Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Le starter



  1. #1
    divamien

    Pourriez vous m'expliquer qu'elles sont les différences entre un starter electronic et un traditionnel, et si possible avec un schéma.
    merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Max

    Salut,

    Te refere tu aux starters de tubes fluorescents?

    Max

  4. #3
    divamien

    oui je parle bien de starter pour des tubes néon je voudrais simplement savoir la différence entre starter électronique et normal et si possible obtenir un shéma d'un starter normal

  5. #4
    Dagda

    MESSAGE DE LA MODERATION

    Deplacement du sujet dans la section ad-hoc

    Dagda
    Moderateur

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    Max

    Citation Envoyé par divamien
    oui je parle bien de starter pour des tubes néon
    Salut,

    Tout d'habord ce ne sont pas des "tubes au neon" car il n'y a pas de neon dedans (sauf dans une minorite de tubes tres speciaux - hors usage grand publique), mais des tubes fluorescents.
    Le role du starter, electronique ou classique, et d'assurer l'alumage de la lampe. Cela est accomplis en connectant en serie le ballast (une self toute bete) et les filaments des electrodes du tube fluo. Le starter assure cette connection temporaire.

    - le starter classique est juste une lampe a lueur au neon dont l'une des electrodes est un bilame. Lors de la mise sous tension le tube fluo ne s'allume pas (tension non suffisante), donc 230V se trouvent aux bornes du starter qui lui s'allume. La decharge initiee dans cette petite lampe a lueur chauffe le bilame qui se defome et qui entre en contact avec l'electrode opposee, fermant ainsi le circuit. Ceci permet a un courant de circuler dans les electrodes du tube fluo et dans la self.
    Pendant ce temp, le starter refroidi et le bilame revient a sa place initiale, ce qui coupe brutalement le circuit et le courant qui circulait dedans. Cela a pour consequence des impulsions haute tension (1000-3000V) generes par le ballast, qui amorce le tub fluo.

    - le starter electronique assure grosso modo la meme fonction, a la difference que cet etape est controllee par un circuit electronique qui assure l'allumage instantane et en douceur de la lampe (pas le case avec les starter classiques). Ceci est effectue par un controle de l'echauffement des electrodes du tube, et du moment ou la deconnection du circuit a lieu. Certains starters electroniques generent aussi un courant haute frequence facilitant l'amorcage du tube. en fait la methode varie selon le fabriquant, du fait des brevets deposes par chacun d'eux.

    Je n'ai pas de photo ou de schema de starter classique sous la main, donc je vais en poster un plus tard cette semaine.

    A+

    Max

  9. #6
    divamien

    je te remercie beaucoup max pour toutes ces infos qui vont m'aider.J'ai aussi une autre question je voudrais savoir si il est possible de faire varier l'intensitée lumineuse en fesant varier la tension?et est ce que le ballast pourrais empaicher cettte expérience?

    Merci

    Damien A+

  10. Publicité
  11. #7
    Max

    Salut,

    Voici les images, a gauche ll s'agit d'un circuit stardard d'alim de tube fluo, et a droite est un schema detaille du starter.



    J'ai aussi une autre question je voudrais savoir si il est possible de faire varier l'intensitée lumineuse en fesant varier la tension?et est ce que le ballast pourrais empaicher cettte expérience?
    Cette experience est tout a fait possible, le ballast n'empechera pas le fonctionnement de la lamps sous faible tension d'alimentation - pourvus, bien sure, que cette derniere est suffisante au fonctionnement de la lampe (la tension seuil d'extinction de la lampe dependra du model et de sa puissance). Aussi, il faut que la tension d'alimentation permette au starter de fonctionner afin d'amorcer le tube fluo.

    Il y a cependant qq chose d'importanbt a savoir. Le fonctionnement d'un tube fluo a puissance reduite dans un circuit conventionnel (voir image) engendre quelques problemes:
    - La lampe se deteriore tres vite, et sa duree de vie ne sera qu'une fraction de celle nominale. Ceci est du aux electrodes qui n'operent pas a leur temperature optimale.
    - La lampe peut se mettre a redresser le courant, ce qui risque de causer une sur-insensite et/ou un echauffement excessif du ballast. Il faut dans ce cas utiliser un fusible. Ceci est du a des temperatures inegales des electrodes
    - Enfin, les caracteristiques lumineuse de la lampes peuvent se deteriorer: couleur changeant vers le violet (pour la plupart des lampes), et clignottement perceptible de la lampe.

    En bref, je ne te conseille pas de sous-alimenter des tubes fluos en vue d'une utilisation prolongee et courante. Par contre, si c'est pour des experiences de courtes durees (qq heures ou plus), alors il n'y a pas trop de problemes. Dans ce dernier cas, je te conseille l'utilisation d'un variac car tu peut allumer la lampe a plein regime, puis decroitre la tension jusqu'au niveau voulu (comme ca, pas de problemes avec le starter).

    A++

    Max

  12. #8
    divamien

    Merci encore Max pour ces infos , j'ai encore une derniére question pour cette manipulation,faut t-il utiliser un courant alternatif ou continu?

    Merci A+

    Damien

  13. #9
    Max

    Il faut un courant alternatif 50Hz, car c'est grace a cela que le ballast (self) regule le courant du tube fluo. Si tu emploi du continu, alors le ballast ne regule plus rien et tu flingue ton tube (et fait sauter les plombs).

    A+

    Max

  14. #10
    divamien

    Merci encore pour tous

  15. #11
    seb751

    Bonjour,
    moi je voulais savoir lequel était le plus polluant au niveau des harmoniques

    merci

  16. #12
    bryan1000ch

    Question Re : Le starter

    Citation Envoyé par Max Voir le message
    Salut,


    - le starter classique est juste une lampe a lueur au neon dont l'une des electrodes est un bilame. Lors de la mise sous tension le tube fluo ne s'allume pas (tension non suffisante), donc 230V se trouvent aux bornes du starter qui lui s'allume. La decharge initiee dans cette petite lampe a lueur chauffe le bilame qui se defome et qui entre en contact avec l'electrode opposee, fermant ainsi le circuit. Ceci permet a un courant de circuler dans les electrodes du tube fluo et dans la self.
    Pendant ce temp, le starter refroidi et le bilame revient a sa place initiale, ce qui coupe brutalement le circuit et le courant qui circulait dedans. Cela a pour consequence des impulsions haute tension (1000-3000V) generes par le ballast, qui amorce le tub fluo.

    - le starter electronique assure grosso modo la meme fonction, a la difference que cet etape est controllee par un circuit electronique qui assure l'allumage instantane et en douceur de la lampe (pas le case avec les starter classiques). Ceci est effectue par un controle de l'echauffement des electrodes du tube, et du moment ou la deconnection du circuit a lieu. Certains starters electroniques generent aussi un courant haute frequence facilitant l'amorcage du tube. en fait la methode varie selon le fabriquant, du fait des brevets deposes par chacun d'eux.


    Bonjours,

    J'ai une question au niveau des starters électronique.

    Au démarrage du tube avec un starters électronique le pique de courant est-il plus faible qu'avec un starter normal?

    Merci d'avance


    a+

  17. Publicité

Discussions similaires

  1. Quel starter kit choisir?
    Par alex934mas dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 13/12/2007, 17h40
  2. DSP Starter Kit
    Par badouche dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/10/2007, 19h41
  3. Programmation avec Starter-kit PK-HCS12E128
    Par lui dans le forum Électronique
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/07/2006, 15h11
  4. problème Starter-kit "EasyPIC 3"
    Par nanard dans le forum Électronique
    Réponses: 37
    Dernier message: 16/06/2006, 17h16
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.