Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Condensateur de liaison/couplage



  1. #1
    eSb`

    Condensateur de liaison/couplage


    ------

    Bonjour/bonsoir,

    J'ai encore une question élémentaire sur un truc pas clair dans ma tête.

    Il me semble qu'on dit toujours qu'un condensateur de couplage permet de bloquer le DC et laisser passer une composante AC. (ce qui peut se voir via 1/jwC avec w=0Hz)

    Maintenant, si on veut faire passer une impulsion, comment cela se passe. Mon instinct aurait tendance à dire que les flancs passeraient, le plat non (HF pour l'un, DC pour l'autre), pourtant en simulant (sur le simple circuit en PJ), je vois bien que ça dépend de la valeur du condensateur (et de la charge).

    Bref, est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer ce qui se passe concrètement ?

    Sur les flancs, je suppose que le condensateur se comporte bien comme un court-circuit (impédance ~= 0), maintenant sur le plat, c'est un peu flou; je suppose qu'on a une sorte de RC et qu'on dépend donc de la constante de temps mais j'ai du mal à me trouver une explication convaincante.

    Merci!

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Condensateur de liaison/couplage

    Bonsoir,
    Cela dépend de la valeur de la capa et de la durée du pulse.
    Revenir aux bases : charge d'un condensateur!
    si ma mémoire est bonne il y est question d'exponentielles.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  4. #3
    f6bes

    Re : Condensateur de liaison/couplage

    Bjr Esb',
    Déjà le condo n'a pas une "impédance= 0"
    Si ton "plat" dure effectivement une "éternité" c'est sur il ne passera pas !!
    En général tu vas te retrouver avec des "flancs arrondis".
    A+

  5. #4
    Tropique

    Re : Condensateur de liaison/couplage

    On peut voir le problème dans le domaine fréquentiel: une impulsion est constituée d'une infinité d'harmoniques, la fondamentale se trouvant à la fréquence de répétition de l'impulsion.
    Pour avoir une restitution fidèle du "plat", il faut donc que l'atténuation à cette fréquence soit négligeable.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    eSb`

    Re : Condensateur de liaison/couplage

    Merci à tous, en fait ma mauvaise compréhension venait surtout d'une mauvaise lecture de résultats de simulation ; ). C'est maintenant plus clair : ).

  9. #6
    gienas
    Modérateur

    Re : Condensateur de liaison/couplage

    Bonsoir à tous

    Je pense que la question ne doit plus être traitée dans le domaine fréquenciel, dans ce cas. Il faut faire une analyse "séquencielle" en calculant le comportement du circuit avec des modèles variales.

    1- fixer le modèle initial: une source, modèle initial du C, et des R.

    2- fixer un nouveau modèle à l'apparition du front: une source, le modèle inchangé du C, des R peut être différents. On calcule Io courant initial, qui déterminé en sortie, la tension initiale.

    3- le courant prend l'expression "instantanée" i=io facteur de e puissance moins (t/tau), dont on peut connaître à toute valeur de la variable t, la valeur du Vs, en particulier à la date de la fin de l'impulsion.

    4- on établit un nouveau modèle "initial": nouvelle source, modèle inchangé de C, des R, ce qui déterminé une nouvelle tension de sortie "initiale" de sortie.

    5- évolution à l'identique du courant instantané i, même démarche qu'au dessus et répéter à "l'infini".

    Noter que traditionnellement, dans ce type de démarche, le modèle du condensateur est une source idéale de tension, dont la fém. Est dépendante des charges/décharges successives.

    La démarche semble confuse et complexe, mais, dans la rigueur de la réalité, est ultra simple et répétitive.

    Il existe des formules permettant d'avoir directement l'expression instantanée de la tension. Je la déconseille en examen et/ou contrôle, car il y a une chance sur deux de prendre la mauvaise.

    L'expression du courant est toujours la même.

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 01/11/2009, 14h06
  2. Condensateur de liaison et decoupage.
    Par bird12358 dans le forum Électronique
    Réponses: 17
    Dernier message: 30/06/2009, 08h16
  3. [Biochimie] liaison peptidique:seule liaison des aa?
    Par yessine666 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/03/2009, 20h13
  4. Lissage tension et condensateur de liaison
    Par winphoenix dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/06/2008, 21h20
  5. condensateur de couplage?
    Par i-NaD dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 20/01/2008, 11h28
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.