Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Er = epr



  1. #1
    La couenne

    Er = epr


    ------

    Bonjour à tous,

    Au travers de l'égalité er = epr, Juan maldacena et Léonard susskind ont proposé de relier l' intrication quantique et les trous de ver.

    Dans cette optique, si on peut intriquer deux trous noirs, l espace temps se connecterait à travers un trou de ver.

    L'intrication quantique autorise une "téléportation" d une information mais pas de matière ni d'énergie.
    Un trou de ver suppose un trajet (éventuellement un raccourci) reliant deux points de l' espace temps. Ici, l énergie, les objets massifs peuvent passer mais cela suppose un trajet à effectuer, rien d immédiat comme dans l'intrication quantique.

    Ma question. En supposant exacte l'egalite er = epr, qui doit lâcher du lest ?
    L'intrication quantique en permettant la téléportation instantanée de l énergie ?
    Le trou de ver en supposant un transfert instantané et non plus un trajet à effectuer ?

    Je vous remercie pour votre aide.

    Bien cdt,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Bonjour à tous,

    Au travers de l'égalité er = epr, Juan maldacena et Léonard susskind ont proposé de relier l' intrication quantique et les trous de ver.

    Dans cette optique, si on peut intriquer deux trous noirs, l espace temps se connecterait à travers un trou de ver.

    L'intrication quantique autorise une "téléportation" d une information mais pas de matière ni d'énergie.
    Un trou de ver suppose un trajet (éventuellement un raccourci) reliant deux points de l' espace temps. Ici, l énergie, les objets massifs peuvent passer mais cela suppose un trajet à effectuer, rien d immédiat comme dans l'intrication quantique.

    Ma question. En supposant exacte l'egalite er = epr, qui doit lâcher du lest ?
    L'intrication quantique en permettant la téléportation instantanée de l énergie ?
    Le trou de ver en supposant un transfert instantané et non plus un trajet à effectuer ?

    Je vous remercie pour votre aide.

    Bien cdt,
    Il n'y a pas besoin de lâcher du lest dans la mesure où il y a une connexion spatiale. C'est la même bizarrerie que dans un trou de vers classique : 2 régions distantes spatialement connectées

    Je reprend l'exemple du Susskind :

    Je prend des couples de photons intriqués, je les enferme chacun dans un miroir sphérique. Une fois que la densité suffisante est atteinte les deux s'effondrent en trous noirs. J'éloigne les deux trous noirs autant que je veux.
    ER = EPR implique que les deux trous noirs sont reliés par un pont Einstein-Rosen. Si Roméo saute dans un trou noir et Juliette dans l'autre trou noir, ils se rencontrent en dessous de l'horizon.

    Leonard Susskind | "ER = EPR" or "What's Behind the Horizons of Black Holes?" - 1 of 2
    Leonard Susskind | "ER = EPR" or "What's Behind the Horizons of Black Holes?" - 2 of 2
    Dernière modification par Gilgamesh ; 13/04/2020 à 01h04.
    Parcours Etranges

  4. #3
    La couenne

    Re : Er = epr

    Merci pour ces informations.

    En mai 2017, Juan maldacena rédige un article dans un magasine dont je ne donnerai Pas La Source pour ne pas faire de pub.
    Il indique "bien que nous ayons identifié une connexion entre les trous de ver et les états intriqués en considérant des trous noirs, il est tentant de spéculer que le lien est plus général : qu à chaque fois que nous avons une intrication, nous avons une sorte de connexion géométrique. Il en serait ainsi même dans le cas le plus simple, quand nous n avons que deux particules intriquées".

    Pour valider cette spéculation, cela suppose t il que l on découvre dans l avenir la possibilité d une téléportation de l énergie et non juste d une information via l intrication quantique?

    D avance un grand merci.

  5. #4
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Merci pour ces informations.

    En mai 2017, Juan maldacena rédige un article dans un magasine dont je ne donnerai Pas La Source pour ne pas faire de pub.
    Meh. Ce n'est pas de la pub de citer Pour la Science sur ce forum. Pas la peine de circonvoluer .

    Il indique "bien que nous ayons identifié une connexion entre les trous de ver et les états intriqués en considérant des trous noirs, il est tentant de spéculer que le lien est plus général : qu à chaque fois que nous avons une intrication, nous avons une sorte de connexion géométrique. Il en serait ainsi même dans le cas le plus simple, quand nous n avons que deux particules intriquées".

    Pour valider cette spéculation, cela suppose t il que l on découvre dans l avenir la possibilité d une téléportation de l énergie et non juste d une information via l intrication quantique?

    D avance un grand merci.
    Le coté magique de la chose fait partie de la Physique théorique depuis pas mal de temps en fait (l'article ER date des années trente).
    Avec le pont ER nous avons déjà dans la RG, l'idée d'une "téléportation" de l'énergie au travers d'un chemin de traverse.

    EPR=ER implique simplement que cette propriété "magique" est transitive à la mécanique quantique. En tout cas c'est l'idée.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 13/04/2020 à 01h32.
    Parcours Etranges

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    La couenne

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Avec le pont ER nous avons déjà dans la RG, l'idée d'une "téléportation" de l'énergie au travers d'un chemin de traverse.
    C est exactement le point que je ne comprends pas.

    La téléportation fait par définition dans l instantané.
    Le chemin de traverse fait dans le délai. Il faut du temps pour le traverser.

    J ai donc l impression:
    Téléportation et trous de ver ne s entendent pas.
    Téléportation et intrication quantique s entendent à merveille.
    Des lors, mettre ensemble trous de ver et intrication quantique ?
    A moins que l instantanéité de la téléportation ne se retrouve pour le trou de ver à l instant où on passe le point se symétrie (je ne vois que là).
    Dernière modification par JPL ; 13/04/2020 à 23h56. Motif: correction de balise

  8. #6
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Avec le pont ER nous avons déjà dans la RG, l'idée d'une "téléportation" de l'énergie au travers d'un chemin de traverse.

    C est exactement le point que je ne comprends pas.

    La téléportation fait par définition dans l instantané.
    Le chemin de traverse fait dans le délai. Il faut du temps pour le traverser.

    J ai donc l impression:
    Téléportation et trous de ver ne s entendent pas.
    Téléportation et intrication quantique s entendent à merveille.
    Des lors, mettre ensemble trous de ver et intrication quantique ?
    A moins que l instantanéité de la téléportation ne se retrouve pour le trou de ver à l instant où on passe le point se symétrie (je ne vois que là).
    Oui c'est pas une téléportation quand Roméo et Juliette se trouvent *sous l'horizon*. Dans leur ligne d'univers il n'y a aucune discontinuité de type "téléportation". Et rien dans la théorie (ni quantique, ni relativiste) qui nous autorise à imaginer des lignes d'univers qui s'interrompent pour reprendre plus loin. Une telle trajectoire d'espace-temps romprait l'unitarité et ça c'est fermement interdit par la théorie.

    J'écris "téléportation" parce que les deux trous noirs sont distants dans l'espace temps externe au trou noir et que Roméo qui était situé à des années-lumière de Juliette, et même si on veut dans son futur ou dans son passé au moment où il franchit l'horizon, va pouvoir la serrer dans ses bras une seconde après sous l'horizon.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 13/04/2020 à 12h32.
    Parcours Etranges

  9. Publicité
  10. #7
    0577

    Re : Er = epr

    Bonjour,

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Bonjour à tous,
    L'intrication quantique autorise une "téléportation" d une information mais pas de matière ni d'énergie.
    La téléportation fait par définition dans l instantané.
    Il semble que vous interprétez "téléportation" au sens de la science-fiction, c'est-à-dire au sens de transmission instantanée. Dans ce cas, le point de départ de la question est incorrect: l'intrication quantique n'autorise pas de transmission instantanée de l'information, et donc pas de "téléportation" de l'information. Une configuration de deux systèmes intriqués et isolés correspond via ER=EPR à un trou de ver non-traversable. L'absence d'interactions entre les deux systèmes correspond à l'impossibilité de traverser le trou de ver.

    L'expression "téléportation quantique" est parfois utilisée en un sens technique qui n'est absolument pas le sens de la science-fiction. La "téléportation quantique" est la capacité à transmettre un état quantique par échange d'information classique. Cet échange d'information classique se fait en respectant la physique relativiste et n'est donc pas instantané. La "téléportation quantique" correspond via ER=EPR à un trou de ver traversable. L'échange non-instantané d'information en "téléportation quantique" correspond au passage non-instantané à travers le trou de ver.

  11. #8
    La couenne

    Re : Er = epr

    "La téléportation quantique implique un échange non instantané de l information".

    En reprenant la page wiki de l expérience d aspect, on peut lire : "Si l'expérience d'Aspect impliquait qu'un hypothétique signal de coordination se déplace deux fois plus vite que c, celle de Genève arrivait à 10 millions de fois c".

    Le "lien fantôme à distance" serait au moins 10 millions de fois plus rapide que la vitesse de la lumière".

    Si c est pas instantané, c est tout de même sacrément rapide.

    Évidemment, je me doute bien que c est moi qui rate quelque chose dans le raisonnement.

  12. #9
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Er = epr


    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Si c est pas instantané, c est tout de même sacrément rapide.
    La touche apostrophe de ton clavier est-elle en panne ?
    Dernière modification par JPL ; 13/04/2020 à 23h58.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  13. #10
    0577

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    En reprenant la page wiki de l expérience d aspect, on peut lire : "Si l'expérience d'Aspect impliquait qu'un hypothétique signal de coordination se déplace deux fois plus vite que c, celle de Genève arrivait à 10 millions de fois c".
    Le point clé dans cette phrase est "hypothétique". Ces expériences ne démontrent aucunement l'existence d'un signal de coordination. Les résultats de ces expériences sont en accord parfait avec la physique quantique et la relativité restreinte qui prédisent qu'un tel signal n'existe pas.

  14. #11
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Er = epr

    Salut,

    Citation Envoyé par 0577 Voir le message
    Le point clé dans cette phrase est "hypothétique". Ces expériences ne démontrent aucunement l'existence d'un signal de coordination. Les résultats de ces expériences sont en accord parfait avec la physique quantique et la relativité restreinte qui prédisent qu'un tel signal n'existe pas.
    +1

    Toujours la référence :
    https://en.wikipedia.org/wiki/No-communication_theorem

    Puisque les expériences sont en parfait accord avec la mécanique quantique et puisque cette même théorie donne un théorème de non communication (absence de signal mesurable, même indirectement !!!) on doit en tenir compte. Et un signal ne pouvant pas être mesuré même indirectement (donc sans effet détectable quel que soit la façon de faire) est à rejeter (car inutile, Occam dans toute sa splendeur). Et bien sûr le fait que certaines interprétations impliquent un tel signal (pas toutes les interprétations !!!) signifie alors que cela fait juste partie de la "couche ontologique" ajoutée mais sans nécessairement une réalité physique correspondante.

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    Évidemment, je me doute bien que c est moi qui rate quelque chose dans le raisonnement.
    Le sujet est difficile car il nécessite une sacrée maîtrise de la mécanique quantique et de ses interprétations pour être vraiment compris. Ca nécessite beaucoup de travail.

    C'est d'ailleurs pour cela que ce sujet (et quelques autre comme les jumeaux) fait les beaux jours de la vulgarisation : quand c'est facile à présenter mais difficile à vraiment comprendre..... ça en fait un sujet de discussions interminables et de jolies vulgarisation.
    Keep it simple stupid

  15. #12
    La couenne

    Re : Er = epr

    En effet, c'est complexe.
    Notamment la phrase "L'échange non-instantané d'information en téléportation quantique correspond au passage non-instantané à travers le trou de ver".
    Merci pour toutes vos réponses, je ne relance pas n'ayant pas le niveau pour dépasser le stade vulgarisation pour les nuls.

  16. Publicité
  17. #13
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Er = epr

    Citation Envoyé par La couenne Voir le message
    En effet, c'est complexe.
    Notamment la phrase "L'échange non-instantané d'information en téléportation quantique correspond au passage non-instantané à travers le trou de ver".
    Oulà, tu vas encore plus loin là.

    En effet, en téléportation quantique, l'information est simple. Elle transite :
    - d'une part à travers un canal classique (qui accompagne le protocole)
    - d'autre part par l'échange de particules intriquées, initial (et forcément à vitesse finie)

    Mais dans Er=EPR on grimpe de plusieurs étages dans la complexité. Non seulement on passe à la gravité quantique, mais aussi aux théories conformes et la correspondance AdS/CFT (c'est du coté de la théorie des cordes dont on parle de cela). Voir ici pour avoir une idée approximative : https://fr.wikipedia.org/wiki/Correspondance_AdS/CFT

    Attention, moi non plus je ne maitrise pas ce domaine (cordes, AdS/CFT). En fait je ne maîtrise même pas du tout.

    Je suis plutôt féru de gravitation quantique à boucles et c'est déjà bien compliqué comme ça.
    Et il y a même des choses étonnantes comme :
    https://www.pourlascience.fr/sd/phys...ancs-17657.php
    Que je ne maitrise pas non plus (je ne maitrise partiellement que les bases : quantification canonique, résolution des contraintes de Gauss et de difféomorphisme et quelques petits trucs)

    On est dans les très haute sphère (spéculative) de la théorie là
    Keep it simple stupid