Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Science et modes




  1. #1
    Cécile
    Y a-t-il trop de modes en sciences ?
    J'ai l'impression qu'il existe beaucoup de modes en sciences. Par exemple la mode des supra haute température, puis des nanotubes en physique / chimie, la mode du tout-génétique en biologie, etc.
    Est-ce vrai ?
    Les sujets à la mode pompent-ils trop les efforts de recherches, au détriment de la variété ?
    Ou sont-elles utiles pour progresser largement et rapidement dans un domaine ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    sai
    je ne pense pas qu'il y ait reellement de mode en science. je pense que ce sont les medias qui s'accaparent certaines decouvertes ou recherches pour en faire un sujet a sensation et ainsi creer une mode.
    Lao Tseu a dit:" quand la riviere coule; les rochers se lavent" .... comprenne qui pourra!

  4. #3
    Yoyo
    Bonjour,

    je suis pas tout a fait d'accord avec toi sai. Certes les medias ont une part determinante dans l'effet mode de tel ou tel domaine. Mais pour prendre la bio:
    Les prions gros effet de mode lies aux cas de vaches folles en Angleterre.
    Le virus du Nil. effet demode lie aux infections aux USA.
    L'anthrax. effet de mode lie au risque de bioterrorisme...

    et j'en oublie certainement. Mais pour ce qui est des exemples ci-dessus... je pense que meme si les medias n'en n'avaient pas parle, les revues specialise l'auraient fait... et toutes ces questions etant des questions de santee public les differents gouvernements se mettent a les financer... or comme il est de plus en plus difficile d'avoir de l'argent pour les labos, ceux-ci essayent de raccrocher leur thematique aux thematiques soutenues par le gouvernement, ce qui fait que de plus en plus de monde travaille dessus, donc plus de publication... c'est l'effet boule de neige.

    Je suis pas sur d'avoir ete tres clair, mais j'espere que vous aurez tout de meme compris

    Yoyo


  5. #4
    Damon
    Je pense qu'il faut distinguer deux modes dans les sciences.

    Les modes médiatiques, dont parlait Sai, OGM et conquète de l'espace en ce moment.
    Et les modes scientifiques elles-mêmes, les théories à la mode, le choix des investissements etc...

    En ce qui concerne les modes médiatiques, il n'y a pas grand chose à en dire, elles sont faites par l'actualité.

    Pour ce qui est des modes scientifiques, c'est un peu différent.

    L'apparition d'une découverte, d'une nouvelle théorie, d'un nouveau phénomène... va générer une curiosité nouvelle ou révéler que des champs d'exploration jusqu'à la négligés sont porteurs d'espoir de nouvelles ressources tant de connaissances que matérielle ou financières...

    En fait, à mon avis, les modes scientifique concernent principalement la recherche appliquée et beaucoup moins la recherche fondamentale et est souvent porteur de déception (mémoire de l'eau, fusion froide etc).

    Ce qui explique peut-être aussi les problèmes de financement de la recherche fondamentale, même si ce n'est certainement pas le seul facteur.

    Damon
    Un EeePc ça change la vie !

  6. #5
    Bigonoff
    Salut
    -------

    Je pense, comme Damon, qu'il y a plusieurs phénomènes.
    J'aurais tendance à dire également qu'il y a "ce qui fait vendre les journaux", d'une part, ce que Damon appelle la mode médiatique (je classerai la conquête spaciale dans cette catégorie) , et, d'autre part, un autre phénomène.

    Je pense qu'on pourrait classer cet autre phénomène en deux sous-ensembles distincts :

    1) L'effet "enthousiasme", qui fait qu'on parle beaucoup de ce qui est prometteur. Quand les chercheurs trouvent quelque chose d'intéressant, on peut difficilement leur en vouloir d'être enthousiastes

    Dans cet effet, comme Cécile le dit, on retrouve les nanotubes. Pour moi, par exemple, je regarde ça avec un immense intérêt, au vu des possibilités que ça ouvre dans le secteur de l'électronique.

    2) L'effet "crainte", qui fait qu'on parle beaucoup de ce qui préoccupe les citoyens, à juste titre ou pas, du reste, question de point de vue. Ici aussi, c'est difficile de reprocher à ceux qui font l'actualité de tenter de répondre aux interrogations des gens (à condition d'éviter les dérives). La modification du climat par les gaz à effet de serre font partie de cette catégorie.

    On trouve même des "modes" à classer dans les 2 groupes en même temps, comme les OGM, qui enthousiamsent Yoyo (je peux le comprendre), et qui m'inquiètent cependant.

    Donc, j'aurais tendance à dire que "oui", il y a des effets de modes, mais "oui" c'est un peu compréhensible quelque part.

    Mais je comprends que ça puisse mécontenter, voire frustrer ceux qui travaillent dans des secteurs tout aussi utiles pour notre avenir, mais qui sont ignorés actuellement des feux de la rampe. C'est humain, mais peut-être que demain, ce sera différent pour eux?

    C'est assez simple de dresser le constat, mais plus dur de trouver des solutions.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cécile
    Bigonoff a dit :
    Mais je comprends que ça puisse mécontenter, voire frustrer ceux qui travaillent dans des secteurs tout aussi utiles pour notre avenir, mais qui sont ignorés actuellement des feux de la rampe.
    Si ce n'était qu'une question de feux de la rampe, ce ne serait pas très grave.

    La question que je me pose est : les effets de mode sont-ils scientifiquement justifiés ? Par exemple, quand j'étais en Deug, j'ai fait un stage dans le domaine des matériaux pour l'optique non linéaire, qui était très à la mode à ce moment là et recevait plein de sous. On n'en entend plus parler, ce qui n'est pas très grave, mais on ne lit presque plus rien là dessus. Est-ce qu'on a trouvé ce qu'on voulait ? Est-ce que c'était finalement moins intéressant que prévu ? Ou est-ce que ça reste prometteur, mais n'intéresse pas les instances politico-scientifiques qui donnent les sous ? (car tout revient toujours aux problèmes de financement)...
    J'ai quand même l'impression que des domaines intéressants ne reçoivent pas suffisamment de financements car ils ne sont pas à la mode, et que d'autres en reçoivent peut-être trop. Peut-être que le soufflé "nanotechnologies" sera retombé dans 5 ans.

    Qu'en pensez-vous, dans d'autres disciplines ?

  9. #7
    Igothigh
    Je rejoindrai ce que dit Damon, a savoir
    L'apparition d'une découverte, d'une nouvelle théorie, d'un nouveau phénomène... va générer une curiosité nouvelle ou révéler que des champs d'exploration jusqu'à la négligés sont porteurs d'espoir de nouvelles ressources tant de connaissances que matérielle ou financières...
    Et ca touche aussi la recherche fondamentale. Si on regarde un peu dans mon domaine qui pourrait etre defini comme "la signalisation cellulaire" les thematiques a la mode sont l'imagerie, la RNA interference et la spectrosopy de masse. Ce ne sont pas specialement des techniques tres nouvelles, mais certains les ont ameliorees ou ont montre qu'elles apportaient des reponses aux questions du moment. Maintenant, faire du signaling cellulaire sans mettre un minimum d'imagerie, c'est limiter ses chances en terme de financements et de publication. Et l'etude de la signalisation cellulaires est par elle meme aussi un effet de mode.

    Les sujets à la mode pompent-ils trop les efforts de recherches, au détriment de la variété ?
    On peut le penser. Les fonds ne sont malheureusement pas extensibles.

    Ou sont-elles utiles pour progresser largement et rapidement dans un domaine ?
    Pour qu'une technique ou une theorie s'impose, elle doit avoir un minimum de resonnance et repondre a des attentes et des questions importantes. Reste a savoir si ces questions sont toujours fondees.
    Par exemple, beaucoup avait predit que les DNA chips seraient une revolution. Ca en a ete une sur le plan technique mais pas vraiment sur le plan pratique (a mon avis) a savoir que la somme d'info qu'on pouvait en tirer a ete largement sur estimee ou plutot depassait ce qu'on est capable actuellement d'analyser ou d'interpreter. Il faudrait quelqu'un du domaine pour confirmer ou infirmer mon impression, mais probablement qu'initialement ca a eu un effet de mode qui est tres vite retombee. Cette technique ressortira probablement le jour ou on a aura acquis plus de connaissances et que des outils d'analyse simple et performant seront disponibles et utilisables par le "premier venu" (c'est aussi ce qui fait le succes d'une technique).

  10. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. couplage de modes
    Par tony57 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2007, 14h01
  2. Modes services
    Par Wolverine76 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/07/2006, 09h02
  3. modes
    Par SAMONA dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/10/2004, 17h28