Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche



  1. #1
    miolinet

    Question Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche


    ------

    Bonjour,


    Comme le dis si bien le titre, j'ai quelques questions que je me pose en ce qui concerne la situation de la recherche. J'aimerais avoir l'avis de chercheur, mais tous les avis sont les bienvenus évidemment !

    - quelle est l'état de la recherche en France?
    - Comment faire pour l'améliorer?
    - Comment la loi Pecresse met la métier d'enseignant chercheur en danger? car il me semblent que pas mal ont manifesté en novembre dernier


    Merci d'avance pour vos lumières

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    kinette

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par miolinet Voir le message
    - quelle est l'état de la recherche en France?
    Bonjour,
    Pour la recherche publique: pas génial... il y a peu un copain maître de conf. dans une fac a fait circuler des photos de l'état de son bâtiment... vraiment très très effrayant (aucune entreprise n'aurait le droit de faire bosser des gens dans des conditions pareilles: problèmes de sécurité à tous les niveaux, délabrement... et comme par hasard il est en projet de refiler l'entretien des bâtiments des universités aux universités elles-mêmes: les bâtiments appartiennent actuellement à l'état, qui a "oublié" de les entretenir pendant des années et espère maintenant "refiler le bébé". Les bâtiments du CNRS ne sont pas bien mieux lotis: mes collègues allemands m'ont fait part de leur effarement après avoir visité un labo... d'après eux bien des labos du Tiers Monde sont en meilleur état).

    - Comment faire pour l'améliorer?
    Pas évident. Il y a déjà un manque d'argent, mais aussi des problèmes de gestion (quand on voit combien il est compliqué d'effectuer des commandes... en demandant à des amis aussi dans la recherche, je me suis rendu compte qu'on était plein à en arriver à acheter le petit matériel de notre poche, car le système de pré-bons de commande, puis de commande demande vraiment trop de temps);
    Ensuite, on pourrait discuter longtemps de l'organisation hiérarchique, de l'administration, des salaires et de la difficulté des études et de l'obtention d'une position permanente...

    - Comment la loi Pecresse met la métier d'enseignant chercheur en danger? car il me semblent que pas mal ont manifesté en novembre dernier
    Je ne sais pas exactement ce qui entre dans la loi Pécresse, et ce qui concerne les autres réformes envisagées, mais au total, on voit certaines tendances qui ne me rendent pas optimiste (et ne me laissent pas envisager un avenir optimiste pour faire de la recherche en France, déjà que j'étais pas optimiste au départ...). Sous le joli mot d'autonomie, on renforce en fait le pouvoir de l'administration, on centralise... L'idée de base est de faire un système productif/productiviste (d'ailleurs on voit ressorti sans arrêt le vocabulaire associé à l'entreprise dans les discours des différentes personnes impliquées).
    Je n'ai rien contre une recherche d'efficacité... mais je n'ai pas l'impression que ce soit l'efficacité qui soit recherchée, mais plus la rentabilité (ce qui me paraît assez éloigné du but de la recherche publique).

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  4. #3
    miolinet

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Merci pour ta réponse.

    J'ai pu faire un stage dans un EPST : les locaux étaient bien, mais c'est vrai qu'au niveau matériel et budget c'était un peu ric rac...


    Et sinon j'ai beau retourner ça dans tous les sens j'arrive même pas à comprendre d'ou vient le problème tellement c'est le bric à brac là dedans !
    Sans compter la fuite des cerveaux. C'est dingue ça, on forme des gens et on est incapable de les garder. Dans les autrs pays ils sont accueillis à bras ouverts...

    D'ailleurs j'ai une autre question :

    - Que pensez de cette fuite des cerveaux? Pourquoi est-ce si dur de retrouver un poste en France? (après un post doc à l'étranger entre autre)

  5. #4
    gmb

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par miolinet Voir le message
    Merci pour ta réponse.

    J'ai pu faire un stage dans un EPST : les locaux étaient bien, mais c'est vrai qu'au niveau matériel et budget c'était un peu ric rac...


    Et sinon j'ai beau retourner ça dans tous les sens j'arrive même pas à comprendre d'ou vient le problème tellement c'est le bric à brac là dedans !
    Sans compter la fuite des cerveaux. C'est dingue ça, on forme des gens et on est incapable de les garder. Dans les autrs pays ils sont accueillis à bras ouverts...

    D'ailleurs j'ai une autre question :

    - Que pensez de cette fuite des cerveaux? Pourquoi est-ce si dur de retrouver un poste en France? (après un post doc à l'étranger entre autre)
    la recherche nécessite initiative, originalité, non conformisme et tout celà va mal avec protection d'un "statut", avantages acquis, carrière, titularisation...
    aux US, les cerveaux qui fuient ont certes des conditions pour exprimer leur valeur mais pas de titularisation, de garantie d'emploi.... difficile d'être chercheur toute une carrière "jusqu'à la retraite"
    par ailleurs, s'il y a des secteurs délabrès, il y a des endroits forts compétitifs,
    rien tout blanc ou tout noir,
    changement géneral de mentalité peut être utile en France

  6. #5
    kinette

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    la recherche nécessite initiative, originalité, non conformisme et tout celà va mal avec protection d'un "statut", avantages acquis, carrière, titularisation...
    aux US, les cerveaux qui fuient ont certes des conditions pour exprimer leur valeur mais pas de titularisation, de garantie d'emploi.... difficile d'être chercheur toute une carrière "jusqu'à la retraite"
    par ailleurs, s'il y a des secteurs délabrès, il y a des endroits forts compétitifs,
    rien tout blanc ou tout noir,
    changement géneral de mentalité peut être utile en France
    Bonjour,

    Sauf qu'au USA les post-doc et CDD c'est pas deux ou trois ans, les renouvèlement de contrat sont plus faciles, et les salaires sont bien meilleurs, les conditions de travails sont bien meilleurs, et on ne prend pas les chercheurs pour des cons, et ils peuvent plus facilement se reconvertir.
    Actuellement la grande mode est au genre de discours que tu tiens... sauf que ça sert très bien de prétextes pour foutre les gens encore plus dans la merde sans régler les problèmes (on crée plus de CDD, mais pas de longs CDD, on en profite pour supprimer les postes fixes et refiler l'enseignement à des non-titulaires, on donne pas plus de moyens, et ont accuse les chercheurs de tous les maux, dont celui de pas être fichus de collaborer avec le privé... encore faudrait-il que le privé soit intéressé. J'ai failli m'étrangler en entendant un discours sur "notre" prix Nobel de Mathématique, qui le prenait comme exemple de "recherche permettant de faire des transferts vers des applications industrielles", et utilisait ça pour expliquer que la recherche fondamentale doit être "orientée"... exactement tout le contraire de ce qui s'est passé dans la réalité: quand il a commencé ses recherches, aucune boïte n'aurait investi un kopek dedans...).

    Bref, sincèrement, y en a marre qu'on prenne les gens pour des cons et qu'en plus ça marche: si on discute avec le "français moyen", je pense qu'il y a une chance sur deux pour qu'il ressorte le cliché classique de ces "chercheurs la tête dans les étoiles qu'on paye -sous-entendu beaucoup trop!!! en plus ils sont fonctionnaires!!!- à faire des trucs totalement inutiles, voire des machins dangereux...

    (à côté de ça, les gens considèrent comme super utile, important et méritant son salaire l'ingénieur en info, qui bosse pourtant si souvent dans des projets absurdes... Dilbert c'est malheureusement pas mal comme reflet de la réalité).).


    la recherche nécessite initiative, originalité, non conformisme et tout celà va mal avec protection d'un "statut", avantages acquis, carrière, titularisation...
    Ouais, super de bosser deux ans ici, deux ans là... tu commences à peine un projet que tu dois déménager, et recommencer sur un autre sujet...
    Rien que dans le terme "avantage acquis" on sent toute cette haine du méchant fonctionnaire qui vit sur le dos des autres...
    Sauf que si tu compares avec la plupart des jobs, ce con de fonctionnaire, ben il a galéré jusqu'à 32, 35 voire 40 ans avant d'obtenir son poste (sur concours...). Si tu compares le salaire et l'âge d'obtention du job avec un prof de lycée, un fonctionnaire du trésor, etc... y a pas photo.
    Et la personne qui veut progresser dans le boulot doit repasser des concours, qui sont loin d'être de simples formalités comme pour pas mal de boulots.

    aux US, les cerveaux qui fuient ont certes des conditions pour exprimer leur valeur mais pas de titularisation, de garantie d'emploi.... difficile d'être chercheur toute une carrière "jusqu'à la retraite"
    Question: as-tu seulement mis une fois les pieds dans un labo?
    Est-ce que tu as été aux USA ou en Angleterre?
    A te lire j'ai l'impression de lire un recopiage de certains discours... ça me laisse une grosse impression de malaise, une impression que le matraquage a bien fonctionné, et que la route est tracée pour terminer d'achever la recherche française.
    K
    Dernière modification par kinette ; 16/04/2008 à 23h34.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    madjes

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Salut, je ne suis qu'un lycéen mais d'après ce que j'ai pu observé je suis totalement d'accord avec Kinette. Le français n'est pas content mais il rejette la faute sur les mauvaises personnes grâce aux discours de nos politiques auxquel ils ne comprennent pas un mot...

    La recherche c'est comme tout, on veut être les meilleurs sans rien faire et sans payer. C'est si beau la france...

  9. Publicité
  10. #7
    John78

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par gmb Voir le message
    la recherche nécessite initiative, originalité, non conformisme et tout celà va mal avec protection d'un "statut", avantages acquis, carrière, titularisation...
    aux US, les cerveaux qui fuient ont certes des conditions pour exprimer leur valeur mais pas de titularisation, de garantie d'emploi.... difficile d'être chercheur toute une carrière "jusqu'à la retraite"
    par ailleurs, s'il y a des secteurs délabrès, il y a des endroits forts compétitifs,
    rien tout blanc ou tout noir,
    changement géneral de mentalité peut être utile en France
    Trop facile a 65ans quand on est retraité de tenir un tel discours, il fallait le tenir quand vous aviez 30ans mr gmb, mais là vous deviez fortement tenir a votre statut justement pour ne pas l'avoir fait évoluer. Aux jeunes de faire des efforts alors ? Pour quoi faire au juste ? Pour payez vos retraites ? Non vraiment tout celà n'a aucune crédibilité désolé.

    A+
    J

  11. #8
    zarkis

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Kinette tu n'as pas tord bien malheureusement, mais tes propos sont à pondérés.

    Je crois savoir que tu es dans le monde de la bio, en bio les batiments sont peut-être déplorables, personnellement je connais assez bien 3 labos un d'océano un d'info et un de maths. Celui de maths et un gros département tout rénové il y a une dizaine d'année, celui d'info et neuf de 1 an, celui d'océano est moches date des années 60 avec des prises de courant assez dangeureuses et autres fenêtres..bref certaines science arrivent à trouver de l'argent là n'est pas le sujet.

    Les postes aux usa sont certes plus nombreux et mieux payés mais les sujets de recherche et donc le salaire attaché sont trés soumis aux alléa industriels et du pouvoir en place. En ce moment ils sont trés accés militaire, la recherche fondamentale a prit un bon coup dans l'aile. Bien sûr si tu es brillantissime et que tu as réussit à trouver un postdoc à Princeton, Berkeley, MIT et autres alors là oui tu dois pouvoir faire du fondamentale non attaché à une industrie. Ensuite c'est vrai qu'aux états-unis on peut trés facilement faire des allés et venus entre la recherche fondamentale et l'industrielle et c'est un atout que la France essait de développer tant bien que mal, à l'heure de la mondialisation les industriels finiront bien par comprendre que si tout les pays le font c'est bien qu'il y a un interêt.
    Bref, sincèrement, y en a marre qu'on prenne les gens pour des cons et qu'en plus ça marche: si on discute avec le "français moyen", je pense qu'il y a une chance sur deux pour qu'il ressorte le cliché classique de ces "chercheurs la tête dans les étoiles qu'on paye -sous-entendu beaucoup trop!!! en plus ils sont fonctionnaires!!!- à faire des trucs totalement inutiles, voire des machins dangereux...
    Sur ce point tu n'as malheureusement que trop raison. et encore je trouve gentille avec le cliché.


    Oui la réforme actuelle tend vers une suite de CDD de 3 à 5 ans avec changement de zone géographique, rien de réjouissant donc quand on à la quarantaine. Mais bon j'ai lu en diagonale les derniers rapports et apparement on va surtout vers une restructuration du CNRS, des UMR, je n'ai pas vu de façon explicite (normal me diras tu, probablement immergé sous quelques phrases technocratiques pompeuses) cette histoire de cumul de CDD et moins de titulaire.

    Bien évidement qu'il faut réformer la recherche, rapprocher l'industrie tout en n'oubliant pas de vue que le domaine du fondamentale est l'appliqué du futur.

  12. #9
    Cyberdyskinesia

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Question: as-tu seulement mis une fois les pieds dans un labo?
    Est-ce que tu as été aux USA ou en Angleterre?
    A te lire j'ai l'impression de lire un recopiage de certains discours... ça me laisse une grosse impression de malaise, une impression que le matraquage a bien fonctionné, et que la route est tracée pour terminer d'achever la recherche française.
    Moi plus jeune (à 16-17 ans) je pensais que la recherche n'avait grossièrement pas fait d'avancées majeures depuis 50 ans et que toutes les avancées technologiques on les devait aux ingénieurs

    Et ça ne m'étonnerait pas que nombre de personnes mal informées aient été "conditionnées" de la même manière que moi..

  13. #10
    Cécile

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    si on discute avec le "français moyen", je pense qu'il y a une chance sur deux pour qu'il ressorte le cliché classique de ces "chercheurs la tête dans les étoiles qu'on paye -sous-entendu beaucoup trop!!! en plus ils sont fonctionnaires!!!- à faire des trucs totalement inutiles, voire des machins dangereux...
    Non, le Français moyen te dira pour la millième fois : "des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent, on en cherche". Et en plus, il se croira spirituel

  14. #11
    miolinet

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    On dit qu'il y en a un paquet de chercheur qui s'exilent et po

  15. #12
    cephalotaxine

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Le problème de la recherche en France n'est pas une question de personnes (les chercheurs sont aussi compétents qu'ailleurs)... il y a parfois un pb de moyens (encore qu'il faudrait comparer en % du PIB par rapport aux USA ou UK), mais ce n'est pas le principal. C'est surtout un problème d'organisation et de remise en question de structures obsolètes.

  16. Publicité
  17. #13
    miwa

    Re : Quelques questions pour mieux comprendre la situation de la recherche

    Bonsoir, jespere que vous allez bien.

    Vous trouverez ma question idiote peut etre mais cest qqch que jai jamais compris. Pourquoi letat met si peu dargent dans luniversite et la recherche?

    Je suis en 2e annee de licence de biologie, et quand je regarde letat de ma fac parfois jai peur que les lampes me tombent dessus pendant un cours magistral. combien de fois je me suis retrouvee sur les fesses car je me suis assise sur une chaise cassee.

    Le pire cest que les enseignants chercheurs de ma fac sont completement blasés de cette situation. En TP de chimie, quand jai montre la gaine dechiree des fils electriques de mon chauffe ballon au prof en lui suggerant quon devrait le jeter il ma juste repondu "essaye de pas telectrocuter" et juste apres la fille derriere moi se brule les doigt a cause de la plaque chauffante qui setait pas eteinte comme demandee.

    Mon prof de genetique ma dit que letat place 5 fois plus dargent sur chaque eleve de prepa que sur chaque eleve de fac. pouquoi ? pour favoriser lelite? mais cette notion delite est subjective pour moi.
    En aidant la fac, ce sont les futurs medecins, avocats, chercheurs, et enseignants quon aide, qui dirait que ces metiers sont pas importants.

    Enfin jai pu visiter la fac de berkely en californie car ma soeur y a etudie un semestre (car en grande ecole dingenieur bien sur nous on aura jamais un post doc la bas). Quand jai vu le departement de sciences de la vie et de la terre je suis tombee sur la tete. Les grands labos, les salles de conference yavait mm un musee avec un moule de larcheopterix.

    cela dit cest pas vraiment comparable vu que ces ecoles coutent un fortune ils doivent en avoir pour son argent. Enfin il ne faut rien exagerer non plus quand je vois que ca fait une semaine quon a pas de papier ni lumiere ni savon aux toilettes avec le virus de la gastro...

    Lanne prochaine, en module de genetique, il y aura un numerus clausus ds personnes pouvant aller faire des TP aux labo, car le materiel coute cher et ils peuvent pas en avoir pour tous les etudiants...ca commence deja

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Comprendre l'atrophie musculaire pour mieux la traiter
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/09/2006, 13h30
  2. Mieux comprendre et mieux se protéger
    Par cosak dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2005, 14h12
  3. Quelques questions pour comprendre l'axiome du choix ... et le paradoxe de B-T
    Par Romain-des-Bois dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 37
    Dernier message: 19/11/2005, 17h28
  4. pour mieux comprendre!
    Par inniche dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/11/2005, 22h57