Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

moteurs à electro-aimants



  1. #1
    alkatrace

    Red face moteurs à electro-aimants

    Bonjour à tous

    Je suis actuellement étudiant en école d'ingénieur par alternance dans un bureau d'étude d'aménagement urbain.

    Je suis chargé, pour mon école, de faire un exposé sur les moteurs à électro-aimants. Malheureusement ce n'est pas du tout mon domaine.

    Je cherche donc des informations concernant ces moteurs. J'aimerai savoir ses utilisations, ses domaines d'applications et les secteurs ou on les utilise.

    Si quelqu'un est disponible pour me fournir ces infos, je l'en remercie.

    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : moteurs à electro-aimants

    TOUS les moteurs électriques sont basés sur l'utilisation d'électro-aimants.... même depuis l'antique "roue de Barlow".

    il faudrait que tu cibles un peu mieux ta question.

  4. #3
    erff

    Re : moteurs à electro-aimants

    Salut,

    Les 3 types classiques de moteurs sont :
    - Moteur à courant continu (MCC)
    - Machine synchrone (MS)
    - Machine asynchrone (MAS)

    On en trouve dans les moteur de trains (tous, bien que la MCC soit en déclin)
    Sinon les gros alternateurs c'est le + souvent des MS
    Pour les éoliennes on trouve pas mal de MAS mais aussi des MS


    Comparatif :

    - MCC
    Simple à mettre en oeuvre (on met le courant (avec précautions qud même) et ça tourne)
    Mauvais rendement (à cause des collecteurs et des balais)
    Les échauffements se font au rotor, donc les pertes sont dures à évacuer (refroidissement difficile)
    On ne peut pas atteindre des vitesse trop élevées
    Chère à fabriquer (car les commutation sont mécaniques, et il faut fabriquer ces commutateurs)

    - MS
    Le meilleur rendement
    LEs pertes sont uniquement au stator, donc faciles à évacuer
    C'est là où on a le meilleur rapport puissance/poids
    Difficile à controler (il faut un asservissement "interne" : capteur de position, onduleur de courant à fréquence variable). Un microcontroleur pour calculer tout ça

    - MAS
    Permet d'atteindre les plus hautes vitesses de rotations si le rotor est massif
    Pertes au stator mais aussi au rotor
    LE controle est plus simple qu'une MS mais il faut aussi de l'intelligence pour faire tout ça.
    Rendement entre celui de la MS et de la MCC
    Pas cher à fabriquer (juste 3 bobinage statorique et un rotor conducteur de champ et de courant, ou alors rotor conducteur de champ avec cages en alu)
    Il existe aussi des MAS avec alimentation au rotor ce qui nous permet d'avoir plus de controle notamment en ce qui concerne le démarrage (démarrage sur charge résistive, puis court circuit de celle-ci)

  5. #4
    ibtihel

    Re : moteurs à electro-aimants

    bonsoir
    google est ton ami ,exemple :
    http://www.gmp.iut-tlse3.fr/IUT/cour...teurs_elec.ppt
    A+

  6. #5
    alkatrace

    Thumbs up Re : moteurs à electro-aimants

    Merci à tous pour vos infos , j'ai pu les consulter et m'en servir.

    En réalité je travail plus sur les moteurs asynchrones.
    J’aimerai savoir quel sont ses principaux domaine d'action. Même si j'ai l'impression que dans tous les endroits où un moteur électrique pouvant atteindre de grande vitesse, est nécessaire, le moteur asynchrone est parfait. Ais-je raison?
    donc dans l'aéronautique il est présent, idem pour l'industrie automobile, idem pour le train ( j’ai pu voir que le record de vitesse du TGV a été battu a l’aide d’un moteur asynchrones).

    Si quelqu’un a des exemples, je suis preneur !
    Merci encore.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    erff

    Re : moteurs à electro-aimants

    Salut

    LA MS est aussi très bien pour les trains (+ dure à piloter, mais plus légère à puissance donnée)..Après c'est une question d'habitude des ingénieurs qui font la conception.

    Sinon la MAS est pas mal pour tout ce qui s'apparente au pompage (remontée de barrage, pompe pour les châteaux d'eau etc...) car sa caractéristique couple-vitesse naturelle est bien adaptée au couple résistant type C0+k*omega² où C0 est "faible"...Donc sans aucune intelligence, on peut mettre en oeuvre une pompe (pas cher, simple à concevoir etc...)

    Enfin, si on veut faire des économies de masse (aéronautique etc...) je pense que la MS à aimants est la + adaptée.

    PS : L'argument qui fait dire que la MAS est bien pr les grandes vitesses c'est que les aimants de la MS ou les enroulements rotoriques s'arrachent si on tourne trop vite..Si on prend une MAS à cage, c'est le même souci. Par contre avec un rotor massif, aucun problème mais on a un rendement pourri, et bcp d'échauffements au rotor.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. où trouver des éléctro-aimants??
    Par PeterCocteau dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/09/2008, 20h32
  2. Electro-aimants, où les acheter et quel types
    Par Jupit3R dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/03/2006, 20h20
  3. Dossiers électro aimants - aimants
    Par orkill dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/10/2005, 10h28
  4. Les electro-aimants
    Par antony dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/10/2003, 10h30
  5. Qui s'y connait en Electro aimants???
    Par yeshirt dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/07/2003, 22h42