre soit environ 1-2 10^-4 um.
    On constate qu'il est totalement inutile de créer des "autoroutes" dans les dites pierres, car c'est le plus sûr moyen d’empêcher que s'installe un volume anaérobie. On retient généralement en marin un rédox autour de +350mV pour les poissons, jusqu'à + 425mV en récifal. C'est donc un milieu très oxydant et pour qu'une faune anaérobie s'installe il lui faut un sweet-home ou la valeur redox passe sous zéro.

    Pour en revenir à la question, on suppose que les vermicelles sont constitués pour part importante d'amidon de riz, lequel est faiblement soluble dans l'eau en formant des gels, ce qui ne convient pas. Faire réagir n produits réactifs sur de l'amidon conduit à des amidons modifiés qui font le bonheur de l'agroalimentaire,...à voir avec un chimiste d'ici !
    A ma connaissance le seul solvant "vrai" de l'amidon serait le DMSO, à confirmer, mais sans application vu le tarif. Reste donc de mon point de vue la pyrogénation qui doit être totale autour de +200°C, à supposer que les pierres encaissent le choc.
    Cdt

  5. #4
    Therororo911

    Re : Roche vivante

    à t'écouter je me rend compte que créer un millieux anaerobique est beacoup plus complexe que je pensait... au debut j'avait pensé trouver une solution pour faire "mousser" mon béton avec des bulles d'air mais le probleme est que le réseaux serait non-comunicant ce qui mavait fait abandoner cette idée.

    peut être que l'idée serait de créer de multiples fissures tout en gardant une certaine structure à la fin?

  6. #5
    40CDV20

    Re : Roche vivante

    Bjr,
    Il n'y a pas de solution miracle car il faut également que le produit final soit inerte vis à vis des occupants du bac. Ce qui apparaît fonctionner correctement est l'Aquaroche, technique qui s'apparente à une céramisation, ce qui la place hors de portée du bricoleur lambda. Sans parler de son prix !
    La grosse erreur est de ne pas considérer ce qui caractérise la faune bactérienne anaérobie qui est supposée s'implanter et faire le job.
    Pour avoir testé des dizaines de préparations, ce qui donne des résultats moyens à bons et réguliers tourne autour d'un mortier constitué de sable fin d'aragonite de ciment blanc CPA (éviter les gris qui contiennent des cendres +/- toxiques) et de micro-billes de perlite ou d'un polymère tel le polypropylène pour alléger le produit final. La principale contrainte avant emploi est d'éliminer les traces résiduelles de chaux libre. A noter, certains obtiennent également de bons résultats en substituant au CPA une résine époxydique bi-composant ce qui présente l'intérêt d'une mise en place plus rapide. Entre les deux options, la première demeure "travaillable" dans la mesure ou il est toujours possible de procéder à des attaques acides du sable mais également du CPA (solutions chlorhydrique diluée, acétique, citrique en solution à +50°C,....), quant à la seconde, quand la polymérisation est effectuée, comme on dit la "messe est dite".
    Cdt.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Therororo911

    Re : Roche vivante

    allo,
    si je comprend bien c'est le mélange de sable d'aragonite qui rend la roche perméable à l'eau?

  9. Publicité
  10. #7
    40CDV20

    Re : Roche vivante

    Bjr,
    Non pas exactement, c'est la façon de mettre en oeuvre. En reprenant des termes de génie civil, le but est de fabriquer des roches artificielles, poreuses mais pas trop, légères et perméables. Il ne s'agit donc pas de faire du béton mais plutôt un mortier qui ressemble fort à ce que l'on met en oeuvre pour fabriquer des blocs d'agglomérés ou parpaings.
    On prend un sable d’aragonite calibré 0-2mm (autant prendre du calcium et éviter la silice), du CPA blanc (c'est le plus pur) et si on souhaite alléger de la perlite qui est une roche expansée très hydrophile (sous forme de mini granulés de couleur blanche). A ce stade tout est minéral.
    On mélange tout ceci en limitant l'eau de gâchage au minimum pour obtenir une pâte qui ne coule pas et ne relargue pas d'eau au repos. L'ajustement se fait plus facilement en utilisant un vaporisateur.
    Ceci fait on façonne selon son besoin et son goût en compactant très fermement avec les mains. Si la préparation est optimale le mortier tient parfaitement la forme.
    On laisse sécher tranquillement une semaine hors courant d'air ou soleil. A partir de ce moment il est possible de contrôler ce qui a été fait en pesant le bloc sec et après immersion et égouttage.
    Cdt.

  11. #8
    Therororo911

    Re : Roche vivante

    un gros merci je vais faire des tests dans les prochaines semaines j'aime bien l'idée de la perlite !

Discussions similaires

  1. Matière...vivante..
    Par yxela dans le forum Chimie
    Réponses: 33
    Dernier message: 18/05/2014, 20h49
  2. polymèristion vivante
    Par abdellahi dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2010, 17h47
  3. polymerisation vivante
    Par baby1987 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/01/2010, 18h42
  4. planete vivante
    Par Dantferno dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/01/2010, 13h10