Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

LM317 limiteur de courant




  1. #1
    petit coussin zebre

    LM317 limiteur de courant

    Bonjour,
    Après avoir cherché en vain pendant 2 heures sur internet comment je pouvais utiliser un LM317 comme limiteur de courant qui sortirait entre 200 et 250ma sans chute de tension de plus de 1,5v, je viens ici poser la question qui est: comment faire?
    Avec des condensateurs une résistance et un LM317 je suis sûr qu'il y a moyen mais comment les monter? Aussi je ne peux pas me permettre de faire des test avec un potentiomètre il me faut la valeur en ohm d'une résistance normalisée qui ferait l'affaire et l'indication sur comment monter le LM317 dans tout ça (quelle broche connecter à quoi, etc...) vu que sur internet j'ai vu des trucs délirants là-dessus, je vous précise que la broche 1 de mon LM317, c'est ADJ, la broche 2, c'est Volt output et la 3 c'est Volt input. Quelqu'un pourrait-il me dire comment je dois faire?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    penthode

    Re : LM317 limiteur de courant

    t'es têtu !

    le 317 ne fonctionne pas avec un gap aussi réduit.
    là où le mensonge prolifère, la tyrannie s'annonce ou se perpétue (Albert Camus)

  4. #3
    f6exb

    Re : LM317 limiteur de courant

    Si tu veux charger une batterie, regarde le commentaire au paragraphe :
    "8.3.7 50-mA Constant-Current Battery-Charger Circuit" de la datasheet.
    Seuls les faucons volent. Les vrais restent au sol.


  5. #4
    naru2to

    Re : LM317 limiteur de courant

    Bonjour,
    Il ne faut pas confondre limitation de courant et source de courant.
    Une limitation en courant est une protection qui permet à la source de délivrer une tension tant que le courant demandé par la charge est inférieur au courant limite. Un exemple serait une alimentation de labo ou le CLIP d'un ampli audio.

    Une source de courant va quant à elle tenter de fournir un courant constant à la charge (dans une certaine plage de tension)

    Le LM317 est un régulateur de TENSION qui peut être monté en source de courant dans certaines conditions. Mais ça me paraît assez vieux et on fait mieux, voir du côté des driver à découpage pour les LED de puissance par exemple, qui peuvent délivrer de quelques mA à quelques A, avec un courant ajustable par résistance (ou diviseur de tension) selon le modèle

  6. #5
    Jule 13

    Re : LM317 limiteur de courant

    Bonjour,

    Pour avoir essayé je peux te dire que avec un l317t
    Alimentation en 12v
    240 ohms entre Vout et Adj
    en série 5 k au 0v

    j ai du 3.4 v

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    f6exb

    Re : LM317 limiteur de courant

    Vo = 1,25 * (1+(R2 / R1)) = 1,25(1 + 5000 / 240) ça ne fait pas 3,4 V
    Seuls les faucons volent. Les vrais restent au sol.

  9. #7
    petit coussin zebre

    Re : LM317 limiteur de courant

    Ouais mais en attendant j'ai toujours pas mes 20ma

  10. Publicité
  11. #8
    petit coussin zebre

    Re : LM317 limiteur de courant

    200ma, pardon deux cents miliampères

  12. #9
    f6exb

    Re : LM317 limiteur de courant

    C'est pour faire quoi et quelles sont les tensions ?
    Seuls les faucons volent. Les vrais restent au sol.

  13. #10
    petit coussin zebre

    Re : LM317 limiteur de courant

    Ma tension d'entrée est de 15 volts et j'aimerais que ma tension de sortie soit pareille mais avec un courant limité à 200ma. C'est pour limiter la puissance d'un amplificateur en l'alimentant avec pas plus de 200ma. Toutefois, je pense que l'ampli fonctionnera encore si on baisse sa tension d'alimentation à 14.4v, au cas ou les semi-conducteurs du LM317 le font d'office comme une diode.

  14. #11
    PA5CAL

    Re : LM317 limiteur de courant

    Quelle que soit la solution retenue, une limitation du courant impose de pouvoir mesurer sa valeur à tout instant. Sauf à utiliser des capteurs assez coûteux et/ou relativement lents, cette mesure passe par un élément (résistance, jonction) qui induit une chute de tension. La limitation en elle-même nécessite un élément de modulation du courant (transistor) qui induit également une chute de tension.

    Demander à ce que la chute de tension totale reste inférieure à 0,6V tout en garantissant une limite de courant précise n'est pas impossible, mais représente tout de même une forte exigence.

    La plupart des régulateurs de tension LDO (low dropout) modernes intègrent ce type de circuit, et pourraient être utilisés plus avantageusement qu'un montage à composants discrets. Toutefois, la chute de tension est relative à la tension d'entrée (15V), dont la précision reste incertaine, le montage s'avère un peu plus compliqué que la mise en œuvre classique d'un régulateur.

    Cependant, l'essentiel du problème n'est pas là.


    En effet, les composants et circuits électronique, quels qu'ils soient, présentent toujours un certain temps de réaction qui est susceptible de nuire à la stabilité des montages lorsque ceux-ci comportent, par conception ou par construction, des boucles de contre-réaction. C'est notamment le cas des régulateurs de tension (notamment vis-à-vis de la consommation du circuit qu'il alimente) et des amplificateurs (notamment vis-à-vis de son alimentation).

    La conception d'un montage doit par conséquent être réalisée afin d'assurer sa stabilité dynamique. Une conception incorrecte pourrait conduire le montage à entrer en auto-oscillation.

    Sur les régulateurs de tension intégrés classiques, cette stabilisation est assurée par la mise en parallèle sur la sortie d'un condensateur d'une valeur suffisante et présentant une bonne réponse aux très hautes fréquences, et éventuellement par la mise en parallèle sur l'entrée d'un autre condensateur si le régulateur est placé loin de sa source d'alimentation.

    La présence du condensateur de stabilisation à la sortie du régulateur a pour conséquence de retarder la réaction du circuit de limitation du courant, puisque ce dernier ne contrôle pas le courant consommé par sa charge provenant de la décharge du condensateur.

    D'ailleurs, même sans ce condensateur de stabilisation, le circuit de limitation du courant présenterait déjà un temps de réaction incompressible.

    En d'autres termes, un circuit de limitation à 200mA n'empêchera pas l'amplificateur qu'il alimente de tirer des pics de courant de plusieurs ampères sur des laps de temps de l'ordre de la microseconde.
    Dernière modification par PA5CAL ; 01/12/2018 à 12h04.

  15. #12
    Jule 13

    Re : LM317 limiteur de courant

    D'après la fiche technique le LM317T induit une chute de tension de 3v entre la borne Vin et Vout, sous 5v j'obtiens 4.7 v , sous 10v 9.3 v

    vos avis

  16. #13
    PA5CAL

    Re : LM317 limiteur de courant

    Il n'est nul part écrit que le composant induit une chute de tension de 3V. C'est plus subtil.

    Ce qu'il faut comprendre de la datasheet, c'est que le constructeur ne garantit les caractéristiques de fonctionnement spécifiées qu'avec une chute de tension d'au moins 3V.

    Le graphe donnant le courant maximum en fonction de la chute de tension représente un comportement typique. Il suggère la présence d'une chute de tension minimal, sans la chiffrer avec précision.

    Le graphe donnant le courant de repos en fonction de la chute de tension suggère pour sa part que le régulateur ne commence à fonctionner (polarisation correcte des jonctions) qu'au-delà d'une chute de tension inférieure au minimum précédent (ce qui est tout-à-fait pertinent).


    Quand on obtient une chute de tension de 0,3V sous 5V, il paraît évident que le régulateur ne régule pas : il s'agit très certainement d'une valeur relevée à vide. Or, comme précisé dans la datasheet, pour fonctionner, le régulateur requiert un courant de sortie minimum (spécifié à 10mA pour une chute de tension de 40V).
    Dernière modification par PA5CAL ; 02/12/2018 à 10h14.

  17. #14
    Black Jack 2

    Re : LM317 limiteur de courant

    Bonjour,

    Pour fonctionner vers 200 mA, le LM314 demande environ un minimum de 3 V en différentiel entre l'entrée et la sortie.

    Un mesure de courant pour "allumer" un transistor pour limiter le courant demandera environ 0,7 V.

    Donc pour sortir 15 V du montage et limiter le courant si besoin est, il faut un moins que l'entrée du LM317 soit à 18,7 V et mieux aux environs de 20 V.

    Si cela n'est pas possible, il faut tout simplement oublier le LM317 dans la résolution du problème.

  18. #15
    PA5CAL

    Re : LM317 limiteur de courant

    La mise en œuvre d'un composant électronique, quel qu'il soit, est censée découler des informations présentes dans sa datasheet et des recommandations du constructeur (encore faut-il savoir correctement les interpréter -- et accessoirement en repérer les erreurs --, ce qui nécessite un peu d'expérience).

    On ne peut pas concevoir sérieusement un montage uniquement sur la base de quelques mesures, car cela ne permet pas de prédire quel sera le comportement du composant testé lorsque la situation évoluera (modification des grandeurs électriques statiques et dynamiques, modification de la température, vieillissement, etc.) ni si les mêmes mesures pourront être obtenues dans les mêmes conditions avec n'importe quel autre composant portant la même référence.

    Une grande part des éléments des montages électroniques ont pour seul but de pallier les imperfections des composants et les incertitudes sur leurs valeurs. La démarche de conception d'un montage vise à produire un schéma, accompagné de marges de tolérances dans des conditions précisées, qui fonctionne quelles que soient les imperfections et les valeurs effectives des composants qui seront utilisés pour le réaliser. Pour un composant simple (comme par exemple une résistance), les tolérances s'expriment à l'aide d'un simple intervalle (par exemple de 95Ω à 105Ω pour une résistance 100Ω ±5%). Pour des composants plus complexe, c'est la datasheet associée à leur référence (par exemple LM317T) qui fournit la liste des tolérances sur les valeurs et les conditions dans lesquelles elles sont énoncées.

    Donc quand la datasheet d'un composant complexe préconise des conditions de fonctionnement permettant de garantir les tolérances nécessaires au fonctionnement d'un montage, il faut respecter ces conditions, ou bien chercher une autre référence de composant présentant des tolérances et des conditions réellement adaptées.

    En l'occurrence, un LM317T est conçu pour présenter une chute de tension comprise entre 3V et 40V. Il n'est donc pas question de l'utiliser avec une chute de tension inférieure. Sinon, le montage paraîtra « tomber en marche » (dans le meilleur des cas), ne sera pas reproductible, et risque de présenter des dysfonctionnements dans un délai aléatoire.

  19. #16
    petit coussin zebre

    Re : LM317 limiteur de courant

    Merci pour vos conseils! L'idée du transistor allumé fonctionne très bien. J'ai pris un BC517 que j'ai fait saturer avec 33k de sa base jusqu'au +de l'alimentation et il sort un courant de 224 ma (un peu plus que voulu mais pas grave) pour une chute de tension de seulement 0,2 v, données mesurées AVEC un consommateur

Discussions similaires

  1. Régulation de courant avec LM317
    Par marmotte-z dans le forum Électronique
    Réponses: 16
    Dernier message: 24/04/2015, 21h01
  2. LM317 avec limitation de courant
    Par thomasalbert1993 dans le forum Électronique
    Réponses: 25
    Dernier message: 13/12/2013, 15h05
  3. Limiteur courant
    Par vince310789 dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/06/2009, 19h48
  4. LM317 generateur et limiteur
    Par alainav1 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/02/2009, 14h48
  5. limiteur de courant
    Par wahranim dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/11/2008, 14h47