Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Détecter la vie ... ailleurs



  1. #1
    pmdec

    Détecter la vie ... ailleurs


    ------

    Je ne savais pas trop dans quel fil (astro, biolo, chimie, physique ...?)poster cette question, alors je la mets ici : à déplacer éventuellement.

    Bonsoir,
    Dans un article du Monde du 21/01 (http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-395164,0.html), il est question d'un nouveau détecteur (le "MOA")permettant de déceler des quantités infimes de molécules caractéristiques de la vie. Il y a, en particulier ce passage : "Certaines molécules peuvent en effet exister sous deux configurations symétriques. Lévogyres (orientées à gauche) d'une part, dextrogyres (orientées à droite) d'autre part. Sur Terre, seule la forme lévogyre des acides aminés compose les molécules propres à la vie. Une fois sur le sol martien, le MOA sera capable de distinguer ces molécules de celles, pourtant chimiquement identiques, qui ne démontrent pas formellement l'existence - passée ou présente - d'une activité biologique.
    A l'horizon 2010, lorsqu'une sonde équipée du MOA se posera sur le fond des anciennes mers martiennes, le verdict devrait apparaître comme définitif. Si aucune trace d'acide aminé lévogyre n'est détectée sur place, planétologues et astrobiologistes devront convenir que les chances que la vie ait existé sur Mars sont quasi nulles."


    Après avoir cherché (pas assez sans doute), je ne trouve pas pourquoi la chiralité aurait, ailleurs, la même signification que sur Terre. Et même pourquoi il faudrait des molécules similaires à celles ayant une origine vivante sur Terre. Est-il démontré que la vie n'a qu'une possibilité de "fonctionner" ? Qqun a une idée ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    BioBen

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Après avoir cherché (pas assez sans doute), je ne trouve pas pourquoi la chiralité aurait, ailleurs, la même signification que sur Terre. Et même pourquoi il faudrait des molécules similaires à celles ayant une origine vivante sur Terre. Est-il démontré que la vie n'a qu'une possibilité de "fonctionner" ? Qqun a une idée ?
    Je pense que des experiences ont été réalisées et ont montrer que les molécules complexes nécessaires à l'apparition du vivant ne pouvait se faire qu'à partir du Carbone (le Soufre, grand concurrent, ne créait pas de molécules assez complexes).
    Bref, il semblerait que la vie ailleurs doive reposer sur les mêmes bases que la vie sur Terre.

    Je sais pas si je réponds à ta question mais j'ai dit tout ce que je savais

    a+
    ben

  4. #3
    Lord M

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    La dernière réponse en date à cette question existentielle (c'est le cas de le dire) que j'ai lu était : si la vie pouvait se développer sous une autre forme (à partir de silicuim, souffre...), elle l'aurait fait sur Terre aussi vu que tous ces éléments sont présents en assez grand nombre. Moi, elle me laisse sceptique. On verra bien.

    Par contre je ne sais pas pourquoi il faut que les molécules soient dextrogyre.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  5. #4
    Castelcerf

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Hum j'ai pourtant le souvenir d'une émission montrant des projets de thèses de plusieurs scientifique différent qui avait pour thème a chaque fois d'imaginer comment la vie pourrait apparaitre de facon differente a chaque fois.

    Bien sur cela était très hypothétique et n'avais pas de vrai valeur scientifique mais les resultats obtenu était intéressant il finissait par obtenir diverses écosystême viables et varié.

    ( je me rappel notament de tout un ecosysteme basé sur une plante ballon qui montait a plusieurs centaines de mètre dans l'atmosphère pour cherche leur nutriment, et tout un systeme de fertilisation lie a une chenille qui elle passait sa vie a monter la plante .. lol enfin bref je sais plus très bien j'ai vue ca il y a longtemps mais c'etait assez marrant car il essayait au maximum de leur imagination de se détaché de la vie que l'on connais tout en respectant au maximum des critères fonctionnel) si je retrouve les références je vous les communiquerai.
    cependant je ne me souvient pas assez bien pour être sur que ces systêmes ne reposaient pas tous sur le carbone.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Citation Envoyé par pmdec
    e ne trouve pas pourquoi la chiralité aurait, ailleurs, la même signification que sur Terre.
    Les réactions biologiques doivent être catalysées pour pouvoir se dérouler à une vitesse suffisante, et pour que cette vitesse puisse être contrôlée. Or une catalyse un peu précise nécessite la reconnaissance de la forme de la molécule (ou au moins celle d'une partie significative). Essaie d'enfiler un gant droit à la main gauche, et tu comprendras pourquoi les enzymes ne peuvent reconnaître qu'un des 2 énantiomères.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    Kwaz1973

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Bonjour à tous

    Le sens dextrogyre ou levogyre des molécules n'ont pas vraiment d'importance. Ce n'est qu'une convention. L'important, c'est que la vie entretient les sens de ses molécules. La synthèse vivante est chirale et elle s'autoentretient. Maintenant, l'image chirale de la globalité de notre monde serait tous aussi viable. Ce qui serait intéressant, c'est d'imaginer comment ces deux formes de vie pourraient interagir. Leur sucre serait notre aspartan et inversement.

    Kwaz

  9. Publicité
  10. #7
    pmdec

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Merci pour vos réponses.
    Citation Envoyé par JPL
    .../... Or une catalyse un peu précise nécessite la reconnaissance de la forme de la molécule (ou au moins celle d'une partie significative). Essaie d'enfiler un gant droit à la main gauche, et tu comprendras pourquoi les enzymes ne peuvent reconnaître qu'un des 2 énantiomères.
    Je suis effectivement "obligé" d'admettre cette éventuelle nécessité. Mais cela ne répond pas à la question (mal posée) : pourquoi faudrait-il que ce soit, ailleurs, aussi la forme levogyre ? Ne peut on imaginer une vie dont "l'élaboration chimique" répondrait à cette nécessité mais en adoptant la "chaîne" dextrogyre ?

  11. #8
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Citation Envoyé par pmdec
    Merci pour vos réponses.
    Je suis effectivement "obligé" d'admettre cette éventuelle nécessité. Mais cela ne répond pas à la question (mal posée) : pourquoi faudrait-il que ce soit, ailleurs, aussi la forme levogyre ? Ne peut on imaginer une vie dont "l'élaboration chimique" répondrait à cette nécessité mais en adoptant la "chaîne" dextrogyre ?
    Juste une petite remarque en passant : dextrogyre et lévogyre font référence au sens conventionnel dans lequel les solutions font tourner le plande polarisation, ce qui n'est pas forcément en liaison simple avec la manière dont les groupes d'atomes sont orientés dans la molécule. En biochimie on distingue habituellement les molécules de la série D et de la série L (qu'on suppose construites à partir de diverses substitutions du glycéraldéhyde).
    Les acides aminés des protéines appartiennent à la série L et les glucides à la série D.
    Je ne vois pas de raison en effet qui empêcherait une vie à partir des isomères de l'autre série, comme l'a déjà dit Kwaz1973.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #9
    Lord M

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Ce qui nous ramène à la question de pdépart : est il judicieux de ne baser la détection de vie extra terrestre que sur le critère des aa lévogyres ?
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  13. #10
    SEAFIRST

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    ami lecteur bonsoir,

    comme cité un peu plus haut, il y a eu coexistence de C (carbone) et Si ( Silice ) . On a demontré que ces deux elements avaient de nombreuses caracteristiques communes. A priori, la chimie organique aurait tres bien pu se baser sur le Si. Pourtant, cette derniere est basée sur la chimie du carbone ( 15 millions de composés carbonés ).

    En fait, la structure electronique detaillée de C et Si fait etat d'une variation du nombre d'electron dans la couche externe, celle qui etablie les liaisons interatomes. Par conséquent, il etait plus facile de créer des molecules avec C qu'avec Si.

    Pour ce qui est des énantioméres levo ou dextro, il pourrait avoir des raisons de liaisons electrostatiques ou de Vanderwaals ou de nature encore plus intimes qui justifient la prevalence des levo par rapport aux dextro.

    SEAFIRST 28/01/05
    Le cerveau a 50000 milliards de connexions mais en plus 100 milliards de cellules gliales !

  14. #11
    Coincoin

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Salut,
    Pour ce qui est des énantioméres levo ou dextro, il pourrait avoir des raisons de liaisons electrostatiques ou de Vanderwaals ou de nature encore plus intimes qui justifient la prevalence des levo par rapport aux dextro.
    Je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas symétrique... mais bon, c'est un sujet de recherche qui n'est pas encore résolu.
    Encore une victoire de Canard !

  15. #12
    Kwaz1973

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Citation Envoyé par Lord M
    Ce qui nous ramène à la question de pdépart : est il judicieux de ne baser la détection de vie extra terrestre que sur le critère des aa lévogyres ?
    Quitte à choisir un sens dans la détection, autant choisir celui dans lequel nous serions capable de vivre, notre sens en fait. Le sens opposé nous intéresse beaucoup moins. Est-ce judicieux ? Je n'en sais rien. Je suis d'avis que la vie ailleurs n'est pas 100% dans un sens ou dans l'autre. Certaines molécules pourrait être dans le même sens que les nôtres, d'autres dans le sens inverse. Les interactions chimiques de cet vie aileurs serait alors différentes des nôtres.

    Kwaz

  16. Publicité
  17. #13
    pmdec

    Re : Détecter la vie ... ailleurs

    Citation Envoyé par Kwaz1973
    Quitte à choisir un sens dans la détection, autant choisir celui dans lequel nous serions capable de vivre, notre sens en fait. Le sens opposé nous intéresse beaucoup moins. Est-ce judicieux ? Je n'en sais rien. Kwaz
    Mais, justement, pourquoi choisir un sens ? Serait-il beaucoup plus coûteux de détecter s'il y a prépondérance d'un sens (n'importe lequel) ? Cette prépondérance ne serait-elle pas la signature d'un "phénomène vivant" d'après les réponses déjà apportées dans ce fil ?

Discussions similaires

  1. La probabilité d'apparition de la vie ailleurs que sur la Terre
    Par Pierre de Québec dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 90
    Dernier message: 30/08/2009, 19h43
  2. Actu - Un test de grossesse pour détecter la vie sur Mars
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/09/2007, 14h30
  3. Des niches biologiques sur Titan : la vie ailleurs que sur terre ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/09/2005, 16h34
  4. Les changements climatiques en Arctique plus rapides qu'ailleurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/05/2005, 15h37