Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 26 sur 26

Comparatif AVR/PIC



  1. #1
    JP

    Comparatif AVR/PIC


    ------

    Salut,

    Je voudrais faire un petit comparatif entre les AVR et les PIC
    Voilà ce que j'ai fais:

    Environnements de développements:
    [PIC] MPLAB (compilateur assembleur intégré) gratuit
    [AVR] AVR Studio (compilateur assembleur intégré) gratuit
    (Ma préférence à AVR Studio qui est plus " convivial " pour la simulation)

    Compilateur C:
    [PIC]
    - C2C : payant
    - CC5X : payant

    [AVR]
    - Code Vision AVR : payant
    - WinAVR (AVRgcc) : gratuit
    - ICCAVR : payant
    - IAR : payant

    Compilateur BASIC:
    [AVR]
    - BASCOM : payant

    [PIC]
    - IL-BASIC payant
    - BASIC PIC PRO payant

    Distribution:
    Point fort pour les PIC, ils sont disponibles chez les détaillants. Pour trouver des AVR, il faut passer pour des grosses boites (Conrad, Selectronic etc) mais toutes les gammes, des plus petits au plus gros, sont trouvables.

    Programmateur :
    Dans les deux cas on trouve facilement des programmateurs à faire soit même ou des cartes de développement toutes faites.

    Fréquence maximum d'utilisation :
    [PIC]
    - 20Mhz / temps d'un cycle d'instruction = 4 cycles horloge.
    [AVR]
    - 12-16Mhz / temps d'un cycle d'instruction = 1 cycles horloge.

    Organisation des registres :
    [PIC]
    - par banques (2 à 4) / l'accès aux registres n'est pas direct le choix de la bonne banque doit être fait au préalable.
    - 1 seul registre de travail (W)
    [AVR]
    - Accès direct aux registres.
    - 32 registres de travail.


    E/S et fonctions intégrés :
    Les fonctions proposées sont à peu près équivalentes à microcontrôleur équivalent

    Jeu d'instruction :
    [PIC] - 35 instructions
    [AVR] - 118/130 instructions

    Mémoires:

    Flash :

    [AVR] AT90S1200 : 1ko
    [PIC] 16F628 : 2ko


    [AVR] Atmega8535 : 8ko
    [PIC] 16F877 : 8ko

    EEPROM :

    [AVR] AT90S1200 : 64 octets
    [PIC] 16F628 : 128 octets

    [AVR] Atmega8535 : 512 octets
    [PIC] 16F877 : 256 octets

    RAM :

    [AVR] AT90S1200 : 0 octets
    [PIC] 16F628 : 224 octets

    [AVR] Atmega8535 : 512 octets
    [PIC] 16F877 : 368 octets

    Prix d'achat de mes derniers µcontrôleurs:


    [AVR] AT90S1200 : 5.20€
    [PIC] 16F628 : 4.50€

    [AVR] Atmega8535 : 8.20€
    [PIC] 16F877 : 12.50 €

    Maintenant, je compte sur vous pour compléter tout ça et corriger les erreurs.
    Si vous voulez rajouter une famille de microcontroleur 68HC MSP etc n'hésitez pas.

    Merci
    JP

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    etronics

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut

    pas mal , je vais surement m' intéresser un peu plus au AVR ...

    @+++ dan

  4. #3
    Kaishaku

    Re : Comparatif AVR/PIC

    salut
    il existe aussi une série d'outils (compilo C, assembleurs...) open source et par conséquent gratuits pour les PICs

    http://www.gnupic.org/

    a+

  5. #4
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut
    ------
    A mon avis, ça ne sert à rien de lancer des comparatifs, car on ne peut pas comparer 2 microcontrôleurs dans l'absolu, il faut le faire en fonction de l'application désirée.

    On peut trouver exactement les points de comparaison qu'on recherche pour faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre, et par exemple je vais la faire pencher pour les pics :

    PIC] MPLAB (compilateur assembleur intégré) gratuit
    [AVR] AVR Studio (compilateur assembleur intégré) gratuit
    (Ma préférence à AVR Studio qui est plus " convivial " pour la simulation)
    Ce n'est qu'une préférence personnelle. MPLAB est très convivial, MAIS il existe la possibilité de debugger GRATUITEMENT sur circuit les pics, mais pas les AVR à ma connaissance :

    Donc : PIC : debuggage sur circuit : Gratuit
    AVR : non

    Or, le debuggage sur circuit vaut 1000 fois la simulation hors carte.

    Compilateur C:
    [PIC]
    - C2C : payant
    - CC5X : payant
    MPLAB C18, MPLAB C30, MPLAB C17 : gratuits en version démo (il suffit de réinstaller tous les 30 jours), d'autres sont gratuits sur le net (voir lien donné plus haut par exemple).

    + PICs : Logiciels de création automatique de code : Gratuit

    Fréquence maximum d'utilisation :
    [PIC]
    - 20Mhz / temps d'un cycle d'instruction = 4 cycles horloge.
    Ben non, les 18F, c'est 40Mhz, pas 20.
    Les pics, ce n'est pas uniquement les 16xxx, il y a les 12xxx, les 17xxx, les 18xxx, les picrf.
    De plus, on ne peut pas comparer des microcontrôleurs sur base uniquement de leur fréquence d'horloge.
    Organisation des registres :
    [PIC] - par banques (2 à 4) / l'accès aux registres n'est pas direct le choix de la bonne banque doit être fait au préalable.
    - 1 seul registre de travail (W) .
    Même remarque : Les 18F accèdent en direct à l'intégralité de la mémoire, sans passage nécessaire par des banques. C'est une limitation des 16F et 12F.
    Le registre de travail est un registre banalisé sur les 18F, les fonctions deplacement mémoire vers mémoire évitent l'utilisation inutile du registre W. La notion de "registre de travail" n'est pas la même chez Pic et chez AVR.

    Jeu d'instruction :
    [PIC] - 35 instructions
    [AVR] - 118/130 instructions
    Sur les 18F, c'est 75 instructions, pas 35. 35, c'est pour les 16F et les 12F uniquement. MAIS, de plus, ce microcontrôleur est orthogonal, et les registres d'indirection sont des registres banalisés, et donc certaines de ses instructions sont compatibilisées comme plusieurs sur les AVR. Donc on compare des chiffres non comparables.

    [AVR] Atmega8535 : 8ko
    [PIC] 16F877 : 8ko
    PIC 18F6720 : 128KO

    [AVR] Atmega8535 : 512 octets
    [PIC] 16F877 : 256 octets
    PIC18F4620: 3968 octets utilisateur (plus les registres spéciaux en RAM)

    EEPROM :
    [AVR] AT90S1200 : 64 octets
    [PIC] 16F628 : 128 octets
    PIC18F4585 : 1024 octets

    Prix d'achat de mes derniers µcontrôleurs:
    [AVR] AT90S1200 : 5.20€
    [PIC] 16F628 : 4.50€
    [AVR] Atmega8535 : 8.20€
    [PIC] 16F877 : 12.50 €
    Mes derniers achats :
    18F458 : gratuits (échantillons)
    18F258 : gratuits (idem)
    18F6720 : Gratuits

    Autres avantages pour les pics :

    - Des cours en français (désolé, c'était trop tentant )
    - Gestion bus CAN intégrée
    - double EUSART
    - jusque 72 pins d'entrée/sorties
    - jusque 16 convertisseurs A/N
    - Jusque 5 timers, dont 3 de 16bits, avec fonctions avancées
    - Sorties PWM en pont automatiques
    etc.

    Maintenant, je peux recommencer le comparatif en mettant en évidence que les AVR sont meilleurs.

    Comme quoi, étant donné le nombre de paramètres différents (on n'a pas parlé des modules internes, et c'est ça qui donne 99% de leur puissance), il n'est pas possible de comparer objectivement 2 microcontrôleurs de cette façon.

    Au mieux, on peut dire que tel microcontrôleur est mieux adapté à telle application donnée, mais c'est tout.

    Toutes les tentatives de comparaison des micro que j'ai vues sur le net ont toutes menées à ce que j'appelle "la guerre des micros", où on retrouve un nombre sans fin de posts, chacun restant sur ses positions, et convaincu par la famille qu'il a lui-même choisie.

    Si toutes ces familles cohabitent, c'est qu'aucune n'est meilleure intrinsèquement qu'une autre, sans quoi, les utilisateurs n'étant pas fous, seule la meilleure survivrait.

    Ce n'était que mon avis
    A+
    Bigonoff
    Dernière modification par Bigonoff ; 13/10/2004 à 19h57.
    Vive l'Internet libre

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    angeliz

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Bonsoir

    perso j'aime bien les pics car leur datasheet sont bien fournis,
    sur AVR c'est un peu maigre mais cela s'améliore.
    j'apprécie aussi MPLAB.

    j'ai testé un peu l'ATmeg8535, avec codevision c'est pas mal du tout.

    je pense continuer à utiliser ces deux familles dans mes futurs projets.

    Cordialement bonne soirée a tous

  8. #6
    JP

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut,

    A mon avis, ça ne sert à rien de lancer des comparatifs, car on ne peut pas comparer 2 microcontrôleurs dans l'absolu, il faut le faire en fonction de l'application désirée.
    Ca permet de donner une idée à des personnes qui veulent s'y mettre sans qu'elles aient besoin d'éplucher les datasheets.
    On peut trouver exactement les points de comparaison qu'on recherche pour faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre, et par exemple je vais la faire pencher pour les pics :
    J'en attendais pas moins
    MPLAB est très convivial, MAIS il existe la possibilité de debugger GRATUITEMENT sur circuit les pics, mais pas les AVR à ma connaissance :
    Donc : PIC : debuggage sur circuit : Gratuit
    AVR : non
    Les programmateurs ICE permettent le débuggage sur circuit, faire son programmateur est un peu plus compliqué que le standard mais je crois que la partie soft est gratuite et déjà intégré à AVRStudio.
    Ben non, les 18F, c'est 40Mhz, pas 20.
    J'ai bien précisé qui y avait surement des erreurs
    erratum : AVR 20Mhz

    Flash:
    PIC 18F6720 : 128KO
    doit être équivalent à l'ATmega128: 128Ko
    Info: Atmel a anoncé la sortie de l'ATmega256 256Ko

    EEPROM:
    PIC18F4620: 3968 octets utilisateur (plus les registres spéciaux en RAM)
    Atmega128 4096

    SRAM:
    PIC18F4585 : 1024 octets
    Atmega128 4096
    Mes derniers achats :
    18F458 : gratuits (échantillons)
    18F258 : gratuits (idem)
    18F6720 : Gratuits
    T'en as de la chance, moi on ne m'envoie jamais rien en µcontroleur que ce soit chez microchip ou atmel
    Autres avantages pour les pics :

    - Des cours en français (désolé, c'était trop tentant
    Ben là c'est clair, pas mieux !, mais on commence a voir quelques sites avec des cours sur les AVR.
    - jusque 72 pins d'entrée/sorties
    68 pour l'ATmega3250
    - double EUSART
    Idem
    - jusque 16 convertisseurs A/N
    jusque 11, 8 en général sur les la quasi totalité des AVR
    - Jusque 5 timers, dont 3 de 16bits, avec fonctions avancées
    4 max pour l'ATmega128 2 16bits, 2 8bits
    - Sorties PWM en pont automatiques
    De 4 à 8 en général
    Maintenant, je peux recommencer le comparatif en mettant en évidence que les AVR sont meilleurs.
    Comme quoi, étant donné le nombre de paramètres différents (on n'a pas parlé des modules internes, et c'est ça qui donne 99% de leur puissance), il n'est pas possible de comparer objectivement 2 microcontrôleurs de cette façon.

    Au mieux, on peut dire que tel microcontrôleur est mieux adapté à telle application donnée, mais c'est tout.
    Je crois, au contraire, que cela permet de donner une idée des points forts/faibles de chaque famille.
    Je vois plein de personnes en demande de ce type de petit comparatif parce qu'ils n'ont pas la motivation d'ouvrir tous les datasheets pour faire eux même une comparaison de 2 choses qu'ils ne connaissent pas.
    Ce qui se fini, de manières générales, par le choix du plus connu...
    Au mieux, on peut dire que tel microcontrôleur est mieux adapté à telle application donnée, mais c'est tout.
    Je ne connais pas beacoup de personne qui change de famille de microcontroleur en fonction des appliations. Donc il faut bien se décider pour l'une d'entre elles et puis après c'est sur qu'on trouvera toujours des équivalents.
    Toutes les tentatives de comparaison des micro que j'ai vues sur le net ont toutes menées à ce que j'appelle "la guerre des micros", où on retrouve un nombre sans fin de posts, chacun restant sur ses positions, et convaincu par la famille qu'il a lui-même choisie.
    Le but n'est pas de convaincre un utilisateur de PIC de les abandonner pour passer sur les AVR, mais simplement donner des éléments de réponses à des personnes qui se demandent quels sont les différences.

    Si toutes ces familles cohabitent, c'est qu'aucune n'est meilleure intrinsèquement qu'une autre, sans quoi, les utilisateurs n'étant pas fous, seule la meilleure survivrait.
    C'est clair, j'ai bien mis en titre "comparatif" pas concours

    a+
    JP

  9. Publicité
  10. #7
    elektrax

    Re : Comparatif AVR/PIC

    c'est bien vrai, chez microchip ils m'ont envoyé 3 fois 5 échantillions, chez atmel ils m'ont rien fourni.

  11. #8
    LouR56

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Moi je veux pas faire de lèche mais j'ai choisi les microcontrôleurs les plus accessibles au niveau apprentissage: Les PICs et ce grâce à un cours extrémement bien fait et en français dessus (désolé Bigonoff, mais je peux pas m'en empêcher ) !!!
    Et oui, ça aussi ça compte beaucoup...
    @++
    Louis

  12. #9
    sly535

    Smile Re : Comparatif AVR/PIC

    bonsoir,

    je vois que l'on arrive toujours au meme constat lors des comparaisons, bref j'ecourte le sujet... lol

    En ce qui concerne les demandes d'echantillons, Atmel ne répond que très rarement aux sollicitations directes, il faut impérativement s'adresser aux distributeurs "locaux" , soit ceux qui réside sur le meme continent.

    ++

  13. #10
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut
    -----

    Ca permet de donner une idée à des personnes qui veulent s'y mettre sans qu'elles aient besoin d'éplucher les datasheets.
    Justement, ce que je dis, c'est que c'est impossible de résumer un datasheet de la sorte. Selon les points qu'on retient, on donne une vision différente de la situation réelle, et je pense l'avoir démontré dans mon post précédent.

    Les programmateurs ICE permettent le débuggage sur circuit, faire son programmateur est un peu plus compliqué que le standard mais je crois que la partie soft est gratuite et déjà intégré à AVRStudio.
    Sur mon site, tu trouves un debugger pour 16F876 et 16F877 qui ne nécessite aucun programmateur spécial (mais bon, c'est juste pour l'anecdote, c'est pour démontrer qu'on ne peut pas limiter la comparaison à quelques points, il faudrait TOUT comparer, et c'est impossible).

    doit être équivalent à l'ATmega128: 128Ko
    Info: Atmel a anoncé la sortie de l'ATmega256 256Ko
    Il y en a toute une série, de pics de 128K chez Microchip, pas qu'un seul.
    Il sort sans arrêt de nouveaux modèles.

    Pour les RAM et eeprom, tu as mélangé, mais bon ce n'est pas le but du post.

    T'en as de la chance, moi on ne m'envoie jamais rien en µcontroleur que ce soit chez microchip ou atmel
    Heuu, on ne m'a jamais refusé une seule demande d'échantillon chez Microchip. J'ai 5 copains qui en commandent, et ils ont toujours reçu également.

    Je crois, au contraire, que cela permet de donner une idée des points forts/faibles de chaque famille.
    Je vois plein de personnes en demande de ce type de petit comparatif parce qu'ils n'ont pas la motivation d'ouvrir tous les datasheets pour faire eux même une comparaison de 2 choses qu'ils ne connaissent pas.
    Ce qui se fini, de manières générales, par le choix du plus connu...
    A franchement parler (sans gueguerre de micros), je ne vois dans les tableaux comparatifs aucun argument objectif pouvant influencer le choix d'un internaute dans un sens ou dans l'autre. Très franchement !

    Je ne connais pas beacoup de personne qui change de famille de microcontroleur en fonction des appliations. Donc il faut bien se décider pour l'une d'entre elles et puis après c'est sur qu'on trouvera toujours des équivalents.
    Je n'ai jamais dit ça non plus.
    J'ai dit que si on veut comparer des microcontrôleurs, on doit le faire pour une application donnée, et pas d'une façon "générale".
    L'efficacité d'un microcontrôleur dépend de l'application dans laquelle il est embarqué, et surtout de la façon dont programme le concepteur.

    MAIS si on veut un microcontrôleur pour une application spécifique, on est parfois contraint de changer de famille.

    Exemple simple : si tu veux faire un titrage temps réel sur image vidéo, tu n'as aucune chance d'y arriver de façon simple avec un PIC ou avec un ATMEL, car les vitesses d'exécution pures sont trop faibles pour travailler sur de la vidéo

    Par contre, en passant chez scenix, tu vas trouver des microcontrôleurs beaucoup plus rapides, qui seront donc tip-top pour cette application.

    PAr contre, utiliser le même scenix pour une carte sur bus CAN sera désastreuse.
    Et donc, la "puissance" d'un micro dépend bel et bien de l'application choisie.

    Autre exemple caricatural :

    Le micro 1 dispose de 5 timers et d'un USART
    Le micro 2 dispose de 2 timers et de 2 USARTs

    Si tu as une application nécessitant 4 timers et une liaison série, tu trouveras le micro 1 bien plus puissant que le 2.

    Par contre, si tu fais une application utilisant 1 timer, mais nécessitant 2 liaisons séries, alors le micro 2 sera bien plus puissant.

    Comme quoi, comparer des chiffres "dans l'absolu" ne sert à rien. Comparer sur base d'un tableau comparatif veut donc dire qu'on sait quels sont les points importants ou pas, et donc c'est qu'on connait l'application pour laquelle ce micro sera le plus efficace.

    Si je voulais comparer " dans l'absolu" les pics et les AVR, je dirais qu'ils sont potentiellement équivalents, et c'est logique.

    De plus, tu dis toi-même :

    Je ne connais pas beacoup de personne qui change de famille de microcontroleur en fonction des appliations. Donc il faut bien se décider pour l'une d'entre elles et puis après c'est sur qu'on trouvera toujours des équivalents.
    Puis

    C'est clair, j'ai bien mis en titre "comparatif" pas concours
    Ce qui revient à dire que puisque les micros sont équivalants dans l'absolu mais différents sur des points spécifiques, ET que les utilisateurs ne changent pas de famille en passant d'une application à l'autre, alors on peut dire que comparer 2 micros sur base de points particuliers n'a pas d'influence pour le choix d'une famille.

    En effet, l'utilisateur qui se laisse tenter par un point particulier qui lui semble important pour son projet se retrouvera face à une autre difficulté sur un autre projet.

    Donc, soit l'utilisateur cherche un micro pour une et une seule application spécifique, et dans ce cas on doit comparer les micros disponibles sur base de cette application spécifique et non sur base de généralités.

    Soit il cherche une famille pour toutes ses applications futures, et dans ce cas il ne peut pas savoir d'avance quels points sont importants pour lui.

    Dans les 2 cas, la comparaison ne pourrait avoir de sens que si un micro est manifestement meilleur que l'autre, mais ce n'est pas le cas.

    C'est clair également qu'un autre point est important : plus il y a d'utilisateurs qui utilisent un micro donné, plus il devient intéressant pour le nombre de sources disponibles sur le net. Et ça, on ne peut pas non plus le mettre dans un tableau comparatif chiffré.

    C'est mon avis.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  14. #11
    gratox

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Comment tu fais pour avoir des échantillions des µcontrolleur chez microchip STP

  15. #12
    mizuki

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Pour comparer ces 2 types de microcontroleurs, il n'y a que avec le prix

    Pour un industriel ce sera le prix du composant qui l'interesse et pas tout ce qu'il y a comme moyen dedans et par la j'en reviens a ce que dit bigonoff
    Au mieux, on peut dire que tel microcontrôleur est mieux adapté à telle application donnée, mais c'est tout.
    Pour ma part je connais les PIC16 (vu que les 12 et 18 aurait des jeux d'instructions differentes) et les motorola (6809, 68HC11 et 68HC908)
    Les atmel prochainement je pense mais je pense qu'avec les 68HC908, j'ai de quoi faire

    Apres chacun voit des difficultes dedans et dit qu'il est plus difficile de l'apprendre donc moins bien

  16. Publicité
  17. #13
    Patrick

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Bonsoir

    Vas ici gratox http://sample.microchip.com/ tu t'inscrits et c'est partie.

    En ce qui me concerne j'ai préféré les PIC car j'ai lu les datasheets avant ceux des atmels : je veux dire qu'après avoir bien expérimenté les PIC je n'ai plus eu le courage de faire le comparatif avec la famille ATMEL® .... IoI

    De plus je trouve les datasheets de MICROCHIP® très bien fait et surtout de très bon support : voir les applications notes de MICROCHIP® http://www.microchip.com/stellent/id...lter1=function

    Et bien sur les cours en français de notre confrère, bien que je fais partie des gens qui préfèrent lire les datasheet en version original, ça évite parfois certains contre sens. Mais ça n'engage que moi.

    Bonne continuation à tous

    Patrick

  18. #14
    monnoliv

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Il y en a toute une série, de pics de 128K chez Microchip, pas qu'un seul.
    Il sort sans arrêt de nouveaux modèles.
    Essaie toujours de demander à un amateur de souder un boîtier TQFP (seuls dispo en 128K).

    De plus, on ne peut pas comparer des microcontrôleurs sur base uniquement de leur fréquence d'horloge.
    J'ai justement besoin de vitesse dans un boîtier SOI8 (l'équ. CMS du DIP8). J'ai choisi le PIC12F629 histoire de me faire la main sur les PIC dont on parle tant.
    Mais maintenant que je compare, voici ce que je constate:
    - fréq. max. horloge interne:
    PIC 4MHz
    AVR: 9.6MHz
    - Une instruction :
    PIC 4cycles
    AVR: 1 cycle

    Gain en temps de l'AVR par rapport au PIC: 2.4 * 4 = 9.6
    Voilà le gain objectif de vitesse entre l'AVR et le PIC dans le cas considéré ici. Inutile de dire qu'on programme en assembleur (1Ko!) et technologie RISC étant, les sets d'instruction se ressemblent. L'AVR ayant 120 instructions (comparé aux 35 du PIC), on peut affirmer que d'office, l'AVR sera plus rapide à exécuter une tâche. Concernant les périphériques intégrés, c'est plus ou moins la même chose (si on prend le PIC12F675 à la place du PIC12F629).

    Exemple simple : si tu veux faire un titrage temps réel sur image vidéo, tu n'as aucune chance d'y arriver de façon simple avec un PIC ou avec un ATMEL, car les vitesses d'exécution pures sont trop faibles pour travailler sur de la vidéo
    Aucune chance avec un PIC (quoique peut-être avec le 18F), mais avec un AVR on a déjà traité de la vidéo:
    http://instruct1.cit.cornell.edu/courses/ee476/video/
    http://www.atmel.com/dyn/resources/P...ga163_3_04.pdf
    http://elm-chan.org/works/linesel/report_e.html

    Le machin le plus insolite à mon avis, réalisé avec un AVR:
    http://www.avrfreaks.net/index.php?m...ol&item_id=459
    Impossible à réaliser avec un PIC 12F ou 16F. Pour les 18F, j'en sais rien mais de toute façon, c'est une autre gamme de prix.

    Sans vouloir mettre de l'huile sur le feu, il me semble que prendre uniquement les caractéristiques du 18F pour comparer avec les AVR, est subjectif. Soit on compare les "petits" (peu de flash, nbre de pin réduit, prix réduit ...) ensemble, soit on compare les "plus gros" ensemble.

    Quoi qu'il en soit, pour l'amateur débutant il est évident que les PIC sont tout indiqués (par exemple la sortance des ports est plus costaude), notamment grâce aux cours de Bigonoff qui sont uniques de par leurs qualités pédagogiques.

    Je ne connais pas beaucoup de personne qui change de famille de microcontroleur en fonction des applications.
    Bien moi, si. Pour les gros applicatifs, je préfère les 8051 et compatibles (que je programme maintenant avec le compilateur C "SDCC" open source et gratuit). Pour les tout petits machins, si besoin de vitesse ->AVR, sinon maintenant -> PIC12F ou 16F.
    Dernière modification par monnoliv ; 14/02/2005 à 13h21.
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  19. #15
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut
    ------

    Essaie toujours de demander à un amateur de souder un boîtier TQFP (seuls dispo en 128K).
    Je viens à l'instant de terminer une carte avec un QT60161B, qui n'existe qu'en boîtier TQFP44. Ca ne m'a posé aucun problème, il suffit de travailler proprement. Chez moi, je n'ai qu'une simple insoleuse, et je n'ai même pas de graveuse, j'utilise un bac photo. J'imprime mes calques sur transparents HP avec une HP970 (même pas laser), et j'ai un fer weller. C'est tout.

    Et puis, franchement, 128K en assembleur, ça me fait rigoler. Quelle application va utilser ça???
    En général, ces mémoires sont utilisées par les compilateurs, parfois gourmands, ou pour quelques programmes particuliers intégrant des données en flash.

    J'ai justement besoin de vitesse dans un boîtier SOI8 (l'équ. CMS du DIP8). J'ai choisi le PIC12F629 histoire de me faire la main sur les PIC dont on parle tant.
    Mais maintenant que je compare, voici ce que je constate:
    Forcément, tu choisis un des plus petits modèles.
    Si tu veux de la vitesse pure en MIPs, regarde chez scenix, et tu pourras jeter pics et atmels à la poubelle.

    Le reste de ta "démonstration" sur la supériorité de l'Atmel n'a aucun sens.
    Si tu veux, on compare ton AVR avec un 18F258, pour rire un coup.

    On ne compare pas 2 familles de microcontrôleurs en prenant un modèle de chaque au hasard dans la gamme, et en comparant quelques points spécifiques.

    Si tu veux une comparaison plus réelle : fais un projet avec un Atmel, et prouve qu'il est impossible de réaliser ce projet avec un pic. Alors, et alors seulement, tu auras montré une supériorité de l'Atmel, et encore, uniquement pour un projet bien précis.
    Note que je te souhaite bonne chance, LOL, car les limites sont bien plus du domaine du programmeur que du matériel, en général.

    Aucune chance avec un PIC (quoique peut-être avec le 18F), mais avec un AVR on a déjà traité de la vidéo:
    Si c'est ce que tu appelles de la vidéo, on ne parle pas de la même chose.
    Pour info, on sait faire un jeu de tennis ou de casse-briques avec un ridicule petit 16F84A. Ce genre de vidéo ne pose pas de problème aux pics.

    Le machin le plus insolite à mon avis, réalisé avec un AVR:
    http://www.avrfreaks.net/index.php?...ool&item_id=459
    Impossible à réaliser avec un PIC 12F ou 16F.
    J'espère que le lien est correct, parceque ça fait longtemps qu'on fait des applications USB avec les pics.
    Tiens, jette un oeil ici par exemple : http://perso.wanadoo.fr/gemiolac/
    Pour info, c'est un 16C à vil prix.
    Dans les 18F, no problem non plus.

    Sans vouloir mettre de l'huile sur le feu, il me semble que prendre uniquement les caractéristiques du 18F pour comparer avec les AVR, est subjectif
    Evidemment, comme le contraire d'ailleurs.
    C'est pourquoi c'est impossible d'établir une hiérarchie entre ces familles, c'est pour ça que j'ai volontairement montré qu'on pouvait "démontrer" n'importe quoi.

    On peut noter les différences de phylosophie, mais pas prétendre que l'un est meilleur que l'autre. De ce fait, je dis qu'à générations égales, les microcontrôleurs sur le marché se valent en qualité. Sinon, les moins performants disparaîtraient.
    Certains mettent l'accent sur la vitesse, d'autres sur les modules hardwares, etc, mais au final, on ne peut pas dire que l'un est meilleur que l'autre.

    notamment grâce aux cours de Bigonoff qui sont uniques de par leurs qualités pédagogiques.
    Merci


    Bien moi, si. Pour les gros applicatifs, je préfère les 8051 et compatibles (que je programme maintenant avec le compilateur C "SDCC" open source et gratuit). Pour les tout petits machins, si besoin de vitesse ->AVR, sinon maintenant -> PIC12F ou 16F.
    Moi, j'utilise pour l'instant les pics pour tout, car je ne change que si j'ai un intérêt à changer, c'est à dire quand je suis bloqué avec la famille que j'utilise (et ce n'est pas le cas pour l'instant). Note que j'ai utilisé les 80x1 également, et que je trouve les pics bien plus pratiques à utiliser. Utiliser les pics uniquement pour les "petits machins", c'est bien mal les connaitre.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  20. #16
    gratox

    Re : Comparatif AVR/PIC

    merci pour le lien

  21. #17
    monnoliv

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Et puis, franchement, 128K en assembleur, ça me fait rigoler. Quelle application va utilser ça???
    En général, ces mémoires sont utilisées par les compilateurs, parfois gourmands, ou pour quelques programmes particuliers intégrant des données en flash.
    Qui t'a parlé d'assembleur ? L'intérêt de la mémoire réside dans la possibilité, entre-autre, de stocker d'innombrables fonctions et librairies (math, lcd,...) ou tables.

    Forcément, tu choisis un des plus petits modèles.
    Le reste de ta "démonstration" sur la supériorité de l'Atmel n'a aucun sens.
    Si tu veux, on compare ton AVR avec un 18F258, pour rire un coup.
    J'ai choisi les plus petits modèles chez les deux fabricants, je n'ai pas triché moi. Et j'affirme à nouveau que le PIC est 9.6 fois plus lent que l'AVR. Ca c'est objectif, les deux modèles sont comparables parce que destinés aux mêmes types d'application. Et j'en rajoute une couche: il n'y a pas de banc de mémoire à programmer sur les tiny contrairement au 12F sans compter les nombreux registres de travail présents (contre 1 pour le 12F ).

    On ne compare pas 2 familles de microcontrôleurs en prenant un modèle de chaque au hasard dans la gamme, et en comparant quelques points spécifiques.
    C'est justement ce que je n'ai pas fait.

    Si tu veux une comparaison plus réelle : fais un projet avec un Atmel, et prouve qu'il est impossible de réaliser ce projet avec un pic. Alors, et alors seulement, tu auras montré une supériorité de l'Atmel, et encore, uniquement pour un projet bien précis.
    J'ai déjà donné un lien.

    Si c'est ce que tu appelles de la vidéo, on ne parle pas de la même chose.
    Faut pas être de mauvaise foi. C'est de la vidéo. Tu t'attendais à un décompresseur DivX ?

    J'espère que le lien est correct, parceque ça fait longtemps qu'on fait des applications USB avec les pics.
    Tiens, jette un oeil ici par exemple : http://perso.wanadoo.fr/gemiolac/
    Pour info, c'est un 16C à vil prix.
    Dans les 18F, no problem non plus.
    Le lien est http://www.avrfreaks.net/index.php?...ool&item_id=459
    Je vois que tu n'as pas compris le montage. Il s'agit d'une interface USB purement logicielle, il n'y a pas de circuit spécifique dédié à l'USB dans l' AT90S2313. C'est un µC comparable aux 16F. Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F (sans USB engine évidemment).

    C'est pourquoi c'est impossible d'établir une hiérarchie entre ces familles, c'est pour ça que j'ai volontairement montré qu'on pouvait "démontrer" n'importe quoi.
    Non, pas du tout. Il suffit de prendre les circuits qui ont potentiellement les mêmes applications. Ce qu'il ne faut pas faire, c'est prendre un 18F et le comparer à un tiny, ou inversément prendre un ATmega6490 et le comparer à un 12F.

    Note que j'ai utilisé les 80x1 également, et que je trouve les pics bien plus pratiques à utiliser.
    Ah bon ? A quel point de vue ?
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  22. #18
    gratox

    Re : Comparatif AVR/PIC

    habitant en france y a til une taxe sur les échantillions envoyer par microchip et en combien de temps les reçoit-on?

  23. Publicité
  24. #19
    Gallienus

    Re : Comparatif AVR/PIC

    PAs de taxes pas de frais de port et tu recois ton colis sous 3-4 semaines. Mais si tu veux, tu peux leur faire une chèque pour les remercier

  25. #20
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut
    -----

    Qui t'a parlé d'assembleur ? L'intérêt de la mémoire réside dans la possibilité, entre-autre, de stocker d'innombrables fonctions et librairies (math, lcd,...) ou tables.
    Je vois mal le rapport avec le langage.
    Les librairies en langage évolué sont linkées. Seules sont présentes celles qui sont effectivement utilisées. Remplir un tel pic rien qu'avec des librairies me semble surréaliste.

    Pour les tables, les tables de plusieurs dizaines de K encodées à la main, bonjour la joie (et l'utilité).
    Si ce sont des tables qui peuvent être générées de façon automatique, alors c'est qu'on peut s'en passer dans 99% des cas et les remplacer par une formule.

    J'attends toujours un programme correct d'amateur qui remplirait 128K de mémoire programme, comme ça on parle concret, et non dans le cas de suppositions gratuites.

    J'ai choisi les plus petits modèles chez les deux fabricants, je n'ai pas triché moi
    Ta méthode de comparaison est curieuse.
    Si je prends le plus petit modèle de voiture chez Mercedes (la Smart) et que je la compare au plus petit modèle de chez BMW (la 316 je pense), j'en conclus donc que les BMW sont bien plus puissantes et plus confortables que les Mercedes.

    On ne compare pas des familles de micro comme ça.
    On prend l'ensemble des réalisations à effectuer.
    On regarde si les différentes familles peuvent les finaliser
    On regarde le coût de la mise en oeuvre
    On regarde les docs, la qualité des datasheets, la disponibilité, les échantillons, etc
    On regarde le coût des outils de développement et leur mises à jour
    On regarde le sérieux de la société lorsqu'on pose des questions techniques
    On regarde le temps moyen de réalisation des programmes
    On regarde la vitesse d'arrivée de nouveaux circuits
    On regarde la richesse de la gamme
    On regarde le nombre d'infos qu'on trouve sur internet
    On regarde les librairies disponibles
    On évalue si la famille peut permettre de réaliser les applications futures
    Etc.

    On ne dit pas : je prends le plus petit modèle de chaque gamme et je compare les MIPS.

    Note que si tu penses que le 12Cxxx est le plus petit modèle, ça démontre que tu ne connais pas bien la famille Microchip.

    Je t'ai déjà dit : si ce sont les MIPS qui t'intéressent (encore faut-il savoir pourquoi, car si c'est pour faire des boucles de tempo software, on s'en passe), passe chez scenix, leurs micros travaillent à plus de 120Mhz, alors les Atmels...

    Et j'en rajoute une couche: il n'y a pas de banc de mémoire à programmer sur les tiny contrairement au 12F
    Et alors? C'est un argument sur l'efficacité du micro? C'est un choix constructeur, qui a misé sur l'optimisation d'autres paramètres. Si tu n'aimes pas les banques, utilise les 18F, ils n'ont pas ce "problème".

    sans compter les nombreux registres de travail présents (contre 1 pour le 12F
    Les nombreux registres de travail ne sont que le reflet d'une méthode de travail en assembleur. Le pic n'a pas des tonnes de registres de travail parce qu'il n'en a pas besoin.

    C'est justement ce que je n'ai pas fait.
    Curieux, ça. Tu me dis : "je prends les 2 plus petits modèles de chaque famille et je compare les mips", et maintenant tu me dis que tu n'as pas choisi une comparaison sur un point précis.

    J'ai déjà donné un lien.
    Oui, et alors? Le lien ne m'a pas convaincu que l'Atmel était supérieur aux pics.

    Faut pas être de mauvaise foi. C'est de la vidéo. Tu t'attendais à un décompresseur DivX ?
    Je ne suis pas de mauvaise foi. Tu me dis "aucune chance de faire de la vidéo avec un pic" et tu me montres une application qui démontre ce que tu appelles "vidéo".
    Je t'ai seulement informé qu'avec un pic de "bas de gamme" comme le 16F84, on avait déjà réalisé pas mal d'applications vidéo de ce type dans un tas de magasine d'électronique. Je vois mal ce que ça a de "magique" et d'irréalisable.

    Je vois que tu n'as pas compris le montage. Il s'agit d'une interface USB purement logicielle, il n'y a pas de circuit spécifique dédié à l'USB dans l' AT90S2313. C'est un µC comparable aux 16F. Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F (sans USB engine évidemment).
    Tu me mets au défi? C'est amusant, ça. Et toi, tu es capable de l'écrire, ce programme, sur un Atmel? Parce que mettre les autres au défi, ça veut dire qu'on doit soi-même démontrer qu'on peut le faire. Où sont tes propres applications publiques, comme ça je pourrai me rendre compte si oui ou non tu programmes avec les Atmel des choses que je ne peux pas programmer avec les pics (car c'est ça le but de la comparaison).

    Pour info, j'ai plusieurs choses à dire sur ce montage :

    - Il s'agit d'un bel exercice de style, c'est indubitable. MAIS lorsqu'on dispose de micros avec modules hardwares intégrés, je vois mal l'intéret de se casser la tête à faire tout de façon logicielle.

    - Ensuite, pour pouvoir faire tourner son application, l'auteur a du overclocker le micro, car il n'était pas assez rapide. Donc, niveau fiabilité, ce n'est pas à ce montage que je confierai des fonctions importantes

    - Pour continuer, c'est une application qui passe par une librairie dédicacée (normal), et pour une application donnée. Rien ne dit (et l'auteur ne l'indique pas) que ce périphérique USB tourne à la vitesse maximale de l'USB, et qu'il en exploite toutes les possibiltiés. Autrement dit, rien ne dit qu'on pourrait utiliser un Atmel de cette façon pour interfacer n'importe quoi en USB. Avec un pic muni d'un module USB, on pourrait.

    Enfin, je te signale que la puissance d'un micro se juge également en fonction des modules dont il dispose, alors vouloir comparer des applications dans lesquelles on se prive de modules existants me semble absurde.

    Non, pas du tout. Il suffit de prendre les circuits qui ont potentiellement les mêmes applications
    Je te répète que c'est loin d'être si simple de comparer deux familles de micros. Je t'ai donné une liste de points de comparaison, mais elle est loin d'être complète.

    Je répéte une dernière fois que SI Atmel était meilleur que Microchip, il n'y aurait plus de Microchip sur le marché, sauf à prendre les développeurs pour des imbéciles.
    Or, en regardant sur le net et dans les revues, je n'ai pas l'impression que les pics sont en voie de disparition.

    NOte que tu dis :

    Bien moi, si. Pour les gros applicatifs, je préfère les 8051 et compatibles (que je programme maintenant avec le compilateur C "SDCC" open source et gratuit). Pour les tout petits machins, si besoin de vitesse ->AVR, sinon maintenant -> PIC12F ou 16F.
    Alors, c'est soit que tu utilises mal les AVR et les pics, soit que tu fais des applications que je serais curieux de voir. Une application réalisable sur 8051 et pas sur pic, ça me semble pour le moins curieux.

    Note que pour une entreprise, utiliser plusieurs micros est tout sauf intéressant. La standardisation des outils et logiciels est bien plus rationnelle.

    Bref, je dis qu'il faut arrêter de vouloir comparer les familles de micros comme ça, c'est complètement illusoire et parfaitement inutile.

    Tu aimes les Atmels? Aucun problème, continue de les utiliser.
    Moi, je préfère les pics, et je les utilise.
    Ca ne m'empêche pas de connaitre d'autres familles de microcontrôleurs et microprocesseurs, mais je préfère utiliser toujours la même famille, ça optimise mon temps et mes ressources.

    Autant je n'essaye pas de te convaincre de changer, autant tu ne me convaincra pas sur base de ce genre d'argumentations.

    Si, par exemple, on avait des modules CAN chez Atmel et pas chez Pic, et que j'avais besoin d'un module CAN, alors je dirais : "je passe chez Atmel pour avoir le module".
    Je doute que, pour l'instant, Atmel propose quelque chose qui me convaint que j'ai intérêt à changer.

    Alors, please, arrêtez de vouloir à tout prix convaincre que votre choix est le meilleur, et que les autres sont dans l'erreur.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  26. #21
    monnoliv

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Je vois mal le rapport avec le langage.
    Continue à programmer en assembleur alors. Et tu continueras à te poser la question: pourquoi tant de flash?

    Seules sont présentes celles qui sont effectivement utilisées.
    C'est évident, on ne stocke que ce dont on a besoin.

    Pour les tables, les tables de plusieurs dizaines de K encodées à la main, bonjour la joie (et l'utilité).
    Si ce sont des tables qui peuvent être générées de façon automatique, alors c'est qu'on peut s'en passer dans 99% des cas et les remplacer par une formule.
    Voilà bien la preuve que tu ne programmes que des petits machins. Quand tu devras résoudre des problèmes d'interpolation avec sinus, cosinus ou autre fonction (normalement en virgule flottante) et que tu te rendras compte que tu n'as pas assez de temps µC pour le faire, alors tu comprendras à quoi servent les tables.

    On ne dit pas : je prends le plus petit modèle de chaque gamme et je compare les MIPS.
    Je persiste et signe pour la comparaison de ces deux modèles. Si l'envie t'en prend, tu peux faire la comparaison pour les autres critères que tu as cité. Ca ne changera rien.
    Maintenant, j'ai comparé ces deux modèles, ne me fais pas de procès d'intension concernant d'hypotétiques comparaison sur les autres.

    Et alors? C'est un argument sur l'efficacité du micro?
    Bien sûr, c'est évident.

    Je t'ai déjà dit : si ce sont les MIPS qui t'intéressent (encore faut-il savoir pourquoi, car si c'est pour faire des boucles de tempo software, on s'en passe), passe chez scenix, leurs micros travaillent à plus de 120Mhz, alors les Atmels...
    Il faudra que tu me dises où et dans quel boîtier. Je n'ai pas vu de scenix en SOIC8, mais tu peux me proposer un lien, je n'ai trouvé que ceci: http://www.ubicom.com/processors/sx-family.htm


    C'est un choix constructeur, qui a misé sur l'optimisation d'autres paramètres.
    Non, c'est une architecture moins bien pensée. Sinon quels sont les autres paramètres optimisés (toujours sur ces deux micro) selon toi?

    Si tu n'aimes pas les banques, utilise les 18F, ils n'ont pas ce "problème".
    J'aimerais bien mais il n'existe pas de boîtier SOIC8 et j'ai besoin de ça.

    Les nombreux registres de travail ne sont que le reflet d'une méthode de travail en assembleur. Le pic n'a pas des tonnes de registres de travail parce qu'il n'en a pas besoin.
    Ca c'est vraiment de la mauvaise foi. Je te dis que l'architecture interne est moins bien pensée sur un PIC (enfin, je n'ai pas regardé le 18F).

    C'est justement ce que je n'ai pas fait.
    Curieux, ça. Tu me dis : "je prends les 2 plus petits modèles de chaque famille et je compare les mips", et maintenant tu me dis que tu n'as pas choisi une comparaison sur un point précis.
    Je répondais à ça il me semble
    On ne compare pas 2 familles de microcontrôleurs en prenant un modèle de chaque au hasard dans la gamme, et en comparant quelques points spécifiques.

    Tu me mets au défi? C'est amusant, ça. Et toi, tu es capable de l'écrire, ce programme, sur un Atmel? Parce que mettre les autres au défi, ça veut dire qu'on doit soi-même démontrer qu'on peut le faire. Où sont tes propres applications publiques, comme ça je pourrai me rendre compte si oui ou non tu programmes avec les Atmel des choses que je ne peux pas programmer avec les pics (car c'est ça le but de la comparaison)
    Je te signale que c'est toi qui a écris:
    fais un projet avec un Atmel, et prouve qu'il est impossible de réaliser ce projet avec un pic. Alors, et alors seulement, tu auras montré une supériorité de l'Atmel, et encore, uniquement pour un projet bien précis.
    Note que je te souhaite bonne chance, LOL, car les limites sont bien plus du domaine du programmeur que du matériel, en général.
    C'est toi qui me mets au défi, je te montre un montage et je te retourne la question. Et je continue d'affirmer que tu ne peux pas faire ça avec un PIC.

    - Il s'agit d'un bel exercice de style,
    Je n'ai pas manqué de le souligner en introduisant le lien. Pour le reste, il est évident que ce montage présente quelques défauts concernant la compatibilité USB. Mais il fonctionne.

    Je répéte une dernière fois que SI Atmel était meilleur que Microchip
    Je n'ai jammais dis ça, j'ai juste comparé les "bas de gamme" en boîtier DIP8 ou SOI8. Encore un procès d'intention.

    Alors, c'est soit que tu utilises mal les AVR et les pics, soit que tu fais des applications que je serais curieux de voir. Une application réalisable sur 8051 et pas sur pic, ça me semble pour le moins curieux.
    Je suppose que tu parles des 18F. As-tu un compilateur C (ANSI C) gratuit pour le 18F (Pas une version bridée ou d'évaluation)? Pour les autres versions, ça ne vaut pas la peine que je perde mon temps. Pour les 8051 et compatibles, il en existe quelques-uns (dont un open source).

    Tu aimes les Atmels?
    Pas plus que les PIC ou les 8051 compatibles. J'ai l'impression que c'est toi qui défend ton fond de commerce (pas d'argent, de connaissance des pics, ce qui ne veut pas dire connaissance des µC) en étant de mauvaise foi.

    Autant je n'essaye pas de te convaincre de changer, autant tu ne me convaincra pas sur base de ce genre d'argumentations.
    Ca c'est incroyable. Je n'essaie pas de te faire changer quoi que ce soit, j'ai exposé objectivement la différence entre deux composants équivalent chez deux fournisseurs. Si tu l'as mal pris parce que le PIC est moins bon sur cet exemple, tant pis pour toi.

    Alors, please, arrêtez de vouloir à tout prix convaincre que votre choix est le meilleur, et que les autres sont dans l'erreur.
    Idem


    Si tu pouvais répondre à la question de mon message précédent, ça me ferait plaisir:
    Note que j'ai utilisé les 80x1 également, et que je trouve les pics bien plus pratiques à utiliser.
    Ah bon ? A quel point de vue ?
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  27. #22
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut - part1
    -------------

    Ecoute, franchement, le ton que tu emploie commence un peu à me lasser.
    Je n'ai pas été désagréable, mais je peux le devenir si tu insistes encore un peu. Les allusions genre "tu ne programmes que des petits machins", ou "tu comprendras le rôle des tables" est limite.

    Si tu es convaincu, par exemple, que je ne programme que "des petits machins", alors je demande à voir tes applications. Où est ton site?

    Et quand tu lis une phrase, tu es prié de la lire en ENTIER. J'ai dit : dans 99% des cas, je n'ai pas dit "TOUJOURS".

    Et si tu as tant de manipulations en virgules flottantes à faire, je te suggère (puisque tu aimes changer de famille), d'utiliser des DSP. Pour info, ça existe chez les pics, ce sont les DSPICs. Ca me semble logique comme démarche.

    Sinon, placer une telle table en flash est toujours possible, mais dans ce cas je te signale tout de même que si on manque de place, il est urgent de passer à l'assembleur, ce qui est le contraire de ce que tu indiques.

    Au niveau de la mémoire, tu continues d'insister. Pourtant, je t'ai démontré que les pics avaient autant de mémoire que les AVR. Tu as besoin d'un boîter xxx, et alors?
    C'est ton problème, pas une preuve d'un avantage d'une famille sur l'autre.

    Je persiste et signe pour la comparaison de ces deux modèles. Si l'envie t'en prend, tu peux faire la comparaison pour les autres critères que tu as cité. Ca ne changera rien.
    Je t'ai expliqué exactement ce que je pensais de ta "démonstration".
    Si tu es convaincu de la supériorité des AVR, alors tant mieux pour toi, moi ça me laisse froid, à partir du moment où tu ne tentes pas de t'appuyer sur une argumentation pseudo-scientifique pour le faire.

    Maintenant, j'ai comparé ces deux modèles, ne me fais pas de procès d'intension concernant d'hypotétiques comparaison sur les autres.
    Je n'ai jammais dis ça, j'ai juste comparé les "bas de gamme" en boîtier DIP8 ou SOI8. Encore un procès d'intention.
    Alors, il faudrait peut-être regarder ce que tu écris.
    Je te rappelle le titre du sujet : "Comparaison PIC/AVR"
    De plus, tu es d'une mauvaise foi absolue, puisque tu n'as pas hésité à dire par exemple : "Aucune chance avec un PIC", ou encore "Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F", ce qui démontre de façon claire que tu étends ta comparaison de 2 modèles à l'intégralité de la famille.

    Il faut assumer ce qu'on avance.

    Si tu es convaincu que les MIPS sont la seule clé de réussite des performances d'un micro, alors tu n'as pas du tout comprendre, à mon avis. Si je veux des MIPS, je prends un scenix, ou simplement un microprocesseur. La, des mips, on en a.

    Je répète une dernière fois que si on veut choisir un microcontrôleur pour une application unique, alors il faut le choisir en fonction de l'application en question.
    Définir "le meilleur micro" hors applications n'a strictement aucun sens.

    Il faudra que tu me dises où et dans quel boîtier.
    Alors, lis ces ouvrages : http://www.lextronic.fr/svtehs/sx.htm
    Sans compter les contrôleurs pour net, qui tournent jusque 250Mhz

    Je n'ai pas vu de scenix en SOIC8
    Et alors? Tu crois que ça intéresse quelqu'un de baser toute une comparaison entre 2 familles sur le fait qu'il te faut un boîtier de ce type???

    Pour info, j'ai précisé que si, POUR UNE APPLICATION DONNEE, on avait besoin d'un microcontrôleur avec une caractéristique donné, non présente dans la gamme qu'on utilse, alors il était judicieux d'utiliser un micro d'une autre famille.
    Ce n'est EN AUCUN CAS un argument de la "supériorité" d'un modèle sur un autre, c'est juste qu'on est en présence du processeur le mieux adapté pour une application spécifique, ce que je répéte depuis le début de ce post.

    C'est toi qui me mets au défi, je te montre un montage et je te retourne la question. Et je continue d'affirmer que tu ne peux pas faire ça avec un PIC.
    J'ai dit "FAIS" un projet.
    Je ne t'ai pas dit "cherche le projet d'un autre sur le net".

    Puisque tu prétends que les AVR sont supérieurs, c'est forcément que les applications que tu réalises doivent démontrer qu'il n'est pas possible de les faire avec un PIC.
    Il te suffit donc de publier une de ces réalisations, avec l'explication du pourquoi ce n'est pas réalisable avec un pic.

    Pour ton montage, il est plus que probablement parfaitement réalisable avec un pic sans problème. Mais, d'une part ce n'est pas toi qui a fait le montage (et donc tu ignores tout des contraintes qu'il nécessite), et d'autre part je ne vais pas m'amuser à faire un travail (conséquent, j'ai dit que c'était une belle application) uniquement pour te prouver que je peux le faire. Désolé, mais je n'ai pas que ça à faire.

    Si tu veux jouer à ce petit jeu, tu vas sur mon site, et tu réalises un système domotique complet à base d'AVR. Une fois que tous les deux auront terminé, on verra si tu as su tout réaliser avec tes AVR. Moi, je le fais avec les pics.

    Je t'assure que si tu réalises quelques cartes de mon système domotique avec des AVR, alors je ferais ton projet USB avec un pic.

    Sincèrement, tu trouves ça sérieux, ce genre de requête????

    Non, c'est une architecture moins bien pensée. Sinon quels sont les autres paramètres optimisés (toujours sur ces deux micro) selon toi?
    Ecris vite chez Microchip pour leur dire que leurs développeurs sont des imbéciles.
    Je me moque des comparatifs de 2 processeurs d'entrée de gamme. Les contraintes d'un micro sont celles de toute la famille à laquelle il appartient, c'est au niveau des plus puissants qu'il faut regarder la raison des choix.

    Etudie le datasheet, et tu comprendras de toi-même la raison de l'utilisation des banques, et en quoi ça permet d'optimiser l'exécution.

    Pour le reste, il est évident que ce montage présente quelques défauts concernant la compatibilité USB. Mais il fonctionne.
    Je m'en doutais, et je dis et je répète que c'est un bel exerice, MAIS que c'est totalement inutile, d'autant plus que c'est de "l'à peu-près".

    Moi, je suis pragmatique : ou on respecte une norme, ou on ne la respecte pas. Entre les deux, point de salut.

    Tu vas sur le site de Gemiolac, et tu trouves des pics USB (réél), avec un minimum de difficultés pour l'utilisateur, et CA, c'est de l'efficacité du micro.

    Je suppose que tu parles des 18F. As-tu un compilateur C (ANSI C) gratuit pour le 18F (Pas une version bridée ou d'évaluation)?
    Je programme en assembleur, pour ma part.
    Mais les compilateurs gratuits existent pour les différentes familles.

    Si tu parles de version d'évaluation, celle de Microchip nécessite simplement d'être réinstallée au bout de quelques semaines. Guère dérangeant à mon sens, encore que pour ma part, la programmation C ne m'intéresse pas sur les microcontrôleurs de cette gamme.

    Pour les autres versions, ça ne vaut pas la peine que je perde mon temps.
    Arf.

    Pour les 8051 et compatibles, il en existe quelques-uns (dont un open source).
    C'est logique, quant on voit l'âge de ce micro...
    Mais je vois mal ce que ça vient faire dans un comparatif AVR/PIC

    J'ai l'impression que c'est toi qui défend ton fond de commerce
    Si je défendais les pics, je dirais "les pics sont meilleurs".
    Or, JAMAIS, au grand JAMAIS je n'ai dit ça nulle part, pas plus dans mes cours que sur les forums.

    Je dis depuis toujours : on ne peut décider du "meilleur" processeur que pour une application donnée, et JAMAIS de façon générale (je parle à génération égale, évidemment).

    C'est TOI qui fais des généralités depuis le début, à partir d'un exemple spécifique.
    Vive l'Internet libre

  28. #23
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut - part2
    -------------

    pas d'argent, de connaissance des pics, ce qui ne veut pas dire connaissance des µC
    Encore une gentillesse. Tu sous-entends que je ne connais que les pics du monde des microcontrôleurs, c'est ton avis, tu penses ce que tu veux et ça m'indiffère car je ne me sens pas contraint de prouver quoi que ce soit.

    Note que, même si c'était vrai, je pourrais toujours te répondre que mieux vaut bien connaître un microcontrôleur que de mal en connaître plusieurs.

    en étant de mauvaise foi.
    Mieux vaut entendre ça que d'être sourd, mais c'est tout juste.

    Ca c'est incroyable. Je n'essaie pas de te faire changer quoi que ce soit, j'ai exposé objectivement la différence entre deux composants équivalent chez deux fournisseurs. Si tu l'as mal pris parce que le PIC est moins bon sur cet exemple, tant pis pour toi.
    Ca t'arrive de te relire???
    Je me MOQUE d'un exemple qui ne représente rien, excepté pour ton application spécifique.
    On parle de comparatif GENERAL. Avant de poster, faut lire le sujet du post.

    Moi, je ne l'ai pas "mal pris", je n'ai pas d'actions chez Microchip, et, du reste, je n'hésite pas à leur "taper dessus" lorsque j'estime qu'il y a un problème (voir mon cours-part3 par exemple), je n'hésite pas non plus à dévoiler des bugs dans les pics (cours part4 et part2)

    Je refuse simplement que tu arrives avec tes vérités toutes faites et tes "démonstrations mathématiques" de la supériorité d'une famille sur une autre.

    Idem
    Je pense que tu dois avoir des problèmes en lisant les posts.
    Je serais curieux que tu me montres où j'ai bien pu dire que les PICs étaient supérieurs aux AVR.

    Je dis depuis le début qu'on ne peut PAS dire comme ça qu'un micro est meilleur qu'un autre.

    Si tu pouvais répondre à la question de mon message précédent, ça me ferait plaisir:
    Parce que les dernières platines que j'ai faites à base de 8031, je les ai refaites à base de pics. Moins de composants externes pour la même application entre autres.

    Mais, de nouveau, contrairement à toi, je n'ai pas dit : "les pics SONT plus faciles à utilser", j'ai dit "JE TROUVE QUE" les pics sont plus faciles à utiliser.

    Bref, je préfère développer hardware et software dans la famille pic que pour la famille 80x1. C'est mon choix personnel, puisque je dis moi-même qu'aucune famille n'est supérieure à une autre.

    Et, contrairement à tes insinuations, je SAIS ce qu'est un 80x1, et j'ai programmé dessus pas mal de temps. Si tu ne me crois pas, j'ai encore des schémas en ma possession, je peux te les faxer (ils sont de moi).

    Par contre, je n'ai plus les sources, pour la bonne et simple raison qu'ils étaient sur mon Amiga, que je n'ai plus.

    J'ai aussi un peu suivi de loin l'évolution de cette famille, qui dispose maintenant de mémoire flash, d'une vitesse d'augmentation plus élevée, de plus de timers, etc. MAIS je continue POUR MA PART, à programmer sur les pics pour l'instant.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  29. #24
    monnoliv

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Ecoute, franchement, le ton que tu emploie commence un peu à me lasser.
    Je n'ai pas été désagréable,
    Bien, lis ce que tu as écris:
    ...Le reste de ta "démonstration" sur la supériorité de l'Atmel n'a aucun sens.
    Si tu veux, on compare ton AVR avec un 18F258, pour rire un coup.
    ...Note que je te souhaite bonne chance, LOL, car les limites sont bien plus du domaine du programmeur que du matériel, en général.
    ...Je t'ai déjà dit : si ce sont les MIPS qui t'intéressent (encore faut-il savoir pourquoi, car si c'est pour faire des boucles de tempo software, on s'en passe)
    ...Alors, c'est soit que tu utilises mal les AVR et les pics, ...
    ...Alors, please, arrêtez de vouloir à tout prix convaincre que votre choix est le meilleur, et que les autres sont dans l'erreur.
    Moi je trouve ça désagréable.

    Si tu es convaincu, par exemple, que je ne programme que "des petits machins", alors je demande à voir tes applications. Où est ton site?
    Il est HS pour l'instant. Note que je ne vois pas pourquoi je devrais mettre toutes mes réalisations sur mon site, je n'ai rien à prouver, j'ai juste à partager avec ceux que ça intéresse. Faut pas te vexer pour "petits machins", ça veut dire "courts programmes en assembleur".

    .....C'est ton problème, pas une preuve d'un avantage d'une famille sur l'autre
    Restons-en à la comparaison que j'ai faite si tu veux bien (et pour laquelle je ne change pas une virgule).

    Je t'ai expliqué exactement ce que je pensais de ta "démonstration".
    Si tu es convaincu de la supériorité des AVR, alors tant mieux pour toi, moi ça me laisse froid, à partir du moment où tu ne tentes pas de t'appuyer sur une argumentation pseudo-scientifique pour le faire.
    Idem.


    De plus, tu es d'une mauvaise foi absolue, puisque tu n'as pas hésité à dire par exemple : "Aucune chance avec un PIC", ou encore "Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F", ce qui démontre de façon claire que tu étends ta comparaison de 2 modèles à l'intégralité de la famille.
    Toi aussi tu peux citer mes phrases entièrement:
    "Je vois que tu n'as pas compris le montage. Il s'agit d'une interface USB purement logicielle, il n'y a pas de circuit spécifique dédié à l'USB dans l' AT90S2313. C'est un µC comparable aux 16F. Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F (sans USB engine évidemment)."



    Ca t'arrive de te relire???
    Je me MOQUE d'un exemple qui ne représente rien, excepté pour ton application spécifique.
    On parle de comparatif GENERAL. Avant de poster, faut lire le sujet du post.
    (pas très agréable non plus ça) J'interviens pour citer un exemple bien précis de comparaison entre deux chips équivalents (c'est mon avis et je le partage) de deux constructeurs différents (ATMEL/MICROCHIP). Il me semblait que le sujet de ce message était adéquat.

    Je refuse simplement que tu arrives avec tes vérités toutes faites et tes "démonstrations mathématiques" de la supériorité d'une famille sur une autre.
    Ce n'est pas mathématique, c'est objectif. Et j'ai comparé deux processeurs "low cost"' en boitier 8 broches. Je ne vois pas pourquoi tu passes ton temps à essayer de me faire dire des choses que je n'ai pas écrites. Mon propos est bien plus modeste que tu ne le crois.

    Alors, lis ces ouvrages : http://www.lextronic.fr/svtehs/sx.htm
    Sans compter les contrôleurs pour net, qui tournent jusque 250Mhz
    Non. Toutes les datasheet doivent pouvoir se trouver chez le fabricant et je n'ai trouvé que le lien que je t'ai proposé.

    Et alors? Tu crois que ça intéresse quelqu'un de baser toute une comparaison entre 2 familles sur le fait qu'il te faut un boîtier de ce type???
    C'est le comparatif que j'ai fait. C'est toi qui est venu avec d'autres processeurs, style 18F et Scénix. Il est légitime de se poser la question s'ils existent en boîtier 8 broches.

    Ecris vite chez Microchip pour leur dire que leurs développeurs sont des imbéciles.
    Je n'en sais rien, je compare à la grosse louche les architectures.

    Etudie le datasheet, et tu comprendras de toi-même la raison de l'utilisation des banques, et en quoi ça permet d'optimiser l'exécution.
    Je dois rire ici ou tu es vraiment de mauvaise foi ? Changer de banque pour mettre un bit à 0 ou 1 est d'une inefficacité totale (en plus, à 4 cycles l'instruction ça se paie cash). Tiens au fait, pourquoi il n'y en a plus sur les 18F si ça permet d'optimiser l'éxécution ?

    Si je défendais les pics, je dirais "les pics sont meilleurs".
    Or, JAMAIS, au grand JAMAIS je n'ai dit ça nulle part, pas plus dans mes cours que sur les forums.
    Je n'ai jamais dit que les AVR étaient les meilleurs non plus.


    Bon, j'arrête parce que honnêtement je ne peux plus passer mon temps à ça. Chacun a bien compris ta position et la mienne.
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

  30. Publicité
  31. #25
    Bigonoff

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Salut
    ------

    Je n'ai pas été désagréable,
    Alors, je t'ai mal compris.

    Moi je trouve ça désagréable.
    Ca ne l'était pas. Le "LOL" dans le texte démontre qu'il ne s'agissait d'un peu de dérision. De nouveau, admettons qu'on se soit mal compris.

    Ce n'est qu'à la fin, qu'effectivement je suis devenu un peu plus "cru". D'une part, on ne peut pas être toujours de bonne humeur, d'autre part je t'ai indiqué que j'avais mal ressenti (à tort semble-t-il) le sens de tes messages.

    Tirons un trait, je n'aime pas les conflits.

    Il est HS pour l'instant. Note que je ne vois pas pourquoi je devrais mettre toutes mes réalisations sur mon site, je n'ai rien à prouver, j'ai juste à partager avec ceux que ça intéresse. Faut pas te vexer pour "petits machins", ça veut dire "courts programmes en assembleur".
    C'était simplement parce que tu sous-entends que je ne programme que, comme tu dis, des courts programmes, alors j'ai demandé à voir les tiens, ça me semblait logique.

    Je ne me vexe pas, mais je te signale tout de même que je ne programme pas que "des courts programmes en assembleur", bien que, effectivement je ne programme qu'en assembleur sur les microcontrôleurs, et bien que je connaisse le C.

    Juste à titre d'illustration, mon plus gros programme en assembleur pur faisait 30.000 lignes de code, sur un 68030. Il a fallu un bouquin de 486 pages pour imprimer le source (je devais le fournir également en version papier). L'application était plus efficace à écrire en assembleur qu'en C, bien que ce soit un microprocesseur assez puissant.

    De plus, la longueur d'un programme n'est pas toujours proportionnelle à sa complexité, j'en sais quelque chose.

    Restons-en à la comparaison que j'ai faite si tu veux bien (et pour laquelle je ne change pas une virgule).
    C'est ton droit.
    Mais dans ces conditions, il est impossible de faire avancer ce sujet, qui ne m'intéresse donc plus.

    Toi aussi tu peux citer mes phrases entièrement:
    "Je vois que tu n'as pas compris le montage. Il s'agit d'une interface USB purement logicielle, il n'y a pas de circuit spécifique dédié à l'USB dans l' AT90S2313. C'est un µC comparable aux 16F. Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F (sans USB engine évidemment)."
    Ben, j'ai lu, et j'ai répondu. Désolé si tu ne m'as pas compris.
    Dans la famille 16xxx, il y a des pics AVEC des modules USB, donc pourquoi se priver de les utiliser?

    Quant à réaliser l'application avec un 16F Sans module, d'une part je vois mal en quoi ce serait impossible puisque ça a été fait avec un AVR, et d'autre part je trouve complètement inutile de faire ça. Les modules font partie de la puissance d'un micro. Dire "Ce micro serait incapable de faire ça sans son module", c'est enlever une partie de la puissance du micro, alors le comparatif n'a plus de sens.

    J'interviens pour citer un exemple bien précis de comparaison entre deux chips équivalents (c'est mon avis et je le partage) de deux constructeurs différents (ATMEL/MICROCHIP). Il me semblait que le sujet de ce message était adéquat.
    Ca l'était en partie, à condition de préciser que la comparaison s'arrêtait à un exemple précis dans une situation précise, ce qui, il faut bien le reconnaître, ne présente pas un grand intérêt pour l'utilisateur lambda.
    J'ai toujours dit que si on veut chercher le meilleur micro pour une application donnée, alors ça avait un sens. Par contre, généraliser n'en a pas.

    Ce n'est pas mathématique, c'est objectif. Et j'ai comparé deux processeurs "low cost"' en boitier 8 broches. Je ne vois pas pourquoi tu passes ton temps à essayer de me faire dire des choses que je n'ai pas écrites. Mon propos est bien plus modeste que tu ne le crois.
    Alors tant mieux.

    Lorsque j'ai lu :
    "Aucune chance avec un PIC"
    ou encore
    "Et je continue d'affirmer que tu ne peux pas faire ça avec un PIC."
    ou encore
    "Je te mets au défi de réaliser un truc semblable avec le 16F"

    J'ai pensé que tu voulais parler de tous les pics, pas seulement du modèle dont tu parles. Note que j'ai beau relire, je vois mal comment on peut comprendre ça autrement. Mais, de nouveau, admettons que je t'ai mal compris.

    Non. Toutes les datasheet doivent pouvoir se trouver chez le fabricant et je n'ai trouvé que le lien que je t'ai proposé.
    Je n'ai pas dit que leur site était bien fait (plein d'infos ne sont disponibles qu'après enregistrement), j'ai dit que ces processeurs donnaient bien plus de MIPS que les AVR ou les pics. Donc, puisque tu parlais de Mips, je t'ai indiqué qu'il y avait bien mieux que ce que tu comparais.

    C'est le comparatif que j'ai fait. C'est toi qui est venu avec d'autres processeurs, style 18F et Scénix. Il est légitime de se poser la question s'ils existent en boîtier 8 broches.
    Comme je te disais, j'ai cru comprendre (à tort d'après ce que tu me dis) que tu étendais le comparatif aux autres modèles. Franchement, je n'ai pas parcouru tous les datasheets pour tenter de trouver des boîtiers de ce type. Il y a des micros avec plus que 8 broches, et avec moins de 8 broches, je n'ai donc pas d'affinité particulière pour les "8 broches".

    L'important, c'est que tu aies trouvé un micro qui te convienne pour l'application que tu développes, et ça c'est le seul point important. Pour le reste, il faut se méfier des comparatifs, il y a trop de points à comparer, dont certains sont importants pour une application donnée, et d'autres parfaitement inutiles. Pour une autre application, c'est malheureusement le contraire.

    Je n'en sais rien, je compare à la grosse louche les architectures.
    Ca, c'est mieux dit. Effectivement, si on n'entre pas dans les détails, on ne peut pas toujours comprendre à quel avantage est lié un inconvénient donné (en l'occurence, par exemple, faire tenir l'instruction plus l'opérande sur 14 bits). Il est évident que si Microchip s'est "embarassé" avec les banques, ce n'est pas pour le plaisir d'emmerder l'utilisateur.

    Du reste, sur les nouvelles générations de pics, il n'y a plus de banques au sens 16F du terme.

    Je dois rire ici ou tu es vraiment de mauvaise foi ? Changer de banque pour mettre un bit à 0 ou 1 est d'une inefficacité totale
    Lorsqu'on développe correctement, les changements de banques sont rares au sein des procédures qui demandent de la rapidité, les banques ne sont pas disposées au hasard. Ce n'est donc pas pénalisant dans la pratique. L'efficacité qui en résulte est de limiter la taille de l'opérande.

    Tiens au fait, pourquoi il n'y en a plus sur les 18F si ça permet d'optimiser l'éxécution ?
    Tout simplement pour deux raisons :

    - La première, c'est que ce sont des micros avec instructions sur mots de 16 bits au lieu de 14. Ca permet donc des opérandes plus grandes

    - La seconde, c'est qu'on a ajouté des méthodes et des instructions qui permettent d'accéder à l'intégralité de la mémoire, sans banque, à condition que la taille de l'instruction soit plus grande (c'est logique).

    Je n'ai jamais dit que les AVR étaient les meilleurs non plus.
    Alors tant mieux.

    Bon, j'arrête parce que honnêtement je ne peux plus passer mon temps à ça. Chacun a bien compris ta position et la mienne.
    Je n'ai pas plus de temps libre, sois-en certain.
    Effectivement, tout le monde aura compris.
    Je répète ma position pour lever toute ambiguité :

    A génération et prix équivalents, il n'y a PAS de meilleur microcontrôleur.
    Par contre, pour une application spécifique, il y a des microcontrôleurs plus ou moins bien adaptés.

    Je ne prétends rien d'autre.

    Sans rancune, sois certain que mon intention n'était pas de générer un conflit.

    A+
    Bigonoff
    Vive l'Internet libre

  32. #26
    monnoliv

    Re : Comparatif AVR/PIC

    Sans rancune, sois certain que mon intention n'était pas de générer un conflit.
    Idem pour moi.
    Je t'estime (comme tous les chic types qui apportent sans compter de l'aide aux autres) mais je maintiens ma comparaison sur les deux chips (on ne se refait pas ).

    A+
    Ne soldez pas grand mère, elle brosse encore.

Discussions similaires

  1. timers sur AVR
    Par zanzeoo dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/10/2007, 18h37
  2. Usart Avr
    Par McFly dans le forum Électronique
    Réponses: 13
    Dernier message: 20/05/2006, 23h43
  3. UART avr
    Par McFly dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/05/2006, 18h07
  4. Avr Studio
    Par McFly dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 17/05/2006, 17h02
  5. AVR 8535 et Port
    Par zanzeoo dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/07/2004, 16h30
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.