Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Détérioration d’un semi-conducteur



  1. #1
    DeltaSo

    Détérioration d’un semi-conducteur


    ------

    Bonjour,
    Quelqu’un peut il m’expliquer ce qu’il se passe concrètement au niveau atomique lorsqu’une diode grille ?
    De la même manière, qu’est-ce qui fait qu’une LED s’use avec le temps ? Qu’est-ce qui s’use concrètement ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jiherve

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    bonsoir,
    hors surcharge fatale bien souvent électromigration.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectromigration
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  4. #3
    vincent66

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Bonjour,

    Pour les leds elles chauffent bien plus qu'on ne croit, essentiellement au niveau des connexions des fils de métal sur le silicium de la puce...

    Une légère surintensité chronique et la durée de vie espérée de 50000 heures se réduit comme peau de chagrin...
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  5. #4
    DeltaSo

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Et le fait de chauffer, ça provoque quoi atomiquement parlant ? De même, pourquoi une surtension abime un composant ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    jiherve

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Bonsoir,
    Manifestement vous ne lisez pas les réponses.
    Pour une surtension il y aura claquage des jonctions et/ou amorçage de circuits parasites(thyristors de structure) qui détruiront le circuit intégré.
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  8. #6
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Bonjour,

    Lorsque le défaut vient d'une surchauffe :
    - très intense (puissance dissipée de quelques centaines de kW dans un TO220, par exemple lors d'un court-ciruit sous 600 V), il y a destruction de la puce avec sublimation du semi-conducteur - éventuellement suivi de l'explosion du composant ;
    - intense : il peut y avoir destruction du composant par effet fusible des fils de bonding, ou par fusion de la métalisation aluminium de face avant de puce - ce qui peut entrainer une destruction catastrophique (i.e. avec fracs) ou non (i.e. plus "douce", par exemple avec augmentation du Rds_on) du composant ;
    - pas trop intense : la dégradation est plus progressive, c'est généralement la passivation (une couche de polyimide/plastique sur la puce) ou le packaging, ou la brasure en face arrière de la puce, ou la métallisation aluminium en face avant de la puce, qui souffre et se transforme ;
    - une surtension peut claquer un isolant (i.e. créer un chemin conducteur en son sein), détruire la passivation d'une puce, et donc diminuer sa capacité à tenir la tension ou encore engendrer une destruction due à l'échauffement de la puce par avalanche (et/ou emballement thermique)

    Je suis loin d'être spécialiste, mais il me semble que l'électromigration n'est pas un phénomène thermique (comme, par exemple, "l'effet fusible"), même s'il est activé par la température.

    PS :
    - c'est une liste loin d'être exhaustive ;
    - je parle principalement d'électronique de puissance, je connais beaucoup moins ce qui se passe en µElec.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  9. Publicité
  10. #7
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    S'ajout à ça tout ce qui est vieillissement, les problèmes venant alors souvent des effets du cyclage thermique qui fait se dilater et se contracter les éléments d'un composant avec plus ou moins d'intensité suivant son matériau (et son coefficient d'expansion thermique - CTE) et c'est alors pour des raisons mécaniques qu'il y a casse. Souvent au niveau des pieds des fils de bonding (en particulier dans les modules de puissance), ou de la brasure connectant la face arrière de la puce, ou au sein de la céramique servant de surbstrat (pour les modules de puissance). Dans ce cas, c'est le packaging et non la puce en elle-même qui soufre.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  11. #8
    DeltaSo

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Merci pour cette réponse complète !

  12. #9
    jiherve

    Re : Détérioration d’un semi-conducteur

    Bonjour
    L'electromigration est un phénomène très sensible à la température et c'est une des causes principales de défaillance des CI modernes.
    allez un peu de lecture en godon :https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1712/1712.05562.pdf
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

Discussions similaires

  1. Semi-conducteur
    Par choo_9i dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/03/2017, 10h32
  2. semi conducteur
    Par Rhizlane dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/07/2012, 16h00
  3. semi conducteur
    Par cusa dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/04/2009, 23h05
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 15/06/2008, 10h03
  5. conducteur semi conducteur ds 1 reseau cristalin
    Par lio67 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/11/2005, 01h23
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.