Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Pont redresseur triphasé



  1. #1
    lamouchebzz

    Pont redresseur triphasé


    ------

    Bonjour,

    Au niveau de mon entreprise, nous utilisons des redresseurs triphasé à pont de graetz (6 diodes) pour redresser du courant CA et courant pseudo CC.

    En parallèle de chaque diode, nous avons un montage RC série (R: 20 ohms et C: 0,5 uF).

    Ce type de montage implique une augmentation de la tension de sortie à vide.

    Je n'arrive pas à trouver le nom de ce type de montage sur internet, auriez-vous des infos ?

    d'aprés vous, est-il possible de calculer facilement cette augmentation de tension à vide ?

    Merci de vos réponses

    Lien image supprimé

    Merci à l'avenir de respecter les http://forums.futura-sciences.com/el...-sabonner.html et de placer les images en PJ.

    Pour une première fois, j'ai effectué l'opération moi-même.

    Pour la modération, Tropique

    -----
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Tropique ; 22/04/2010 à 08h55. Motif: Suppression de lien vers serveur tiers

  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : Pont redresseur triphasé

    ça s'appelle un SNUBBER , sert à absorber la transitoire de commutation de la diode qui peut générer des perturbations (pics rapides) sur la ligne et perturber des circuits susceptibles comme de l'électronique.

    bref , pour causer comme tout le monde, c'est un "anti-parasitage" de ton redresseur.

  4. #3
    lamouchebzz

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour,
    Merci pour ta réponse.

    Ci-joint une courbe de la tension de sortie du redresseur que j'ai retrouvé qui pourrait correspondre à mon montage, mais sans certitude sachant que j'ai essayé de simuler le montage sous PSIM et que je retrouve pas du tout la même chose (cela vient peut-être d'une erreur des paramétres d'entrées, notamment au niveau de C).

    La courbe noir correspond à un montage sans montage SNUBBER.

    Les autres courbes correspondent à un montage SNUBBER type RC (R: 20 ohms et C: 0,5uF), et une charge purement resitive en sortie de pont (chaque couleur de courbe correspond à une charge différente).

    D'aprés vous, est ce que ces allures de courbes peuvent ressembler au comportement d'un montage SNUBBER, c'est à dire un lissage de la tension entre chaque ondulation à 300 Hz ?

    J'ai recherché sur internet, mais impossible de trouver une formule mathématique qui pourrait permettre de calculer selon la charge (avec un montage type SNUBBER), la tension efficace du signal en sortie du pont redresseur.

    Merci
    Images attachées Images attachées

  5. #4
    PIXEL

    Re : Pont redresseur triphasé

    calculer ça ? quel intérêt ?

    vu la valeur modeste des condos , le comportement sera celui de diodes classiques dés qu'une charge est appliquée.

    pas la peine de se mettre la rate au court bouillon pour ça.

  6. #5
    lamouchebzz

    Re : Pont redresseur triphasé

    Pour situer un peu le contexte :
    Le redresseur est utilisée dans une sous station de traction tramway.

    En théorie (sans ce montage SNUBBER), la tension en entrée du redresseur est de 585V CA, en sortie 790V CC à vide.

    Nous lançons actuellement une campagne de réglage des tensions de sortie des redresseurs de l'ensemble des sous-stations (réseau maillé, avec une sous-station tous les 1,5 km environ), de manière à équilibrer les charges entre toutes les SST (ce qui est loin d'être le cas actuellement).

    Nous effectuons la reprise des réglages en agissant sur les plots des transformateurs HT (marge de + ou - 5 % par rapport à la tension nominale de 20 kv).

    Lors des différents essais, à vide nous trouvons jamais 790V en sortie du redresseur (à vide bien sur), mais plutôt dans les 800 à 850V (surement à cause du circuit RC SNUBBER en paralléle de chaque diode, qui vient lisser la tension de sortie, et donc augmenter la valeur RMS).

    Si j'arrive à calcul l'influence du circuit SNUBBER sur la tension de sortie du redresseur à vide, je pourrais mieux appréhender le réglage des plots transformateurs pour équilibrer les charges.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    PIXEL

    Re : Pont redresseur triphasé

    une mesure à vide n'a guère de sens , une fois de plus.

    surtout si le voltmètre est à haute impédance !

    curieux qu'un électricien moustachu ne vous le dise pas.

    et si c'est pas le snubber, ça sera la capacité inverse des diodes qui va intervenir, bref...

    DONC charge "raisonnablement" ton pont , et tout rentrera dans l'ordre.
    Dernière modification par PIXEL ; 22/04/2010 à 18h25.

  9. Publicité
  10. #7
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    C'est tout à fait calculable, il faut bien analyser le problème, établir les équations différentielles correspondant à chaque partie de la séquence et faire la moyenne du tout sur une période.
    Mais comme dit plus haut, cela n'a pas beaucoup d'intérêt, d'autant plus que les capacités parasites des câbles et les résistances de fuite joueront également un rôle majeur (et peu prévisible).

    Ce qui a de l'intérêt, c'est de calculer la valeur de résistance de bleeding critique sous laquelle lles capacités n'ont plus d'influence.

    Cela permet de monter une telle résistance, qui consommera quelques watts en permanence, et garantira des mesures toujours consistantes.

    Il faut que cette résistance consomme un courant tel que le dV/dt qu'elle impose aux condensateurs soit supérieur au dV/dt de la forme d'onde dans le pire des cas, càd dans les "noeuds" de la forme d'onde, vers 715V.
    De cette manière, la forme d'onde ne sera pas modifiée par les condensateurs, et la valeur moyenne ne sera pas altérée.
    Il faut évidemment prendre une certaine marge.

    NB: dans la simu, ce sont des 5µF, pas des 0.5µF.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  11. #8
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonsoir;

    Je ne sais pas (encore) si je dois me classer parmis les vieux electriciens à moustaches, mais je sais qu'avec ou sans snuber et même diodes, il y a trés (trés) fort à parier que la tension de sortie du transfo tri soit plus elevée à vide qu'en charge (comme pour tout transfo).

    C'est si je ne m'abuse dut à ce que l'on nomme la resitance de sortie du génerateur.

    Cette resitance n'a pas beaucoup d'influence sur une charge "haute impédance", mais je ne crois pas qu'un tram se classe parmis ce type de charge (sinon mes moustaches se frisseraient).

  12. #9
    lamouchebzz

    Re : Pont redresseur triphasé

    Merci pour vos réponses.

    Bien sur que la tension de sortie est plus élevée à vide qu'en charge.
    En général pour une tension de 790 à vide, on a une tension de 750V en charge (à courant nominal du transformateur).

    La finalité pour moi est de pouvoir avoir une tension en charge en sortie de redresseur proche de 750V pour l'ensemble des sous stations (de manière à équilibrer les charges).

    Malheureusement, du fait que le réseau soit maillé (22 sous stations en parallèle sur la même "caténaire", et le fait que les rames tractionnent ou réinjecte du courant (lors des freinages ) aléatoirement sur le réseau, il est impossible d'avoir une tension constante sur la caténaire. Donc pour faire une mesure fiable, c'est raté.

    Ce que je souhaite, c'est isoler une SST de la caténaire, mesurer la tension à vide, et ensuite en déduire la tension prévisible en charge (en prenant en compte la résistance interne du transformateur). Mais le montage SNUBBER vient complétement fausser ces mesures.

    D'où l'intérêt pour moi de connaitre l'effet de ce montage sur ma tension de sortie à vide.

  13. #10
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonsoir;

    Je pense que tu a deviné que la charge en elle même influence le temps de décharge du condensateur, plus la charge est faible (ou l'impédance de charge importante), plus le temps de décharge devrait être important.

    A vide, sans charge, sans doute que les condensateur ne se déchargent plus et que la tension est continue et callée sur le maxi. de la pseudo sinusoide dont la valeur devrait être connue.

  14. #11
    jyvoipabo

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour,

    Si c'est vraiment à vide, les condensateurs n'ont aucune raison de se décharger et à la sortie tu risques d'obtenir quelque chose qui pourra dépasser les 800 Volts si le montage se comporte en doubleur comme cela parait possible.

    En tout cas la valeur dépendra surtout de l'appareil de mesure utilisé.
    En fait, lorsqu'on utilise des appareils trop sensibles en électricité ou en électronique de puissance ils indiquent n'importe quoi.

    JP

  15. #12
    lamouchebzz

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour,

    En fait en sortie du redresseur, on insère une résistance de manière à pouvoir régler la tension à vide.

    J'ai fait le montage sous PSIM et Multisim avec une résistance de sortie de 2k ohms, et j'obtiens des résultats que j'ai du mal à interpréter (Voir fichiers joints).

    La tension en sortie redresseur est de 852 V, alors que la tension entrée au maximum des sinusoïdes est de 825V.

    Si je comprends bien (arrêter moi si je me trompes), les condensateurs n'ont jamais le temps de se décharger complétement :
    T = R.C = 20 ohms x 5E-6 F = 0,1 ms
    5T = 0,5 ms => Temps de charge ou décharge du circuit RC

    De ce fait, ils emmagasinent de l'énergie donc la tension en sortie augmente au delà des 825V ?
    Images attachées Images attachées

  16. Publicité
  17. #13
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Tu n'as apparemment pas vu mon message précédent:

    Ce qui a de l'intérêt, c'est de calculer la valeur de résistance de bleeding critique sous laquelle lles capacités n'ont plus d'influence.

    Cela permet de monter une telle résistance, qui consommera quelques watts en permanence, et garantira des mesures toujours consistantes.

    Il faut que cette résistance consomme un courant tel que le dV/dt qu'elle impose aux condensateurs soit supérieur au dV/dt de la forme d'onde dans le pire des cas, càd dans les "noeuds" de la forme d'onde, vers 715V.
    De cette manière, la forme d'onde ne sera pas modifiée par les condensateurs, et la valeur moyenne ne sera pas altérée.
    Il faut évidemment prendre une certaine marge.

    NB: dans la simu, ce sont des 5µF, pas des 0.5µF.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  18. #14
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Tropique, sois sans complexe, et fais mieux dans tes explications, merci.

  19. #15
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Tanpis pour nous, nous n'aurons pas notre moment de culture scientifique.

  20. #16
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par Zig38 Voir le message
    Tanpis pour nous, nous n'aurons pas notre moment de culture scientifique.
    Apparemment c'est suffisamment clair pour lamouchebzz, puisqu'il n'est pas revenu.

    Ici, c'est un forum d'électronique, il est normal d'utiliser un langage technique adapté et non-ambigu.
    En résumé pour les profanes, il faut s'assurer que le condensateur équivalent de (3x0.5µF)/2 puisse se décharger suffisamment vite pour suivre les variations de la forme d'onde d'origine.
    Les pires cas se produisent aux minima (courant dans la résistance le plus faible et taux de variation le plus rapide), 60°, 120°, 180°, etc.
    Il faut dériver le sinus pour ces valeurs particulières afin d'obtenir le dV/dt, pour obtenir le courant critique Ic=C(dV/t), et ensuite pouvoir calculer la résistance critique Rc=(Vmax*sin60)Ic.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  21. #17
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par Tropique Voir le message
    Apparemment c'est suffisamment clair pour lamouchebzz, puisqu'il n'est pas revenu.

    Ici, c'est un forum d'électronique, il est normal d'utiliser un langage technique adapté et non-ambigu.
    En résumé pour les profanes, il faut s'assurer que le condensateur équivalent de (3x0.5µF)/2 puisse se décharger suffisamment vite pour suivre les variations de la forme d'onde d'origine...
    Bonsoir;

    1/ Quand je vais chez mon pâtissier et qu'il me fournit de mauvais gâteaux, je n'y retourne plus non plus.

    2/ Tout le monde sait que l'électronique est un TRES VASTE DOMAINE, que dis-je, un ensemble d'une multitude de sous ensembles, et chaque sous ensemble à son langage technique qui n'est d'ailleurs, au passage, pas toujours très bien adapté au langage courant, mais en tout cas chaque terme technique à sa définition, ce qui compense largement et empêche tout ambiguïté.

    En toute modestie, je fais parti de ceux qui ne maitrisent pas TOUS les sous ensembles de l'électronique (celui qui est bon en tout n'est-il pas propre à rien?), mais puisque l'on est sur un forum qui est ouvert partageons nos connaissances sans complexes.

    Personnellement, j'ai une formation d'électronicien, et je travaille dans l'électrotechnique, je n'ai pas honte d'avouer ne pas TOUT connaitre de l'électronique, mais je ne crois pas être profane dans ce domaine, donc je peux participer à ce forum, Ouf !

    3/ Revenons en à nos moutons, le non profane que je suis ne connait pas "la valeur de résistance de bleeding critique sous laquelle lles capacités n'ont plus d'influence".

    Si je résonne selon le sens "courant" des mots (en profane), je comprends qu'il faut une résistance pour supprimer l'influence des capacité, l'influence à quoi?

    A quoi bon mettre des capacités s'il faut supprimer leurs influences par UNE résistance de bleeding, autant supprimer les capacités et la résistante et le pb est résolu?

    Pour moi, cela manque de précision.

    De même que le calcul de la capacité équivalente.

    Ce circuit étant non linéaire, à cause des diodes, chaque diode n'étant pas simultanément dans le même état, et les sources étant 3 et déphasées, je ne crois pas que l'on puisse simplement calculer ainsi une capacité équivalente comme étant la mise en parralléle de 3 groupement de 2 capacités en serie le tout connectées sur une source (ou même un récepteur).

    Tu nous parle bien d'un signal sinusoidale, c'est à dire qui vaut 0 à 0°?

    Signal de tension ou de courant?

    C'est bien la différence de tension entre les 3 phases qui dicteront quelles diodes seront passantes ou non?

    Et c'est bien le courant passant dans ces diodes qui nous intéresse?

    60°, 120° et 180° représente pour moi les déphasages des 3 ondes de tension.
    A moins que la charge équivalente connectée à ce système triphasé soit purement RESISTIF, rien n'indique que le courant soit en phase avec la tension (surtout à cause de la fameuse capacité équivalente qui devrait introduire un déphasage).

    Ce qui m'intrigue, c'est que tu nous parle de courant minimum, courant redressé je présume, personnellement, je suis incapable de dire que le courant est minimum à 60, 120 et 180° puisque je ne connais pas le déphasage du courant sur la tension, mais admettons que..., alors il est en phase avec la tension et dans ce cas, les "creux" de courant ne sont pas à 60, 120, 180° mais plutôt 75, 135 195°, ce qui change la valeur des sinus.

    Enfin, comme tu le vois, c'est important de préciser de quoi on parle, car on peut facilement noyer le poisson dans l'approximation, et à force, il n'y aura plus personne pour faire l'effort de comprendre l'incompréhensible.

    Bon zapping.

  22. #18
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par Zig38 Voir le message
    Bonsoir;

    1/ Quand je vais chez mon pâtissier et qu'il me fournit de mauvais gâteaux, je n'y retourne plus non plus.

    2/ Tout le monde sait que l'électronique est un TRES VASTE DOMAINE, que dis-je, un ensemble d'une multitude de sous ensembles, et chaque sous ensemble à son langage technique qui n'est d'ailleurs, au passage, pas toujours très bien adapté au langage courant, mais en tout cas chaque terme technique à sa définition, ce qui compense largement et empêche tout ambiguïté.

    En toute modestie, je fais parti de ceux qui ne maitrisent pas TOUS les sous ensembles de l'électronique (celui qui est bon en tout n'est-il pas propre à rien?), mais puisque l'on est sur un forum qui est ouvert partageons nos connaissances sans complexes.

    Personnellement, j'ai une formation d'électronicien, et je travaille dans l'électrotechnique, je n'ai pas honte d'avouer ne pas TOUT connaitre de l'électronique, mais je ne crois pas être profane dans ce domaine, donc je peux participer à ce forum, Ouf !
    Il n'est pas possible de formater des réponses pour qu'elles soient compréhensibles et accessibles à tout le monde et n'importe qui, l'électronique est un domaine trop vaste.
    Il y a sur ce forum de nombreuses questions dont je ne comprends pas les réponses, parce qu'elles sont en dehors de mes domaines d'expertise

    3/ Revenons en à nos moutons, le non profane que je suis ne connait pas "la valeur de résistance de bleeding critique sous laquelle lles capacités n'ont plus d'influence".

    Si je résonne selon le sens "courant" des mots (en profane), je comprends qu'il faut une résistance pour supprimer l'influence des capacité, l'influence à quoi?
    Pour décharger les condensateurs entre les sommets de forme d'onde redressée.

    A quoi bon mettre des capacités s'il faut supprimer leurs influences par UNE résistance de bleeding, autant supprimer les capacités et la résistante et le pb est résolu?
    Elles font partie des données du problème, elles sont nécéssaires pour étouffer les transitoires.
    C'est comme de dire qu'on peut supprimer les problèmes de crevaison d'une voiture en éliminant ses pneus.

    Pour moi, cela manque de précision.

    De même que le calcul de la capacité équivalente.

    Ce circuit étant non linéaire, à cause des diodes, chaque diode n'étant pas simultanément dans le même état, et les sources étant 3 et déphasées, je ne crois pas que l'on puisse simplement calculer ainsi une capacité équivalente comme étant la mise en parralléle de 3 groupement de 2 capacités en serie le tout connectées sur une source (ou même un récepteur).
    Le cas qui nous intéresse ici est celui où condensateurs et charge fonctionnent en mode "libre", càd avec toutes les diodes bloquantes.
    Il est clair que dans ce cas, c'est cette équivalence qui s'applique
    Tu nous parle bien d'un signal sinusoidale, c'est à dire qui vaut 0 à 0°?

    Signal de tension ou de courant?

    C'est bien la différence de tension entre les 3 phases qui dicteront quelles diodes seront passantes ou non?

    Et c'est bien le courant passant dans ces diodes qui nous intéresse?

    60°, 120° et 180° représente pour moi les déphasages des 3 ondes de tension.
    C'est un système de tension triphasé, on se fixe une référence, avec une des tensions entre phases qui est un sinus non déphasé.
    A moins que la charge équivalente connectée à ce système triphasé soit purement RESISTIF, rien n'indique que le courant soit en phase avec la tension (surtout à cause de la fameuse capacité équivalente qui devrait introduire un déphasage).

    Ce qui m'intrigue, c'est que tu nous parle de courant minimum, courant redressé je présume, personnellement, je suis incapable de dire que le courant est minimum à 60, 120 et 180° puisque je ne connais pas le déphasage du courant sur la tension, mais admettons que..., alors il est en phase avec la tension et dans ce cas, les "creux" de courant ne sont pas à 60, 120, 180° mais plutôt 75, 135 195°, ce qui change la valeur des sinus.
    Pour ce problème, le courant dans les phases est sans importance. Seul compte le courant débité en sortie du redresseur.
    Enfin, comme tu le vois, c'est important de préciser de quoi on parle, car on peut facilement noyer le poisson dans l'approximation, et à force, il n'y aura plus personne pour faire l'effort de comprendre l'incompréhensible.

    Bon zapping.
    Je n'ai vraiment pas l'impression que c'est moi qui fais des approximations.

    Je mets un exemple graphique pour illustrer ce que je dis:

    Le redresseur est chargé par trois valeurs de résistance, 3K, 5K et 7K.
    Avec 3K (rouge), on est sous la valeur critique, et la forme d'onde n'est pas déformée par rapport à ce qu'elle serait sans condensateurs, le minimum de tension se produit à 3.33ms (60° en 50Hz).
    Pour des valeurs plus élevées de résistance, la décharge n'est plus assez rapide pour épouser la forme d'onde d'origine, et la valeur mesurée va commencer à augmenter (cyan puis magenta).
    Images attachées Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  23. Publicité
  24. #19
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonsoir.

    Je suis ok avec les résultats de la simulation.

    Mais là je dis non:

    "Le cas qui nous intéresse ici est celui où condensateurs et charge fonctionnent en mode "libre", càd avec toutes les diodes bloquantes.
    Il est clair que dans ce cas, c'est cette équivalence qui s'applique"

    Pour que toutes les diodes soient dans le même état, ne serait-ce qu'un instant, il faudrait que toutes les tension soient égales à cet instant.

    Il n'y a quand le régime triphasé est établi, que 2 phases à la fois qui soient à un instant données de même valeur (en tension).

    Et cela tout les 60°, nous sommes d'accord.

    A ce moment là, puisque les 2 phases sont égales, on peut considérer qu'elles sont connéctée ensemble (pour simplifier et juste pendant cet instant) et dire qu'il y a un couple de cellule RC en // qui est en serie avec un deuxiéme couple de cellule RC en //.

    La résitance R équi serait 2(R//R) + R bleeding = R + R bleeding à peu prés = R bleeding car R Bleeding = ici au mini 100 R.
    La capacité C équi = (C//C) + (C//C) = C, mais cela uniquement pendant cet instant.
    Voili voilou.

  25. #20
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par Zig38 Voir le message

    Pour que toutes les diodes soient dans le même état, ne serait-ce qu'un instant, il faudrait que toutes les tension soient égales à cet instant.

    Il n'y a quand le régime triphasé est établi, que 2 phases à la fois qui soient à un instant données de même valeur (en tension).
    Les diodes sont toutes bloquantes à partir du moment où aucune tension entre phases n'est supérieure à la tension stockée sur les condensateurs (indépendamment des valeurs relatives ou absolues de ces tensions).
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  26. #21
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    J'en doute
    Dernière modification par Zig38 ; 28/04/2010 à 23h42. Motif: Pas si sur que ça

  27. #22
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Fais le dire à ta simulation, ce n'est pas un probléme je crois.

  28. #23
    jyvoipabo

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour,

    Le montage a plusieurs modes de fonctionnement.

    A vide (= Doubleur de tension).
    1- Aucun travail n'est fourni. La tension de sortie prend une valeur telle que les diodes sont en permanence bloquées = 1650 V DC environ.
    2 - Les RC de chaque phase marchent en régime linéaire et se composent gentiment pour ne pas introduire de composante AC sur les 1650 Volts de la tension de sortie : La ronflette est minimum.

    Lorsque la charge augmente la tension diminue et les non linéarités des diodes qui commencent à travailler introduisent une ronflette qui va en s'accentuant.

    Aux fortes charges (= Pont triphasé).
    L'effet des RC devient négligeable la tension se stabilise à 825 volts et la ronflette est maximum.

    JP

  29. #24
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par jyvoipabo Voir le message
    Bonjour,

    Le montage a plusieurs modes de fonctionnement.

    A vide (= Doubleur de tension).
    1- Aucun travail n'est fourni. La tension de sortie prend une valeur telle que les diodes sont en permanence bloquées = 1650 V DC environ.
    2 - Les RC de chaque phase marchent en régime linéaire et se composent gentiment pour ne pas introduire de composante AC sur les 1650 Volts de la tension de sortie : La ronflette est minimum.
    La situation est un peu plus compliquée que cela: le fonctionnement en doubleur de tension n'est possible que sur les diviseurs capacitifs que forment les snubbers entre phases, et délivre une tension moins élevée que 1650V.
    En fait, la tension d'entrée appliquée au doubleur notionnel n'est que de 478V crête.
    La tension de sortie à vide est donc la valeur de cette tension c. à c., soit ~950V.

    Voir "vide" (la charge de 100M n'est là que pour la simulation).

    Si la charge est présente, mais supérieure à la valeur critique, les diodes conduisent brièvement chacune à leur tour, mais restent bloquantes la plupart du temps: "faible"
    Images attachées Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  30. Publicité
  31. #25
    jyvoipabo

    Re : Pont redresseur triphasé

    Tout à fait d'accord.

    2 x 478 cela fait 956V et pas 1650V comme je l'avais estimé.
    C'est donc bien un doubleur de tension et on voit bien que l'ondulation résiduelle est nulle.

    Avis aux amateurs de record du monde de saut en hauteur sur pont triphasé :
    Cela fait aussi Q = 6 x 0,5 µ x 956V = 0,003 Coulomb que rien ne viendra éliminer si le pont reste à vide. Alors faites attention où vous mettez vos pattes !

    JP

  32. #26
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour.

    Serait-il possible de voir la courbe de droite (courants dans les diodes) avec R Bleeding = 3K et non 100K ?

    Cela irait dans le sens de ce que indique jyvoipabo et correspond à ce que tu préconise (R bleeding = 3K) et au moins on reste dans le sujet.

    Merci.

  33. #27
    lamouchebzz

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonjour,
    Merci à tous pour vos réponses.

    J'ai fait des essais aujourd'hui sur un redresseur, ayant des circuit RC en parallèle de chaque diode de R: 15 ohms, C: 0,5uF

    les mesures :
    Entrée redresseur : U = 569V AC entre phases (soit V : 328,5 V)
    Sortie redresseur à vide : 959V DC

    Si je fait une simulation sous Psim, j'obtiens une tension complétement à vide de 930V.

    A 30V prés (j'ai un doute sur la qualité de l'appareil utilisé), on est dans les clous.

    En sortie redresseur, on retrouve une résistance fixe et variable en série, entre les bornes + et - du redresseur. Donc si j'ai bien compris, ce montage permet de régler une valeur de R équivalente sous laquelle les capacités n'ont plus d'influence sur la tension de sortie (790V en sortie dans mon cas).

  34. #28
    Tropique

    Re : Pont redresseur triphasé

    Citation Envoyé par lamouchebzz Voir le message
    Sortie redresseur à vide : 959V DC

    Si je fait une simulation sous Psim, j'obtiens une tension complétement à vide de 930V.

    A 30V prés (j'ai un doute sur la qualité de l'appareil utilisé), on est dans les clous.
    Sans même questionner la qualité de l'appareil, il faut savoir ce qu'il mesure: tension moyenne ou tension rms AC + DC. Les résultats pourront différer quelque peu, surtout si la résistance de bleeding est basse, et l'ondulation maximale.

    2 x 478 cela fait 956V et pas 1650V comme je l'avais estimé.
    C'est donc bien un doubleur de tension et on voit bien que l'ondulation résiduelle est nulle.
    Attention que les 478V des sources de tension de la simu se trouvent entre phases et un neutre virtuel. La tension entre phase est fois plus forte. Mais comme il y a des diviseurs capacitifs entre phases, on retombe sur cette valeur de 478V.

    Serait-il possible de voir la courbe de droite (courants dans les diodes) avec R Bleeding = 3K et non 100K ?
    Voici:
    Images attachées Images attachées
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  35. #29
    Zig38

    Re : Pont redresseur triphasé

    Bonsoir, et merci pour la courbe.
    Cela permet de voir si oui ou non toutes les diodes sont à un moment ou non bloquées (comme dit plus haut).

Discussions similaires

  1. Tension Pont redresseur
    Par invite94678903 dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/06/2009, 19h42
  2. Pont redresseur
    Par jeager13 dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/06/2009, 08h47
  3. Pont redresseur
    Par gantix dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 15/12/2008, 17h34
  4. Redresseur en pont à diodes
    Par edougage dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 19/11/2008, 21h16
  5. redresseur triphasé commandé
    Par ombeni dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/01/2008, 12h09
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.