Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop



  1. #1
    newtech1

    Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop


    ------

    Bonsoir,

    Pourquoi beaucoup d'anciens électroniciens sûrement très compétents de la technologie de leur époque et de celle d'aujourdhui même n'aiment pas l'ère de la programmation des microcontroleurs et microprocesseurs et de l'électronique numérique

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    alainav1

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    bonjour,
    on doit trouver de tout :
    des anciens qui sont attentifs aux techno modernes ,
    des personnes "ancien ou jeunes " qui sont spécialistes dans un domaine et sou-traitent quand c'est pas leur domaine et prefere renforcer leur compétence dans leur domaine
    la difficulté c'est de sortir de son cadre de référence quand on connait un domaine (ou que l'on croit le connaitre ) on s'y refere.
    quand on soumet un problème d’asservissement à un électronicien il s'oriente naturellement vers un système électronique alors qu'un seul ressort et la gravité resolve le probleme e, si un meccano passe dans le coin il solutionne le probleme elegamment (situation vécu dans l'industrie )
    à mon avis on trouve tous les profils et cela dépend sa la personnalité .
    ceci dit si on est soi meme curieux de tout on comprend mal que quelqu'un on trouve brillant dans un domaine ne cherche pas à progresser dans un autre domaine proche
    .ou se trouve la verite celui qui touche à tout ou celui qui se spécialise ?
    reponse :tout le monde a gagné
    car la verite n'existe pas puisque qu'on a chacun la sienne et elle vaut celle du voisin .
    c’était ma minute de philosophie !
    bonne soirée
    Alain
    Décider de faire, c'est bien . Décider quand, c'est mieux !

  4. #3
    Gérard

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par newtech1 Voir le message
    Bonsoir,

    Pourquoi beaucoup d'anciens électroniciens sûrement très compétents de la technologie de leur époque et de celle d'aujourdhui même n'aiment pas l'ère de la programmation des microcontroleurs et microprocesseurs et de l'électronique numérique
    Sur quoi te bases-tu pour avancer cela ?

  5. #4
    Gérard

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par alainav1 Voir le message
    bonjour,
    on doit trouver de tout :
    des anciens qui sont attentifs aux techno modernes ,
    des personnes "ancien ou jeunes " qui sont spécialistes dans un domaine et sou-traitent quand c'est pas leur domaine et prefere renforcer leur compétence dans leur domaine
    la difficulté c'est de sortir de son cadre de référence quand on connait un domaine (ou que l'on croit le connaitre ) on s'y refere.
    quand on soumet un problème d’asservissement à un électronicien il s'oriente naturellement vers un système électronique alors qu'un seul ressort et la gravité resolve le probleme e, si un meccano passe dans le coin il solutionne le probleme elegamment (situation vécu dans l'industrie )
    à mon avis on trouve tous les profils et cela dépend sa la personnalité .
    ceci dit si on est soi meme curieux de tout on comprend mal que quelqu'un on trouve brillant dans un domaine ne cherche pas à progresser dans un autre domaine proche
    .ou se trouve la verite celui qui touche à tout ou celui qui se spécialise ?
    reponse :tout le monde a gagné
    car la verite n'existe pas puisque qu'on a chacun la sienne et elle vaut celle du voisin .
    c’était ma minute de philosophie !
    bonne soirée
    Alain
    Alain, tu as très bien résumé la situation.

  6. #5
    DAUDET78

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par newtech1 Voir le message
    Pourquoi beaucoup d'anciens électroniciens sûrement très compétents de la technologie de leur époque et de celle d'aujourdhui même n'aiment pas l'ère de la programmation des microcontroleurs et microprocesseurs et de l'électronique numérique
    Tu penses que je suis le bon exemple de ton questionnement ?
    Il ne faut pas se fier aux apparences parce que je propose toujours la solution sans microprocesseur lorsque quelqu'un pose une question . Ah oui, j’adore les ampliOPs et les SN7400 !
    • Et je propose toujours cette solution parce que les jeunes de maintenant, qui se disent électroniciens, sont incapables de mettre deux transistors derrières leur puce qui contient le merveilleux programme qu'ils ont torché en deux coups de cuillères à pot ! Il n'y a qu'a voir toutes les horreurs de la guerre que l'on voit passer à longueur de journée (avec des suiveurs NPN ou NMOS sensés piloter des relais 24V ...par exemple !)
    • Et je propose toujours cette solution parce qu'il y a des tas de gens ici qui peuvent proposer les autres solutions µP, µC ou circuits programmables .
    • Et je propose toujours cette solution parce que le pôvre gars, qui débarque sur ce site pour une question qui peut se résoudre avec 3 transistors qui se battent en duel , et qui se voit proposer un joli µC ....... et bien, il fait, à juste titre, une jaunisse !

    Mais ne te trompe pas, j'ai commencé en 1975 avec le premier µC au monde (le TMS1000 de Texas instruments) et si vos parents ont eu un réveil agréable avec la cafetière programmable qui faisait le café à l'heure dite, je n'y suis pas pour rien (ainsi que toute une équipe !)
    Et j'ai terminé en 2000 avec des DSP de la famille TMS320
    J'aime pas le Grec

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Gérard

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par DAUDET78 Voir le message
    Tu penses que je suis le bon exemple de ton questionnement ?
    Il ne faut pas se fier aux apparences parce que je propose toujours la solution sans microprocesseur lorsque quelqu'un pose une question . Ah oui, j’adore les ampliOPs et les SN7400 !
    • Et je propose toujours cette solution parce que les jeunes de maintenant, qui se disent électroniciens, sont incapables de mettre deux transistors derrières leur puce qui contient le merveilleux programme qu'ils ont torché en deux coups de cuillères à pot ! Il n'y a qu'a voir toutes les horreurs de la guerre que l'on voit passer à longueur de journée (avec des suiveurs NPN ou NMOS sensés piloter des relais 24V ...par exemple !)
    • Et je propose toujours cette solution parce qu'il y a des tas de gens ici qui peuvent proposer les autres solutions µP, µC ou circuits programmables .
    • Et je propose toujours cette solution parce que le pôvre gars, qui débarque sur ce site pour une question qui peut se résoudre avec 3 transistors qui se battent en duel , et qui se voit proposer un joli µC ....... et bien, il fait, à juste titre, une jaunisse !

    Mais ne te trompe pas, j'ai commencé en 1975 avec le premier µC au monde (le TMS1000 de Texas instruments) et si vos parents ont eu un réveil agréable avec la cafetière programmable qui faisait le café à l'heure dite, je n'y suis pas pour rien (ainsi que toute une équipe !)
    Et j'ai terminé en 2000 avec des DSP de la famille TMS320
    Encore de bien belles réflexions.

  9. Publicité
  10. #7
    Qristoff

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Bonjour,
    Je vais enfoncer le clou...

    Le monde analogique et le monde numérique ne sont pas du tout opposés mais au contraire, très complémentaires ! un µC n'est rien s'il n'est pas entouré d'alimentation, d'interface de conditionnement de signal, de mise en forme de signal, d'interface de puissance, etc...
    Le µC appartient au monde des programmeurs et c'est justement ce que l'on voit à longueur de journée sur ce forum (comme le dit Daudet), les questions portent sur la mise en œuvre des fonctions externes qui relèvent bien souvent de l'électronique analogique.
    Empiler des lignes de codes, tout le monde sait faire ou presque, il suffit de bouquiner un peu et on arrive facilement et rapidement à quelque chose.

    Mais l'utilisation d'un µC doit être justifiée. Il est clair que cela peut remplacer beaucoup de fonctions de l'électronique analogique mais pas tout et peut aussi apporter d'autres problèmes ou inconvénients. L'analogique, c'est le temps continu, le numérique c'est le temps discret. Dire que "les anciens n'aiment pas trop" est faux, dans beaucoup des cas présentés sur ce forum, la question est pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple... Nous ne sommes pas idiots, nous n'allons pas proposer un schéma alambiqué avec 300 portes logiques ou ampli-op alors qu'un simple petit µC fera l'affaire et apportera gain de place et souplesse.

    Il ne faut pas oublier non plus tout le monde des circuits intégrés dédiés à des fonctions particulières et qui aident à mieux comprendre l'électronique analogique en s'affranchissant de la difficulté de mise en œuvre. Les jeunes passent souvent à coté, et c'est un peu notre rôle sur le forum à pousser à la veille technologique...
    Tout existe, il suffit de le trouver...!

  11. #8
    alainav1

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    bonjour,
    je ne suis ps d'accord avec
    c'est un peu notre rôle sur le forum à pousser à la veille technologique...
    je dirait qu'il faut pousser à utiliser la techno efficace l'age importe peux .
    j'utilise le marteau pour enfoncer un clou juste parce que c'est efficace .' quoi que, si c'est vieux et encore utilisé c'est parce que c'est efficace ! )
    pour info je me suis mis à l’électronique sur le tard (retraite oblige )quand j'ai découvert les pic et je dois avouer que la programmation est beaucoup plus facile à appréhender que l'environnement du circuit ou que l"analogique et que ce forum m'a particulierement aidé (et m'aide encore merci à tous! ).
    exemple: difference entre un aop et un comparateur ,polarisation d"un transistor , j'en passe et des meilleurs .
    cordialement
    Alain
    Décider de faire, c'est bien . Décider quand, c'est mieux !

  12. #9
    Qristoff

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Veille technologique ne signifie pas qu'on utilise de vieux composants, bien au contraire ! cela signifie qu'on garde un oeil sur les nouveaux produits qui permettent de simplifier ou d'améliorer les design sans être obligé de passer par la case µC ! L'exemple des controleurs de moteur DC en est un bon exemple...
    Tout existe, il suffit de le trouver...!

  13. #10
    alainav1

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    la vielle technologie c'est donc le marteau
    (même si c'est plus celui de mon grand père (quoi que si il est encore en bon etat!!, le marteau pas le grand père ! )
    cordialement
    Alain
    Décider de faire, c'est bien . Décider quand, c'est mieux !

  14. #11
    sly37

    Re : Programmer des uc, les Anciens n'aiment pas trop

    Bonjour,

    J'ai la chance de travailler dans le monde électronique depuis plus de 10 ans et sur des sujets très éclectiques, qui requièrent du savoir en numérique et en analogique de puissance.
    Je dirais que depuis pas mal d'années l'enseignement est très orientée numérique au détriment de l'analogique, qui je le pense, restera le fondement de notre métier.

    Ma seconde chance est de travailler avec des "anciens" qui me transmettent leurs savoirs et toutes les astuces que même les profs ne connaissent pas...

    Un petit exemple:
    L'électronique purement analogique a encore de beau jours devant elle (y comprit en logique pure, sans parler de puissance), l'an passé j'ai bossé sur une carte qui gère une partie du freinage d'un métro à l'étranger, et tout était fait à base d'aop, comparateur ... la carte fait 250x250mm. En remplaçant tout ça par un micro, la carte aurait fait 100x100 pour loger le connecteur d'E/S.

    Autre exemple, dans les testeurs fonctionnels pour l'industrie une grosse part des fonctions est encore réalisée sur base de fonctions ana.

    En conclusion, je penses pas que les "anciens" soient réticent à l'utilisation de composants numériques, il s'agit surtout de deux mondes différents et il faut aussi avoir certaines connaissances particulières pour les composants numériques d'aujourd'hui. (sans parler de ceux de demain)

  15. #12
    f6bes

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par newtech1 Voir le message
    Bonsoir,

    Pourquoi beaucoup d'anciens électroniciens sûrement très compétents de la technologie de leur époque et de celle d'aujourdhui même n'aiment pas l'ère de la programmation des microcontroleurs et microprocesseurs et de l'électronique numérique
    Bjr à toi,
    Il y a aussi les anciens "croutons " de mon genre qui n'ont peut etre pas envie de se mettre à ingurgiter du codes à tout vent.
    l'hexa ç'est de l'hébreu, le C et compagnie ..du chinois, reste le basic..le "patois" de l'informatique...là encore ça commençe un peu a etre digeste!
    Mais comme l'anglais n'a pas éte ma langue maternelle... ça ne me laisse pas beaucoup de possibilté !

    Sur ce bonnes fétes de fin d'année

  16. Publicité
  17. #13
    gcortex

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Quand on a programmé en assembleur un microcontrôleur devenu obsolète, il faut aussi du courage pour se mettre à la page

  18. #14
    HULK28

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Le probleme est essentiellement scolaire comme souvent.
    On le voit encore aujourd'hui avec des enseignements non adaptes (flow code notamment) qui tendent a premacher des notions qui reclament bien plus d'approfondissements.
    On a connu ca avant avec les simplifications par les modeles dit ideaux qui ont fait que seuls les plus curieux ont eu envie de savoir ce qui se cachait derriere les modeles reels.
    Ainsi la grande majorite des electroniciens n'ont pas compris le role des deux composants les plus importants de l'electronique analogique a savoir le condensateur et encore pire la bobine.

    Je ne sais pas pourquoi l'enseignement s'enferre dans un systeme minimaliste en presentant les choses a l'envers ou en depit du bon sens.
    Pour s'assurer d'un taux de reussite maximum au bac?

    Si je prend le C par exemple, c'est selon moi le langage le plus simple, en tout cas je l'ai appris tout seul car a mon epoque on enseignait que l'assembleur du 6800 c'est pour dire la veille technologique de l'enseignement, le C existait depuis deja 10 ans.
    Et je me souviens des cours d'assembleur de l'epoque.... une veritable honte de faire des cours pareils.
    C'est pour ca que je me suis dirige vers l'electronique de puissance.
    Je me suis reinteresse au monde du numerique en voulant l'appliquer au monde des forts courants, rien de plus interessant a mon gout que de mettre de l'intelligence au service de la puissance, les deux se completent tres bien.
    L'apprentissage d'un langage est comme une langue etrangere, il faut la pratiquer regulierement et peu a peu elle devient naturelle, j'avoue que j'aurai aujourd'hui bien du mal a me passer du C dans mon metier.
    Le gros avantage egalement c'est que l'apprentissage d'un langage structure permet de comprendre tres vite les autres, il y a beaucoup de similitudes.

    N'oublions pas enfin que ce sont les anciens qui ont invente ces langages et que le numerique n'est pas ne d'aujourd'hui, l'electronique n'est pas qu'analogique ni que numerique, c'est bien la somme des deux qui est indispensable a ce metier.
    D'ailleurs une puce dite numerique n'est qu'un assemblage d'elements fondamentaux analogiques, transistors, diodes, condensateurs, inductances, resistances.
    Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de 99% pour cent de transpiration.

  19. #15
    sly37

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Quand on a programmé en assembleur un microcontrôleur devenu obsolète, il faut aussi du courage pour se mettre à la page
    Rien n'empêche de programmer en assembleur les µC d'aujourd'hui !
    Le langage C entre autre n'est qu'une interface entre le programmeur et la machine.

    D'ailleurs pour les puristes, il est toujours nécessaire de comprendre comment un compilateur broie le code C pour le transformer en asm ou s19 ou hex par la suite.
    Certains compilos se permettent d'optimiser le code à tout va et au final ça met un b...delle pas possible !

    c'est bien la somme des deux qui est indispensable a ce metier.
    Encore une fois d'accord avec le discours de HULK28 sur la nécessité de combiner les 2.
    Quand les 2 sont métrisés, il y a des choses vraiment géniales et très intéressantes à développer.

  20. #16
    newtech1

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Bonjour à tous,

    Et merci pour vos nombreuses réponses,


    Le problème aujourd'hui, c'est que lorsqu'on cherche à réaliser un projet ou un schéma qui pourrait être adapté à notre besoin, dans 90 pourcent ce qu'on trouve sur le net est fait à base de microcontrôleur, rare sont les projets purements analogiques à part pour les alimentations, et je pense que le choix d'utiliser un uc est plus que justifié dans la majorité des cas mais j'ai constaté que les anciens sont particulièrement Electronicien de puissance ou analogicien pur ce n'est pas mauvais du tout puisque l'analogique reste une bonne partie de l'électronique d'aujourdh'ui, on en aura toujours besoin, ce que j'ai remarqué pas seulement sur ce forum, c'est que les anciens en la matière pour beaucoup d'entre se répugnent à écrire du code et il y en a même qui ne veulent pas en entendre parler et sont spécialisé uniquement dans l'analogique,

    Un prof m'avait dit il y a quelques années, un électronicien qui ne sait pas programmer un microprocesseur n'en est pas réellement un mais c'est complètement faux puisque l'électronique est vaste et chacun est spécialisé dans sa branche mais le problème pour réussir un projet en électronique de nos jours, il faut un gros bagage en numérique et des connaissances solides en analogique tout ca pour dire que en 2012 maîtriser le numérique plus que l'ana est primordial

    Par exemple, l'utilisation des LCD est présente partout dans les systèmes Electronique rien que pour le confort de l'utilisateur, seulement pour le faire fonctionner il faut passer obligatoirement par du code donc par le numérique et a ce moment la celui qui refuse de taper du code se retrouve vite bloqué et donc se contente de réalisations pas très avancées,

    Après si on travaille dans de la forte puissance, la c'est pas bien grave mais pour concevoir un appareil électronique, il est obligatoire de savoir programmer
    Dernière modification par newtech1 ; 30/12/2012 à 11h16.

  21. #17
    azad

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Dans la question initiale, je note l'usage du verbe aimer.
    Alors, on peut se poser la question de savoir si l'on peut aimer ce qui, à un moment donné, s'oppose à votre volonté.
    Un exemple, vous avez sous les yeux un montage défectueux que vous souhaitez dépanner.
    - C'est de l'analogique à composants discrets ou de la logique câblée conventionnelle, ou un mélange des deux. Un voltmètre, un oscilloscope, voire même un papier un crayon pour relever tout ou partie du schéma et bientôt vous commencez à avoir de bons débuts de piste.
    - Il y a à bord un ou des circuits contenants du code…. Vous êtes fichus ! Fichus parce que vous ne savez rien de ce qui a pu se passer, ne serait-ce que pendant la phase d'initialisation. Fichus parce que rien ne vous permet de deviner qu'en appuyant sur 5 poussoirs parmi les six que comporte votre montage vous allez tout remettre en ordre et cela parce qu'un programmeur un peu tordu en a décidé ainsi.
    Alors, lequel des deux montages allez-vous aimer ?
    Personnellement ce qui m'effraie le plus, c'est de voir que devant un projet simple et tel qu'une fois réalisé il remplira parfaitement sa fonction et qu'en outre on n'aura jamais à lui demander de faire autre chose que ce pourquoi il a été pensé, on emploie un circuit programmable.
    Doit-on partager l'émerveillement du plaisantin qui a écrit douze lignes de code et qui fait tourner 40000 transistors pour voir une LED clignoter ?
    Doit-on porter aux nues celui qui a "modifié" son programme et qui lui fait écrire "Coucou c'est moi, Jojo" à la place de "Hello word" ?
    Il m'arrive de "programmer" des arduino, et même de me servir de la puce une fois programmée sur un circuit "custom". Il faut juste savoir décider à partir de quel degré de complexité on a intérêt à opter pour lune ou l'autre des solutions. Deux solutions valent mieux qu'une. Pas vrai ?

  22. #18
    DAUDET78

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par newtech1 Voir le message
    c'est que les anciens en la matière pour beaucoup d'entre se répugnent à écrire du code et il y en a même qui ne veulent pas en entendre parler et sont spécialisé uniquement dans l'analogique,
    C'est mon cas ! J'ai décidé, à ma mise à la retraite en 2005, de ne plus toucher une ligne de code ! Laissons faire les jeunes ...... On a bien d'autres choses à leur apprendre .
    J'aime pas le Grec

  23. Publicité
  24. #19
    Qristoff

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    tout ca pour dire que en 2012 maîtriser le numérique plus que l'ana est primordial
    Faux ! les fonctions numériques intégrées (µC, µP, DSPet autres) ne nécessitent qu'un esprit "logique", sortie du composant les problémes deviennent analogiques. Un concepteur numéricien sans une trés solide base d'analogicien ne dépassera pas les 50MHz d'horloge !
    Et j'irais même encore plus loin en disant qu'il faut en plus une bonne connaissance du domaine de la compatibilité électromagnétique !

    Penses-tu que les concepteurs de carte mère de pc sont numériciens uniquement ? Avec des bus à 800MHz adaptés sur toute la ligne sans perturber ton téléphone portable que tu as posé sur le bureau ?
    Désolé, mais le numérique n'est qu'une partie à deux états du monde de l'analogique. Sait-tu par exemple, qu'il existe des logiques à plus de deux états ? est-ce encore du numérique ?
    Tout existe, il suffit de le trouver...!

  25. #20
    HULK28

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    C'est surtout qu'aujourd'hui on ne fait plus rien tout seul dans son coin, on travaille en equipe car on ne peut pas tout connaitre et bien maitriser.
    Il est par contre necessaire d'avoir de bonnes bases en tout, on ne peut pas s'affranchir du numerique et ne connaitre que l'analogique et vice versa.
    Ensuite selon sa specialite on s'entoure d'une equipe qui se complete et sait travailler ensemble pour faire du bon boulot, c'est comme ca que les choses se font de nos jours.
    Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de 99% pour cent de transpiration.

  26. #21
    newtech1

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Je n'ai pas dis que le numéricien ne doit rien connaître en analogique, sinon également il n'avancera pas bien loin simplement il est plus utile d'avoir plus de bagages en numérique qu'en analogique sans pour autant n'avoir aucune base en ana, il est nécessaire, obligatoire de connaître les lois que régissent les différents composants analogiques et donc d'avoir un minimum de connaissances pour pouvoir interface son système numérique avec le monde extérieur, dire je suis numéricien je ne touche pas à l'analogique ou le contraire c'est foncer droit dans le mûr, on ne peut pas faire l'un sans l'autre.


    Les concepteurs des cartes mères ne travaillent pas seuls dans leur coin, chacun à sa spécialité et apporte sa pierre à l'édifice, Rare l'électronicien maîtrise parfaitement du bout des doigts, en profondeur l'électronique numérique et l'électronique analogique, en fin de cycle un ingénieur choisit une spécialité et fait carrière la dedans tout ayant des bases solides dans ce qu'il n'a pas choisi de se lancer.
    Pour la carte mère, il y a bien des experts des deux cotés et c'est la collaboration en les différents équipes qui donnent vie et succès au projet.

  27. #22
    newtech1

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Penses-tu que les concepteurs de carte mère de pc sont numériciens uniquement ? Avec des bus à 800MHz adaptés sur toute la ligne sans perturber ton téléphone portable que tu as posé sur le bureau ?
    Désolé, mais le numérique n'est qu'une partie à deux états du monde de l'analogique. Sait-tu par exemple, qu'il existe des logiques à plus de deux états ? est-ce encore du numérique ?[/QUOTE]

    Non bien entendu, il y a des numériciens ET des analogiciens, le numéricien ne peut pas faire tout seul, pareil pour l'analogicien

    La question est de savoir, ya til plus de numérique et de soft ou d'analogique dans la conception d'une carte père de pc, pour faire tourner un ordi, je pense qu'il faut quelques milliards de ligne de code
    Dernière modification par newtech1 ; 30/12/2012 à 11h54.

  28. #23
    HULK28

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    J'ai lu plus haut que faire du code est a la portee de tous, c'est totalement faux, faire du code solide et propre, du code efficace et bien documente est un travail de pro et d'experience comme tout metier.
    Un bon programmeur connait parfaitement son microcontroleur, et a de bonnes connaissances en analogique, c'est incontournable pour lui aussi.
    Savoir faire evoluer des generations de soft sans devoir tout rendre obsolete ou prevoir que demain on sera en 64 bits est une affaire de gens serieux, certes ils ne sont pas legion, meme chez certains fabricants de micro dont je denonce ici assez souvent les carences... en matiere de portabilite ou d'evolution d'OS.
    Dernière modification par HULK28 ; 30/12/2012 à 11h55.
    Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de 99% pour cent de transpiration.

  29. #24
    HULK28

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Pour rejoindre azad, l'electronique c'est aussi un loisir et un vrai plaisir que de mettre en application les lois de la physique ne l'oublions pas, et je partage l'avis que dans ce sens l'analogique est bien plus jouissif, l'ame de l'electronique s'y trouve, avec la sonde de l'oscilloscope comme le stethoscope du medecin qui cherche les signes de vie de la bete.
    Sentir l'odeur de la chaleur que degage une resistance de puissance signe que le courant passe bien ou tater la chaleur d'un radiateur d'un etage de puissance indiquant que le patient a une temperature "normale", ou modifier un cablage trop susceptible, voila tout ce qui pour ma part me fait aimer ce metier.
    Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de 99% pour cent de transpiration.

  30. Publicité
  31. #25
    alainav1

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    bonjour,
    au risque de me répéter on a chacun SA vérité .
    vous conduisez votre voiture sans savoir ce que fait le différentiel au niveaux des roues et ça ne vous empêche pas de partir en vacances
    .l'arduino permet d'allumer r une LED sans se soucier du registre qu'il faut configurer( comme sur un pic par exemple ) et ça vous rend peut etre heureux d'avoir réaliser cet exploit ! (alors qu'il suffit d'un interrupteur! )
    Tout est une question de curiosité , de besoin de comprendre ou de seulement savoir utiliser .
    si vous souhaitez extraire une racine carre vous pouvez vous contenter d'utiliser une calculatrice ou utilise la methode de Heron et faire ça à la main .
    tout dépend de vos centre d’intérêts du temps que vous souhaitez y consacrer en fait ça depend de VOUS .
    sachant qu'en definitif quelque soit son niveau de connaissance tout ce que je sais c'est que je ne sais rien !!
    cordialement
    Alain
    Décider de faire, c'est bien . Décider quand, c'est mieux !

  32. #26
    freepicbasic

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par newtech1 Voir le message
    Bonsoir,

    Pourquoi beaucoup d'anciens électroniciens sûrement très compétents de la technologie de leur époque et de celle d'aujourdhui même n'aiment pas l'ère de la programmation des microcontroleurs et microprocesseurs et de l'électronique numérique
    Un ancien c est à partir de quel age?

    bah moi j ai plutôt envie de retourner la question ; Ou sont les jeunes passionnés de µc ?
    Eh ! oui , les cours d'écoles officielles avec notation du travail , c est pas motivant !

    Maintenant , je ne peux plus faire aucun montage sans µc , c est tellement mieux plus facile et plus rapide ...

    Sincèrement, dès que je parle µc la conversation tourne court, ça n’intéresse personne !
    Mais bon, auparavant dans les débuts des µp pas des µc, avant les compilateurs et assembleurs, on me disait que c était juste bon pour des fous , faut dire que faire un prog à partir de code hexa ... il faut en vouloir !

    Dans les années 70 j ai fait une boite de rythme avec des diodes des bascules flip flop à transistors (je me demande si les jeunes qui sortent de l école connaissent ça) des bongos , grosse caisse etc avec des réseaux RC à transistor ...
    Maintenant un simple µc fait tout, et sur une surface ridicule...

    Bref , maintenant l ordinateur comme le tél. cellulaire est devenu un joujou et je me demande si même 1/1000 utilisateur est capable de dire comment ça fonctionne.
    Même les programmeurs sont limites...

    La civilisation actuelle possède maintenant des outils des dieux aux mains d'enfants incultes...
    Dernière modification par freepicbasic ; 30/12/2012 à 13h27.
    A+, pat

  33. #27
    arsene de gallium

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Le plus gênant dans la question, est le mot électronique.
    Si on commence par généraliser, alors moi, passionné de photo, je fais de l'électronique. Bah oui, mon dernier achat est un reflex numérique, donc je fait de l'électronique quand je passe 2 heures dans la nature à cadrer la photo idéale.
    Programmer un µC ou n'importe quelle puce, n'est pas de l'électronique, mais de la programmation.
    La bête ne vaut rien, même pas son poids en $, si autour il n'y a pas d'électronique analogique, et oui tout nos sens sont analogiques, pour donner des informations à la chose.
    Ceux qui parle d'électronique à propos de ces puces programmables ou programmées, n'ont rien compris.
    De même ceux qui pensent pouvoir tout faire avec des transistors, sont dépassés.
    Aujourd'hui, les 2 vont de paires et sont indissociables pour tellement de raisons qu'il serait lourd de les lister toutes ici.
    Le gros problème est de généraliser tout ou de simplifier à l’extrême:
    Je suis électronicien puisque je viens de réaliser un clignotant à LED avec un Arduino.
    Et bah, à ce compte là un mécano automobile est capable de construire un Airbus.

  34. #28
    freepicbasic

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par HULK28 Voir le message
    Sentir l'odeur de la chaleur que degage une resistance de puissance ....
    Tiens ça me rappel ces transistors radio-prim qui sentaient la M...erde quand ils cramaient LOL.
    Diagnostic facile et rapide ... nul besoin d être fin limier.

    Et les chimiques qui explosent de façon bombe surprise de noël avec des filaments de papier partout et la grosse fumée qui va bien avec..

    Ou le CI qui se désintègre en ne laissant comme tout vestige archéologique que les pins ébouriffées.

    Le court circuit secteur qui flash en faisant sauter le disjoncteur en laissant derrière lui un gros trou bien calciné.

    etc...
    A+, pat

  35. #29
    freepicbasic

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop

    Citation Envoyé par arsene de gallium Voir le message
    L
    La bête ne vaut rien, même pas son poids en $, si autour il n'y a pas d'électronique analogique, et oui tout nos sens sont analogiques, pour donner des informations à la chose.
    C est faux ,ça dépend de l'application , un simple écouteur pour du son ou des leds avec ou sans bouton peuvent suffire

    http://www.youtube.com/watch?v=4PVeAE7CeSU
    3 composants et la résistance est peu être même superflue...
    A+, pat

  36. #30
    arsene de gallium

    Re : Programmer des µC, les Anciens n'aiment pas trop


    Bien sûr que l'on intègre aujourd'hui dans une puce unique tout ce qui est nécessaire mais dans ce cas ce n'est plus de l'électronique, mais de l'assemblage.
    Et dans le cas d'une puce ou tout est intégré, il reste toujours les problèmes de cablage:
    - pourquoi un cable blindé
    - pourquoi un filtre
    - ect
    Et à ce genre de question, ce sont bien les connaissances en électronique qui sont indispensables

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Zoologie] pourquoi les chats n'aiment pas l'eau ?
    Par ansset dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 15/07/2011, 10h16
  2. Actu - Google Street View : les Japonais n'aiment pas être filmés
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/05/2009, 12h04
  3. Prépa scientifiques pas trop dur, pas trop nulles...
    Par Nriz dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/01/2006, 15h09