Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Vers une bourse de co2 et de gaz toxiques



  1. #1
    moumoune

    Vers une bourse de co2 et de gaz toxiques


    ------

    Bonsoir je voudrais prendre votre avis sur la nouvelle loi qui permet aux usines et entreprises d'acheter le permis de polluer(gaz CFC),n'ira t'elle pas à compromettre l' avenir de la terre

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    vindemiatrix

    Re : vers une bourse de co2 et de gaz toxiques

    le rechauffement de la planete est inevitable puisque le co2 met un temps considerable a ce dissoudre dans l'atmosphere(1 siecle je crois) et vu les efforts considerable des industriel il est evident qu'ils ne prendront en compte ce parametre que dans une vingtaine d'années nous n'avons plus qu'a etre les spectateurs impuissants des bouleversement que ceci va declencher ,refroidissement ,rechauffement,inondations ???,les conséquences sont imprevisibles temps les effets sont nombreux et tant notre meconnaissance des processus naturel est grande(golf stream,courants marin,el nino)

  4. #3
    Cécile

    Re : vers une bourse de co2 et de gaz toxiques

    Bonjour Moumoune,

    Je crois que tu mélanges un peu tout, CO2 et gaz toxiques, protocole de Kyoto et pollution chimique.
    Le CO2 n'est pas un gaz toxique, ce n'était pas considéré comme un polluant jusqu'il y a peu (c'est même un gaz indispensable à la vie, sans lui les plantes ne pousseraient pas). Les industriels, jusqu'à présent, pouvaient en émettre autant qu'ils voulaient. Mais comme on a vu que le CO2 était l'un des principaux responsables de l'augmentation de l'effet de serre, certains pays (Europe notamment, Canada, beaucoup de pays en développement, Russie récemment, mais pas les Etats-Unis) ont décidé de limiter leurs émissions. Mais comme le CO2 est un polluant "global" (il n'est pas plus polluant à l'endroit même de l'émission qu'ailleurs), il est tout aussi utile de réduire les émissions ailleurs que chez nous. Or, il est souvent plus facile de réduire ailleurs, car les procédés industriels sont moins optimisés. D'où l'instauration des permis d'échange de CO2 : "je ne réduis pas chez moi, car ça me coûterait très cher, mais je réduis ailleurs, et le résultat est le même".

    Les CFC, eux, sont déjà interdits depuis longtemps. Quant aux autres polluants, toxiques pour l'hommes (oxydes d'azote, de soufre, poussières, composés organiques volatils, etc.), ils sont déjà réglementés, et chaque industriel a des valeurs à ne pas dépasser.
    Quant à savoir si ces taux limites sont respectés, ... Y'a vraiment pas assez d'inspecteurs des Drire pour contrôler tout le monde.

    Enfin, il ne faut pas oublier que les industriels sont responsables de moins du tiers des émissions de CO2, et que le reste est dû au secteur tertiaire (chauffage des bâtiments, etc.) et surtout aux transports. L'effort doit donc venir de tous. A vos vélos !

  5. #4
    Narduccio

    Re : vers une bourse de co2 et de gaz toxiques

    Citation Envoyé par vindemiatrix
    et vu les efforts considerable des industriel il est evident qu'ils ne prendront en compte ce parametre que dans une vingtaine d'années
    Justement, les industriels européens ont fait un gros efforts, normal de ce coté-ci de l'Atlantique l'énergie coute chère. Malgré l'augmentation de leur production, ces 20 dernières années, leur polution a baissé en pourcentage mais aussi en quantité. En fait, c'est leur consomation d'énergie qui a baissée, mais comme on considère que la pollution est proportionnelle à la consomation.
    Les 2 secteurs qui n'ont pas diminués, mais qui ont augmenté sont donc les transports et le chauffage comme le rappelle Cécile.
    Pour le chauffage, le manque d'isolation sérieux des anciens habitats est à prendre en compte. Mais, il éxiste aussi de nombreux logements presque neufs (moins de 20 ans) qui ne respectent pas la réglementation. Ensuite, il y a nos usages qui permettraient dans certains cas de limiter pas mal notre consomation.
    Pour le transport, il y a 2 choses. La première, il faut tenir compte de l'augmentation spectaculaire des transports routiers ces dernières décénnies. Et pour l'instant, aucune mesure sérieuse n'est prise pour résoudre ce problème. L'un des meilleurs outils pour remédier à cet état de fait, en France, fut même torpiller par les écologiqtes, je parle du canal Rhin-Rhone. La seconde est le transport individuel. Les voitures à puissance et poid égal consomment moins qu'il y a 20 à 25 ans. Mais cette baisse de consommation a été gommée par l'augmentation du poids des véhicules, l'augmentation des puissances disponibles sur ces véhicules et l'augmentation de la distance parcourru annuellement.
    Donc, comme l'a dit Cécile: "a vos vélos" ou plutot, la prochaine fois que vous prendrez votre voiture, demandez vous si vous n'avez pas un autre moyen moins polluant (marche, transport en communs, ...), si vous devez réellement faire ce trajet, ... En plus, quand vous acheterez votre prochaine voiture, réflechissez bien: avez-vous réellement besoin d'un véhicule aussi puissant et aussi lourd ?
    Si chacun y met un peu du sien, on arrivera à sortir de l'ornière.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Le gaz carbonique (CO2)
    Par P3k0sT dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/10/2007, 13h13
  2. Neutralisation de gaz toxiques
    Par T&F+ dans le forum Chimie
    Réponses: 14
    Dernier message: 10/08/2007, 11h19
  3. Le CO2, gaz à effet de serre
    Par Misty7 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/01/2007, 15h06
  4. Réchauffement : vers la prolifération de plantes irritantes plus toxiques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/06/2006, 10h07
  5. le CO2 est-il (vraiment) un gaz à effet de serre ?
    Par lasnet dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/03/2006, 08h04