Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Inductance couplée



  1. #1
    Uoaim

    Inductance couplée


    ------

    Bonjour,

    Je recherche une inductance couplée 1:1 de 70uH. J'ai pas mal cherché sur le net, sur différents sites de constructeurs, mais je n'ai rien trouvé. Est-ce que quelqu'un pourrait m'aider en m'indiquant ou est ce que je peux trouver ce composant.

    Merci,
    Uoaim.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : Inductance couplée

    ta demande est trop floue....

    parce que UNE bobine couplée , je ne vois pas trop ce que c'est... alors que deux

    c'est pour quoi faire ?

    au pire , pour cette valeur : tu bobines toi-même !

  4. #3
    Uoaim

    Re : Inductance couplée

    Merci de ta réponse PIXEL.
    Oui, ça doit être deux bobines couplées. En image ce que j'aimerais avoir :
    http://upload.wikimedia.org/wikipedi...l%C3%A9s_1.png

    C'est pour intégrer à un montage SEPIC.

  5. #4
    PIXEL

    Re : Inductance couplée

    qu'est-ce qu'un SEPIC ???

    le mieux et de faire toi-même ta bobine, car tu ne donnes rien sur ses specs:

    tension ?

    puissance ?

    fréquence ?

    facteur de qualité ?

    etc...

    sinon tu fais faire.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite03481543

    Re : Inductance couplée

    Bonjour SEPIC est le nom d'une structure de convertisseur à découpage.

    Vous pouvez trouver des inductances couplées chez WURTH elektronik par exemple, mais de toute façon il faut avant tout en déterminer la valeur comme dit Pixel.

    A+

  8. #6
    Tropique

    Re : Inductance couplée

    Ca se trouve sans problème, mais il faut voir les autres caractéristiques: une self ne se spécifie pas uniquement par sa valeur d'inductance.
    http://www.ur-home.com/downloads/Cat...sPC2005_12.pdf
    http://www.gbint.com/files/data/DLI%204415-G.pdf
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  9. Publicité
  10. #7
    Uoaim

    Re : Inductance couplée

    Merci de vos réponses.

    Citation Envoyé par Tropique
    une self ne se spécifie pas uniquement par sa valeur d'inductance.
    Quels sont les autres paramètres que je dois déterminer pour choisir correctement ma self ?

    Actuellement j'ai :
    - rapport 1:1 entre les deux selfs
    - 70 uH
    - Imax = 5A
    - Vin_max = 30V
    La première self est en série avec un MOSFET qui est commandé en PWM à une fréquence environ égale à 100kHz.

  11. #8
    PIXEL

    Re : Inductance couplée

    ça sera donc un transfo assez pointu !

    fil de litz indispensable à ces fréquences et courants, et circuit magnétique ad-hoc.

    si tu ne trouve pas chez les fournisseurs sus-cités,

    cette boite :

    http://www.cme-hexacom.com/cme.htm

    pourra te le faire sur cahier des charges.

    (pub gratuite , y'en a d'autres...)

  12. #9
    invite03481543

    Re : Inductance couplée

    En fait ce n'est pas un transfo, ce qui est important c'est la qualité du couplage des 2 inductances pour une meilleure efficacité du montage.
    On peut très bien utiliser 2 inductances séparées également.

    Dans votre cas, si c'est pour faire des manip, c'est le plus simple.

    Si vous avez besoin d'aide pour faire les calculs, dites le.
    A+

  13. #10
    invite03481543

    Re : Inductance couplée

    Bien sûr si vous utilisez 2 inductances séparées il ne faut pas prendre 2 inductances de 70µH, le calcul mené est différent.
    Le fait de mettre sur un même circuit magnétique les 2 bobinages permet de diviser par 2 la valeur d'inductance nécessaire.
    Dans les caractéristiques que vous donnez il manque la tension de sortie ainsi que la plage de variation de Vin pour pouvoir déterminer les caractéristiques des inductances.
    @+

  14. #11
    Tropique

    Re : Inductance couplée

    Citation Envoyé par Uoaim Voir le message
    Quels sont les autres paramètres que je dois déterminer pour choisir correctement ma self ?
    .
    Ca dépendra dans une certaine mesure du fabricant, et de la façon dont il donne ses spécifications.
    Si tu regardes les specs données dans le 2ème lien de mon message précédent, tu vois qu'il y a un courant maximal, une inductance à ce courant, les capacités en V.s et en énergie, l'inductance initiale, la résistance DC, etc.
    En plus, il est précisé que la puissance totale maximale est de 634mW.
    D'autres fabricants donneront des informations équivalentes, mais sous une forme différente:
    Si tu prends la ligne de transfo d'usage général de chez Wurth:
    http://www.we-online.de/katalog/de/w...2FWE-FLEX_Plus
    Les paramètres sont quelque peu différents. Si on va dans la datasheet d'un type qui te conviendrait à peu près:
    http://www.we-online.de/katalog/media/pdf/749197341.pdf
    tu as en particulier Isat et Irms. Il se trouve que pour ce transfo, ils sont à peu près égaux, mais c'est une coincidence: Irms est le courant thermique, et Isat le courant max pour un taux de saturation de 10%. C'est donc déterminé par les caractéristiques magnétiques.
    Si tu mets deux enroulements en série, tu auras ton inductance multipliée par 4, ce qui est à peu près correct (un peu plus, mais à courant élevé ça diminuera). Le courant rms sera pareil, et vraisemblement suffisant vu ton courant max (mais il faut que tu fasses le calcul de la valeur rms), et le courant de saturation sera divisé par deux, ce qui pourrait sembler insuffisant.
    Mais les choses sont plus compliquées: l'autre paire d'enroulements que tu vas utiliser va vraisemblablement jouer en partie le rôle de secondaire de transfo, et aura donc un effet démagnétisant qui compensera le courant du primaire.
    Il faudra donc là aussi faire le bilan de la magnétisation en temps réel pour vérifier s'il n'y a pas de dépassement.
    Ou alors, il faut travailler en tension, et raisonner en termes de V.s, comme dans l'exemple précédent.
    Dans ce cas ci, tu n'utiliserais que 4 enroulements sur 6, et les valeurs ne correspondent pas exactement à ce que tu voulais. Si tu veux plus de précision, ils ont aussi des kits de transfo à customiser soi-même. D'autres fabricants ont également des produits comparables.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  15. #12
    Uoaim

    Re : Inductance couplée

    Vin = 10...30V
    Vout = 4,2...25,2V
    Si je ne dis pas de bétises, Vout est réglable en modifiant le rapport cyclique du PWM qui controle le MOSFET en série avec la première self. J'espère donc qu'il est possible de controler la tension de sortie sur la plage que je souhaite.

    Je viens de trouver ce lien sur le net : http://www.maxim-ic.com/appnotes.cfm/an_pk/1051/
    Cela explique le fonctionnement d'un SEPIC, et comment le dimensionner. C'est compliqué (j'avoue ne pas avoir compris tous les détails). J'ai l'impression que la valeur des selfs dépend du Vout que l'on souhaite. Vu que je souhaite un Vout variable, est-ce que les selfs auront un impact important sur le montage ?
    Et je ne comprends pas comment deux selfs distinctes pourraient fonctionner... Je suppose qu'il faut qu'elles soient proches afin qu'il y ait tout de même une mutuelle inductance entre les deux, non ?

  16. Publicité
  17. #13
    invite03481543

    Re : Inductance couplée

    Citation Envoyé par Uoaim Voir le message
    Vin = 10...30V
    Vout = 4,2...25,2V
    Si je ne dis pas de bétises, Vout est réglable en modifiant le rapport cyclique du PWM qui controle le MOSFET en série avec la première self. J'espère donc qu'il est possible de controler la tension de sortie sur la plage que je souhaite.

    ... J'ai l'impression que la valeur des selfs dépend du Vout que l'on souhaite. Vu que je souhaite un Vout variable, est-ce que les selfs auront un impact important sur le montage ?
    Et je ne comprends pas comment deux selfs distinctes pourraient fonctionner... Je suppose qu'il faut qu'elles soient proches afin qu'il y ait tout de même une mutuelle inductance entre les deux, non ?
    Ben non, mais comme Tropique a démarrer je le laisse poursuivre dans ses explications, 2 sons de cloches vont nuirent à l'exposé sinon.

    Je rappelle quand même que l'on a pas à faire ici à une fonction de type transfo même si cela y ressemble mais à 2 selfs bobinées sur un même noyau.
    Le SEPIC utilise 4 réservoirs d'énergie, 2 capacitifs et 2 inductifs, c'est tout simple.
    A+

  18. #14
    Tropique

    Re : Inductance couplée

    Citation Envoyé par Uoaim Voir le message
    Vin = 10...30V
    Vout = 4,2...25,2V
    Si je ne dis pas de bétises, Vout est réglable en modifiant le rapport cyclique du PWM qui controle le MOSFET en série avec la première self. J'espère donc qu'il est possible de controler la tension de sortie sur la plage que je souhaite.
    Comme la plupart des convertisseurs, ça se contrôle par PWM; mais ici, tu vas avoir des contraintes de design exceptionnelles: tu dois couvrir un boost ratio de plus de 2.5x à un buck ratio de 7.5x.... soit un rapport total de près de 19. Ce qui est vraiment énorme.

    Je viens de trouver ce lien sur le net : http://www.maxim-ic.com/appnotes.cfm/an_pk/1051/
    Cela explique le fonctionnement d'un SEPIC, et comment le dimensionner. C'est compliqué (j'avoue ne pas avoir compris tous les détails). J'ai l'impression que la valeur des selfs dépend du Vout que l'on souhaite. Vu que je souhaite un Vout variable, est-ce que les selfs auront un impact important sur le montage ?
    Ca dépend de la procédure de design adoptée; au final, la valeur de L va changer quelque peu en fonction du Vout choisi au départ, mais la dépendance primaire de L est surtout de Vin. Ici, la procédure sous-entend que Vout va être fixée. Et même ainsi, il y a déjà des itérations.
    Avec Vout variable, je crains que ça ne devienne ingérable. Il faudrait vraisemblablement adopter une autre philosophie, mais ça risque d'être compliqué, il y a beaucoup de boulot. Faudrait voir s'il n'y a pas des thèses ou autres travaux sur le sujet.

    Et je ne comprends pas comment deux selfs distinctes pourraient fonctionner... Je suppose qu'il faut qu'elles soient proches afin qu'il y ait tout de même une mutuelle inductance entre les deux, non ?
    Je n'ai pas parlé de deux selfs distinctes, dans l'exemple que j'ai donné, il y six selfs identiques sur un même noyau.
    Bien que la topologie SEPIC puisse aussi s'accomoder de selfs distinctes; l'inconvénient est de doubler les pertes fer et le nombre de composants inductifs.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  19. #15
    Uoaim

    Re : Inductance couplée

    Merci du temps consacré

    Bon, pour simplifier le problème nous allons dire que Vout est égal à 21V.

    (Je dis que je souhaite Vout variable... mais ce n'est pas pour changer la valeur de Vout en temps réel. C'est juste pour avoir un circuit qui puisse délivrer différentes tensions... mais la tension choisie ne change pas au cours de l'utilisation, seulement entre les utilisations.)

  20. #16
    Tropique

    Re : Inductance couplée

    Citation Envoyé par Uoaim Voir le message
    Merci du temps consacré

    Bon, pour simplifier le problème nous allons dire que Vout est égal à 21V.
    Dans ce cas, tu peux suivre la procédure de Maxim, ça devrait donner des valeurs raisonnables.
    Après, si tu veux changer la tension de sortie, ça risque de devenir plus difficile, surtout si tu veux conserver le courant maximum dans toute la plage.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #17
    Uoaim

    Re : Inductance couplée

    Bon, en fait je ne suis pas sur d'avoir bien compris le fonctionnement du SEPIC...

    1- Le switch est fermé. De l'énergie est stocké dans L1.
    2- On ouvre le switch : l'énergie de L1 va se stocker dans Cp. Pour compenser, l'autre borne de Cp pompe de l'énergie dans L2.
    3- On referme le switch : l'énergie stockée dans Cp est relachée à travers le switch, ainsi que vers la sortie. La self L1 restocke de l'énergie et c'est reparti pour un cycle.

    C'est bien ça ?

  22. #18
    Tropique

    Re : Inductance couplée

    Non, pas vraiment: il vaut mieux considérer que les éléments de transfert dynamique d'énergie sont les selfs. Bien sûr, le condensateur participe également, mais en pratique, on considère (et on s'arrange pour) que ses variations de tension soient négligeables au cours d'un cycle: Cp a donc son rôle dégradé à celui de simple translateur de tension: il permet de mettre en // L1 et L2, malgré les tensions différentes auxquelles elles sont référencées.
    En résumé, du point de vue conceptuel, on peut considérer que L1 et L2 sont en //, voire ne font qu'une, raison pour laquelle elle peuvent (mais ne doivent pas) partager le même noyau.
    Donc, pendant la phase de fermeture du switch, l'ensemble de selfs accumule de l'énergie, et le restitue vers la sortie pendant l'ouverture.
    Quant à Cp, la charge Ion*Ton qu'il débite durant la phase de conduction est exactement compensée par celle, Ioff*Toff de la phase de bloquage.
    Et les deux selfs sont soumises exactement aux mêmes paramètres dynamiques; ce qui va différer de l'une à l'autre sont les conditions initiales, et donc le courant moyen qui les traverse.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  23. Publicité

Discussions similaires

  1. Cheminée couplée à chaudière
    Par babaori dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/03/2009, 19h27
  2. Frequence propre couplée
    Par manuc-95 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/10/2008, 15h13
  3. Moment cinétique en MQ et base couplée
    Par Etile dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/12/2007, 07h44
  4. Aerothermie couplée
    Par Vercoride dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 29/05/2007, 10h24
  5. Inductance et mutuelle-inductance
    Par Le Guy dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/02/2004, 16h38
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.