Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Théorie personnelle



  1. #1
    JonathSZR78

    Théorie personnelle


    ------

    Bonjour à toutes et à tous, je viens de m'inscrire.
    Je m'appelle Jonathan, et je suis passionné d'ésotérisme, de vulgarisation sur la physique quantique et l'énergie, le "but" de l'Univers, son fonctionnement... & compagnie.
    Alors, j'ai écrit un petit pavé histoire de donner un point de vue conceptuel à ma sauce, que je vous partage avec joie:

    La science nous apprend que l'Univers est en expansion accélérée, plus les galaxies sont lointaines, plus elles sont grandes (parallaxes) et plus elles s'éloignent vite les unes des autres (décalage vers le rouge). Aussi, plus on regarde loin, plus on regarde vers le passé. Comment des galaxies primordiales, "jeunes" par rapport au Big Bang, pourraient être plus grandes et rapides que nos galaxies proches ? On devrait au contraire voir l'espace-temps passé "compressé" et "ralentit", en prenant une image: si on regarde une ville de très loin, les voitures semblent petites et lentes.. On ne peut simplement pas le concevoir, mais les observations et recoupements scientifiques le prouvent. La vitesse des ondes electromagnétiques, la pierre angulaire de la physique quantique et astrophysique, est constante dans le vide, et témoigne des interactions de particules aux échelles microscopiques de la matière. Les particules qui ont émis les photons d'il y a 13 milliards d'années que nous captons à l'aide de telescopes dans notre présent, durée basé sur la vitesse de la lumière, ont donc les mêmes propriétés que celles qui nous composent. Si nous nous mettons à la place de ces galaxies d'origine, instantanéement, nous nous verrions (avec un bon téléscope HD, quand même) plus grands et plus rapides, dilatés en quelque sorte. Ceci, qu'on se place en n'importe quel point de l'Univers (il n'y a pas de "centre"), l'inflation du Big Bang (la création de notre espace-temps) s'étant produite peu après la longueur et le temps de Planck, et aurait été infiniment plus rapide que la lumière (ce qui viole la théorie de la relativité). Suivant ce qui précède, cela signifierait que l'ère de Planck (la longueur et le temps de Planck) est encore plus "grande et rapide" que les galaxies primordiales dont nous avons parlé... Ainsi, les dimensions quantiques imperceptibles (atomes, particules...) seraient en fait tellement gigantesques que toute la chaîne de notre perception est inversée: les objets qu'on prend pour "gros" (étoiles, galaxies...) sont en réalité minuscules, insignifiantes, alors que les "petits" (protons, electrons...) sont énormes. Et comme ils ont individuellement les mêmes propriétés (pour une même particule, 2 electrons à 10 milliards d'année-lumière de distance ont la même charge, par exemple), je pense que nous voyons à travers notre échelle physique humaine et nos sens, en réalité, partiellement, "de très très très très loin", un seul et même objet unique, qui suivant toujours notre point de vue, se reflète en organisations différentes suivant l'échelle et crée les couches qui composent notre réalité consciente (ex: femto, pico, nano, micro, milli, mètriques, kilomètrique... PS: cela explique la cohérence et la stabilité des systèmes naturels, peu importe leur échelle). Ainsi, l'atome (et par extension "l'objet unique", le "tout" ) n'est pas infiniment petit mais il est infiniment loin, les galaxies ne sont pas infiniment grandes, elles sont le proche reflet du "tout" à notre échelle humaine, ce qu'on peut percevoir et analyser empiriquement de par notre condition humaine. plus on va loin dans l'infiniment "petit", plus les systèmes se complexifient (au point où, actuellement, on ne comprend rien naturellement à la mécanique quantique, que nous avons nous-même développé et qui permet des prodiges technologiques, car on va de plus en plus vers "le tout", en quelque sorte la science est la retro-ingénierie de notre monde. Cependant, il y a le principe d'incertitude qui potentiellement marque une sorte de brouillage de l'information, comme une limite de connaissance intrinsèque à notre condition d'être humain, dans notre dimension. Tout cela à l'aide uniquement de notre cerveau et des mathématiques ! )... À l'inverse, les galaxies, amas, super-amas etc peuvent nous sembler "grossier" dans leur organisation et leurs interactions, régies uniquement par la gravité. La gravité d'ailleurs est la perception macroscopique du "poids" (plutôt de la présence) du tout unique. Les forces quantiques, de puissances croissantes au fur et à mesure que nous allons "loin" dans le microscopique, sont la forme de la gravité aux différentes échelles (et inversement), du "poids" de la "superstructure de l'ère de Planck" (le "tout"). Plus on "descend", plus les niveaux d'energie augmentent, la gravité est "froide" et l'interaction nucléaire est "chaude", et plus on pourrait remonter loin à l'avenir (progrès technologique), plus on découvrirait des forces puissantes, jusqu'au "tout" à l'energie infinie, d'ailleurs, pour sonder la matière suivant E=MC2 dans les accélérateurs, plus on approche c et plus la masse de la matière augmente, plus c'est difficile de les accélérer. C'est parce qu'on les "envoie" vers l'ère de Planck. La lumière (et donc la force electromagnétique directement perceptible par nos sens) est encore une manifestation du "poids" du tout à notre échelle, et comme "c" est constante et est la vitesse limite inatteignable par la matière (sinon, ça requiererait une energie infinie, ce qui est impossible), en tout point de l'Univers, elle est "agit" constamment à l'ère de Planck (là où il y a actuellement, en ce moment, le "tout" omniprésent, je rappelle), comme toutes les autres forces fondamentales d'ailleurs. L'unification est alors simple: le temps n'existe pas en dehors de notre conscience, nous sommes juste dans une dimension qui nous montre un certain point de vue d'un tout infini, et cela se traduit par notre réalité physique. On pourrait presque parler de "pixel de planck", partout à la fois et en même temps, immuable, infini, un seul et unique mais au fur et à mesure que les systèmes se complexifient (en fait, en partant de l'ère de Planck, voir plus haut, les systèmes se simplifient, leur entropie augmente: on voit bien qu'il y a moins d'ordre et de contrainte dans une galaxie lambda, la répartition des étoiles étant aléatoire, que dans un atome d'uranium où chaque "instance" de cet élément est ordonnée selon des caractéristiques précises, qui dépendent elles même des structures sous-jacentes...), il apparaît sous des formes différentes, notre espace-temps "commun" dans notre cas, la matière et l'energie que nous expérimentons au quotidien n'étant que les "gros pâtés de sable d'enfants sur un plage infinie faite d'un grain unique"... C'est bizarre, oui, on ne peut pas le concevoir, ça dépasse nos capacités d'entendement, mais c'est logique car notre pensée est basée sur le temps, on ne peut pas s'en extraire.
    Suivant ces principes, comment pourrions nous expliquer le phénomène de trou noir ? Ce serait comme des accélérateurs de particules naturels, à des niveaux d'energie proche voire égale à celle du pixel de Planck: l'espace-temps devient une passerelle directe vers le "tout", où ses composantes tendent vers nul, une "singularité" (parler de lumière qui ne peut pas s'en echapper n'a plus vraiment de sens) qui, si on tend vers les sujets de spiritualité, pourraient s'interpréter comme des "portes" où "nous nous dirigeons" à notre mort pour rencontrer le "grand patron". Et là encore, notre perception physique de l'espace et du temps nous suggère qu'il s'agit d'un voyage de l'âme (enfin, disons une partie du "tout" de nature inconnue, en chacun de nous) ayant une certaine durée, alors que le passage se fait instantanéement, il n'a jamais eu lieu (peu importe la distance qui nous sépare des trous noirs dans notre réalité, juste le fait qu'ils existent, vu que tout est unifié, suffit d'ailleurs à être en mesure conceptuellement d'imaginer une telle possibilité). Hors de notre conscience et de notre monde physique, le passé, le présent et le futur sont déjà là, depuis le Big Bang => Le temps n'existe pas.


    Voilà, voilà, ma prose du jour, n'hésitez pas à commenter, même si c'est pour dire que c'est nul à chier!

    A bientôt, merci d'avoir tout lu!

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Théorie personnelle

    Après discussion ce message a été rétabli malgré son contenu.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #3
    pm42

    Re : Théorie personnelle

    Je n'ai pas d'opinion sur le contenu mais le gras souligné en gros en mode pavé non aéré n'aide carrément pas.
    Et si je fais l'effort de lire une phrase par ci par là, j'ai carrément peur donc finalement, le coté illisible est plutôt une bonne idée.

  6. #4
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Théorie personnelle

    Ton message est strictement indigeste et illisible ; donc personne ne le lira sous sa forme actuelle. Quand on écrit un texte un peu long on crée des paragraphes et ceux-ci doivent, de préférence, être séparés par une ligne vide.

    Par exemple comme ici.

    Rappel de Enfin je te rappelle la charte du forum :

    Toutes idées ou raisonnements (aussi géniaux soient-ils) doivent reposer sur des connaissances scientifiques ou techniques valides et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d’intimes convictions. L’un des objectifs de Futura-Sciences étant la vulgarisation scientifique de bon niveau, ce n’est pas le lieu pour des questionnements ou remises en cause de théories admises dont seuls des spécialistes ont les compétences pour débattre, ni pour l’exposé de théories strictement personnelles.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    JonathSZR78

    Re : Théorie personnelle

    Bonsoir, tout d'abord merci à JPL pour la "réhabilitation" sur le forum, sans aucune rancune à Obi76.

    C'est vrai que c'est littéralement un pavé,je vais essayer de l'aérer, et de développer avec mes connaissances. Merci d'avoir été franc
    Dernière modification par JonathSZR78 ; 30/11/2021 à 23h13.

  9. #6
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Théorie personnelle

    C’est une deuxième chance, ne te loupe pas !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  10. Publicité
  11. #7
    Appex

    Re : Théorie personnelle

    l'espace-temps devient une passerelle directe vers le "tout", où ses composantes tendent vers nul, une "singularité" (parler de lumière qui ne peut pas s'en echapper n'a plus vraiment de sens) qui, si on tend vers les sujets de spiritualité, pourraient s'interpréter comme des "portes" où "nous nous dirigeons" à notre mort pour rencontrer le "grand patron". Et là encore, notre perception physique de l'espace et du temps nous suggère qu'il s'agit d'un voyage de l'âme (enfin, disons une partie du "tout" de nature inconnue, en chacun de nous) ayant une certaine durée, alors que le passage se fait instantanéement, il n'a jamais eu lieu (peu importe la distance qui nous sépare des trous noirs dans notre réalité, juste le fait qu'ils existent, vu que tout est unifié, suffit d'ailleurs à être en mesure conceptuellement d'imaginer une telle possibilité). Hors de notre conscience et de notre monde physique, le passé, le présent et le futur sont déjà là, depuis le Big Bang => Le temps n'existe pas.


    Conclusion : Le temps existe point.

    Non mais on le savait déjà.
    Le temps est un truc inventé de manière pragmatique par des physiciens fous permettant de relier l'énergie à l'espace.

  12. #8
    JonathSZR78

    Re : Théorie personnelle

    C'est vrai, et d'ailleurs dans la tête, la "conscience", on pense au passé et au futur toujours au présent. Sorti de dépréssion, je comprends ce que veut dire "lâcher prise" et ne pas trop me prendre non plus le choux.

    En tout cas, la mécanique de l'Univers est tellement bien huilée conceptuellement (par nous, les humains, qui l'analysons) que nous avons des "petites contradictions" (comme suite à la découverte de l'électromagnétisme où on croyait que tout était expliqué, mais il restait un ou deux "nuages"... on connait la suite)

    -Gravité et forces quantiques (grande unification)
    -Théorie des champs, dont un champ de conscience omniprésent (pardon, c'est ésotérique ça)

  13. #9
    Appex

    Re : Théorie personnelle

    -Gravité et forces quantiques (grande unification)
    Surtout de grands mots.

    En fait si on essaie de comprendre la gravitation en terme mathématique on échoue.
    Par contre si on essaie de la comprendre en terme physique c'est plus "digest".

    Par exemple si vous prenez la gravitation en 2D (pour simplifier) on peut imaginer un astre qui émet des "gravitons" tout autour de lui (ceci n'est pas mathématique ou disons plus simplement n'est pas constant dans le temps) avec une certaine densité selon le temps.
    Ceci a pour effet s'occuper l'espace autour de l'astre en rapport avec la puissances de l'astre.
    Mais le volume total dans lequel cette puissance est exprimée est d'ordre asymptomatique.
    Donc la loi de Newton ne s'applique plus.
    Dernière modification par Appex ; 01/12/2021 à 00h16.

  14. #10
    Appex

    Re : Théorie personnelle

    Pour conclure.

    Lorsqu'on dit que la gravité vaut tant à telle distance une donnée fait défaut qui est "QUAND" ?
    Car la gravité selon l'idée que des gravitons occupent l'espace autour de l'astre implique que cette gravité dépend du temps depuis lequel l'astre émet des gravitons.
    La formule de la gravitation newtonienne dépend également d'une autre variable : Le temps.

  15. #11
    jacquolintégrateur

    Re : Théorie personnelle

    Bonjour
    Où peut-on acheter des "gravitons"? De première qualité, il se doit! Possibilité de réductions pour quantités?
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  16. #12
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Théorie personnelle

    Salut,

    D'abord un premier mot :
    - Ce n'est pas une théorie, en tout cas pas une théorie au sens de la science. C'est juste un assemblage de mots techniques mis un peu n'importe comment en ayant l'impression de dire quelque chose d'intéressant : raté ! Une théorie c'est des données issues de l'expérience, de l'observation : des données factuelles et numériques (surtout en physique et astrophysique) et une formulation mathématique des hypothèses explicatives, puis un développement mathématique et des prédictions qui peuvent faire l'objet d'observations ou mesures pour être validé. Tel quel ce texte n'a de scientifique que le nom.
    - Rappelons d'ailleurs que la vulgarisation, ce n'est pas de la science. La vulgarisation est une formulation en langage de tous les jours, pour le profane, l'amateur ou le grand public, d'une science connue par ailleurs. La science, c'est des maths, des observations avec des télescopes, c'est des expériences en laboratoire, c'est des séminaires entre scientifiques, c'est des publications en anglais dans des revues internationales à comité de lecture acceptées par la communauté scientifique. La vulgarisation donne souvent l'impression de "comprendre" alors qu'en réalité c'est rarement le cas.
    - Des termes tel que ésotérisme, spiritualité, "grand patron" (euphémisme pour Dieu) sont totalement anti-scientifique et totalement proscrit sur Futura. Les utiliser est un très bon moyen pour se retrouver dans la poubelle de la modération

    Ensuite, il y a quelques phrases correctes, un exemple :

    Citation Envoyé par JonathSZR78 Voir le message
    La science nous apprend que l'Univers est en expansion accélérée
    Des affirmations fausses, un exemple :

    Citation Envoyé par JonathSZR78 Voir le message
    plus les galaxies sont lointaines, plus elles sont grandes (parallaxes)
    (elle est forte celle là)

    De nombreux passages montrant que l'auteur n'y connait rien

    Citation Envoyé par JonathSZR78 Voir le message
    comment pourrions nous expliquer le phénomène de trou noir ?
    On sait très bien expliquer les trous noirs, leur formation, leur évolution, tant d'un point de vue théorique que par l'observation. Il est même plus facile de modéliser un trou noir que.... le Soleil !

    Mais la plupart des phrases et expressions ne veulent rien dire :

    Citation Envoyé par JonathSZR78 Voir le message
    On pourrait presque parler de "pixel de planck", partout à la fois et en même temps, immuable, infini, un seul et unique
    ...
    'espace-temps devient une passerelle directe vers le "tout"
    ...
    champ de conscience
    Ce dernier est même le pire car outre son coté non défini et même absurde c'est aussi une expression qu'on rencontre dans certaines pseudo-sciences nauséabondes.

    Pour paraphraser ce que disait un ancien modérateur (Rincevent) : cette théorie est à la science ce que la carpette en raphia des Cévennes est au tapis Persan
    Dernière modification par Deedee81 ; 01/12/2021 à 07h41.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

  17. Publicité
  18. #13
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Théorie personnelle

    Je ferme donc dans la joie et la bonne humeur

    Si le but était d'espérer une critique scientifique, c'est largement fait. Et aller plus loin serait risque que ça tourne en eau de boudin.
    La réaction des participants ci-dessus est d'ailleurs symptomatique.

    Deux remarques :
    - J'ai été particulièrement gentil dans ma critique ci-dessus, même si ça peut donner l'impression de contraire. On trouvera facilement sur Futura des commentaires bien plus durs qualifiant des idées bien plus sensées que ce texte
    - Avant de pondre une "théorie" il faut connaitre celles qui existent et pas de la vulgarisation : on trouve suffisamment de cours et bon bouquins techniques pour apprendre la science. D'ailleurs, si on aime la science, c'est une joie de lire des livres comme Gravitation de MTW ou Quantum Mechanics de Feynman (pour n'en citer que deux).

    Merci,
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)