Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Temps de relaxation d'un électroaimant



  1. #1
    BZHades

    Question Temps de relaxation d'un électroaimant


    ------

    Bonjour à tous,

    étant de formation plutôt mécanique qu'électronique, je requiert votre concours pour m'aider sur un petit problème.

    Je doit fabriquer une maquette simple de démonstration de la gravité terrestre, pour cela, j'ai une bille d'acier en chute libre dont je vait mesurer l'accélération (via le temps mis pour une hauteur h)

    pour relacher la bille, un système simple serait celui d'un éléctroaimant qu'on relache avec un bouton, qui déclencherait au passage le chronomètre, évitant par là même un capteur supplémentaire.

    je me posais la question de savoir si un electroaimant a un effet de rémanence (est-ce que le champ magnétique peut être considéré comme s'arrêtant instantanément?). J'ai essayé de regarder dans les documentation constructeur, le problème, c'est que je n'ai trouvé que chez Conrad electronique, et que les docs sont en allemand (et je suis plutôt anglophone)

    voilà mon problème, merci des réponses

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    F4DXU

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    Bonjour BZHades and all,
    Effectivement, tout système magnétique possède un champ rémanent que l'on nome champ coercitif (si je ne me trompe pas) et cette valeur peut être forte ou faible suivant l'hystérésis du système.
    La meilleur solution est d'utiliser une double barrière infra rouge dont on connait l'écartement ce qui permet aussi d'obtenir l'info temporel. En connaissant la masse de la bille on peut remonter à la valeur de l'accélération "g".
    Ce principe peut être très précis et à longtemps était utilisé pour mesurer la gravité.
    Cordialement, Jean-Marc de F4DXU (station radioamateur & pages web)

  4. #3
    gienas
    Modérateur

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    Bonjour BZHades et tout le groupe

    Je ne pense pas, malheureusement, que tu puisses te passer d'un capteur annexe, qui devra détecter la perte de contact mécanique, si tu veux avoir des mesures précises, ce que je suppose.

    Certes, la rémanence existe, mais la coupure instantanée du courant dans une bobine est impossible, c'est dailleurs la propriété essentielle de ce composant magique et mystérieux.

    L'organe de coupure devra être "secouru" par un élément annexe, du genre diode de roue libre, qui fera décroître le courant après l'ordre de couper, et c'est au cours de cette décroissance, que la perte de contact se produira, dépendant de facteurs pas seulement magnétiques, et qui apporteraient des aléas dans les mesures.

    Cette détection me paraît donc inéluctable.

    Edit: grillé par F4DXU, qui, Dieu merci, ne me contredit pas
    Dernière modification par gienas ; 12/09/2007 à 10h27.

  5. #4
    invite21348749873
    Invité

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    Citation Envoyé par F4DXU Voir le message
    Bonjour BZHades and all,
    Effectivement, tout système magnétique possède un champ rémanent que l'on nome champ coercitif (si je ne me trompe pas) et cette valeur peut être forte ou faible suivant l'hystérésis du système.
    La meilleur solution est d'utiliser une double barrière infra rouge dont on connait l'écartement ce qui permet aussi d'obtenir l'info temporel. En connaissant la masse de la bille on peut remonter à la valeur de l'accélération "g".
    Ce principe peut être très précis et à longtemps était utilisé pour mesurer la gravité.
    Bonjour
    Le champ rémanent est le champ produit par le noyau en l'absence de courant
    Le champ coercitif est le champ inverse qu'il faut appliquer au noyau pour annuler le rémanent
    Cordialement

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    F4DXU

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    Citation Envoyé par Arcole Voir le message
    Bonjour
    Le champ rémanent est le champ produit par le noyau en l'absence de courant
    Le champ coercitif est le champ inverse qu'il faut appliquer au noyau pour annuler le rémanent
    Cordialement
    Bonjour Arcole,
    Merci de m'avoir corrigé, ce que je disais été contradictoire.
    Je me suis pourtant relu mais ça n'a pas fait tilt.
    Cordialement, Jean-Marc de F4DXU (station radioamateur & pages web)

  9. #6
    BZHades

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    Ok, c'est bien ce que je pensais, je vais donc devoir mettre deux capteurs, un pour le départ, un autre pour l'arrivée.

    Merci pour ces réponses claires et précise pour le pauvre mécanicien que je suis.

    Tant que j'y suis, j'ose abuser de vos conseils
    connaissez vous des marchands de composants type Conrad, histoire de pouvoir avoir un ordre d'idée des prix et les comparer.
    De plus, connaitriez vous la référence d'une barrière optique pas cher permettant de detecter le passage de la bille (les capteurs à induction ont l'air d'être plus cher)
    j'ai trouvé ca :
    http://www.conrad.fr/webapp/wcs/stor...egory_rn=19102
    mais, si j'ai bien compris la doc, ca ne marche que jusqu'à 5 mm, il me faudrait le même type, mais avec le reflecteur à 4-5 cm, savez vous où je peux trouver ca?

    merci encore

  10. Publicité
  11. #7
    chatelot16

    Re : Temps de relaxation d'un électroaimant

    il n'est pas impossible de faire un electroaimant suffisament rapide pour ne pas avoir besoin de capteur !

    premiere chose : pas de diode de roue libre simple : le courant de la bobine n'en finis pas de tourner en rond avec seulement 0.6V pour s'y opposer : mettre une zener en serie avec la diode : plus le transistor tient une tension elevé plus on peut mettre une zener elevé et arreter le courant plus vite

    si l'energie envoyé dans la zener est trop forte on peut mettre a la place un transil ou un gemov , ou meme faire un montage qui renvoie le courant recuperé dans l'alimentation sans perdre de puissance

    mais quand l'arret du courant sera suffisament rapide l'arret du champ magnetique ne le sera pas encore : il ne faut pas que l'electro aimant ait un circuit magnetique completement fermé par la piece a laisser tomber : plus il reste un entrefer important plus c'est rapide : le mieux est donc un circuit magnetique completement ouvert en fer de transformateur

    il faut surtout choisir un courant juste suffisant pour tenir la bille : la bille tombe des que le flux magnetique baisse sans attendre qu'il soit nul
    Dernière modification par chatelot16 ; 12/09/2007 à 11h11.

Discussions similaires

  1. cinétique de relaxation
    Par CHESC0 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/04/2007, 06h48
  2. Temps de relaxation
    Par kNz dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2007, 15h54
  3. électroaimant ; l'embobinage d'un canon
    Par laweb dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/03/2007, 12h12
  4. Relaxation du Lagrangien
    Par Attila dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/05/2006, 20h59
  5. Rmn relaxation T2
    Par Ptitesouris dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/07/2005, 11h27
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.