Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Ivoire artificiel



  1. #1
    polymerus

    Ivoire artificiel


    ------

    Bonjour, je souhaiterai fabriquer de l'ivoire artificiel selon une méthode d'il y a deux siècles (plusieurs méthodes existent, mais celle-ci est la seule faisable avec mes moyens):

    ivoire art1.JPG

    Le problème, c'est que les instructions sont très sommaires, et il n'est dit nulle part à quel moment et sous quelle forme doit-on incorporer la gélatine au mélange. Surtout qu’apparemment, il ne faut pas traîner dans l’enchaînement des étapes à suivre. C'est pourquoi je demande de l'aide ici car mes connaissances sont celles d'un amateur.

    J'ai obtenu une solution d'acide phosphorique à 1.15 de densité en diluant de l'acide phosphorique du commerce à 85% avec de l'eau déminéralisée en utilisant un densimètre.
    J'ai éteins de la chaux vive (99%) avec juste assez d'eau et attendu 5 minutes, puis j'ai ajouté la solution d'acide phosphorique à 1.15 de densité (aucune réaction) en commençant à mélanger avec un mixeur électrique.
    J'ai ajouté progressivement au mélange le reste d'eau + les autres matières dont la gélatine de porc en poudre (240 bloom).

    Le mélange était loin d'être plastique, au contraire très liquide, et après avoir laissé reposer un jour, j'ai obtenu une solution à trois étages avec les matières solides au fond, l'eau au milieu et de la mousse en haut :

    20200310_112331.jpg

    Bref on est loin de la pâte plastique mentionnée dans le texte. J'ai quand même re mélangé le tout, coulé dans un moule en silicone et mis au four à 150 °C avec ventilation quelques heures, il y eut un fort retrait, et j'ai obtenu une espèce de corail poreux horrible, dur mais très friable.

    Le lendemain j'ai refais à peu près la même chose, sauf que je n'ai pas attendu 5 minutes avant d'ajouter la solution d'acide phosphorique à 1.15 de densité à la chaux en train de s'éteindre, mais seulement 30 secondes,et cette fois il y eut une réaction (effervescence). J'ai aussi incorporé la gélatine après l'avoir laissé tremper dans 3 fois son poids en eau et laissée au bain marie pour qu'elle soit mieux miscible avec le reste des matières, mais, même après repos, la solution était toujours trop liquide. J'ai cette fois-ci viré autant d'eau que j'ai pu, coulé dans le même moule en silicone et mis au four. La matière obtenue avait un meilleur aspect (moins poreux) avec moins de retrait, mais rien à voir avec de l'ivoire.

    Vu que ce n'est pas précisé dans le texte, la solution après repos ne devrait pas avoir décantée et devrait rester plastique. Mais selon la réaction entre l'acide phosphorique et la chaux vive que j'ai trouvé sur internet, on doit avoir de l'eau c'est bien ça? :

    2 H3PO4 + Ca(OH)2 ==> Ca(PO4H)2 +2 H2O à pH = 6 à 7

    2 Ca(PO4H)2 + Ca(OH)2 ==> Ca3(PO4)2 + 2 H2O à pH = 9 à 12

    ( Je n'avais rien pour mesurer le ph de ma solution)

    Je fais donc appel à vos connaissances pour corriger mes erreurs, et merci pour votre attention.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    40CDV20

    Re : Ivoire artificiel

    Bjr,
    Vous ne dites rien sur la finalité de cet Ivoire,....mais étant joueur de billard je puis vous en dire plus sur une application un temps incontournable.
    A l'origine, les boules de billard sont en ivoire, d'un coût élevé et de conservation délicate (oxydation). Les développements de centaines voire de milliers de popotes telles que les vôtres visant à obtenir un substitut acceptable (pour cette application) ont tous échoués.
    A noter, que chez vous la caséine est absente, hors c'était un basique. L'époque de la réduction des coûts était déjà d'actualité avec la mise au point de faux marbres, de faux granites,....bref tout ce qui peut se sculpter ou se couler, avec plus ou moins de bonheur en y associant plus ou moins la chimie naissante des polymères (celluloïd)
    Actuellement, la boule de billard de haute qualité sur base phénoplaste est un quasi monopole à >75% de nos voisins Belges (Sté Saluc), le solde, de qualité nettement inférieure est le domaine de la RPC sur base polyester (en boules et en jets ou blocs sculptables.
    Cdt

  4. #3
    ecolami

    Re : Ivoire artificiel

    Bonjour,
    Le problème avec le mélange de départ c'est la quantité d'eau: une fois séché le tout reste poreux.
    La description indique qu'il faut ajouter l'acide +un peu avant+ que la chaux vive ne soit finie d'éteindre.
    Je ne sais pas l'interêt de la gélatine puisque c'est soluble dans l'eau même aprés que le mélange ait été séche. Quant a l'albumine elle peut durcir par chauffage ou coaguler en milieu acide. J'aurai tendance a ne pas mettre de gélatine et garder juste l'albumine. ( on trouve a acheter chez les meuniers du gluten: le gluten dans l'eau forme une sorte de chewing-gum, une fois sec je pense qu'il reste dur)
    Si tu l'ajoute une fois neutralisé elle pourra durcir lors du séchage a 150°C mais il faudra alors que ce soit dans le moule.

  5. #4
    polymerus

    Re : Ivoire artificiel

    Bonjour ecolami et merci pour votre réponse. En effet on parle d'albumine dans la description mais pas dans la partie dosage donc j'ai complètement zappé d'en inclure dans la formule... Donc vous me conseilleriez de mettre moins d'eau, d'enlever la gélatine et de remplacer par l'albumine? Je n'ai jamais utilisé d'albumine auriez-vous des conseils sur le dosage dans ce cas particulier? Merci en tout cas de faire avancer l'expérience!

  6. #5
    ecolami

    Re : Ivoire artificiel

    Bonjour,
    Je ne peux pas donner de précisions sur les dosages: j'ai juste fait des considérations d'ordre chimique et physique.
    La place que prend l'eau dans le mélange sera responsable de la porosité après séchage.
    Pour combler cette porosité il peut être utile de tremper dans de l'huile de lin et laisser sécher (durcir) a l'air libre plusieurs jours cela apportera une nuance un peu jaune a une matière toute blanche au départ.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    40CDV20

    Re : Ivoire artificiel

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    Je ne peux pas donner de précisions sur les dosages: j'ai juste fait des considérations d'ordre chimique et physique.
    La place que prend l'eau dans le mélange sera responsable de la porosité après séchage.
    Pour combler cette porosité il peut être utile de tremper dans de l'huile de lin et laisser sécher (durcir) a l'air libre plusieurs jours cela apportera une nuance un peu jaune a une matière toute blanche au départ.
    Bjr Ecolami,
    Juste en passant, effectivement dans nombres de ces recettes magiques il est fait état d'huile de lin mais pré-polymérisée(*) et siccativée (pour un durcissement complet à cœur).
    (*) En fait le terme exact est (ou était) "standolie" (je ne suis pas convaincu que cette opération en "fait maison" soit de risque zéro), c'était la base des antiques formulations de mastic des verrières de verre armé des toitures d'usines. Le siccatif est un basique pour peintures à base d'huile que l'on trouve dans les GSB.

    Pas de lien direct avec le ci-dessus, mais dans les formulations de ces mixtures on trouvait également l'utilisation de silicate de sodium, qu'il s'agissait de convertir en silicate de calcium quasi insoluble, ce qui implique la tambouille constituée la disponibilité d'un résiduel suffisant de chaux

    à+

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. doit on isoler une maison en cote d ivoire
    Par pata84 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/11/2013, 11h26
  2. "coeur artificiel" artificiel et pompe
    Par Docomort dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/03/2008, 22h35
  3. Une victoire pour les éléphants à 60 tonnes d'ivoire
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/10/2006, 13h55
  4. Le Pic à bec d'ivoire, supposé disparu, vu aux Etats-Unis !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/05/2005, 17h10