Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Contrôle automatique de composants



  1. #1
    minioim

    Contrôle automatique de composants


    ------

    Salut à tous,

    je me demandais, sur les systèmes "critiques" est ce qu'il y a des moyens de faire des diagnostiques?

    on a vu que pour ce qui était des composants actifs du genre pic etc... il "suffisait" de doubler le système et comparer les infos.

    mais je prend l'exemple d'un composant "passif" (même si un transistor n'est pas un composant passif à proprement parlé), est ce qu'il y a des systèmes existant de contrôle en temps réel?

    une idée par exemple serait de mettre 2 CAN de part et d'autre pour mesurer la tension à ses bornes?

    ou un optocoupleur ou autre composant qui réagirait au passage d'un courant, pour voir si le transistor laisse passer quand il est sensé être à l'état bloqué?


    bref je continue mes petites recherches sur les systèmes de contrôles et de sécurité, donc c'est surtout par curiosité pour le moment

    merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    f6bes

    Re : Contrôle automatique de composants

    Bjr à toio,
    Tu fais plus confiance en quoi ? au transistor , au CAN ?
    Tu connais l comment que ton CAN n'est pas en panne ..et te donne une fausse indication (bonne ou mauvaise alors que le transistor
    est mauvais ou bon !)

    Bref PLUS tu mets d'éléments, plus tu risques les pannes!
    Bonne journée

  4. #3
    minioim

    Re : Contrôle automatique de composants

    d'accord sur ce point, mais si on double par exemple le système de contrôle, on a pas une meilleure chance de détecter une panne?

    enfin ya bien des système de contrôle qui existe non?

  5. #4
    invite03481543

    Re : Contrôle automatique de composants

    Bonjour,

    ta question ne me semble pas très claire.
    Si tu veux parler de tests de cartes, on fait ce qu'on appelle un test TAKAYA, c'est pour vérifier que la carte produite est bonne, en tout cas conforme en fonction de la stratégie choisie (il y en a plusieurs)
    Si tu veux parler de validation en terme de sécurité, il faut faire ce qu'on appelle une analyse des modes de défaillance qui se fait à travers une analyse AMDEC.

    Pour faire de la sécurité (type SIL1, SIL2 ou SIL3) le simple fait de mette en redondance 2 µC ne suffit pas forcément, c'est bien plus compliqué que ça.
    La sécurité doit se penser au niveau hardware ET software.
    Il existe assez peu de µC capable d'assurer les qualifications type SIL, en général ce sont des µC à deux cœurs dont l'un est temporellement décalé de l'autre de quelques centaines de ms par exemple.
    Voir par exemple la famille TMS570.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    jiherve

    Re : Contrôle automatique de composants

    Bonjour,
    en fait tout repose sur une bonne conception (compétences et méthodologie) et un choix judicieux des composants, ensuite on reboucle certaines parties (par exemple sortie série sur une entrée série) ou on duplique(méthode dite lockstep pour les processeurs qui normalement garantit la sécurité mais pas la disponibilité, certains processeurs , LEON, offrent même la triplication et le vote majoritaire, cela ne couvre que le hard bien sur ) ou on réalise la même fonction ou une partie au moyen d'un hardware/software dissimilaires (çà c'est redoutable d'efficacité mais demande normalement deux équipes de conception, réservé au nucléaire et à l’aéronautique car hors de prix).
    Dans tous les cas il ne faut pas dépasser 10% de hard supplémentaire pour la consolidation car cela n'est ni économiquement raisonnable ni efficient si la circuiterie de vérification est aussi complexe que le système surveillé, il faudrait alors une surveillance de la surveillance.
    Pour être crédible il faut que l'ensemble(surveillé et surveillant) puisse être testé in vivo en ayant la possibilité d'injecter des pannes, par exemple un système de détection de panne sur une mémoire qui utiliserait un EDC doit pouvoir être testé en forçant de manière délibérée et connue des erreurs.
    C'est tout un métier, mais au bout d'une vingtaine d'années de pratique cela devient une seconde nature, c'est cependant quelquefois pénible dans la vie courante car on vérifie tout tout le temps (là c'est du vécu).
    JR
    Dernière modification par jiherve ; 28/06/2014 à 13h19.
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  9. #6
    invite03481543

    Re : Contrôle automatique de composants

    Comme le dis jihervé, avec l'expérience on conçoit un schéma en se souvenant des galères d'analyses AMDEC... des fois précédentes...

  10. Publicité
  11. #7
    minioim

    Re : Contrôle automatique de composants

    salut à tous

    je suis malheureusement bien loin des 20 ans de métiers et ne les atteindrait probablement jamais vu que je suis plus dans le dev info. l'élec n'est qu'un "hobby"

    merci pour ces réponses, je vais creuser un peu

Discussions similaires

  1. Contrôle Automatique de Gain CAG ??
    Par gh.yassine dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/03/2014, 09h03
  2. controle automatique de gain
    Par theory dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/12/2011, 11h52
  3. Circuit simple de controle automatique de gain? (@40Khz)
    Par synapsium dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/11/2011, 15h46
  4. Bf981 - Contrôle automatique de gain
    Par eSb` dans le forum Électronique
    Réponses: 12
    Dernier message: 01/06/2009, 19h07
  5. Contrôle automatique du gain
    Par benOyster dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/12/2008, 17h26
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.