Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

la négativité




  1. #1
    seb88

    la négativité

    Bonjour, à tous.

    J'aimerais débattre d'un sujet, particulié, la négativité.
    Ou plutôt, le questionnement serait : Est ce que la négativité existe vraiment?

    Par négativité, j'entend bien sur tous ce qui touche aux phénomènes physique.
    La température, par exemple, les grandeurs , les nombres etc...

    Après tout, on dit souvent que notre corps est à 37°c, 37,5°, degrés celsius, ou encore que la neige ce forme à partir de 0, qui n'a jamais dit :"tiens aujourd'hui il fait -4°c.

    Mais après tout, quand on voit ou ce situe vraiment le 0 absolu, on peut se poser des questions sur la réelle température de notre corps, ou de la transition de l'eau en glace.

    C'est la même chose pour les longueurs, ainsi que pour le poids, la masse, puisque la négativité est là aussi.

    La négativité s'applique dans diverses domaine, et dans diverses outils mathématiques, physique, et j'en passe.


    Mais finalement l'univers est il simplement positiviste, ou au contraire est il positiviste et négativiste??


    Pour le positivisme on pourrait ce dire que tous s'arrète à 0, mais ne va jamais en dessous de 0.



    cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mach3

    Re : la négativité

    alors attention avec des mots comme "positivisme" ou "négativisme", ils ne conviennent pas du tout ici, ce sont deux positions philosophiques. C'est mots n'ont rien à voir avec le signe des nombres.

    Ensuite, la charge électrique peut être négative, les moments de rotation ou le spin aussi, la courbure de l'espace-temps peut-être positive ou négative...

    Bref, je vois pas ou tu veux en venir...

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  4. #3
    invite6754323456711
    Invité

    Re : la négativité

    Bonjour,

    On doit pouvoir l'associer à une notion de symétrie.

    Patrick


  5. #4
    seb88

    Re : la négativité

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    alors attention avec des mots comme "positivisme" ou "négativisme", ils ne conviennent pas du tout ici, ce sont deux positions philosophiques. C'est mots n'ont rien à voir avec le signe des nombres.

    Ensuite, la charge électrique peut être négative, les moments de rotation ou le spin aussi, la courbure de l'espace-temps peut-être positive ou négative...

    Bref, je vois pas ou tu veux en venir...

    m@ch3


    Bonjour, la ou je veux en venir, c'est que le zéro est la barrière ultime.

    Le 0 peut être représentatif d'un "objet inseccable", la base du monde, je dirais la première pierre posée.


    Puis pour les signes ou les nombres positifs, bon tous sa c'est que relatif, l'univers n'est ni positif ni négatif.

    Dans le cadre de la discussion la position philosophique, n'est pas la même que celle dont tu me parle.

    cordialement

  6. #5
    Gwyddon

    Re : la négativité

    Citation Envoyé par seb88 Voir le message
    Bonjour, la ou je veux en venir, c'est que le zéro est la barrière ultime.
    De quoi ? Chez moi, ça m'arrive tous les jours d'avoir du -5 °C, j'ouvre mon réfrigérateur

    Bref je ne comprend pas du tout le sens de ton débat, ni en quoi est-ce scientifique. Tu pourrais être plus précis ?

    Merci !
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    seb88

    Re : la négativité

    Oui mais ton -5°c, c'est une valeur relative au 0 des celsius, et qui est relative au 0 des kelvins.
    Mais si tu compare ton -5°c, et que tu le transforme en kelvin, alors il devient positif il n'est plus négatif. 268 Kelvin
    La barrière du 0 absolu n'est pas franchi, tout devient positif, le négatif est baffoué il n'existe plus.

    La ou je veux en venir avec se débat, c'est savoir si toutes les notions négatives ont leurs placent dans l'univers, et si ont devraient pas plutôt toujours partir de 0, en allant dans le sens positif.



    cordialement

  9. #7
    mach3

    Re : la négativité

    au risque de me répéter :

    la charge électrique peut être négative, les moments de rotation ou le spin aussi, la courbure de l'espace-temps peut-être positive ou négative...
    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  10. Publicité
  11. #8
    ABN84

    Re : la négativité

    seb, ce que tu dis n'est vrai que pour la T°.
    ok, en systeme international, il ne peut y avoir de T° negative, mais tu peux avoir une vitesse negative, force negative, moment negatif...
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  12. #9
    seb88

    Re : la négativité

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    au risque de me répéter :



    m@ch3

    Désolé, mais c'est relatif tout sa.

  13. #10
    seb88

    Re : la négativité

    Bonjour einstein, non c'est aussi applicable a la masse, longueurs, etc..

    cordialement

  14. #11
    Szym

    Re : la négativité

    mais c'est relatif tout sa
    Comment expliques tu alors qu'une charge positive attire une charge négative et repousse une charge positive ?

    D'accord, dire que l'électron porte la charge négative est arbitraire, mais on ne peut pas nier le fait qu'il y ait un zéro et des valeurs positives et négatives de part et d'autres du zéro pour ce qui est de la charge électrique. Le zéro est d'ailleurs défini de manière non arbitraire, un objet ayant une charge nulle est un objet qui ne peut être attiré par une force électrique. Si on ajoute un électron la charge devient "négative", si on en enlève un elle devient "positive" (on pourrait aussi bien dire qu'elle devient "körgy" ou "loufakeuh" si tu vois ce que je veux dire).
    Dernière modification par Szym ; 12/05/2008 à 19h53.

  15. #12
    Rhedae

    Re : la négativité

    Salut,

    J'imagine que la question à la base était de savoir si par exemple un espace (un volume) pouvait être négatif. Par exemple un espace soumis à une forte gravité pourrait se courber à extrême et créer une aberrations physique: un espace négatif . Pareillement pour la vitesse d'un corps, il pourrait être tellement ralenti dans ce milieu que sa vitesse et sa température pourrait être inférieure à zéro absolu.

    Je pense pas que cela soit imaginable ou que même imaginer de tel phénomène physiques puissent avoir un intérêt , mais par contre en mathématique, il me semble que l'on peut raisonner dans des espaces tout à fait imaginaires .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

Sur le même thème :