Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????



  1. #1
    13alex13

    Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????


    ------

    Bonjour,
    je voudrai connaitre la différence entre une alimentation stabilisée et une alimentation non stabilisée ????
    (quel différence, comment sa fonctionne, pour quel utilité ?? )

    je voudrai également savoir pour une alimenttion à découpage ???

    merci par avance de vos réponse

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    gienas

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Bonsoir 13alex13 et tout le groupe

    Hum! Si tu es à te poser ce genre de question, pas sûr que tu comprennes, mais on peut essayer.

    Citation Envoyé par 13alex13 Voir le message
    ... la différence entre une alimentation stabilisée et une alimentation non stabilisée ? ...
    Une alimentation, en électronique, est, le plus souvent, une alimentation en tension, capable de fournir une "certaine" intensité.

    Une alimentation stabilisée se caractérise par une tension constante, quel que soit le courant fourni, entre zéro (à vide), et le maxi, y compris lorsque le secteur, généralement la source, varie de son mini à son maxi.

    Une non stabilisée, va varier à cause du courant de sortie, et aussi à cause de la variation du secteur. Certains montages s'en accomodent, d'autres pas du tout, et exigent une stabilisation sévère.

    Bien entendu, le prix n'est pas le même, le non stabilisé est bien moins cher.

    Citation Envoyé par 13alex13 Voir le message
    ... je voudrai également savoir pour une alimenttion à découpage ??? ...
    Les stabilisations "normales" (les plus anciennes et les plus simples), se comportent comme des résistances variables, qui dissipent l'excédent de tension sous forme de puissance, forcément perdue, puisque dissipée. Ces échauffements fragilisent les montages.

    La technique du découpage, plus complexe, consiste à remplacer la résistance par un interrupteur le plus parfait possible, qui arrive à peu près au même résultat, mais avec une dissipation presque nulle. En théorie, cette dissipation devrait être nulle:

    1- l'interrupteur fermé est un court circuit -> pas de perte

    2- interrupteur ouvert -> pas de perte

    La réalité est moins idyllique, mais on s'en approche pas mal. Cependant, c'est beaucoup plus complexe à mettre au point, et, pas forcément à la portée du premier venu.

  4. #3
    13alex13

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    merci pour les infos
    Donc logiquement les différentes alimentations sont spécifiques a certain montage ?????

  5. #4
    BastienBastien
    Invité

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Bonsoir,

    Disons que certains montages peuvent se satisfaire d'alimentation non stabilisées et d'autres NE peuvent PAS s'en satisfaire.

    Et on peut toujours, je pense, remplacer une alimentation stabilisée ou non stabilisée par une alimentation à découpage (qui peut le mieux peut le moins bien). Sauf, peut être dans certains cas très rare ?

    +

  6. #5
    AnimSciences

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Bonjour à tous,

    Je voudrais profiter de ce sujet très général pour poser quelques questions sur les alimentations que j'utilise avec des jeunes dans le cadre d'ateliers scientifiques et techniques. Ateliers de mécanique, de modélisme, énergies, concours de robotique, les occasions sont nombreuses d'utiliser des alimentations basse tension (piles, batteries, alternateurs et alimentations stabilisées).

    Je ne maîtrise pas grand chose en électronique. J'ai souffert en terminale C sur les circuits RLC et je m'en suis longtemps tenu à distance par la suite. Ca vous paraitra sans doute malheureux pour un animateur scientifique, mais mon travail consiste à donner aux jeunes le goût des sciences avant qu'ils choisissent leur orientation, soit la plupart du temps avant la troisième, et le programme de troisième s'arrête précisément... aux portes de l'électronique.

    Je recherche donc des réponses plutôt générales, un peu théoriques, à des questions pratiques qui se présentent parfois à nous. J'y réponds du mieux que je peux, mais je suis certain que vous pouvez m'aider à ne pas dire (et à ne pas faire) de bêtise.

    Dès que j'aborde l'électricité, j'évoque le court-circuit, sécurité oblige. Je met le doigt dessus parce que je sais qu'ils testeront, donc j'anticipe et on teste ensemble. C'est impressionnant, c'est rigolo, et ça soulève plein de questions.

    Les piles en court-circuit, c'est clair. Dès que le circuit se ferme, la pile fournit tout ce qu'elle peut au point d'échauffer le fil. Elle se met elle même à chauffer, très vite, on observe des étincelles au point de contact des fils fixés aux bornes. On arrête rapidement bien sûr, pour que personne ne se brûle et que rien ne prenne feu. Et lorsque il faut ranger le matériel, on sait pourquoi il faut isoler les piles.

    Avec les collégiens, j'aimerais pouvoir mesurer un peu le phénomène, mais le court-circuit ne se prête pas aux mesures malhabiles. Il me faudrait sans doute un oscilloscope. La tension s'effondre vite, et l'intensité doit dépendre de la section de mon fil il me semble. C'est trop de choses à surveiller en même temps, je ne le fais pas.

    D'autant qu'une autre mesure simple me laisse perplexe, celle de la tension aux bornes des piles. J'aimerais bien savoir prédire l'état de charge d'une pile ou d'une batterie avec mon multimètre, mais cette mesure n'est pas claire. La tension mesurée, en court-circuit donc, varie d'une pile à l'autre sur un même modèle, d'une charge à l'autre sur les batteries, et les plus élevées ne sont pas forcément les plus neuves (qui sont pourtant normalement mes meilleures). Je ne comprends pas bien, mais j'ai lu que cette valeur ne signifiait rien, ce qui n'explique pas tout je trouve

    J'utilise aussi des alimentations stabilisées, et là je fais moins le malin. A 20€ l'alim, je ne tiens pas à les griller. Néanmoins, ça arrive. J'ai appris à prendre en considération la consommation de mes moteurs à pleine charge, car je comprends bien qu'il ne faut pas tirer plus que les 2A indiqués. Désormais, lorsque elles sautent, c'est pour des court-circuits.

    Je voulais un modèle avec petit fusible, j'ai crû commander ça, mais j'ai reçu des modèles avec des gros fusibles de sécurité, utiles aussi certes, côté 220V. J'envisage de protéger la sortie 3-12V au départ, y'a peut-être un petit fusible dedans mais j'ai pas envie de les ouvrir pour vérifier.

    Par crainte, je n'expérimente pas systématiquement le court-circuit comme avec les piles, mais j'ai eu récemment l'occasion de présenter une expo sur l'énergie où on faisait brûler de la paille de fer en provoquant un court-circuit. L'expérience était prévue au départ avec une alimentation stabilisée, mais on est rapidement revenus à la bonne vieille pile, non pas parce que l'alim saute, ça dure très peu, mais parce que ça marche bien mieux ! Pourquoi ? Aucune idée.

    En lisant ce topic, j'ai réalisé que pour faire fonctionner mes petits moteurs je n'avais pas forcément besoin d'alimentations stabilisées. En effet, leur tension d'utilisation va de 3 à 6V, ils peuvent donc supporter une chute de tension au démarrage si je les alimente en 4,5V. Je ne crois pas avoir vu d'alimentations non stabilisées moins chères, j'ai donc pris ce que prennent tous les profs de physique, il me semble que c'est plus sûr, justement en cas de court-circuit. Je me trompe ?

    Voilà, j'espère que ces quelques interrogations vous feront marrer et que vous aurez envie de m'apporter quelques éléments de réponse éclairés. Je finirai peut-être un jour par me décoincer en électronique, à force de bricoler des robots et des modèles réduits ça me chatouille, mais pour l'instant j'ai pas capté le truc. A chaque fois que j'essaye un peu c'est rébarbatif et ils comprennent rien

    Si vous avez réussi à faire aimer l'électronique à des jeunes, en quelques mots, ça m'intéresse aussi.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    PIXEL

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    il te suffit d'utiliser des alims protégées en courant...

    ça évite les pépins

  9. Publicité
  10. #7
    gcortex

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    http://www.ti.com/lit/an/snva006b/snva006b.pdf

    PS : une alim à découpage sans régulation de courant peut être instable

  11. #8
    f6bes

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Bjr à toi,
    "....L'expérience était prévue au départ avec une alimentation stabilisée,..."
    ce qui n'indique en RIEN les caractéristiques de cette..alim ?

    "... Je voulais un modèle avec petit fusible, j'ai crû commander ça, mais j'ai reçu des modèles avec des gros fusibles de sécurité..."
    Petit...gros n'indiquent aussi RIEN en terme de caractéristiques des fusibles ?
    Un fuse dans le secondaire (correctement calibré) est un plus.
    Il existe AUSSI des alim AVEC limitation de courant ajustable.
    Ca évite des ennuis.

    Une pile c'est pour pouvoir l'UTILISER.Mesurer à VIDE la tension d'une pile , ne renseigne en rien sur la "prévision" en charge de la dite
    pile. Faut donc mesurer avec une charge COMPATIBLE avec les capacités de la pile pour se faire une (petite) idée si pleine ou vide.
    Bonne jounrée
    Dernière modification par f6bes ; 28/09/2012 à 10h48.

  12. #9
    AnimSciences

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    L'expérience était menée avec une alimentation stabilisée réglable de 3 à 12V et limitée à 1,5A. Même en 12V, la paille s'embrasait moins bien qu'avec une pile alcaline plate de 4,5V.

    Pour les petits fusibles et les gros, je suis d'accord, ce n'est pas très précis, mais je ne connais pas les caractéristiques de ces fusibles. J'ai juste fait la différence entre le fusible 220V situé à l'arrière de l'appareil, qui empêche sans doute que du 220 déboule dans la partie 3-12V en cas de problème, et le petit fusible accessible en façade que j'ai trouvé une fois sur un modèle d'alimentation stabilisée dont je ne connais pas la référence.

    Pour protéger les alims que j'ai achetées, j'envisageai de fixer un fusible de 1,5A sur l'alim et de le relier à une borne.

    Pour la mesure de la tension aux bornes des piles, en effet, les mesures sont plus cohérentes si je mesure la tension normalement sur un circuit normal. Il faut que je me fasse un testeur adapté pour chaque catégorie de batterie, je n'y couperai pas. Mais comme tu dis, j'ai peur de ne me faire qu'une petite idée de l'état réel de mes batteries.

  13. #10
    f6bes

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Citation Envoyé par AnimSciences Voir le message
    lL'expérience était menée avec une alimentation stabilisée réglable de 3 à 12V et limitée à 1,5A. Même en 12V, la paille s'embrasait moins bien qu'avec une pile alcaline plate de 4,5V.

    Pour les petits fusibles et les gros, je suis d'accord, ce n'est pas très précis, mais je ne connais pas les caractéristiques de ces fusibles. J'ai juste fait la différence entre le fusible 220V situé à l'arrière de l'appareil, qui empêche sans doute que du 220 déboule dans la partie 3-12V en cas de problème, et le petit fusible accessible en façade que j'ai trouvé une fois sur un modèle d'alimentation stabilisée dont je ne connais pas la référence.

    Pour protéger les alims que j'ai achetées, j'envisageai de fixer un fusible de 1,5A sur l'alim et de le relier à une borne.
    Bjr à toi,
    Si ton alim est limté à 1.5 A iln'en passera pas plus dans ta "paille".
    Par contre ta pile plate n'est pas limitée..donc elle peut allégrement dépasser les 1.5 A de débit...ce qui ne durera pas trés longtemps.
    Mais elle le pourra .D'ou plus grande efficassité...apparente.

    La valeur d'un fuse est généralment indiquer sur le fuse (valeur en ampéres).
    Le fuse (220v) n'est pas là pour empécher le 220v de " débouler dans la partie 3-12v ".
    Il est là pour empécher de mettre le feu si un probléme de court jus coté secteur.
    A+

  14. #11
    AnimSciences

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Y'a-t-il le moindre risque de voir "débouler du 220 dans la partie 3-12V" ? C'est du matériel de TP vendu pour les collèges, j'espère bien que ce risque n'existe pas. Même en cas de court-circuit et de chauffe de l'appareil. C'est bien prévu non ?

    Tu me fais frémir.

  15. #12
    arsene de gallium

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Bah normalement ce genre d'alimentation possède un transformateur abaisseur. Il permet d'abaisser le 230V 50Hz en une très basse tension de l'ordre de 12V 50Hz suivi d'une électronique qui va limiter l'intensité à 1,5V, réguler à 12V sauf si dépassement de l'intensité. Dans ce cas, la tension va s'écrouler: U=RI
    Ton alimentation 3-12V s'écroule si tu lui fait débiter plus de 1,5A et en court circuit ou avec une charge dépassant les 1,5A, elle va limiter l'intensité à .... 1,5A. Sous 12V ça ne fait que 18W, pas de quoi enflammer quoi que ce soit.
    Ce qui compte pour enflammer ta paille ou tout autres matériaux, c'est l'énergie disponible pendant un certain temps, pas la tension. Cette énergie nécessaire dépend du matériau et de son environnement: température ambiante par exemple.
    Regarde sur ce site:
    http://webetab.ac-bordeaux.fr/Pedago...o/e08puiss.htm
    Dernière modification par arsene de gallium ; 28/09/2012 à 14h04.

  16. Publicité
  17. #13
    f6bes

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Remoi,
    Tu frémis parce que tu penses que le 230v PEUT débouler...c'est pas comme cela qu'il faut voir les choses !
    Ta vue "imagée " , n'est pas la mienne.
    Ton fuse coté primaire fait son office si courant supérieur au fuse. Ca se borne à cela.
    Ce qui ne prémunie pas d'un "transfert" vers le reste du montage.

    A supposer que ton 230v TOUCHE un élément du montage ( totalement isolé ) tu auras du 230v sur ton montage.
    Le fuse ne fera STRICTEMENT ..rien si le montage est porté au pontentiel secteur.
    Par contre le manipulateur s'il touche le montage DANS ces conditions , il est soumis lui aussi au 230v entre lui....et le sol.
    Et le fuse ne bouge toujours pas !!

    Pour protéger le manipulateur c'est le disjoncteur de sécurité ( 30 mA) qui en a la charge.

    Maintenant je ne sais COMMENT tu interprétes ta description...."débouler....et c..etc".
    Ton matériel comporte une prise de terre et le secteur ne "déboule" pas...sur le reste du montage.
    Je suppose que les prises sont protégées par des 30 mA de SECURITE des personnes.
    A+

  18. #14
    AnimSciences

    Re : Alimentation stabilisée, non stabilisée, à découpage ?????

    Merci pour ce recadrage f6bes. Les prises sont en effet protégées par le disjoncteur différentiel.


    Ton alimentation va limiter l'intensité à .... 1,5A. Sous 12V ça ne fait que 18W, pas de quoi enflammer quoi que ce soit.
    Suffisant quand même pour faire sauter l'alim, parfois même avec de la fumée. C'est ce que je voudrais éviter avec un fusible de 1,5 A. C'est cohérent ?

    Et merci pour le lien puissance et énergie, tout à fait du niveau de ce que je recherche.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Alimentation stabilisée de 5V et 12 V
    Par Melou dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/02/2009, 17h44
  2. alimentation stabilisée
    Par kerrysandy dans le forum Électronique
    Réponses: 43
    Dernier message: 15/03/2008, 23h25
  3. alimentation stabilisée
    Par nido22 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2006, 23h37
  4. Alimentation stabilisée de 5V
    Par Cyrius666 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/06/2006, 22h42
  5. Alimentation stabilisée
    Par marmotte dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/02/2004, 02h14
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.