Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 55 sur 55

Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?




  1. #31
    lou_ibmix_xi

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par Dattier Voir le message
    Je pose une question, car je n'ai pas réussit à trouver des élements de réponse sur le net.
    Christophe attaque Barbara sur son conflit d'intêret, je ne fais qu'une demande d'information, en but de vérifier qu'à ce niveau là (conflit d'intêret), Christophe est irréprochable, je ne vois pas ce qu'il y a de mal.
    Et le reste de l'article vous en pensez quoi ? Car le conflit d'intérêt n'apparaît qu'à la fin si je me rappelle bien ?
    Si vous n'avez rien trouvé sur l'auteur de l'article, avez-vous cherchez avec Barbara ?
    Et c'est un peu l'hopital qui se moque de la charité... Les insinuations de conflit d'intérêt font parties des attaques privilégiées des lanceurs d'alertes relayés par arte.

    -----

    certains adhèrent au principe du tiers exclu, d'autres pas, moi c'est aucun des deux.

  2. Publicité
  3. #32
    Dattier

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par lou_ibmix_xi Voir le message
    Les insinuations de conflit d'intérêt font parties des attaques privilégiées des lanceurs d'alertes relayés par arte.
    En l'occurence dans ce reportage, je n'ai pas le souvenir qu'il mettait en cause des scientifiques pour leurs conflit d'intêrets supposés ou prouvés, et toi ?
    Dernière modification par JPL ; 15/12/2017 à 21h02. Motif: lien inactivé
    Raisonnement Exacte: A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus des concernés

  4. #33
    trebor

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Mon avis est qu'il faut cesser de faire une fixation sur les apports alimentaires!! Y compris chez les femmes enceintes. Dans l'ensemble les enfants naissent en bien meilleure santé maintenant parce que les grossesses sont mieux surveillées, mais si on continue à stresser tout le monde avec ces conneries, ça pourrait changer en effet!
    Bonsoir à tous,
    Je ne sais ce que peuvent penser ceux qui nous lisent suite à cette connerie pour avoir conseillé celles qui sont enceintes ou allaitantes de consommer du sel iodé plutôt que non iodé ?

    Mon but ici sur le forum, n'est nullement de stresser les lecteurs, mais de donner mon avis après avoir pris connaissances de ce que j'ai pu lire.
    Merci pour les coups de marteau.

    J'attends l'avis de Geb et d'autres lecteurs.
    Bonne soirée à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  5. #34
    mh34

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message

    Mon but ici sur le forum, n'est nullement de stresser les lecteurs, mais de donner mon avis après avoir pris connaissances de ce que j'ai pu lire.
    Merci pour les coups de marteau.
    Ce n’est pas vous qui êtes en cause mais la tendance générale à vouloir "manger le plus sain possible et le mieux possible pour les besoins de notre organisme" qui confine à l'orthorexie, et je confirme et maintiens, c'est très anxiogène.
    Ca commence à devenir insupportable de devoir prendre des plombes pour rassurer des patients stressés par les "conseils bien intentionnés" qu'il ont pu lire au hasard sur le net.
    Et encore une fois ce n'est pas un message urgent ni même nécessaire à faire passer aux femmes enceintes que de vérifier si leur sel de table est iodé, il y en a bien d'autres de plus importants pour leur santé et celle de leur foetus, à commencer par l'arrêt du tabac!!.
    Les anomalies concernant la fonction thyroïdienne fœtale ( un enfant sur 3500 environ est concerné à la naissance ) et leurs conséquences sont parfaitement bien identifiées et dépistées systématiquement à la naissance et un éventuel défaut d'apport en iode maternel n’y est pour rien dans les pays dits "industrialisés", au contraire, puisque ce qu'on va rechercher chez la mère est une exposition trop grande aux produits iodés.
    https://www.orpha.net/data/patho/Pro...FRfrPro760.pdf
    D'autre part, un dosage systématique de la TSH est recommandé ( et en général réalisé) chez les femmes enceintes.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  6. #35
    minushabens

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    franchement, pas l'impression de voir passer davantage d'hypothyroidies qu'il y a 15 ou 20 ans, mais bon...
    mais de l'hypothyroïdie il y en a, puisque paraît-il 3 millions de Français prennent du levothyrox. Ca date donc de plus de 20 ans.

    J'ai vu que la France était considérée comme un des pays européen où une carence (modérée) en iode était la plus fréquente. Je ne sais pas s'il y a un rapport entre les deux choses. Je ne sais pas du reste quel est le niveau de consommation de levothyrox dans les autres pays.

  7. #36
    myoper

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Pas d'accord, car d'après certains liens, les besoins en iode serait d'environ 150 microgrammes par jour pour un adulte et environ 200 ug/j pour une femme enceinte ou allaitante pour donner toutes les chances à leur enfant.
    Mieux vaut aussi éviter le tabac, dont on sait qu'il a une action antithyroïdienne et veiller à compenser certains régimes dans la mesure où ils réduisent les sources d'iode.
    Suivant ce lien, 6 grs de sel iodé (5 ml) contiendrait 380 ug d'iode, donc trop.
    La fonction thyroïdienne augmente physiologiquement chez les femmes enceintes, au moins pendant le premier trimestre et les hypothyroïdies sont de type autoimmune.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  8. #37
    baiegeai

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Effectivement, la carence en iode n'est pas un perturbateur endocrinien. Mais les effets de la carence en iode sur le cerveau, que ça soit à l'âge adulte ou pendant la grossesse, une carence faible ou une carence forte, prolongée ou moins longue, ont été autant d'analogies que les scientifiques ont utilisé lorsqu'ils ont suspectés les effets de certaines molécules bromées, chlorées ou fluorées, auxquelles nous sommes en contact dans la vie quotidienne, sur la thyroïde.



    Non seulement de développement de la thyroïde, mais aussi d'effets structurels sur le cerveau lui-même, qui pourrait expliquer, selon certains une recrudescence des troubles du spectre autistique, de l'hyperactivité, des troubles de l'attention, des problèmes de concentration, ainsi qu'une baisse généralisée du QI moyen chez les jeunes adultes ces 25 dernières années, et d'autres effets encore (mais on se limitera dans cette discussion aux études ayant trait aux effets sur la santé mentale).

    Cordialement.
    quelques autres explications :
    l'autisme : avant on ne recherchait pas , on n'allait pas voir le psy , donc le nombre d'autistes augmente car le diagnostic augmente
    trouble de l'attention : la faute à la television et les tablettes etc : les enfants ne dorment plus suffisamment
    hyperactivité/agressivité : toujours la faute aux jeux video et à la violence dans les films : etre passif devant la violence , developpe une frustration qui ne demande qu'à s'exprimer ( on veut battre les vilains )

    les remedes sont simples
    Dernière modification par baiegeai ; 16/12/2017 à 15h09.
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  9. Publicité
  10. #38
    JPL

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    quelques autres explications :
    l'autisme : avant on ne recherchait pas , on n'allait pas voir le psy , donc le nombre d'autistes augmente car le diagnostic augmente
    En partie vrai mais la vrai question est de savoir si l’autisme augmente réellement.

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    trouble de l'attention : la faute à la television et les tablettes etc : les enfants ne dorment plus suffisamment
    hyperactivité/agressivité : toujours la faute aux jeux video et à la violence dans les films : etre passif devant la violence , developpe une frustration qui ne demande qu'à s'exprimer ( on veut battre les vilains )
    Faux sur toute la ligne : les troubles de l’attention avec hyperactivité sont un syndrome bien réel sans aucun rapport avec la cause que tu invoques. Ça démarre très tôt, bien avant toute expositions aux écrans. D’ailleurs j’en connais un cas dans une famille où les écrans sont prohibés. C’est épuisant pour les parents et les enseignants et les enfants sont malheureux alors qu’on a tendance à considérer qu’ils sont insupportables et doivent être recadrés, voire punis alors qu’ils sont des victimes.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #39
    baiegeai

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Faux sur toute la ligne : les troubles de l’attention avec hyperactivité sont un syndrome bien réel sans aucun rapport avec la cause que tu invoques. Ça démarre très tôt, bien avant toute expositions aux écrans. D’ailleurs j’en connais un cas dans une famille où les écrans sont prohibés. C’est épuisant pour les parents et les enseignants et les enfants sont malheureux alors qu’on a tendance à considérer qu’ils sont insupportables et doivent être recadrés, voire punis alors qu’ils sont des victimes.
    une hirondelle ne fait pas le printemps
    il est sur que le manque de sommeil des enfants à l'ecole est un réel probleme que l'on peut assimiler à un manque de concentration
    la surdouance peut aussi avoir le meme effet ( ennui qui est compensé par le reve )
    l'hyperactivité est assez souvent mal expliquée ( beaucoup d'erreur d'interpretation )
    mon propos tente à culpabiliser les parents ce qui n'est pas forcement intelligent , je te le concede
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  12. #40
    JPL

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Tu parles de cliché de comptoir renseigne-toi sur les TDAH.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  13. #41
    LeNainConnu

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par baiegeai Voir le message
    quelques autres explications :
    l'autisme : avant on ne recherchait pas , on n'allait pas voir le psy , donc le nombre d'autistes augmente car le diagnostic augmente
    trouble de l'attention : la faute à la television et les tablettes etc : les enfants ne dorment plus suffisamment
    hyperactivité/agressivité : toujours la faute aux jeux video et à la violence dans les films : etre passif devant la violence , developpe une frustration qui ne demande qu'à s'exprimer ( on veut battre les vilains )

    les remedes sont simples
    Si cela était aussi simple, avant on ne faisait pas de recherches car il y en avait moins et du coup l'impact dans la société était bien différent (donc pas besoin de chercher), en tout cas les autistes étaient nettement moins nombreux qu'aujourd'hui (peut-être est-ce une affirmation sans preuve). A contrario, à l'heure actuelle il y aurait environ 1% de la population française touchée par un TSA, donc d'où la nécessité de faire des diagnostics puisque les faits montre que l'autisme continue de toucher de plus en plus de jeunes personne et ce dans les pays industrialisés et ailleurs dans le monde..

    Sur les troubles de l'attention, je suis d'accord sur le fait que les écrans peuvent empêcher la concentration et participer à un déficit d'attention (https://www.sciencesetavenir.fr/sant...ssement_108386) mais ils ne sont pas forcément la cause directe du trouble de l'attention sachant que ceux-ci apparaissent en général dans l'enfance ou petite enfance (avec hyperactivité ou non, voire d'autres troubles).

    De même, il est facile d'accuser les films ou les jeux vidéos comme cause directe d'une hyperactivité ou d'agressivité alors que par exemple, les jeux vidéos violents n'influenceraient pas a priori l'empathie (https://www.science-et-vie.com/cerve...n-joueurs-7978), entre autre peut-être est-ce la solution la plus simple ? De surcroît, je pense que personne ne laisserait voir des films violents à des enfants alors qu'il y a l'idéogramme indiquant l'interdiction du film à certains catégories d'âge (en effet personne ne laisserait voir walking dead à des enfants de moins de 10 ans). Et puis la violence n'est pas que dans les films ou les jeux vidéos (je conçois que cela peut rendre agressif mais ce n'est pas le facteur premier) et ce serait très réducteur puisqu'il s'agit de fictions donc ce n'est pas de la violence réelle, qui elle est ailleurs.

    Concernant l'objet du débat, les liens donnés par l'auteur sont suffisants pour mettre en évidence que certaines causes des troubles neurologiques (trouble de l'attention, troubles du spectre autistique, asperger, déficiente mentale, QI, retard d'apprentissage et bien d'autres...) sont bel et bien causées (dans les cas où les relations de causalité sont identifiées) par des composés chimiques produits par l'homme. Il faut bien voir que ces troubles sont causés par une relation de facteurs génétiques, environnementaux et épigénétiques, et dès lorsque l'on cumule tous ces facteurs, l'enfant (durant sa vie in utero et après naissance jusqu'à l'enfance) "pourrait" être atteint (ou sera déjà atteint) d'un trouble neurologique (sous toutes ses formes sachant qu'elles sont variées) et qui est en général, visible dans la structure du cerveau (par des développements anormaux de certaines régions, par ex. une région trop développée alors qu'une autre ne l'est moins).

    Par définition, il me semble, un perturbateur endocrinien est une molécule chimique qui se comporte ou qui s'apparente à une hormone du système endocrinien dans sa structure et celle-ci fait dysfonctionner ce même système (par accumulation) à cause de la ressemblance entre hormones du système endocrinien (biomolécules) et perturbateurs endocriniens (molécules chimiques), et lorsqu'il y a beaucoup de PE, le dysfonctionnement est d'autant plus grand.

    Pour en revenir au débat, il est clair que les perturbateurs endocriniens sont néfastes pour le développement du cerveau et donc la santé mentale, cependant ce qu'il faut voir, c'est que ce sont surtout les jeunes (du développement de l'enfant in utero[surtout ce stade], jusqu'à l'adolescence) qui sont le plus vulnérable finalement aux produits chimiques car ils sont en plein développement. Il suffit d'imaginer ce qu'un nouveau-né peut avoir comme différents types de polluant déjà présents dans son sang pour se rendre compte du problème..

    Et tout cela, produit irrémédiablement des conséquences sur la "santé mentale", ou devrait-on dire sur le développement du cerveau car c'est le développement différent du cerveau (pour certains troubles, mais je n'irai pas jusqu'à affirmer que c'est le cas pour tous) qui sera en général la cause des troubles neuropsychologiques ou neuropsychiatriques!

  14. #42
    baiegeai

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par LeNainConnu Voir le message
    Si cela était aussi simple, avant on ne faisait pas de recherches car il y en avait moins et du coup l'impact dans la société était bien différent (donc pas besoin de chercher), en tout cas les autistes étaient nettement moins nombreux qu'aujourd'hui (peut-être est-ce une affirmation sans preuve). A contrario, à l'heure actuelle il y aurait environ 1% de la population française touchée par un TSA, donc d'où la nécessité de faire des diagnostics puisque les faits montre que l'autisme continue de toucher de plus en plus de jeunes personne et ce dans les pays industrialisés et ailleurs dans le monde..

    Sur les troubles de l'attention, je suis d'accord sur le fait que les écrans peuvent empêcher la concentration et participer à un déficit d'attention (https://www.sciencesetavenir.fr/sant...ssement_108386) mais ils ne sont pas forcément la cause directe du trouble de l'attention sachant que ceux-ci apparaissent en général dans l'enfance ou petite enfance (avec hyperactivité ou non, voire d'autres troubles).

    De même, il est facile d'accuser les films ou les jeux vidéos comme cause directe d'une hyperactivité ou d'agressivité alors que par exemple, les jeux vidéos violents n'influenceraient pas a priori l'empathie (https://www.science-et-vie.com/cerve...n-joueurs-7978), entre autre peut-être est-ce la solution la plus simple ? De surcroît, je pense que personne ne laisserait voir des films violents à des enfants alors qu'il y a l'idéogramme indiquant l'interdiction du film à certains catégories d'âge (en effet personne ne laisserait voir walking dead à des enfants de moins de 10 ans). Et puis la violence n'est pas que dans les films ou les jeux vidéos (je conçois que cela peut rendre agressif mais ce n'est pas le facteur premier) et ce serait très réducteur puisqu'il s'agit de fictions donc ce n'est pas de la violence réelle, qui elle est ailleurs.

    Concernant l'objet du débat, les liens donnés par l'auteur sont suffisants pour mettre en évidence que certaines causes des troubles neurologiques (trouble de l'attention, troubles du spectre autistique, asperger, déficiente mentale, QI, retard d'apprentissage et bien d'autres...) sont bel et bien causées (dans les cas où les relations de causalité sont identifiées) par des composés chimiques produits par l'homme. Il faut bien voir que ces troubles sont causés par une relation de facteurs génétiques, environnementaux et épigénétiques, et dès lorsque l'on cumule tous ces facteurs, l'enfant (durant sa vie in utero et après naissance jusqu'à l'enfance) "pourrait" être atteint (ou sera déjà atteint) d'un trouble neurologique (sous toutes ses formes sachant qu'elles sont variées) et qui est en général, visible dans la structure du cerveau (par des développements anormaux de certaines régions, par ex. une région trop développée alors qu'une autre ne l'est moins).

    Par définition, il me semble, un perturbateur endocrinien est une molécule chimique qui se comporte ou qui s'apparente à une hormone du système endocrinien dans sa structure et celle-ci fait dysfonctionner ce même système (par accumulation) à cause de la ressemblance entre hormones du système endocrinien (biomolécules) et perturbateurs endocriniens (molécules chimiques), et lorsqu'il y a beaucoup de PE, le dysfonctionnement est d'autant plus grand.

    Pour en revenir au débat, il est clair que les perturbateurs endocriniens sont néfastes pour le développement du cerveau et donc la santé mentale, cependant ce qu'il faut voir, c'est que ce sont surtout les jeunes (du développement de l'enfant in utero[surtout ce stade], jusqu'à l'adolescence) qui sont le plus vulnérable finalement aux produits chimiques car ils sont en plein développement. Il suffit d'imaginer ce qu'un nouveau-né peut avoir comme différents types de polluant déjà présents dans son sang pour se rendre compte du problème..

    Et tout cela, produit irrémédiablement des conséquences sur la "santé mentale", ou devrait-on dire sur le développement du cerveau car c'est le développement différent du cerveau (pour certains troubles, mais je n'irai pas jusqu'à affirmer que c'est le cas pour tous) qui sera en général la cause des troubles neuropsychologiques ou neuropsychiatriques!
    merci d'avoir essayé de faire une synthese des articles de presse scientifique
    citer science et vie n'est peut etre pas des plus heureux
    l'influence des molecules chimiques diverses et avariées sur le developpement du fœtus est chose acquise pour certaines beaucoup moins pour d'autres
    les generalités et relations de cause à effet sont à prendre avec beaucoup de prudence en ce qui concerne le cerveau .

    je n'adhere pas au debut de ton propos "avant on ne faisait pas de recherches car il y en avait moins "
    comment peux tu dire qu'avant il y en avait moins puisque justement on ne diagnostiquait pas
    petit exemple perso : j'ai été diagnostiqué asperger à presque 60 ans puisqu'avant on ne connaissait pas le syndrome
    pourtant je suis né asperger ( mon pere l'etait visiblement mais n'a jamais été diagnostiqué et ne sera jamais comptabilisé )
    j'étais juste un individu intelligent mais avec des problemes relationnels
    Ma mere , qui fut enseignante dans le primaire , m'a relaté des comportements d'enfants " bizarres " qui ne sont jamais passé au filtre des psy

    Bref , il est evident que le nombre d'autiste augmente par augmentation des diagnostiques
    aussitot qu'une mere trouve son enfant un peu agité ou au contraire silencieux , elle s'inquiete , frequente les forum d'autistes puis consulte

    à prendre aussi avec des pincettes : toutes les etudes IRM qui essaient de demontrer que les differentes tailles de parties du cerveaux seraient la cause de telle ou telle anomalie ( ex : grosseur de l'hypocampe pour les asperger , deficient en empathie )
    on tatonne dans le noir
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  15. #43
    trebor

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Bonjour à tous,

    Il est vrai que l'environnement ainsi que la nourriture des mères et des enfants il y a 60 ans ne sont plus comme pour ceux d'aujourd'hui, pas de plastique, ni autant d'additifs et de colorants alimentaires.
    Exemples, tétine en caoutchouc et biberon en verre, verre cautionné, emballage papier et cartonné,.....

    L'air que l'on respire ainsi que ce que l'on mange ont certainement une influence sur notre santé, surtout sur les plus fragile comme les enfants et les personnes âgées.

    Et si l'espérance de vie a bien augmenté malgré tout, c'est certainement parce que les soins de santé sont bien meilleurs qu'avant.
    Il y a encore de bonne chose à manger, mais pouvez-vous encore échapper au contact du plastique et des additifs les plus divers ?
    Il y a probablement plus de cancer et autres affections actuellement qu'il y a 60 ans.

    Je me demande si la démence des personnes âgées ne serait pas en augmentation comparativement à il a 60 ans ?

    Bonne journée à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  16. #44
    baiegeai

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Bonjour à tous,

    Il est vrai que l'environnement ainsi que la nourriture des mères et des enfants il y a 60 ans ne sont plus comme pour ceux d'aujourd'hui, pas de plastique, ni autant d'additifs et de colorants alimentaires.
    Exemples, tétine en caoutchouc et biberon en verre, verre cautionné, emballage papier et cartonné,.....

    L'air que l'on respire ainsi que ce que l'on mange ont certainement une influence sur notre santé, surtout sur les plus fragile comme les enfants et les personnes âgées.

    Et si l'espérance de vie a bien augmenté malgré tout, c'est certainement parce que les soins de santé sont bien meilleurs qu'avant.
    Il y a encore de bonne chose à manger, mais pouvez-vous encore échapper au contact du plastique et des additifs les plus divers ?
    Il y a probablement plus de cancer et autres affections actuellement qu'il y a 60 ans.

    Je me demande si la démence des personnes âgées ne serait pas en augmentation comparativement à il a 60 ans ?

    Bonne journée à tous
    il parait qu'alzheimer est en regression
    les casseroles en aluminium seraient donc bien l'origine d'une generation d'alzheimer ?
    vive l'inox
    l'avantage d'etre intelligent, c'est qu'on peut faire l'imbecile

  17. #45
    BioBen

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par baiegeai
    il parait qu'alzheimer est en regression
    les casseroles en aluminium seraient donc bien l'origine d'une generation d'alzheimer ?
    vive l'inox
    Euh ça viendrait plutôt du fait que les femmes travaillent...

    Citation Envoyé par trebor
    Bonjour à tous,

    Il est vrai que l'environnement ainsi que la nourriture des mères et des enfants il y a 60 ans ne sont plus comme pour ceux d'aujourd'hui, pas de plastique, ni autant d'additifs et de colorants alimentaires.
    Exemples, tétine en caoutchouc et biberon en verre, verre cautionné, emballage papier et cartonné,.....

    L'air que l'on respire ainsi que ce que l'on mange ont certainement une influence sur notre santé, surtout sur les plus fragile comme les enfants et les personnes âgées.

    Et si l'espérance de vie a bien augmenté malgré tout, c'est certainement parce que les soins de santé sont bien meilleurs qu'avant.
    Il y a encore de bonne chose à manger, mais pouvez-vous encore échapper au contact du plastique et des additifs les plus divers ?
    Il y a probablement plus de cancer et autres affections actuellement qu'il y a 60 ans.

    Je me demande si la démence des personnes âgées ne serait pas en augmentation comparativement à il a 60 ans ?

    Bonne journée à tous
    Voilà un texte bien dense en lieux communs, je ne saurais par où commencer...
    Dernière modification par BioBen ; 19/12/2017 à 10h31.

  18. #46
    lou_ibmix_xi

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    L'air que l'on respire ainsi que ce que l'on mange ont certainement une influence sur notre santé, surtout sur les plus fragile comme les enfants et les personnes âgées.
    Dans nos mégapoles, la qualité de l'air s'est grandement améliorée depuis les années 70... Et sans commune mesure avec la pollution atmosphérique qui sévissait durant la révolution industrielle. Donc non.

    Il y a encore de bonne chose à manger, mais pouvez-vous encore échapper au contact du plastique et des additifs les plus divers ?
    Mouais... si ça pose des problèmes ils sont à la marge car sinon ils auraient été détectés depuis longtemps... Voir l'exemple du bisphénol A.

    Il y a probablement plus de cancer et autres affections actuellement qu'il y a 60 ans.
    Probablement pas... Là encore les explications de la hausse des chiffres bruts ont plusieurs explications, principalement:
    - les diagnostiques qui ce sont améliorés
    - la moitié féminine de la population qui avait moins de "comportement à risque" que la moitié masculine, le tabac par exemple...
    certains adhèrent au principe du tiers exclu, d'autres pas, moi c'est aucun des deux.

  19. #47
    minushabens

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Il y a probablement plus de cancer et autres affections actuellement qu'il y a 60 ans.
    c'est un peu compliqué de comparer la situation d'aujourd'hui avec celle d'il y a 60 ans. Mais pour les années récentes on observe pour certains cancers une augmentation de l'incidence et pour d'autres une diminution. La pollution de l'environnement peut jouer un rôle, mais aussi les comportements.

  20. #48
    Cendres

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Le fait que l'on vive de plus en plus vieux dans les pays développés, ou pas loin de l'être, peut aussi jouer un rôle dans l'augmentation de maladies liées au vieillissement.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  21. #49
    trebor

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Le fait que l'on vive de plus en plus vieux dans les pays développés, ou pas loin de l'être, peut aussi jouer un rôle dans l'augmentation de maladies liées au vieillissement.
    Bonsoir à tous,

    Effectivement, les statistiques devraient être comparées pour un âge identique, comme par exemple à l'âge de 50 ans en 1950 et pour le même âge actuellement.
    Un lien ici concernant les emballages alimentaires en plastique et autres,....pour les précautions à prendre dans certaines situations comme le réchauffage au micro-ondes,.......
    https://www.anses.fr/fr/content/emba...e-le-risque-de
    Il vaut mieux réchauffer lentement et d'autres conseils,.......
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  22. #50
    minushabens

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Cendres a raison, on vit plus vieux et on meurt moins de maladies infectieuses donc on a plus de cancers. Mais les statistiques en tiennent compte et on calcule une incidence "normalisée" c'est-à-dire ramenée à une population dont la composition en âges est constante (en pratique on calcule une incidence par tranche d'âge et on prend une moyenne en pondérant par les effectifs "standard" des tranches d'âge).

    il est clair que l'industrie moderne produit des molécules cancérogènes qui n'existaient pas il y a quelques décennies. Mais d'un autre côté on ne s'éclaire plus trop avec des lampes à huile et on se protège mieux des poussières industrielles, donc on se remplit moins les poumons de suies et autres particules. L'un dans l'autre c'est difficile de voir de quel côté penche la balance.

    certains pensent que l'augmentation de l'incidence d'un certain nombre de cancers pourrait être liée à l'épidémie d'obésité qui touche maintenant quasiment toutes les populations (ce qui fait d'ailleurs que c'est difficile à valider faute de populations témoins).

  23. #51
    BioBen

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Depuis 2005, le taux d'incidence standardisé baisse de 1%/an chez l'homme et est stable chez la femme.

    RTEmagicC_Alimentation_et_cancer_grpah1_evolution_de_la_mortalite_cancer.jpg

    Pour rappel, le taux standardisé ne prend pas en compte le meilleur dépistage (et quand on voit toutes les publis sur le sur-diagnostic...!)

  24. #52
    shokin

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Dernière modification par shokin ; 19/12/2017 à 21h50.
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  25. #53
    minushabens

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par BioBen Voir le message
    Depuis 2005, le taux d'incidence standardisé baisse de 1%/an chez l'homme et est stable chez la femme.
    ce sont des courbes "tous cancers", à mon avis elles n'ont pas beaucoup d'intérêt puisqu'on ne peut pas les relier à un facteur de risque.

    mais tout ceci est hors sujet puisque ne concernant ni les perturbateurs endocriniens ni la santé mentale.

  26. #54
    BioBen

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    ce sont des courbes "tous cancers", à mon avis elles n'ont pas beaucoup d'intérêt puisqu'on ne peut pas les relier à un facteur de risque.
    Voir ces deux liens pour toutes les données et explications par cancer : Tome 1 - Tome 2. J'aurais dû les citer dans mon message précédent en effet.

    mais tout ceci est hors sujet puisque ne concernant ni les perturbateurs endocriniens ni la santé mentale.
    Je me contentais de répondre aux messages précédents portant sur l'incidence du cancer.
    Dernière modification par BioBen ; 20/12/2017 à 07h49.

  27. #55
    trebor

    Re : Effets des perturbateurs endocriniens sur la santé mentale ?

    Citation Envoyé par shokin Voir le message
    Bonjour à tous,

    Un seul point positif qui va dans le sens de l'avertissement décrit dans ce documentaire "scénario" catastrophe.
    Alors, oui, notre société utilise sans doute des produits qu’elle ne maîtrise pas et il faut donc réfléchir à leur place et à leur utilisation. Mais est-ce pour autant sain de jouer exagérément avec nos peurs ?
    Il est vrai que les réalisateurs ont fait fort et que ça fait réfléchir dans un sens comme dans l'autre et que cet excès à un effet plutôt contraire à celui recherché, car quand c'est trop ben c'est trop et ce n'est pas pris au sérieux par certaine personne.
    Il y a du vrai et du faux dans tout, rien n'est parfait, je serais plutôt mitigé tout n'est pas à jeter ni à accepter.
    Voir aussi l'avis de Td manon sur ce lien
    https://www.soundofscience.fr/644

    Bonne journée à tous
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Perturbateurs endocriniens ou médiatiques ?
    Par Mickey-l.ange dans le forum Actualités
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/10/2016, 17h46
  2. Actualité - Des perturbateurs endocriniens dans 40 % des cosmétiques
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/09/2013, 21h33
  3. Actu - Les antalgiques seraient des perturbateurs endocriniens
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/06/2013, 14h18
  4. Question sur les hormones et les perturbateurs endocriniens
    Par Celoche dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/01/2012, 08h13
  5. perturbateurs endocriniens
    Par otwaflantorirt dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/04/2011, 21h22