Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

détecteur de blocage



  1. #1
    kilooli

    détecteur de blocage


    ------

    Bonjour,
    j'aurais besoin d'un peu d'aide :
    Je réalise en ce moment un montage dans lequel un microcontroleur PIC ( 5V CC) commande un moteur ( AC 220Volts-75 W) dans un sens ou dans l'autre.

    J'aimerai détecter le blocage du moteur en bout de course (ou à cause d'un obstacle) sans switches de fin de course.

    Ce qui reviendrai (à mon avis ) à détecter une surintensité dans le circuit d'alimentation moteur.
    Restera à détecter le seuil à partir duquel je considère l'intensité comme exessive...
    Mais mon problème est plutôt de savoir comment faire et quels composants utiliser.
    Je souhaiterais que "le détecteur de surintensité" soit si possible ajustable , et surtout puisse envoyer un signal au PIC pour arrêter le moteur ou le lancer en sens inverse.

    Voilà ,

    merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    gcortex

    Re : détecteur de blocage

    Bjr,
    un moteur universel ??
    comment comptes tu inverser le sens ?


  4. #3
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Salut,
    c'est un moteur de récup , il a 3 fils.
    Suivant comment je les branche (avec un condensateur de démarrage) , il tourne dans un sens ou l'autre.
    A vrai dire je ne sais pas bien comment il fonctionne , ni s'il est universel , mais il fonctionne (220V)

    Merci

  5. #4
    gcortex

    Re : détecteur de blocage

    C'est donc un moteur asynchrone
    On peut effectivement détecter une sur-intensité
    mais 3 problèmes vont se poser
    1)Ignorer le pic de courant au démarrage
    2)Mémoriser les blocages
    3)Courant alternatif

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    hummmmm...
    Aurais-tu des idées , ou est-ce franchement complexe?
    Je comprends le problème lors du démarrage , mais la mémo des blocages , et la nature du courant je ne vois pas en quoi ça pose problème.

    En ce qui concerne le fonctionnement , je souhaiterais qu'il soit le suivant:

    veille->impulsion de démarrage au niveau du PIC -> lancement du moteur -> surintensité (blocage ou augmentation du travail moteur)->impulsion d'arrêt au PIC (différente de la première)-> arrêt du moteur->veille

    ->re-impulsion de démarrage au PIC->démarrage moteur en sens inverse->surintensité->impulsion d'arrêt au PIC->Arrêt->veille

    merci

  9. #6
    gcortex

    Re : détecteur de blocage

    une possibilité:
    relais thermique, puis détection du 220 par le pic + moteur

  10. Publicité
  11. #7
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Bon , pourrais-tu être plus explicite...

    Je ne suis pas câlé du tout en electronique (la programmation du PIC , je me débrouille) .
    Le relais thermique se serait une espèce de thermistance ?

  12. #8
    gcortex

    Re : détecteur de blocage

    çà serait plutôt comme un mini disjoncteur
    ces trucs là pourraient peut être convenir aussi:
    http://claude.dreschel.free.fr/compo...polyswitch.htm

  13. #9
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Oui , ça parait pas mal.
    Malheureusement la tension max semble être de 60V.
    sinon,
    Y-a-t-il une dénomination technique plus précise pour un mini-disjoncteur ?

    merci

  14. #10
    gcortex

    Re : détecteur de blocage

    malheureusement 5s avant de disjoncter !!
    http://lgt.garnier.free.fr/techno/thermique.pdf

  15. #11
    f6bes

    Re : détecteur de blocage

    Bjr à tous,
    Moi je verrais une tempo au DEMARRAGE (pour ne pas prendre en compte la surintensité).
    Ensuite faut mesurer (inductivement) l'intensité.(Ca doit bien,exister) On peut donc transformer cette mesure (inductive) alternative en une tension continue (redressement) (que l'on pourra toujours régler).
    A partir de là la logique et les pICS ouvrents leurs portes au traitement de l'info.
    Bonne journée

  16. #12
    polo974

    Re : détecteur de blocage

    Allez, je me lance dans une autre solution, juste pour le fun.
    Le moteur async à 2 bobines dont l'une d'elle couplée au travers d'un condo.
    Suivant les courants, les déphasages dans chacun des circuits va varier (mais j'ai la flemme de regarder dans quel sens...), c'est donc un moyen de savoir où en est la conso...

    Maintenant, pour l'aspect méca, il vaut mieux éviter la butée mécanique pour un système fortement démultiplié risquant de se bloquer ou même une translation par vis/écrou (mas il y a une solution). Il faut de plus amortir cette butée afin d'éviter les chocs trop violents.

    Pour les polyswitch, il faut penser au temps de refroidissement nécessaire pour relancer le moteur dans l'autre sens ou bien prévoir un câblage avec un servant dans un sens, et un autre pour l'autre sens.

  17. Publicité
  18. #13
    gienas
    Modérateur

    Re : détecteur de blocage

    Bonjour kilooli et tout le groupe

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    ... (Ca doit bien,exister) ...
    Bien sûr que cela existe. Ca s'appelle un transfo d'intensité, qui a plein d'avantages

    1- il isole galvaniquement du récepteur alimenté, là, le secteur, dangereux.

    2- il peut fournir directement le signal logique, certes pas très "carré", mais probablement suffisant. Il doit s'intercaler dans le fil commun d'alimentation du moteur.

    3- il est facile à régler.

    4- il est facile à construire, et très peu cher.

    La ou les spires à bobiner s'ajoute aux bobinages existants d'un petit transfo, que l'on va dévoyer de son usage habituel. J'aime prendre les petits transfos 230V à monter sur circuit imprimé, dans lesquels primaire et secondaire sont bobinés côte à côte, avec cloison, et non l'un au dessus de l'autre. On découpe à la scie à métaux, les secondaires pour ne garder que le 230V. On glisse un fil (j'ai fait ça en 6 mm², mais on peut faire plusieurs spires de fil moins gros qui devient le primaire à intercaler dans le circuit à tester).

    On place un redresseur en pont au 230V, devenu secondaire, que l'on charge sur le continu avec une résistance R à déterminer, fonction de la "sensibilité" du système. On ajoute un condensateur de filtrage C, qui dépendra surtout du R suivant le niveau de filtrage souhaité.

    Pour parfaire la sécurité du PIC, on peut ajouter une Zener 5,1V pour être tranquille.

    Je verrais bien ce "niveau", correctement réglé par R, comme signal d'arrêt car le courant est atteint.

    Dans la séquence donnée par kilooli, c'est en dehors du PIC de gérer le sens, par exemple par un télérupteur commandant un relais inverseur, avec un "problème" de bon sens au départ. Je pense que le PIC devrait être totalement le chef d'orchestre, en gérant aussi le sens. Mais cette partie ne fait pas partie de la demande initiale qui ne concerne que la surintensité due au blocage.

  19. #14
    freepicbasic

    Re : détecteur de blocage

    une resistance en serie sur l'alimentation 220V et un opto coupleur genre 4N25 ou 4N35 devrait suffire.

    Si l'on veut un seuil de 1A soit 220V x 1A = 220Watts
    on met pour 1.5 V (tension de la led) / 1A = 1.5 ohm. (en 1watt minimum)
    l'ajout une résistance série de 47 ohms avec la LEd de l'opto est préférable pour sécuriser.
    A+, pat

  20. #15
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Merci pour ces réponses , c'est sympa.

    Pour Gienas , je me suis surement mal exprimé , mais j'entends bien effectivement que le "chef d'orchestre" de ce "ballet motorisé "soit le PIC.

    On part le moteur en position de 'départ' et je positionne arbitrairement un flag de sens à 0 dans mon programme du PIC.. (le flag est un indicateur au niveau du PIC)

    Là j'appuie sur un bouton qui dit au pic de lancer le moulin.

    Ensuite , L'impulsion d'arrêt donnée par le détecteur de surintensité permet au PIC de savoir qu'il doit stopper le moteur.Il l'arrête donc à ce moment et change le flag de sens en le mettant à 1.etc...à chaque inversion de sens.

    Ce qui fait que le PIC , théoriquement , sait toujours où en est le moteur (avec sauvegarde éventuelle du flag de sens , à chaque inversion , dans l'EEPROM en cas de coupure de courant)

    Dans ton système , Gienas , la détection se fait par induction si je comprends bien.Plus le courant du circuit moteur est important , plus le courant secondaire induit va l'être.
    Mais pour moi , il faut que ça rentre dans une fourchette de 0à5V (ou mieux de 0 OU 5V)
    tu penses que c'est possible ?En tatonnant j'y arriverai peut-être...

    Freepicbasic , je ne sais pas bien ce que c'est qu'un optocoupleur (je me doute que ça détecte de la lumière) mais je ne vois pas l'intérêt ici.
    Si tu peux mieux m'expliquer SVP , sur le "papier" ça parait plus simple en effet.


    Quoiqu'il en soit mon moteur fait 75 W en 220v soit 350 mA , donc il me faut un système capable de détecter dans cet ordre de grandeur là (500 mA peut-être , je ne sais pas trop , il faut que j'essaie en situation réelle
    )
    Merci encore à tous

  21. #16
    gienas
    Modérateur

    Re : détecteur de blocage

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... On part le moteur en position de 'départ' et je positionne arbitrairement un flag de sens à 0 dans mon programme du PIC.. (le flag est un indicateur au niveau du PIC) ...
    Comme je ne sais pas à quoi sert le système et comment il fonctionne vraiment, ma "crainte" est que le moteur ne soit pas envoyé dans la bonne direction, la première fois. Mais il est vrai, qu'à la réflexion, s'il part dans le mauvais sens, il confirme son blocage, s'arrête ... Ce n'est que partie remise

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... Dans ton système , Gienas , la détection se fait par induction si je comprends bien.Plus le courant du circuit moteur est important , plus le courant secondaire induit va l'être.
    Mais pour moi , il faut que ça rentre dans une fourchette de 0à5V (ou mieux de 0 OU 5V)
    tu penses que c'est possible ?En tatonnant j'y arriverai peut-être ...
    C'est très juste. Ce courant secondaire (Iprim/rapport_de_spires), détermine une tension, continue filtrée sur le RC, directement proportionnelle au courant primaire. C'est R qui déterminera le U.

    Là, ma crainte, c'est que le PIC ne sache pas "franchement" quand c'est 0 ou 1. Cela dépendra du niveau de détection du 1 du PIC. C'est juste pour éviter d'avoir à mettre un trigger de Schmitt, qui n'est pas forcément utile, en pratique.

    C'est toi, par ton R, qui choisis le niveau de tension en sortie. 5V est tout à fait possible. C'est calculable, mais sans connaître le nombre de spires du transfo choisi, c'est mission impossible. Il faut passer par l'expérimentation, sans PIC pour cette phase.

    Ma Zener de limitation, c'est pour la sécurité: éviter qu'une surintensité imprévue ne fasse mal au PIC. C'est fragile ces bébêtes

  22. #17
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Merci de ta réponse Gienas.
    Qu'entends-tu par:
    On place un redresseur en pont au 230V, devenu secondaire, que l'on charge sur le continu
    et
    détermine une tension, continue filtrée sur le RC

  23. #18
    kilooli

    Re : détecteur de blocage

    Ouaip , flitrée sur le RC ça doit vouloir dire filtré par la résistance et le condo , non ?

    par contre , pour le "que l'on charge en continu" :

    Faut-il que j'alimente d'une manière ou d'une autre ce bobinage avec un autre courant DC , ou le courant (= tension , en passant R) induit (alternatif redressé par pont) suffit-il à lui seul (ce que pense si j'ai bien compris la manip) pour pouvoir donner le pulse au PIC.

    Pour le trigger de schmitt , j'ai des (2 je crois) entrées PIC qui ont cette particularité , donc ça devrait coller
    (si je ne me trompe pas c'est un agencement de composants qui permet de définir des seuils haut et bas pour convertir un signal analogique en signal logique)

  24. Publicité
  25. #19
    freepicbasic

    Re : détecteur de blocage

    R1= 4 ohms pour 500ma et 2V pour allumer la led, ( le seuil est à à tester...)
    gnd et Vcc (5V) du pic et sortie vers la pin de détection pic.
    J'ai ajoué une capa 0.1µf , peut être pas nécessaire pour faire durer le signal plus longtemps que le 1/100 de seconde voir moins de la détection, normalement suffisant pour un pic.
    Images attachées Images attachées
    A+, pat

  26. #20
    gienas
    Modérateur

    Re : détecteur de blocage

    Bonjour kilooli et tout le groupe

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... flitrée sur le RC ça doit vouloir dire filtré par la résistance et le ...
    Exactement. Plus précisément, chacun son travail:

    1- la résistance détermine le niveau de tension pour un courant moteur déterminé.

    2- le condensateur filtre cette tension.

    PS: j'aime bien les flirts RC

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... par contre , pour le "que l'on charge en continu ...
    Plus exactement, j'ai écrit "que l'on charge sur le continu".

    Comme il y a un redresseur en pont sur l'enroulement, ce redresseur présente deux "côtés":

    1- alternatif, relié(s) à l'enroulement du transfo.

    2- continu, qui reçoit le filtre et devient la sortie de la structure.

    C'est de ce côté continu qu'il s'agit.

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... Faut-il que j'alimente d'une manière ou d'une autre ce bobinage avec un autre courant DC , ou le courant (= tension , en passant R) induit (alternatif redressé par pont) suffit-il à lui seul (ce que pense si j'ai bien compris la manip) pour pouvoir donner le pulse au PIC ...
    Rien à rajouter, à part le pont redresseur, et le RC.

    Citation Envoyé par kilooli Voir le message
    ... Pour le trigger de schmitt , j'ai des (2 je crois) entrées PIC qui ont cette particularité , donc ça devrait coller
    (si je ne me trompe pas c'est un agencement de composants qui permet de définir des seuils haut et bas pour convertir un signal analogique en signal logique)
    Si le PIC a des entrées trigger, alors c'est le pied

    La solution proposée par freepicbasic est aussi une alternative possible. Elle est peut-être plus délicate à ajuster, et ne détecte qu'une polarité du courant moteur. Pour être "équivalente" au TI (transformateur d'intensité proposé), il faudrait doubler l'optocoupleur, diodes tête bêche, sorties parallèles, avec un risque de dissymétrie.

    Les deux solutions apportent l'isolement galvanique indispensable.

Discussions similaires

  1. blocage du téléchargement
    Par lordgodgiven dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/09/2007, 18h13
  2. blocage
    Par cell1 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 9
    Dernier message: 29/06/2007, 15h28
  3. Blocage internet
    Par lucky13 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/12/2005, 21h22
  4. blocage de dvd
    Par lamichristophe dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/06/2005, 20h58
  5. blocage au démarrage
    Par lyoncanut dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/05/2004, 11h30
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.