Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Role de la variance



  1. #1
    Anduriel

    Role de la variance

    Bonjour,

    Dans le schéma ci-joint, j'aperçois une premiere sortie qui correspond à la tension redressée, mais je ne comprends pas à quoi sert la seconde, qu'est ce qui en sort?

    Merci

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Role de la variance

    Bonsoir,
    VR c'est un régulateur linéaire, il y a donc deux sorties, une brute de fonderie et une régulée.
    C'est basique tout de même!
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  4. #3
    invite87420132543
    Invité

    Re : Role de la variance

    En plus de jiherve,

    Première sortie : tension redressée
    Deuxième sortie : tension redressée et régulée (càd continue)

  5. #4
    Anduriel

    Re : Role de la variance

    Pardon, grosse confusion entre VDR1 et VR1.
    En fait je ne vous cacherai pas que j'essaie de comprendre un schéma un peu plus complet, que j'essaie de décrypter fonction par fonction.

    Il s'agit d'une carte permettant de mettre ou non sous tension des appareils, et ce par téléphone.

    Les 8 interrupteurs permettent de donner un code 8 bytes soit deux chiffres (je crois) auquel il faut comparer les deux fréquences entrantes du téléphone, dont la combinaison doit bien donner ce code avant d'activer les appareils. Je me suis renseigné sur le UM92872 et... je préfère la langue de Molière, mais je crois comprendre que son role est de "transformer les fréquences en chiffres compréhensibles".

    Bref, sur la gauche les signaux arrivent (je ne savais pas que le cable téléphonique était composé de deux fils...), et l'un part vers un redresseur, et l'autre vers une "espece" de systeme optoélectrique...? Pouvez vous m'expliquer son role?

    Sur la gauche, un switch. Je pensais qu'en le laissant appuyé quelques secondes, il rendrait le transistor passant grace à C12 et activerait RA0. Mais ça a l'air d'être un switch "On-Off", donc cette resistance/condo a quoi sert-elle, est ce un systeme anti-rebond? Et a quoi sert ce switch?

    Si vous pouviez m'éclairer sur ça ce me serait bien utile, je ne ferai pas l'affront de vous demander maintenant des détails sur tout ce qui entoure le 92870...

    Merci beaucoup, beaucoup.
    Images attachées Images attachées

  6. #5
    PA5CAL

    Re : Role de la variance

    Bonjour
    Citation Envoyé par Anduriel Voir le message
    Les 8 interrupteurs permettent de donner un code 8 bytes soit deux chiffres (je crois) auquel il faut comparer les deux fréquences entrantes du téléphone, dont la combinaison doit bien donner ce code avant d'activer les appareils. Je me suis renseigné sur le UM92872 et... je préfère la langue de Molière, mais je crois comprendre que son role est de "transformer les fréquences en chiffres compréhensibles".
    Exact. Il s'agit d'un décodeur DTMF. Le son provenant de la ligne est analysé, et quand une «fréquence vocale» (i.e. la juxtaposition de deux fréquences spécifiques générées par l'appui sur une touche du téléphone) est reçue, le code sur quatre bits correspondant (de 0 à 15) est présenté en sortie. Ce dernier est récupéré par le microcontrôleur.

    Citation Envoyé par Anduriel Voir le message
    Bref, sur la gauche les signaux arrivent (je ne savais pas que le cable téléphonique était composé de deux fils...), et l'un part vers un redresseur, et l'autre vers une "espece" de systeme optoélectrique...? Pouvez vous m'expliquer son role?
    Le redresseur ne fait partie que du circuit construit autour du transistor T7, dont la fonction est de consommer un courant d'intensité déterminée. C'est ce qui permet au système téléphonique de repérer l'état «décroché» de l'appareil sur la ligne.

    Le circuit autour de l'optocoupleur IC1 sert à détecter la présence d'une forte tension alternative sur la ligne, qui survient lorsque le téléphone sonne. Lorsque la sonnerie survient, l'information est communiquée au microcontrôleur.

    Citation Envoyé par Anduriel Voir le message
    Sur la gauche, un switch. Je pensais qu'en le laissant appuyé quelques secondes, il rendrait le transistor passant grace à C12 et activerait RA0. Mais ça a l'air d'être un switch "On-Off", donc cette resistance/condo a quoi sert-elle, est ce un systeme anti-rebond? Et a quoi sert ce switch?
    Il s'agit d'une entrée de commande utilisateur avec antirebond et indicateur à led. Le schéma ne permet pas de déterminer quelle est sa fonction, puisque celle-ci dépend exclusivement du logiciel programmé dans le microcontrôleur.

    .
    Dernière modification par PA5CAL ; 12/03/2011 à 09h38.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Anduriel

    Re : Role de la variance

    Merci PA5CAL.

    J'aurais une petite question sur le fonctionnement téléphonique: déjà, quand le téléphone est censé sonner chez nous, le circuit est alors le même, sauf qu'il a la sonnette juste derrière? Mais après, j'appuie sur un bouton pour décrocher, comment alors ici le système décroche tout seul?

    Le circuit permet de régler le décrochage a 3 ou 8 sonnerie; cette fonction dépend du microcontroleur seulement, non, ui repère pas un temps, ou qqch comme ça...?

    Enfin dernière question (temporaire!): le kit est de vellemen, et le "gros" microcontroleur est signé vellemen. Pourtant j'ai trouvé le même type de composant sur le net, d'autres marques. Que cela signifie t-il? Puis je me fier a un datasheet d'une autre marque?

    Merci
    Dernière modification par Anduriel ; 12/03/2011 à 11h32.

  9. Publicité
  10. #7
    PA5CAL

    Re : Role de la variance

    Voici ce qui se passe dans le cas d'un téléphone normal :

    Au repos, la ligne présente une tension continue fournie par le central téléphonique.

    Tant que le téléphone n'a pas été «décroché», ses circuits audio sont déconnectés de la ligne, de sorte que le central téléphonique ne détecte aucune consommation notable de courant : c'est ce qui lui indique que le téléphone est «raccroché».

    La sonnerie est quant-à-elle branchée directement entre les deux fils de la ligne, en parallèle avec le téléphone, mais en série avec un condensateur afin de ne pas consommer de courant continu. Ainsi, la détection de décrochage du téléphone n'est pas perturbée par sa présence.

    Quand une tension alternative élevée est envoyée sur la ligne pour le central téléphonique, celle-ci alimente et fait fonctionner la sonnerie. L'envoi de cette tension alternative étant intermittent, l'abonné peut entendre plusieurs coups de sonnerie consécutifs séparés par des silences.

    Lorsque l'abonné «décroche son téléphone», les circuits audio du téléphone sont mis en connexion avec la ligne et consomment un courant continu qui est détecté par le central téléphonique. Ce dernier sait ainsi qu'il peut établir la communication avec le correspondant.


    Dans le cas du système que tu présentes, la partie du circuit réalisé autour de l'optocoupleur IC1 fait office de sonnerie. L'entrée RA0 du microcontrôleur passe à l'état bas dans les conditions où la sonnerie devrait retentir si elle était présente. Le microcontrôleur est ainsi en mesure de compter le nombre de coups de sonnerie reçus, et de ne réagir qu'après le 3ème ou le 8ème coup.

    Pour «décrocher», le microcontrôleur fait passer sa sortie RC1 au niveau haut, ce qui provoque la fermeture du contact du relais RY1 et établit la connexion entre la ligne d'une part, et le transformateur TRAF01 et le circuit consommateur de courant (D11 à D14, T7, etc.) d'autre part. L'appareil peut ainsi être détecté comme «décroché» par le central, lequel le met alors en relation avec le téléphone à l'origine de l'appel.



    Par ailleurs, le microcontrôleur PIC est constitué pour l'essentiel d'une unité de traitement (microprocesseur), de périphériques divers, d'une mémoire volatile et d'une mémoire programmable renfermant le logiciel à exécuter. La puce du microcontrôleur provient de chez Microchip, mais c'est Vellemann qui y a programmé le logiciel nécessaire au fonctionnement de l'appareil du kit.

    Il est tout-à-fait possible de trouver d'autres microcontrôleurs PIC du même modèle dans le commerce, mais alors ils ne contiendront pas le programme de Vellemann spécifique à ce kit. Dans le meilleurs de cas, ils seront vides et prêts à être programmés. Dans le pire des cas, ils auront été déjà programmés pour une application différente.

    .
    Dernière modification par PA5CAL ; 12/03/2011 à 20h24.

  11. #8
    Anduriel

    Re : Role de la variance

    Merci beaucoup pour ces explications très très claires!

    Aaah mais plus j'avance et plus j'ai de questions ça me saouuuuuuuule! C'est déprimant même.

    Pourrais-tu faire un transfert technologique et m'envoyer tes connaissance par MP s'il te plait ?

    Merci en tout cas.

  12. #9
    Anduriel

    Role de la variance

    Une question sur le téléphone toujours: qu'est ce qui change avec un portable? Je veux dire, qu'implique l'absence de ces deux sympathiques fils A et B ?

  13. #10
    PA5CAL

    Re : Role de la variance

    Si tu parles des téléphones portables GSM, ça n'a plus rien à voir, TOUT change.

    Dans ce cas, le téléphone est relié au réseau téléphonique par une liaison radio numérique qui assure à la fois le contrôle et les communications audio. Il n'est ni plus ni moins qu'un terminal mobile d'un réseau informatique.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. variance
    Par Jess921 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/11/2010, 19h34
  2. variance
    Par ESS ETOILISTE dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/10/2010, 15h04
  3. Variance
    Par Nounet dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/05/2009, 23h48
  4. Variance
    Par a91 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/01/2009, 16h15
  5. Variance
    Par margatthieu dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2007, 15h19