Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Dossier OGM Futura sciences




  1. #1
    ABwriter

    Dossier OGM Futura sciences

    Bonjour,

    Etant donné qu'il n'existe pas de fil concernant le dossier OGM dans la section "commentez les actus et les dossiers de Futura Sciences", j'engage donc ici l'analyse.

    Il se trouve que ce dossier relève de nombreuses contradictions et invraisemblances:

    OGM: un tour d'horizon complet

    Pas si complet que ça ?

    Lorsque l’on parle d’OGM, il est difficile d’éviter un débat passionné entre les défenseurs des OGM et leur opposants. Débat véhiculant toutes sortes de fausses idées, de clichés et de craintes au près du public. Souvent le débat mélange OGM, malnutrition, risques alimentaires, et mondialisation. Il est donc du devoir des scientifiques de sortir de leurs laboratoires pour prendre la parole, expliquer, discuter, tordre le cou aux idées reçues et en finir avec cette image que les OGM seraient forcément une menace pour notre société. Futura
    Il me semble que cette réflexion de Futura montre clairement un parti pris non scientifique pour les OGM !

    Car de plus, nous pouvons lire plus loin:
    Le 2 février 1995, la loi Barnier l'inscrit dans le droit français sur la protection de l'environnement. Elle le présente comme le principe « selon lequel l'absence de certitudes compte-tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l'environnement, à un coût économiquement acceptable ».

    Le Conseil d'Etat donne en 1998 cette définition précise: « Ce nouveau concept se définit par l'obligation pesant sur le décideur public ou privé de s'astreindre à une action ou de s'y refuser en fonction du risque possible. Dans ce sens, il ne lui suffit pas de conformer sa conduite à la prise en compte des risques connus. Il doit, en outre, apporter la preuve, compte tenu de l'état actuel de la science, de l'absence de risque ».Dominique Lecourt, Professeur de philosophie à l'Université de Paris VII et Délégué général de la Fondation BioVision de l'Académie des Sciences
    Or, selon les scientifiques, il n'y aucune certitude et le risque zéro n'existe pas !

    Le problème de la science n'est pas seulement l'incertitude et/ou le manque de savoir sur le non-savoir; il est aussi un nombre insuffisant d'approches interdisciplinaires pour l'étude de problèmes particuliers.Marjana Dermelj, Fondation slovène pour le développement durable
    Pourquoi les chercheurs sont-ils découragés dans leur recherche concernant les conséquences et les études sur les cultures d'OGM ? Et pourquoi diffuse-t-on des OGM alors que les études sur le long terme sont insuffisantes ?



    Il n'appartient pas à l'autorité publique (et au décideur politique) d'être en faveur ou contre les OGM. Elle doit assurer que le processus d'autorisation respecte les principes, que je viens d'énoncer, de sorte que le consommateur puisse exercer son choix, en fonction de son appréciation personnelle. Ce qui postule un autre aspect: par le biais d'un étiquetage fiable et facile à comprendre, le consommateur doit savoir si le produit qu'il achète contient des OGM ou est issu d'OGM.Daniele Franzone (Directeur Général de l'Environnement à la Commission Européenne)
    Cette position est clairement scientiste ! définition du scientisme-Wikipédia et contredit la définition du Conseil d'Etat que j'ai citée plus haut !

    Les projets d'avenir portent sur l'amélioration de la qualité des plantes sur les plans agronomique et nutritionnel. Robert Naquet
    or il apparaît que les OGM ne sont nullement des espèces variétales , et ne correspondent pas à la définition de "variété botanique". Comment peut-on die que les OGM servent à améliorer les espèces variétales ?


    De plus, on peut lire:
    La transparence, seule, pourra les faire disparaître. La traçabilité des produits que nous mangeons est essentielle: c'est elle seule qui permet de savoir comment ils ont été obtenus.Robert Naquet, CNRS, Président du comité pour l'éthique en sciences de la vie
    Pourquoi le projet de loi adopté par le Sénat français implique que l'étiquetage soit absent des produits laitiers, oeufs et de la viande ? Personne ne pourra savoir ce qu'il consomme, et ceux qui ne veulent pas donner leur argent à l'agriculture transgénique ne pourront pas choisir pour ces produits animaux ! Ce n'est pas normal !

    Il en ressort que, de la même manière que l'agriculture biologique est capable de coexister avec une agriculture conventionnelle, utilisant des produits phytopharmaceutiques, elle pourrait l'être face à une agriculture utilisant des plantes génétiquement modifiées, qu'il s'agisse de cultures de plantes génétiquement modifiées à titre commercial ou expérimental. Cette coexistence suppose cependant que les partenaires, du producteur aux consommateurs, reconnaissent clairement que les productions issues de l'agriculture biologique sont acceptables lorsqu'elles présentent des traces d'OGM alors que l'agriculteur a, en toute bonne foi, utilisé des semences vendues comme conventionnelles.Marc Fellous INRA, UMR d'Agronomie, Président de la Commission du Génie Biomoléculaire
    Il en ressort que la notion de coexistence entre cultures est inventée de toue pièce et imposée aux populations pour faire accepter une pollution génétique qu'ils n'ont jamais demandé ! (cf Le Monde Diplomatique)

    On utilise des séquences d'ADN viral pour générer les OGM:
    Il existe deux types de séquences d'ADN viral végétal utilisées communément pour la construction des gènes à insérer dans les plantes GM :

    # le promoteur, qui est nécessaire pour amorcer l'expression du gène inséré et qui est habituellement le promoteur dérivé du virus de la mosaïque du chou-fleur

    # la séquence incluant les gènes qui codent pour la création de l'enveloppe externe protéique des virus, et qui une fois exprimée dans la plante hôte, va donner des protéines qui gêneront les autres virus infectant la plante. Ceci confère ainsi une résistance à la plante hôte.Robert Naquet, CNRS, Président du comité pour l'éthique en sciences de la vie
    Pourquoi certains disent alors qu'il n'y a aucun lien entre séquence génétiquement modifiées et virus et viroïdes ?

    C'est de la désinformation !

    En attente de réactions constructives,

    Cordialement,
    Aurélien

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    ABwriter

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Bonsoir,

    De plus, il y a vraisemblablement un amalgame dans la définition:

    Il existe deux types de séquences d'ADN viral végétal utilisées communément pour la construction des gènes à insérer dans les plantes GM. Robert Naquet
    Les gènes ne sont pas insérés dans les plantes GM mais dans des cellules de plantes non-GM, qui donneront par regénération des plantes GM.

    Les plantes GM sont nées de régénération cellulaire in vitro.

    Qu'en est-il des semences transgéniques ? comment sont-elles produites ?

    Merci pour celles et ceux qui pourraient me répondre.

    Bonne soirée,
    Aurélien

  4. #3
    ABwriter

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par yoyo
    Tout d'abord certaines personnes se prennent pour des "experts" en la matiere sous pretexte qu'ils ont lus tout un tas d'articles et qu'ils arrivent a mélanger des termes scientifiques sans veritablement de sens. Alors des qu'on leur demande un soupcon de reflexion personelle ou de prendre du recul sur la question... il n'y a évidemment plus personne en face.
    De plus, qu'en est-il du paradigme sous-tendant l'utilisation de plantes (et d'animaux) comme usine à molécules ? Cette question du paradigme n'a même pas été abordée dans l'article. C'est une vision purement mécaniste du vivant qui ne prend même pas en compte les effets homéostasiques des systèmes, les valeurs d'ensemble, les intéractions non-locales des gènes, les mécanismes de transferts horizontaux et leurs dérégulations éventuelles. Des études ont-elles été faites dans ce sens ?


    Bonne journée,
    Aurélien


  5. #4
    paulb

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Bonjour,
    ABwriter cite:
    "Le Conseil d'État donne en 1998 cette définition précise: « Ce nouveau concept se définit par l'obligation pesant sur le décideur public ou privé de s'astreindre à une action ou de s'y refuser en fonction du risque possible. Dans ce sens, il ne lui suffit pas de conformer sa conduite à la prise en compte des risques connus. Il doit, en outre, apporter la preuve, compte tenu de l'état actuel de la science, de l'absence de risque »."
    Je suppose que c'est vrai! Dans ce cas, ça signifie tout simplement que les membres du Conseil d'État ne vont pas très bien (pour être gentil).
    Avez-vous bien lu? On fait obligation au décideur de prendre en compte des risques inconnus et apporter la preuve, compte tenu de l'état actuel de la science, de l'absence du risque.
    Étant donné qu'on parle là de techniques issues de progrès scientifiques, en toute logique, il est impossible d'apporte la preuve de l'absence de risque en fonction d'un état antérieur de la science! C'est la raison qui fait que tout le monde s'assoit sur cette obligation, qu'on peut qualifier d'ânerie. Si l'on l'appliquait à la lettre, tout progrès scientifique et technique s'arrêterait.
    Heureusement, les pionniers scientifiques sont assez prudents pour procéder par étapes et vérifier à chaque étape ce qui doit être vérifié, avant d'aller plus loin. Et les fiers "faucheurs" font tout ce qu'ils peuvent pour empêcher cette vérification.

    "Je déplore le sort de l'humanité d'être entre d'aussi mauvaises mains que les siennes." La Mettrie.
    Amicalement Paulb.
    Dernière modification par shokin ; 27/06/2006 à 14h45.

  6. #5
    ABwriter

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Monsieur,

    La phrase exacte est:

    "Dans ce sens, il ne lui suffit pas de conformer sa conduite à la prise en compte des risques connus. Il doit, en outre, apporter la preuve, compte tenu de l'état actuel de la science, de l'absence de risque"


    Votre mode de raisonnement est amoral :

    D'abord on pollue et ensuite on vérifie si l'on a bien pollué plus que prévu ?


    Je ne tiens nullement à participer à des polémiques, j'ai posé des questions simples plus hauts, en rapport à ces techniques et j'aimerais bien que ce post y soit consacré.

    Cordialement

    Je rappelle à tous deux (paulb et ABwriter) qu'il n'est nullement nécessaire d'écrire en grand, gras ou coloré. Si vous voulez soulignez un point particulier, soulignez-le.

    Shokin
    Dernière modification par shokin ; 27/06/2006 à 15h39.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shokin

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par ABwriter
    La phrase exacte est:

    "Dans ce sens, il ne lui suffit pas de conformer sa conduite à la prise en compte des risques connus. Il doit, en outre, apporter la preuve, compte tenu de l'état actuel de la science, de l'absence de risque"
    [J'ai souligné le point que je voulais souligner.]

    Ce qui implique implicitement qu'il doit, en plus, prendre en compte d'éventuels risques inconnus.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  9. #7
    paulb

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par shokin
    Je rappelle à tous deux (paulb et ABwriter) qu'il n'est nullement nécessaire d'écrire en grand, gras ou coloré. Si vous voulez soulignez un point particulier, soulignez-le.

    Shokin
    Bonjour,
    Petite question: Alors pourquoi on donne cette faculté aux participants? Pour surtout ne pas l'utiliser? On frise le grotesque, comme dans le débat!
    Amicalement paulb.
    Dernière modification par shokin ; 27/06/2006 à 15h41.

  10. Publicité
  11. #8
    paulb

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Bonjour,
    Si je trouve que ce débat est un peu surréaliste, c'est parce que les ennemis jurés des OGM n'ont pas l'air de savoir que les producteurs ont tout intérêt de vendre leurs semences plus qu'une seule fois à chaque agriculteur. Qu'est-ce que vous feriez si vous étiez dans ce cas, tout en possédant leur maîtrise?


    "Je déplore le sort de l'humanité d'être entre d'aussi mauvaises mains que les siennes." La Mettrie.
    Amicalement Paulb.
    Dernière modification par paulb ; 27/06/2006 à 15h24.

  12. #9
    shokin

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par paulb
    Petite question: Alors pourquoi on donne cette faculté aux participants? Pour surtout ne pas l'utiliser? On frise le grotesque, comme dans le débat!
    L'usage ne me semblait pas approprié (ni esthétique) du gras, meilleur du souligné. Si les mots, les phrases sont énoncés clairement, nul besoin de crier.

    Pour le contenu du débat, je laisse mon ignorance dans l'innocence.

    Continuez donc cette discussion.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  13. #10
    Np81

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par ABwriter
    Les projets d'avenir portent sur l'amélioration de la qualité des plantes sur les plans agronomique et nutritionnel. Robert Naquet
    or il apparaît que les OGM ne sont nullement des espèces variétales , et ne correspondent pas à la définition de "variété botanique". Comment peut-on dire que les OGM servent à améliorer les espèces variétales ?
    "variété botanique", "espèce variétale", c'est du charabia ! Mais bon, si je comprends bien tu dis qu'une variété qui serait transgénique, ça n'existe pas ? Et pourquoi ? Une variété c'est un ensemble homogène d'individus clairement identifiés par des caractéristiques morphologiques, physiologiques et génétiques et qui se distinguent des autres plantes d'une même espèce. Je te fais grâce de la définition de l'espèce. Une PGM nouvellement créée (en général une variété sélectionnée préexistante "reconvertie" en transgénique), c'est une nouvelle variété car disposant de nouvelles caractéristiques conférées par le transgène. Ces nouvelles caractéristiques introduites sont faites pour améliorer la plante cultivée, je ne vois pas pourquoi autrement on ferait tous ces efforts. A ta question, je réponds simplement comment pourrait-on dire le contraire ?...
    Citation Envoyé par ABwriter
    On utilise des séquences d'ADN viral pour générer les OGM:
    ...
    Pourquoi certains disent alors qu'il n'y a aucun lien entre séquence génétiquement modifiées et virus et viroïdes ?

    C'est de la désinformation !
    Dans ce même dossier on peut lire juste après l'extrait que tu donnes
    Aujourd'hui, aucune plante GM avec le deuxième type de séquence n'est commercialisée
    Ce n'est pas pour rien. S'il s'agit d'une méthode pour rendre une plante résistante aux virus, il n'y a jamais eu d'autorisation de ce type de variété. Quant au promoteur, on ne t'a pourtant jamais caché que ce promoteur, issu de celui d'un fameux virus qui infecte les végétaux, est le plus utilisé. Où est le problème ? Que reste t'il de commun avec le virus à part ça ? Réalises-tu que cela n'a plus rien d'un virus ?
    Pourquoi toute cette violence gratuite ? - Peut-être justement parce que c'est gratuit... (PTILUC)

  14. #11
    ABwriter

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Bonsoir NP81,

    Il est clair que tu essaies de détourner l'attention des problèmes réels liés aux OGM:

    En botanique, une variété est un ensemble d'individus (une population) appartenant à une espèce qui diffère des autres populations de cette espèce par un ensemble de caractères. Ces caractères particuliers, déterminées par un génotype commun, peuvent être reproduits de génération en génération par les semences. La différence entre un cultivar et une variété réside dans le fait que le cultivar est cultivé (variété cultivée) et a été choisi pour ses caractéristiques uniques, qui doivent être transmises d'une génération à l'autre par des méthodes appropriées, soit reproduction végétative (clonage), soit par des cultures de lignées pures ou par autofertilisation. Pour accroître la confusion, les termes variété et cultivar sont utilisés d'une manière interchangeable dans le milieu horticole.
    Source Wikipédia: variété botanique
    Prenons des plantes GM cultivées et reproduisons les: cette plante GM ne pourra pas garder ses caractères uniques au bout de quelques reproductions végétatives et se dégénérera.

    Si tu penses le contraire, je t'invite à me le prouver études en main !

    De plus, France 3 vient d'annoncer ce soir, dans le 19/20 la défaillance de l'agriculture transgénique espagnole: le premier producteur européen d'OGM en Europe, qui en cultive depuis 8 ans:

    Le constat est accablant:

    -des pollutions génétiques de + de 12% ont été relevées entre cultures GM et non-GM, de nombreuses cultures biologiques sont contaminées (et là-bas, en plus, aucune mesure de protection n'a été votée, et les compagnies d'assurance refusent de tels contrats: ils savent très bien que c'est impossible à gérer!)

    -les agriculteurs transgéniques laissent rtomber leurs masques:
    "En tant qu'agriculteur, cela m'est égal de faire semer un maïs ou un autre, ce qui nous intéresse, nous, au bout du compte, ce sont les chiffres" (Raphaël, un agriculteur transgénique, maïs Bt)
    Ce discours est une honte pour lun agriculteur, elle dénote un désintérêt le plus total des questions environnementales et des relations entre agriculteurs !

    Le but clairement avoué est le business, comme le souligne le porte-parole espagnol des jeunes agriculteurs qui ne justifie la pratique des ogm qu'en terme de concurrence, rentabilité et concurrence!

    Où est passé l'éthique et l'être humain dans tout ça ?

    Il est dit dans le reportage que depuis 8 ans de cultures OGM aucune recherche n'a été effectuée sur les risques liés aux OGM !

    Enfin, la journaliste conclut le reportage sur ces mots:

    "Le cas espagnol montre que la généralisation des cultures OGM rend impossible la maîtrise de leur dissémination dans l'environnement, d'ailleurs aucune compagnie d'assurances au monde n'accepte de couvrir ce risque"

    L'exemple espagnol vient confirmer que la coexistence culture Gm et non Gm est impossible et toutes les craintes au sujet de la culture intensive des ogm, il est urgent d'établir un moratoire et d'interdire ces pratiques à grande échelle !

    Il faut en finir avec cette idéologie marchande de multinationales qui brise les agricultures et qui n'apportent aucune sécurité par rapport à leurs propres technologies !

    Citoyens, l'heure est à l'action ! Avertissez vos députés, parlez-en autour de vous !

    Amicalement,
    Aurélien

  15. #12
    Ryuujin

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Il est clair que tu essaies de détourner l'attention des problèmes réels liés aux OGM:
    tu pourrais les mettre en évidence ces problèmes ?
    moi je ne vois absolument pas de quoi tu parles.


    Bon, comme toujours, tu viens chipoter sur des futilités tout en sortant des aneries plus grosses que toi.



    Prenons des plantes GM cultivées et reproduisons les: cette plante GM ne pourra pas garder ses caractères uniques au bout de quelques reproductions végétatives et se dégénérera.
    ah bon ?

    mais alors ils font comment chez Monsanto et Syngenta pour toujours avoir des OGM à vendre ?
    Ils refont la transgénèse chaque année ?


    Pour ton info personnelle, jamais on a vu un insert se "dégénérer".

    Cette disparition de l'insert non pas chez les plantes, mais au sein des peuplements est un phénomène de dynamique des populations tout bête : mettont que la réussite de la reproduction soit systématique, et qu'à un locus précis tu ais un homozygote, dans le peuplement, il est ultra-minoritaire, tu as donc toutes les chances d'avoir par la suite un hétérozygote, et à la génération suivante, tu n'as plus qu'une chance sur deux que la modification ait été conservée.
    A la génération suivante, une chance sur 4, puis une chance sur 8...

    Sauf qu'en réalité, elle n'est pas systématique : seul un certain pourcentage du pollen émis donnera lieu à une pollinisation ( par exemple si sur 10000 grains de pollen émis, seuls 100 atteignent un pistil, et que sur ces 10000 on en a 50 "OGM", les 50 peuvent faire partie de ceux qui n'atteindront pas leur cible, et là, hop : plus de transgène ).
    Sans parler du taux de germination ensuite, et des pertes sur pied...

    Tout cela ajouté, ça fait que plus la fréquence de la modification est faible, plus elle a des chances de passer à la trappe.



    Si tu penses le contraire, je t'invite à me le prouver études en main !
    C'est toi qui affirme, c'est toi qui devrait prouver, d'autant plus que ce que tu affirmes comme une règle générale n'a jamais ô grand jamais été observé, bien au contraire.



    De plus, France 3 vient d'annoncer ce soir, dans le 19/20 la défaillance de l'agriculture transgénique espagnole: le premier producteur européen d'OGM en Europe, qui en cultive depuis 8 ans:

    Le constat est accablant:

    -des pollutions génétiques de + de 12% ont été relevées entre cultures GM et non-GM, de nombreuses cultures biologiques sont contaminées (et là-bas, en plus, aucune mesure de protection n'a été votée, et les compagnies d'assurance refusent de tels contrats: ils savent très bien que c'est impossible à gérer!)
    boh, c'est vieux ça, et je t'en avais déjà parlé.
    Dommage que tu ais pas tenu compte, ça t'aurais évité d'exhiber une malhonnèteté de plus.



    Pourquoi crois tu que quand on est un vrai scientifique, et pas un charlot, on ne dis pas des trucs du genre "des pollutions génétiques de + de 12% ont été relevées", mais on s'acharne à parler moyenne, variance...

    Parcequ'en l'occurence, seules DEUX parcelles présentent des taux de dissémination autours de 12%.

    La moyenne que j'ai calculée est à 0,6% ( bien sûr, j'ai viré du calcul de la moyenne les deux exploitations foireuses : il est évident au regard des données qu'elles cont douteuses, et absolument pas représentatives ).

    Je soupconne les deux exploitants concernés ( des anti-OGM acharnés qui n'ont rien eu de plus pressé que d'incendier leur champs pour faire la une des journaux ) d'avoir faussé les données, par exemple en ayant donné un coups de main au vent.



    Je propose que ABwriter soit correctement remis à sa place : c'est un forum scientifique, pas un forum de militants malhonnètes.



    On utilise des séquences d'ADN viral pour générer les OGM:

    Citation:
    Il existe deux types de séquences d'ADN viral végétal utilisées communément pour la construction des gènes à insérer dans les plantes GM :

    # le promoteur, qui est nécessaire pour amorcer l'expression du gène inséré et qui est habituellement le promoteur dérivé du virus de la mosaïque du chou-fleur

    # la séquence incluant les gènes qui codent pour la création de l'enveloppe externe protéique des virus, et qui une fois exprimée dans la plante hôte, va donner des protéines qui gêneront les autres virus infectant la plante. Ceci confère ainsi une résistance à la plante hôte.Robert Naquet, CNRS, Président du comité pour l'éthique en sciences de la vie


    Pourquoi certains disent alors qu'il n'y a aucun lien entre séquence génétiquement modifiées et virus et viroïdes ?

    C'est de la désinformation !
    Avant de crier à la désinformation, informe-toi, cela ne sera pas du luxe.


    le deuxième point est complètement anecdotique, et aucun de ces OGM n'est commercialisé ( c'est par exemple le cas du porte-greffe résistant au court-noué testé actuellement ).


    Pourquoi il n'y a pas de lien entre virus, viroïdes et inserts ?

    Parcequ'aucun insert ne contient de séquences de virulence, ni même de la séquence nécessaire au codage de l'intégralité de la capside.

    Car pour ta gouverne, ( je sais, ce n'est jamais que la deuxième fois que je le dis, et je le dirais sans doute une troisième ) jamais on a inséré lors de la conception d'un OGM l'intégralité des gènes codant pour une capside.

    Ce serait stupide, inutile et dangereux.
    Le gène codant pour une seule protéine de la capside suffit.


    Pour le promoteur, bah c'est jamais qu'un promoteur.


    Pour l'histoire des viroïdes, je n'en parle même pas.

    Vu ce qu'on a déjà dit sur le sujet, tu devrais déjà être banni pour avoir refusé d'en prendre note.

    On a le droit d'être ignorant, pas de persister.

  16. #13
    clementdousset

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Citation Envoyé par Ryuujin


    Bon, comme toujours, tu viens chipoter sur des futilités tout en sortant des aneries plus grosses que toi.











    boh, c'est vieux ça, et je t'en avais déjà parlé.
    Dommage que tu ais pas tenu compte, ça t'aurais évité d'exhiber une malhonnèteté de plus.



    Pourquoi crois tu que quand on est un vrai scientifique, et pas un charlot, on ne dis pas des trucs du genre "des pollutions génétiques de + de 12% ont été relevées", mais on s'acharne à parler moyenne, variance...

    Parcequ'en l'occurence, seules DEUX parcelles présentent des taux de dissémination autours de 12%.

    La moyenne que j'ai calculée est à 0,6% ( bien sûr, j'ai viré du calcul de la moyenne les deux exploitations foireuses : il est évident au regard des données qu'elles cont douteuses, et absolument pas représentatives ).

    Je soupconne les deux exploitants concernés ( des anti-OGM acharnés qui n'ont rien eu de plus pressé que de brûler leurs champs pour faire la une des journaux) d'avoir faussé les données, par exemple en ayant donné un coups de main au vent.



    Je propose que ABwriter soit correctement remis à sa place : c'est un forum scientifique, pas un forum de militants malhonnètes.








    Pour l'histoire des viroïdes, je n'en parle même pas.

    Vu ce qu'on a déjà dit sur le sujet, tu devrais déjà être banni pour avoir refusé d'en prendre note.

    On a le droit d'être ignorant, pas de persister.
    Pour ton édification, ABwriter, médite sur la rigueur, l'objectivité, l'absence de parti pris et la courtoisie avec lesquelles s'exprime un véritable scientifique.

  17. #14
    Eirikr

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Le debat a l'air passionne et j'espere au vu de sa longueur que vous me pardonnerez de ne pas avoir tout suivi. j'aimerai tout de meme intervenir pour poser la question du but poursuivi par les OGM. on nous parle de buts nobles comme de mettre un terme à la faim dans le monde mais qu'observe t'on? des semences crees pour etre steriles et contraindres les agriculteurs a en racheter tous les ans (le fameux mais monsanto) d'autres ne resistant qu'a un type particulier d'herbicides (le roundup de monsanto encore une fois) j'en passe et des meilleurs... mais aucune recherche, et par consequent aucune decouverte, sur des plantes plus sobres, qui resistent aux sols acides ou trop chargés en mineraux (le sel notamment) pas de recherche sur des plantes permettant plusieurs recoltes par an dans des pays secs. toutes les recherches qui tendent a repondre aux VRAIS problemes des agriculteurs sont le fait de scientifiques qui operent par croisement de varietes existantes ou par le couplage de plusieurs cultures ou encore par l'utilisation d'insectes predateurs comme insecticides, et toujours sans manipuler le genome. Sur le principe je ne condamne pas ces recherches mais il me semble que dans ce secteur les buts poursuivis sont tout sauf philantropiques, et c'est cette question qui me semble t'il devrait etre mis sur le devant de la scene.
    Des OGM pourquoi pas mais dans quels buts? et dans quelles conditions? (les problemes de dissemination non controlees sont quand meme tres preoccupant pour des plantes modifiees dont personne ne connait les effets a long terme. que fait on du principe de precaution? veut on une nouvelle affaire de type vache folle ou amiante?)

  18. #15
    paulb

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Bonjour,
    Pourquoi discuter? Plutôt lire!
    Dans la page:
    http://unesdoc.unesco.org/images/001...46/124623f.pdf.
    On apprend que en 1999:
    "- 40 millions d'hectares ont été cultivés avec des plantes transgéniques;
    - ceci a rapporté 2,2 G$ de profits;
    - 2200 brevets ont été déposés."
    Et depuis:
    http://w2.esa-angers.educagri.fr/fca...l-article.asp?
    nous apprend que:
    "Les entreprises d'agrochimie telles que BASF ou Monsanto s'enfoncent dans la crise en raison du moratoire européen sur les OGM. Pourtant, la croissance des ventes de semences OGM est de 10 % à 15 % par an contre environ 3,5 % pour les semences traditionnelles. "
    Ce qui signifie que les ventes ont au moins doublé depuis 1999.
    Par ailleurs:
    http://www.monde-diplomatique.fr/2003/04/GEORGE/10086
    indique la répartition géographique (en 2000) des cultures transgéniques:
    "La culture commerciale des OGM s’étend rapidement. En 2000, quelque 45 millions d’hectares étaient plantés dans le monde, les Etats-Unis représentant 68*% de ce total, l’Argentine 23*%, le Canada 7*% et la Chine 1*%**(1). "
    Ce qui signifie que les pauvres habitants des Amériques courent un grave danger, selon les excités anti-OGM!
    Et encore:
    http://www.pleinchamp.com/article/de...false&pub_id=2
    Nous apprend que:
    « Les cultures OGM vont se développer en France, plus seulement dans les grandes cultures et le maïs », explique Daniel Chéron. Le marché mondial des semences OGM en 2006, multiplié par 25 en 10 ans, est estimé à 5,5 milliards de dollars par Vilmorin Clause qui va devenir le numéro quatre mondial des semenciers après l'intégration des activités de semences de son actionnaire majoritaire.
    Si l'on considère ces faits largement vérifiés, le combat désespéré des Européens frileux contre les OGM serait ridicule, s'il n'était pas tragique!
    (je souligne, pour faire plaisir à shokin!)
    "Je déplore le sort de l'humanité d'être entre d'aussi mauvaises mains que les siennes." La Mettrie.
    Amicalement Paulb.

  19. #16
    JPL

    Re : Dossier OGM Futura sciences

    Je voudrais qu'on m'explique ce que cette discussion a de différent par rapport à celle intitulée OGM : de la puissance des mots creux ?
    Comme c'est un quasi doublon, et que l'énervement comment à monter, cette discussion est fermée.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. le dossier sur la relativité de Futura
    Par deep_turtle dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2005, 17h55