Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 97

Trous noirs : poubelles ou transitions ?



  1. #1
    paulb

    Trous noirs : poubelles ou transitions ?


    ------

    Bonjour,
    Le trou noir MS0735 fait en ce moment parler de lui. Il pèse 1 milliard de masses solaires et avale tout ce qui se trouve alentour.
    Plusieurs de ces ogres d'une densité incroyable sont connus, au point qu'on peut se poser la question s'ils représentent l'avenir et la fin de l'Univers, ou sinon, quoi d'autre?
    Pour l'instant leur rôle serait de débarrasser l'espace de la scorie représentée par les vieilles étoiles, donc cimetières ou poubelles si l'on veut.
    Mais on peut toujours rêver. Et si c'étaient en quelque sorte le stockage de matières premières pour des nouveaux big-bang qui produiraient plusieurs nouveaux univers qui auraient d'autres coordonnées spatiales (u,v,w, etc. à la place de nos x,y,z) avec comme seule dimension commune t, le temps? Ce big-bang aurait lieu quand les particules comprimées par la gravitation diabolique en auraient marre et décideraient de satisfaire à E=mc^2 en se transformant tous ensemble en énergie. Dans notre Univers on n'y verrait que du feu! Les bébés Univers se déploieraient ensuite comme le notre et toute la petite famille prospérerait, chacun de ses membres dans ses coordonnées personnelles. Qu'est-ce que vous en pensez?
    C'est pour rire! paulb.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    mtheory

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par paulb
    Bonjour,
    Le trou noir MS0735 fait en ce moment parler de lui. Il pèse 1 milliard de masses solaires et avale tout ce qui se trouve alentour.
    Plusieurs de ces ogres d'une densité incroyable sont connus, au point qu'on peut se poser la question s'ils représentent l'avenir et la fin de l'Univers, ou sinon, quoi d'autre?
    Pour l'instant leur rôle serait de débarrasser l'espace de la scorie représentée par les vieilles étoiles, donc cimetières ou poubelles si l'on veut.
    Mais on peut toujours rêver. Et si c'étaient en quelque sorte le stockage de matières premières pour des nouveaux big-bang qui produiraient plusieurs nouveaux univers qui auraient d'autres coordonnées spatiales (u,v,w, etc. à la place de nos x,y,z) avec comme seule dimension commune t, le temps? Ce big-bang aurait lieu quand les particules comprimées par la gravitation diabolique en auraient marre et décideraient de satisfaire à E=mc^2 en se transformant tous ensemble en énergie. Dans notre Univers on n'y verrait que du feu! Les bébés Univers se déploieraient ensuite comme le notre et toute la petite famille prospérerait, chacun de ses membres dans ses coordonnées personnelles. Qu'est-ce que vous en pensez?
    C'est pour rire! paulb.
    Salut,c'est parent des spéculations de Lee Smolin:

    http://www.edge.org/documents/ThirdCulture/z-Ch.17.html

  4. #3
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par mtheory
    Salut,c'est parent des spéculations de Lee Smolin:

    http://www.edge.org/documents/ThirdCulture/z-Ch.17.html
    Merci, mtheory, je croyais être seul à faire ces élucubrations: Smolin va plus loin. Il pense que la sélection naturelle opère au niveau des Univers, enfantés par les trous noirs et sélectionnés en fonction de leur aptitude à produire un maximum d'autres trous noirs! Mais il remplace la génétique par l'auto-organisation des Univers en"ajustant" certaines propriétés physiques pour obtenir le but recherché.
    Intéressant, mais un peu dur à étayer!
    Amicalement paulb.

  5. #4
    mtheory

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par paulb
    Intéressant, mais un peu dur à étayer!
    Certes!

  6. #5
    léopold ll

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour,

    Le yo-yo remonte et descend .

    Et entre big-bang , de l'un a l'autre on s'échange quelques galaxies , quelques trous noirs .

    La jonction de deux trous noirs ,lequel des deux vortexs l'emporte ?

    Le plus massif certainement , quel déchirement .

    Tout cela jusqu'a un point critique , manque de carburant peut-être . On consomme les dernières denrées internes et , le yo-yo repart .

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Kwaz1973

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour

    J'adhère complètement à ta théorie, paulb. Elle donnerait une suite à la mort de notre univers et elle expliquerait aussi son origine et sa naissance (big bang). Et les trous noirs / trous de ver sont probablement à l'origine de ces transferts d'énergie entre univers mourrant et univers sur le point de naître.

    Mais s'il s'agissait du même univers, le notre par exemple ? Sa mort créerait sa propre naissance. L'énergie se déplacerait dans l'espace/temps jusqu'à la date et le lieu de sa naissance. Qu'en pensez-vous ?

    Kwaz

  9. Publicité
  10. #7
    BioBen

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Petit post pour mtheory :
    Citation Envoyé par mtheory sur un autre fil
    Exact!
    et puis le 'bounce' avec la LQG je crois que seul Smolin y croit.
    J'adhère complètement à ta théorie, paulb
    Il faut croire que non

    a+
    ben

  11. #8
    DonPanic

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Saliut
    Citation Envoyé par paulb
    Mais on peut toujours rêver. Et si c'étaient en quelque sorte le stockage de matières premières pour des nouveaux big-bang qui produiraient plusieurs nouveaux univers qui auraient d'autres coordonnées spatiales (u,v,w, etc. à la place de nos x,y,z) avec comme seule dimension commune t, le temps? Ce big-bang aurait lieu quand les particules comprimées par la gravitation diabolique en auraient marre et décideraient de satisfaire à E=mc^2 en se transformant tous ensemble en énergie. Dans notre Univers on n'y verrait que du feu! Les bébés Univers se déploieraient ensuite comme le notre et toute la petite famille prospérerait, chacun de ses membres dans ses coordonnées personnelles. Qu'est-ce que vous en pensez?
    C'est pour rire! paulb.
    Faudrait détecter la disparition d'un TN...
    et 1 milliards de masses solaires équivalent énergie, ça ferait un nouvel univers tout racho, non ?

  12. #9
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par DonPanic
    Saliut

    Faudrait détecter la disparition d'un TN...
    et 1 milliards de masses solaires équivalent énergie, ça ferait un nouvel univers tout racho, non ?
    Et quand une femme accouche, le bébé est racho, non?
    Evidemment ça supposerait la croissance de l'Univers, mais sommes-nous à ça près dans notre délire?
    En plus, personne n'a dit que le TN exploserait à un milliard de soleils! On peut charger un baudet longtemps avant qu'il ne s'écroule!
    Amicalement paulb.

  13. #10
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour,
    Suite de la réflexion sur le message de DonPanic:
    Il paraît d'après les dernières informations que l'expansion de l'Univers non seulement ne se ralentit pas, mais s'accélère, ce qui ou contredit la gravitation universelle ou suppose une source d'énergie nouvelle. On peut avancer les explications suivantes:
    -il y aurait une transformation progressive de matière en énergie, ce qui se fait au sein des étoiles, mais est-ce suffisant pour animer l'expansion et si oui, comment?
    -il y aurait genèse constante d'énergie/matière ou matière/anti-matière, ce qui repose la même question;
    -il existerait une force d'accélération antagoniste à la gravitation dont nous ignorons l'existence.
    La théorie de la vitesse acquise au moment du big-bang a du plomb dans l'aile puisqu'elle ne pourrait qu'être freinée par la gravitation.
    Amicalement paulb.

  14. #11
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par Kwaz1973
    Bonjour

    J'adhère complètement à ta théorie, paulb. Elle donnerait une suite à la mort de notre univers et elle expliquerait aussi son origine et sa naissance (big bang). Et les trous noirs / trous de ver sont probablement à l'origine de ces transferts d'énergie entre univers mourrant et univers sur le point de naître.

    Mais s'il s'agissait du même univers, le notre par exemple ? Sa mort créerait sa propre naissance. L'énergie se déplacerait dans l'espace/temps jusqu'à la date et le lieu de sa naissance. Qu'en pensez-vous ?

    Kwaz
    Bonjour, certainement pas impossible! Mais je pense que deux Univers dans le même espace-temps se gêneraient aux entournures. Non? Alors je pense, tant qu'à faire, en changer, puisque les maths le permettent.
    Amicalement paulb.

  15. #12
    BioBen

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    -il y aurait une transformation progressive de matière en énergie, ce qui se fait au sein des étoiles, mais est-ce suffisant pour animer l'expansion et si oui, comment?
    -il y aurait genèse constante d'énergie/matière ou matière/anti-matière, ce qui repose la même question;
    J'ai du mal à voir en quoi la transformation de matière en Energie, ou genèse cnstante de matière et d'antimatière permettrait d'expliquer l'acclération de l'expansion....?
    -il existerait une force d'accélération antagoniste à la gravitation dont nous ignorons l'existence.
    Les modèles actuelles postulent l'existant d'une energie noire qui aurait l'effet inverse de la gravitation.

    a+
    ben

  16. Publicité
  17. #13
    Rincevent

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par paulb
    -il y aurait une transformation progressive de matière en énergie, ce qui se fait au sein des étoiles, mais est-ce suffisant pour animer l'expansion et si oui, comment?
    avoir de l'énergie au lieu de la matière ne règle rien. Ce que l'on nomme "énergie noire" ou "constante cosmologique" est quelque chose de fondamentalement différent de l'énergie telle qu'on la connaît (énergie électromagnétique par exemple) en ce sens où c'est un truc qui a une "pression négative"

    -il y aurait genèse constante d'énergie/matière ou matière/anti-matière, ce qui repose la même question;
    et la même réponse

    -il existerait une force d'accélération antagoniste à la gravitation dont nous ignorons l'existence.
    ce qui serait également l'effet d'une énergie à pression négative sans qu'il y ait de nouvelle force. L'idée est juste de dire que l'effet observé repose soit sur une nouvelle énergie qui a des propriétés différentes (pression négative) soit sur de l'énergie usuelle mais avec une nouvelle force de répulsion. Ce sont deux catégories d'hypothèses possibles.

    La théorie de la vitesse acquise au moment du big-bang a du plomb dans l'aile puisqu'elle ne pourrait qu'être freinée par la gravitation.
    il n'y a pas de "vitesse acquise" au moment du BB et l'existence de cet effet supplémentaire ne renie pas nécessairement les travaux passés : on a pas mal de modèles dans lesquels la "nouvelle forme d'énergie" aurait eu un rôle négligeable lorsque l'Univers était bien plus dense.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  18. #14
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Merci Bioben et Rincevent, vous éclairez bien ma lanterne! Ma curiosité me commande de vous demander, comment on imagine l'action de cette énergie "nouvelle" ou "noire"?
    Est-elle uniformément répartie dans l'Univers ou localement? Quelle est sa "cause" (comme la matière pour la gravité). Quel est son support (comme le champ électromagnétique pour les forces électromagnétiques ou la courbure de l'espace pour la gravité? Comment est-elle produite? Etc.
    Merci d'avance paulb.

  19. #15
    Kwaz1973

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par paulb
    Merci Bioben et Rincevent, vous éclairez bien ma lanterne! Ma curiosité me commande de vous demander, comment on imagine l'action de cette énergie "nouvelle" ou "noire"?
    Est-elle uniformément répartie dans l'Univers ou localement? Quelle est sa "cause" (comme la matière pour la gravité). Quel est son support (comme le champ électromagnétique pour les forces électromagnétiques ou la courbure de l'espace pour la gravité? Comment est-elle produite? Etc.
    Merci d'avance paulb.
    Bonjour paulb
    Malheureusement, on ne sait pas grand chose aujourd'hui sur cette "énergie sombre". Nous n'avons que quelques rares observations de son effet supposé. Pas suffisamment pour être sûr de son existence. Dans le débat de ninie sur l'énergie sombre, j'ai cité et expliqué une théorie (non vérifiée) basé sur une masse imaginaire qui pourrait expliquer pas mal de chose.

    Citation Envoyé par paulb
    Mais je pense que deux Univers dans le même espace-temps se gêneraient aux entournures.
    Pas s'il est confiné dans un boucle spatiotemporelle. L'espace/temps pourrait être replié sur lui-même. Et l'univers renaîtrait périodiquement de ces cendres, sa mort créant sa propre naissance, la boucle est bouclée. Même s'il est plus probable que plusieurs univers coexistent et échangent leur énergie, cette théorie n'est pas à exclure, je pense.

    Kwaz

  20. #16
    DonPanic

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Salut
    J'ai déjà émis l'idée que si l'espace-temps se comporte "comme une membrane",
    plus les masses seront densifiées (TN) plus la membrane sera dilatée...
    et dans ce cas, énergie noire serait une contrepartie de la gravitation
    illogique ?

  21. #17
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par DonPanic
    Salut
    J'ai déjà émis l'idée que si l'espace-temps se comporte "comme une membrane",
    plus les masses seront densifiées (TN) plus la membrane sera dilatée...
    et dans ce cas, énergie noire serait une contrepartie de la gravitation
    illogique ?
    Bonjour, l'exemple de la "membrane", avec le pamlemousse qui produit un creux où la mandarine est attirée n'est qu'une explication imagée de la courbure de l'espace qui serait la cause de la gravité. Elle serait plus prononcée au voisinage des corps célestes (la lumière s'infléchit en passant près du soleil, de sorte qu'on voit une étoile qui se trouve derrière). Or, la lumière suit "ce qu'elle croit" être une droite, donc l'Univers serait courbe à cet endroit. Cette explication reviendrait à considérer les TN comme des sortes de hernies, dont la lumière ne peut pas s'échapper. L'horizon gravitationnel, qui est habituellement une sphère de diamètre inférieur à celui de l'étoile, serait dans ce cas supérieur et à la limite la lumière pourrait s'enrouler autour, comme sur une bobine. Je ne vois pas la place de la "contre-gravité" là-dedans. Il faut avouer que je parle là de mémoire, qui peut avoir à son tour des TN!
    Amicalement paulb.

  22. #18
    SEAFIRST

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Ami lecteur bonjour,

    l'expansion accelerée ou son ralentissement fait appel à la masse critique qui pose l'hypothese double: soit la gravité n'est pas suffisante et l'univers continuera à s'etendre à l'infini, soit il s'ecroulera sur lui meme et pourra, suivant certains, créer un nv BB.

    Je pense que de nos jours, avec les telescopes, réparés ! , il a été confirmé car observé, la premiere hypothese.
    Cependant, supposons l'apparition d'un TN prodigieusement glouton, pouvons nous lui imaginer un appetit tel qu'il engloutisse sur plusieurs millions d'années tout l'univers. A partir de cet evenement funeste, comment vous proposez l'emergence d'un nouvel univers : y aura t il à nouveau BB ? je ne pense pas puisque c'est la definition d'un TN de tout accumuler, et de nos jours avons nous observé un TN regurgitant ds une explosion phenomenale toute la matiere ou l'energie acquise ?

    Pour ce qui est la matiere noire qui correspond à 90% de la masse totale de l'univers, c'est le "surplus" de matiere initiale qui ne s'est pas transformé en matiere ( je pense ici aux quarks, et à tout le reste issue ainsi des 10% ).
    Cette formidable masse est elle responsable des proprietes du Vide ( qui ainsi n'en est pas un ) , est elle la source des variations de gravitation aux confins de l'univers ?

    Merci
    SEAFIRST 19/01/05
    Le cerveau a 50000 milliards de connexions mais en plus 100 milliards de cellules gliales !

  23. Publicité
  24. #19
    léopold ll

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Le photon qui est absorbé par le trou noir ,qui ne peut s'en échapper, est-il annihilé , décomposé , réduit a sa plus simple expression sur l'échelle de la matière ?

    OU (encore)

    S'il ne peut s'échapper , est-ce que la force du trou noir génèrerait une vitesse d'absorption supérieure a la vitesse du photon lui même ?

  25. #20
    léopold ll

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour Seafirst ,

    Ici , j'argumenterais pour ce qui est de la "matière noire" .

    Je crois qu'elle est omniprésente sur quelques limites de l'espace que ce soit , là où , que ne veuille bien se rendre l'argumentation . Que la raison fondamentale d'être de l'espace, est ,de ne pas poser de limites .

    Selon moi elle peut être composite a l'intérieur d'une structure matérielle mais de façon non associative ou très peu. Sa densité y serait aussi supérieure (qu'a l'état naturel). Elle y serait compactée , contractée par les trous noirs.

    Une raréfication ou baise de densité de cete matière sape la durée ou temps (temps: terme que je considère trop souvent employé a toutes les sauces)"puisqu'avec la raréfaction, diminution de la résistance ,d'où avance plus rapide.

    Elle interréagit cependant avec le photon en le limitant dans son accélération pour lui donner une vitesse en constance .

    Comme tu le dis "le vide (qui ainsi ne l'est pas )". Complètement d'accord.

  26. #21
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Cher Leopold,
    pourrais-tu faire un effort de clarté? On traite déjà de choses difficiles à imaginer, alors si l'on commence à faire des phrases qui ne signifient rien, où va-t-on?
    Amicalement paulb.

  27. #22
    SEAFIRST

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    ami lecteur, RE !

    d'accord avec paulb, un peu plus de clarté nous facilitera la comprehension.

    Cependant, je pense avoir saisi et me vient cette observation : quand tu ecris " avance plus rapide " due à la baisse de la resistance, parles tu de l'expansion des galaxies ?
    et si c'est le cas, je ne pense pas que le temps va varier. Quelque soit la vitesse et le mouvement des galaxies, le temps s'ecoule invariablement. (d'ailleurs pour moi le temps n'existe pas : comment faire la difference relative entre 1 milliardieme de nanoseconde et 100 milliards d'années : c'est trop relatif. ) oups autre debat !

    Autre chose à preciser : as tu vu deja un photon accelerer ?
    Si non, comment expliquer que la vitesse du photon ( 300 000 km/s ) est maintenue par cette matiere noire

    Si je comprends bien, la matiere noire de l'univers est, malgré sa composition ultra-elementaire ( à mon sens encore plus simple que des ondes electromagnetiques ou des quarks ) , sensible à la force d'attraction des TN ?

    Merci
    SEAFIRST 19/01/05
    Le cerveau a 50000 milliards de connexions mais en plus 100 milliards de cellules gliales !

  28. #23
    deep_turtle

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?


    Bonjour,

    La discussion commence à dévier du sujet initial, et part vers une discussion entre deux personnes qui semblent se comprendre mais qui semblent être les seules. Merci de faire un effort de rigueur dans l'exposé des idées. Merci en particulier de ne pas enchaîner des phrases péremptoires "la matière noire c'est ceci et ça a telles propriétés" dans une justification d'ordre scientifique.

    Merci de votre aide pour garder une certaine cohérence aux discussions.

  29. #24
    deep_turtle

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Si je comprends bien, la matiere noire de l'univers est (...) sensible à la force d'attraction des TN ?
    La matière noire, par définition (celle que lui donnent les astrophysiciens et les cosmologistes), est sensible à l'interaction gravitationnelle, comme tout le reste. En particulier, de la matière noire à proximité d'un trou noir serait en effet sensible à sa force d'attraction, si on veut parler en terme de force.

  30. Publicité
  31. #25
    paulb

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour, voici les nouvelles du village:
    J'ai trouvé les renseignements suivants: sur:
    http://cdfinfo.in2p3.fr/Culture/Matierenoire/
    "Toutefois, les astronomes s'accordent désormais à penser qu'entre 90% et 99% de la matière dans l'univers n'émet pas de lumière. L'existence de cette matière, dite matière sombre ou matière noire, est inférée à partir des perturbations gravitationnelles qu'elle apporte à la matière lumineuse."
    Sur:
    http://www.astronomes.com/c6_univers/p623_univacc.html
    "Ce type de supernova est depuis longtemps utilisées pour mesurer les distances dans l'Univers. Les deux équipes observèrent les plus éloignées à l'époque, une cinquantaine au total, principalement grâce à des télescopes terrestres. Ces supernovae se révélèrent légèrement moins lumineuses et plus éloignées que ce que l'on pouvait déduire de leur décalage vers le rouge en s'appuyant sur la théorie standard d'une expansion en train de ralentir. Une analyse plus poussée des résultats montra que la seule explication possible était que l'expansion accélérait.
    Les résultats de 1998 furent confirmés par une observation du télescope spatial en 2001. Celui-ci observa la supernova la plus lointaine connue, à une distance de plus de 10 milliards d'années-lumière et à un décalage vers le rouge de 1,7. Là encore, la supernova se révéla légèrement moins brillante que prévu, ce qui ne pouvait s'expliquer que par une expansion accélérée. L'analyse de ce résultat montra que l'expansion de l'Univers était freinée par la gravité pendant les premiers milliards d'années, mais commença à accélérer à une époque située il y a entre 4 et 8 milliards d'années.
    Plus récemment, en 2003, une nouvelle observation du télescope spatial, cette fois-ci sur un échantillon de 11 supernovae de type Ia, a confirmé les observations précédentes.
    L'énergie sombre
    L'accélération de l'expansion a été interprétée comme la présence d'une force répulsive à grande échelle, capable de surmonter la force gravitationnelle entre les différents constituants de l'Univers. La nature de cette force reste pour l'instant très mystérieuse et on lui a donné le nom d'énergie sombre.
    Notons que l'année 2003 a également apporté des informations sur la composition de l'Univers. Les dernières observations du télescope spatial montrent que l'Univers est composé de 25 pour cent de matière et de 75 pour cent d'énergie sombre. Les observations du rayonnement fossile faites par le satellite WMAP ont donné une réponse encore plus précise : 4 pour cent de matière ordinaire, 23 pour cent de matière exotique et 73 pour cent d'énergie sombre. Les observations de ce satellite ont également montré que l'Univers était plat, du moins dans la limite des incertitudes de mesure."
    De quoi nourrir notre réflexion, non?
    Amicalement paulb.

  32. #26
    léopold ll

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Oui cher Paulb

    Soit dit en passant que tout ce qui se peut être échafauder en structure macro peut aussi trouver similitude en micro.

    "Phrases qui ne signifient rien ". C'est global mais encore.

    Ton avis sur le mes. 19 . Est-ce une question ?

    La constante c2 est-elle pour toi une limite a ne pas franchir ?

    Alors pourquoi c2 ne peut-il pas s'en échapper ?

  33. #27
    deep_turtle

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    La constante c2 est-elle pour toi une limite a ne pas franchir ?

    Alors pourquoi c2 ne peut-il pas s'en échapper ?
    Le manque de rigueur qui t'es signalé apaprait aussi ici... quel est ce c2 dont tu parles ?? C'est ce que tout le monde appelle c ou c'est autre chose ? Tu dis que c'est une constante, or une constante ne peut pas "s'en échapper" (de quoi d'ailleurs ?).

    C'est déjà pas évident de discuter de tout ça en étant précis, mais si en plus les questions sont suffisamment imprecises pour que tout le monde puisse les interpreter comme il veut, on ne va pas s'en sortir...

    Bon, c'était mon 1/4 d'heure groumf...

    Pour tenter de répondre à ta question, je vais essayer de formuler ce que j'ai cru en comprendre : tu te demandes si la vitesse de la lumière dans le vide peut dépasser c ou pas ? Ceci a été longuement débattu dans d'autres fils, je n'y reviens pas à moins que les discussions que tu vas y trouver ne te conviennent pas.

  34. #28
    BioBen

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Le manque de rigueur qui t'es signalé apaprait aussi ici... quel est ce c2 dont tu parles ?? C'est ce que tout le monde appelle c ou c'est autre chose ? Tu dis que c'est une constante, or une constante ne peut pas "s'en échapper" (de quoi d'ailleurs ?).
    Je pense qu'il parle de c².

  35. #29
    Kwaz1973

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Citation Envoyé par paulb
    Cette explication reviendrait à considérer les TN comme des sortes de hernies, dont la lumière ne peut pas s'échapper. L'horizon gravitationnel, qui est habituellement une sphère de diamètre inférieur à celui de l'étoile, serait dans ce cas supérieur et à la limite la lumière pourrait s'enrouler autour, comme sur une bobine.
    Bonjour à tous
    Bonjour paulb

    Excellente explication de l'absorption de la lumière par un trou noir. Je ne le voyais pas tout à fait comme ça. Mais ta description est beaucoup plus claire. Merci.

    Je complèterai en disant que la masse d'un TN courbe l'espace mais aussi le temps. Exemple : un voyageur sur le point d'être englouti par un trou noirs (et donc tendant vers c) nous verra évoluer rapidement puisque son temps est courbé. Au contraire, nous, observateurs extérieurs, verrons le voyageur ralentir. Nous le verrons s'approcher (en spirale ou en ligne droite) de plus en plus doucement du trou noir sans jamais l'atteindre. Et oui, le temps aussi se courbe avec la masse. Le voyageur voyagerait à c-epsilon à la surface de la déformation spatio-temporel et s'y engouffrerait. Et si ce trou est très profond, nous, observateur extérieur verrons le voyageur s'approcher du centre du TN sans jamais l'atteindre.
    Vu de l'extérieure, les TN semblent stocker de la matière. La matière approche de l'horizon du TN sans jamais l'atteindre. Elle semble s'agglomérer autour de lui. Mais en réalité, cette matière continue à voyager à c-epsilon, mais sur une autre echelle spatio-temporelle, dans la déformation creusée par le TN.

    Raisonnement (peut-être faux. Mais s'il est faux, merci de m'expliquer pourquoi) : Une masse sur le point d'être absorbée par un trou noir est accélérée en permanence. Sa vitesse tend vers c en s'engouffrant le trou spatio-temporelle. Donc son énergie E=gamma mc2 ne fait qu'augmenter. Vue de l'extérieur, cette masse, tout en accumulant de l'énergie, s'approche sans jamais l'atteindre l'horizon du TN. Peut-on en déduire que l'énergie d'un TN, même sans apport extérieur d'énergie ne peut qu'augmenter ? Et si l'on applique l'équivalence masse/énergie, est-ce que cela signifie que la masse d'un TN ne peut qu'augmenter, même sans apport extérieur ? Mes conclusions violent le premier principe de la thermo : conservation de l'énergie. Où est l'erreur ?

    Et s'il n'y avait pas d'erreur, est-ce que cela signifie que la déformation spatio/temporelle ne peut que se creuser encore plus ? Mais jusqu'à quelle profondeur ? N'y aurait-il pas un moment ou le trou déboucherait ailleurs, dans un lointain futur ? Et pourquoi pas en lieu et date exacts d'un nouveau big bang ?

    Pour moi, l'horizon d'un trou noir est la surface ou il stocke toute sa matière, toute son énergie ; horizon qui ne peut théoriquement pas être franchi. Mais qu'y-a-t'il à l'intérieur de la sphère/horizon d'un trou noir ? Du néant ou un couloir ? Mais où mènerait ce couloir, et quand ?

    Kwaz

  36. #30
    léopold ll

    Re : Trous noirs: poubelles ou transitions?

    Bonjour , donc quelques paramètres à ajuster.

    Mon avis ou opignon sur le suget ,s'y intègre en corrélation de faits (est-ce clair?).



    Que tout ce qui est englobé par le TN y est fortement comprimé ,y compris la M.N. . (détrompez-moi).

    Que le TN absorbe le photon ainsi la M.N.

    Que la relation entre le photon et la M. N. change . Ceci a partir du moment ou le photon disparait ,soumis a l'influence du TN (d-m)

    Que si l'on admet (fort logiquement ) que la "réversion " d'un TN donne un big b. ,que ,donc ,la MN lors du bb se décomprime . (d-m).

    Avant de donner la suite en corrélation avec c au carré , voyons voir si cet exposé subira le test .

    Si le modérateur est un sceptique scientifique convaincu . J'espère qu'il me commentera en " ceci est une aberration, parceque ,ou ceci n'a jamais été infirmé ou confirmé de quelques façons que ce soit"

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Du corps noirs aux trous noirs intrigue sur une loi
    Par Magyk dans le forum Archives
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/12/2007, 17h27
  2. trous noirs
    Par kelkuun dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/07/2007, 16h56
  3. trous noirs
    Par jacques944 dans le forum Archives
    Réponses: 12
    Dernier message: 07/01/2007, 15h52
  4. Trous noirs
    Par Gabriel dans le forum Archives
    Réponses: 18
    Dernier message: 15/02/2006, 18h10
  5. trous noirs/trous blancs
    Par law113 dans le forum Archives
    Réponses: 9
    Dernier message: 19/11/2005, 18h11