Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Science et agressivité




  1. #1
    ClaudeH

    Science et agressivité

    Bonjour..

    J'ai l'impression que certains participants ne se rendent même pas compte que leurs pugilats verbaux en matière de connaissance, laissent un doute concernant la véracité de leur propos, à toutes les personnes qui les lisent.
    Qui a tort, qui a raison.? Telle est la question que ces personnes se posent.
    Sachons que des lecteurs n'adherant pas à futura science cherchent à approfondir leur connaissance.
    Et, lorsqu'ils tombent sur une joute entre deux, ou plusieurs participants, dites-moi ce qu'ils doivent en tirer.?

    Je conçois très bien qu'il y ait des divergences.
    Bien que l'analyse de ces divergences soient basées sur des reflexions scientifiques et bien qu'elles s'appuient sur des faits scientifiques.(du moins je le crois)
    Comment arrive t-on au stade que des participtants n'aient que la seule solution d'exprimer leur différence d'opinion de cette façon en disant:
    - Tu mécris en M.P.
    Le M.P, est-il une façon de régler ses comptes en catimini? Est-ce une attitude scientifique.?
    Le contenu de leur dialogue MP, se reposera t-il alors sur une démarche scientifiques.?
    Nul n'en sait rien..
    Il est vrai que les modérateurs font leur maximum pour qu'un fil proposé en arrive plus ou moins à que certaines personnes puissent avoir une réponse à leur question.

    Ma question est alors:
    L'agressivité verbale donne t-elle plus aplond à un vérité scientifique, dans des dialogues que nous lisons sur un forum.,

    Amicalement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    humanino

    Re : Science et agressivité

    Bonjour,

    debat interessant. J'ai remarque que dans le milieu de la recherche, l'agressivite est plutot percue comme une faiblesse. Lorsqu'une personne comprend pleinement ce dont elle parle et les questions qu'on lui pose, elle reste calme et sure d'elle-meme. Lorsqu'une personne sent qu'on doute de ce qu'elle presente, l'agressivite peut trahir la non-confiance de la personne dans ses propres resultats. Ces remarques ne s'appliquent cependant pas forcement trivialement pour repondre a
    Citation Envoyé par ClaudeH Voir le message
    L'agressivité verbale donne t-elle plus aplond à un vérité scientifique, dans des dialogues que nous lisons sur un forum.
    car il existe un historique des interactions entre personnes sur ce forum. Il faut donc prendre garde a certaines exceptions. Mais globalement, ma reponse reste : une personne aggressive dans une discussion scientifique est souvent une personne qui ne sait pas ce dont elle parle.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  4. #3
    yves25

    Re : Science et agressivité

    Je ne sais pas s'il s'agit d'une discussion à proprement parler scientifique mais il me semble très sain qu'elle soit ouverte (et pas par un modérateur).
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...


  5. #4
    yves25

    Re : Science et agressivité

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    Bonjour,

    Mais globalement, ma reponse reste : une personne aggressive dans une discussion scientifique est souvent une personne qui ne sait pas ce dont elle parle.

    Inversement, je reconnais que j'ai toujours eu beaucoup de peine à supporter qu'on m'oppose mordicus que 2 et 2 ça fait 5. Pas toi?

    On se trouve parfois confronté à ce qui ressemble beaucoup à du fanatisme, ce n'est peut être pas si simple que ça finalement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  6. #5
    kinette

    Re : Science et agressivité

    Bonjour,
    J'appuie ce qu'explique Yves... quand ce n'est pas de le provocation pure et dure (encore récemment une personne utilisant simultanément trois pseudos s'est amusé à tester la patience des modérateurs, avec des propos provocants, et se soutenant l'un-l'autre... enfin lui-même ).

    D'expérience, on peut avoir des discussions un peu "sensibles" à partir du moment où les gens cherchent à comprendre, et restent modestes. Par contre ça peut très vite tourner au pugilat quand quelqu'un arrive et dit "moi je sais, la preuve!!!" (surtout si la personne commence à recopier des liens de sites douteux et vient manifestement ici pour "prêcher").

    Pour prendre un exemple: une personne venant ici pour poser une question sur un sujet parmi les plus sensibles, l'existence de races. Si la personne arrive et explique qu'elle ne comprend pas bien, qu'il lui semble qu'il y a une variabilité dans l'espèce humaine suffisante pour considérer qu'il y a des races, et s'étonne que la question soit débattue alors que certains scientifiques utilisent le terme sans s'embarrasser, elle ne se fera pas rembarrer méchamment. On lui expliquera peut-être qu'il y a déjà eu pas mal de discussions et qu'elle peut aller les consulter d'abord, mais on ne l'agressera pas. Par contre, il est évident qu'une personne qui arrive et déclare d'emblée "les races existent, la preuve (plus un raisonnement bancal ou des sites pseudo-scientifiques)" risque d'avoir un accueil moins clément

    Comment arrive t-on au stade que des participtants n'aient que la seule solution d'exprimer leur différence d'opinion de cette façon en disant:
    - Tu mécris en M.P.
    De ce que j'ai pu voir, les forumeurs qui réagissent ainsi sont généralement ceux qui se voient (certainement pas pour rien) apporter de fortes objections à leurs idées. J'ai des souvenirs de tenants de "médicaments miracle" ayant réagi de la sorte. C'est à mon sens une attitude hypocrite, qui permet d'éviter de voir ses arguments démontés: il est plus facile de convaincre quelqu'un qui n'est pas spécialiste d'un domaine en la baratinant par MP, sans que personne ne puisse expliquer en quoi affirmations et références posent problème.

    Le M.P, est-il une façon de régler ses comptes en catimini? Est-ce une attitude scientifique.?
    A mon avis non.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    mh34

    Re : Science et agressivité

    Bonsoir tout le monde.
    Je ne suis que depuis très peu sur ce forum, mais d'après ce que j'ai pu lire sur quelques discussions, il me semble que l'agressivité arrive aussi quand on doit répéter les mêmes choses et refaire les mêmes démonstrations plusieurs fois parce que de nouveaux intervenants ne prennent pas la peine de lire l'intégralité d'un fil avant de poster.
    Et là franchement, je comprends que ça agace...
    Ceci dit, j'aurais plutôt tendance moi aussi à considérer l'agressivité sur un sujet scientifique comme un signe de la faiblesse des connaissances ou de l'argumentation. Il n'est pas toujours facile de ne pas confondre remise en cause personnelle (d'où réaction agressive) et remise en cause des connaissances.
    De surcroit, il s'agit d'une interaction entre deux personnes, et il n'y a pas toujours en face un répondant "diplomatique"...C'est à cela aussi que dans les congrès ( enfin du moins ceux auxquels je participe) servent les modérateurs de séances. Et pour avoir vu dégénérer quelques discussions, je peux garantir que c'est parfois bien utile!

  9. #7
    Cécile

    Re : Science et agressivité

    Le MP est aussi utile quand la discussion tourne en rond entre deux personnes (souvent sur un point de détail), et que les autres se sentent exclus. Les deux personnes en question règlent alors leur différent en MP et la discussion générale peut continuer avec tout le monde. Le MP n'est pas forcément mauvais (la preuve : les modos veulent qu'on critique Futura uniquement en MP ).

  10. Publicité
  11. #8
    Cendres

    Re : Science et agressivité

    On trouve également de l'agressivité dans les cas suivants:

    -Débarquer, en proclamant une théorie à soi, supposée cohérente et originale, avec une mise au défi, plus ou moins subtilement dissimulée, de la mettre en défaut. S'ensuit alors des objections formelles, notamment d'intervenants dont ce sont les études, voire le métier, puis une attitude de "mur" de l'intervenant de départ. Soit en balayant négligemment les critiques apportées, et en amenant d'autres questions (pour diluer le tout), soit en répétant à l'envie aux personnes qui critiquent et objectent, un truc du genre: "Vous ne comprenez pas" (variante à la **** pseudo supprimé : vous n'apprenez rien. Vous êtes des animaux).

    - Arriver dans un débat de plusieurs pages, tout en, dans le même temps, déclarant "qu'on a pas tout lu", ou qu'on "ne maîtrise pas bien le sujet" (sous-entendu: mais j'ai beaucoup lu et cherché), et affirmer péremptoirement des trucs, tout en citant et copiant des articles et/ou des livres. Ce qui donne la fâcheuse impression que l'on cherche à apprendre aux gens leur métier (voir par exemple certaines interventions sur le réchauffement climatique face à Yves25).

    D'où, dans ces cas, une fin généralement agressive, aboutissant à un verrouillage mérité.
    Dernière modification par JPL ; 21/04/2008 à 22h32.

  12. #9
    ClaudeH

    Re : Science et agressivité

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Mais je crois que l'on s'éloigne du principe initial de cette discussion
    EDIT : c'est HS mais j'adore ta signature Towl
    Bonjour..

    Je pense que certaines personnes deviennent agressives lorsqu'elles ont epuisé tous les moyens dont elles disposaient. Elles n'ont donc plus rien à dire. Mais cela ne veut pas dire qu'elles aient systématiquement tort.
    L'agréssivité est un comportement humain, elle se manifeste chez certains sous des formes très variés. (verbale comportemental, voir ironie.etc)

    Il est évident que lorsqu'un participant a déployé des trésors de diplomatie lorsqu'il défend une cause scientifique, et se heurte à un avis totalement opposé puisse se laisser envahir par cette sensation.
    Exemple: Les défendeurs de la MQ et leurs opposants.

    C'est exactement ce qui se passe quelques fois, lorsque des diplomates n'arrivent pas à trouver un terrain d'entente et en arrivent à des conflits armés.
    Dans tous les cas, personne n'en tirera un bénéfice. Pas même les antagonistes qui de toute façon resteront sur leur position.
    J'ai quand même remarqué que de tels conflits verbaux se font entre des participants qui réellement maîtrisent le sujet et d'autres qui pensent le maîtriser.
    Je crois aussi que le vocabulaire utilisé par des participants laisse une ouverture au conflit parce que nous avons tous une perception différente de la signification d'un mot.
    La construction d'une phrase suivant les mots utilisés pourrais avoir le même impacte négatif, voir une compréhensions différente.

    Mais ne serait-il pas plus envisageable que chaque participant mettent en sourdine son agressivité même si sa patience est mise à rude épreuve au bout de plusieurs fils échangés, de façon que les néophytes puissent bénéficier de leur connaissance.,

    Amicalement..

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Vasopressine, sérotonine et agressivité
    Par MissLéa dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2007, 11h56
  2. Définir le terme agressivité
    Par hafida dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 65
    Dernier message: 07/12/2006, 03h00