Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Nb max d'homme sur Terre



  1. #1
    Xerthro

    Exclamation Nb max d'homme sur Terre


    ------

    Bonjour !

    Nous serons bientot 7 milliard... Attendez je mets les zéro ca fait tout de suite plus dramatique : 7,000,000,000

    Bref ma question est simple mais sans doute très dure à résoudre : en admettant que l'on ne puisse pas aller dans l'espace pour s'y approprier des ressources,

    sachant que chaque etre humain est constitué à 70% de flottte, sachant que nous dépendont de l'énergie solaire (combien reçoit on d'énergie par jour ?), quel serait dès lors le nb limite d'homme pouvant exister sur cette planète ? Je suis incapable de calculer ça car j'ignore le volume d'eau totale sur la planète... Enfin la masse ou bien le poid d'eau à 9,81 de gravité (ce n'est meme pas juste il faudrait exprimer un poids d'eau tout au long des latitudes ou la gravité ne cesse de varier)... J'ignore également la quantité d'énergie que nous envoit le soleil chaque jour. J'ignore également la quantité d'énergie que dépense, en moyenne, un homme par jour pour vivre... Sans compter celle utilisée par les animaux (élevage, compagnie, etc...) et les plantes...


    Pour ceux qui ne suivent pas mon résonnement je donne un exemple : on a 100 m³ d'eau soit 100 000 litres à 37° (et 1 atm si on veut vraiment faire dans le détail)
    Si un etre humain est fait à 70% d'eau et qu'il pese 70kg, alors 49kg d'eau en lui ! Soit 49 litres donc 100 000/49 = 2041
    Donc il ne pourra pas y avoir plus de 2041 personne sur cette petite planète faute d'eau...

    Le meme résonnement est a faire avec l'énergie...


    PS : il existe sans doute beaucoup d'autres parametres qui limitent le nombre d'hommes... Je n'en vois que deux pour l'instant (eau et energie solaire) mais si vous en trouvez d'autres n'hésitez pas !!!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Guillmot

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Citation Envoyé par Xerthro
    Bonjour !

    Pour ceux qui ne suivent pas mon résonnement je donne un exemple : on a 100 m³ d'eau soit 100 000 litres à 37° (et 1 atm si on veut vraiment faire dans le détail)
    Si un etre humain est fait à 70% d'eau et qu'il pese 70kg, alors 49kg d'eau en lui ! Soit 49 litres donc 100 000/49 = 2041
    Donc il ne pourra pas y avoir plus de 2041 personne sur cette petite planète faute d'eau...
    Attends... Tu sous-entend qu'il n'y a que 100 m3 d'eau sur Terre ? Ou tu imagines qu'il serait possible d'éliminer assez de molécules d'eau pour qu'il reste si peu de réserves ?
    Je ne comprends rien à ton raisonnement, même si j'ai bien compris que tu veux en venir à une idée de gestion des ressources.
    De plus ton calcul laisse sous entendre que les 2041 personnes ne vivraient que quelques jours; car elles seraient incapables de renouveller leur eau perdue par transpiration, urine, etc...

    Pour limiter la population humaine, je pense que les fléaux des épidémies seront préoccupants, car la promiscuité forte favorise la propagation fulgurante de nouveaux virus ou nouvelles bactéries. C'est un cas de régulation naturelle d'une population; maintenant reste à savoir comment elle s'appliquerait et dans quel scénario pour l'Homme.
    Compte à supprimer

  4. #3
    Narduccio

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    L'étude pour connaitre la population max de la Terre a déjà été faite par un organisme internationnal (rattaché à l'ONU, je crois). J'ai lu plusieurs références à cette étude, il y a quelques années dans des revues scientifique, mais lorsque j'ai fait des recherches sur Internet, je n'ai plus rien trouvé.

    De mémoire, cette étude donnait comme fourchette basse; 650 millions d'humains (650 000 000) si tous les habitants de la Terre utilisent autants de ressources que les Californiens (utilisent ou gaspillent et gâchent; en plus on prétend que tous les mouvements écolos sont nés la-bas!). Et comme fourchette haute entre 15 à 20 milliards en fonction de divers critères et surtout si nous devenons vertueux ou pas. L'eau serais un problème, pas forcément à cause de sa quantitée, mais à cause de sa disponibilité dans certaines zones où la population n'arrête pas d'augmenter, n'oublions pas qu'une partie des problèmes au Moyen-Orient viennent de l'accès des populations à l'eau. L'énergie (enfin l'énergie bon marché) serait aussi un problème; de même que la disponibilité des ressources en matière première, mais apparemment c'est considéré comme un problème organisationnel, plutôt que structurel ( en gros suffit d'augmenter les mines et les usines). Certains produits stratégiques deviendrait encore plus strategiques et la vie sera surement plus difificile pour la pluparts des populations. Il se pourrait que beaucoups de personne devraient se limiter à une gamme réduite d'aliments de qualité moyenne.
    Il faut bien voir que pour nourrir de telles quantitées de population, il faudra oublier le steack de boeuf (c'est la viande la plus chère à produire) et oublier aussi l'agriculture bio. Chaque mètre carré de terre agricole devra produire et rendre au maximum! De plus, il y aura surement des épisodes de famines car la moindre tempète ou catastrophe naturelle, detuira non pas du superflu, mais du néccéssaire; actuellement, il est toujours possible de se procurer de la nourriture sur des marchés excédentaires.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  5. #4
    Xerthro

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Que signifie vertueux ?
    Ensuite pour ce qui est des cultures on peut facilement augmentant les surfaces en cultivant dans les gratte-ciel... Ils font déjà ca au Japon ! Enfin bon je vais pas remettre à moi tout seul une étude mondiale en question

  6. #5
    Narduccio

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Ensuite pour ce qui est des cultures on peut facilement augmentant les surfaces en cultivant dans les gratte-ciel...
    Oui, c'est très bien pour cultiver les herbes aromatiques des habitants du gratte-ciel, mais renseigne-toi sur l'espace néccessaire pour nourrir les habitants du gratte-ciel pendant une année entière.

    Que signifie vertueux ?
    Le boeuf par exemple est l'une des viandes qui requiert le plus d'espace et qui consomme le plus d'énergie à produire. Vertueux voudrais dire que même si j'ai les moyens de m'acheter un steack de boeuf chaque jour, je m'en passe pour permettre à de moins fortunés que moi d'être nourris grace à l'espace et l'énergie non utilisée. Bien entendu, il faudra que cela soit fait à grande échelle.
    En fait quelque part c'est l'inverse de la démarche bio, ou l'on produit plus cher et moins pour des gens exigeants une meilleure qualité.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Xerthro

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    J'ai decidé d'etre chiant
    Et si on cultivait dans l'espace ? On pense meme deja le faire maintenant pour nourrir nos astronautes...

  9. Publicité
  10. #7
    Xerthro

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Au fait si le rapport dit 15 ou 20 milliard si on est vertueux ( ), je ne trouve pas ça rassurant du tout car d'ici 2100 on sera d'après une autre étude 12 milliard... Et cette étude ne prend pas en compte les éventuelles découvertes de la médecine (genre combat du cancer) qui pourraient allonger notre durée de vie et donc faire exploser la population dans le monde comme en 1900...

    En clair on est en train de foncer dans le mur !?!? C'est d'un rassurant... Me flinguerait avant

  11. #8
    Xerthro

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Je prefere prendre ça avec humour

  12. #9
    Narduccio

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    En clair on est en train de foncer dans le mur !?!? C'est d'un rassurant... Me flinguerait avant
    J'ai retrouvé une citation de l'étude, elle a été faite par la FAO et la butée max est en fait de 32 milliards d'habitants

    A moins d'un revirement rapide et inattendu, la population mondiale atteindra 6,25 milliards en l'an 2000, et 8,5 milliards en 2025. Les prévisions pour des dates ultérieures sont moins fiables, car, même si la plupart des démographes pensent que la «transition» suit son chemin, personne ne peut prévoir quand elle s'achèvera. Si les pays en développement suivent l'exemple des pays aujourd'hui développés, la population mondiale pourrait se stabiliser entre 11 et 12 milliards entre 2150 et 2200. Mais on ne peut exclure la possibilité d'une stabilisation plus précoce, réduisant la population, ou plus tardive, l'accroissant au contraire.

    Voici une dizaine d'années, la FAO, Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, publiait les résultats d'une étude visant à définir la capacité de notre planète à alimenter une population en pleine croissance démographique. La méthode avait consisté à diviser le monde en carrés d'environ 100 km de côté, et de calculer le rendement de chaque carré pour trois niveaux de technologie d'exploitation agricole. On ajoutait ensuite la production de toutes ces surfaces, ce qui donnait la productivité totale, à partir de laquelle on pouvait calculer le nombre d'individus que l'on pouvait nourrir. L'étude concluait que, dans l'hypothèse d'un faible niveau de technologie, la «capacité de charge» de notre planète était de 5,7 milliards d'individus ; au niveau de technologie intermédiaire, 14,4 milliards ; et, au niveau élevé, 32,3 milliards.

    Le résultat d'une telle étude est peu réaliste. Comme le souligne le démographe Hervé Le Bras (2), calculer une production maximale de vivres sans dégradation de l'environnement permet peut-être d'évaluer le nombre maximum d'humains qui pourront se nourrir sur le carré étudié, mais, généralement, les hommes échangent des produits et des aliments d'un carré à un autre. Par exemple, le «carré Hollande», avec ses 400 habitants par km2, survivrait mal sans l'importation de céréales, huiles et légumineuses en provenance d'autres «carrés,» sans parler de son importation d'eau douce, en provenance de carrés allemands par voie du Rhin, et d'un prélèvement, hors de proportion avec sa dimension, de poissons de la mer du Nord. La France et l'Allemagne s'approvisionnent en pétrole provenant de carrés éloignés.

    De telles études sont très complexes et doivent tenir compte aussi d'effets négatifs qui ne connaissent pas de frontières, tels que la pollution, et de paramètres mal connus, parfois controversés. Elles peuvent, en outre, être biaisées par des a priori politiques, religieux, économiques, qui incitent leurs auteurs à sélectionner les données et les méthodes menant aux résultats désirés.


    Science & Vie N°924, Septembre 94, page 66
    Donc pour résumer, augmentation maximales "aujourd'hui", ralentissement plus ou moins rapides grace à la transition démographique pour arriver à un seuil vers 2100 à environ 11/12 milliards d'habitants (sans compter les effets sur la population dus à l'augmentation des cancers et à l'effet de serre).
    La terre pourra ou ne pourra pas les nourrir en fonctions de tous un tas de paramètres.
    Vous remarquerez que nous sommes au dessus de la fourchette basse; ce qui quelque part est plutôt rassurant.

    J'ai trouvé une étude plus moderne, mais comme elle est en anglais, je n'ai pas tout compris
    http://www.nrcs.usda.gov/technical/w...ort-paper.html
    Si quelqu'un pouvait en faire un résumé, cela serait gentil. Merci, d'avance.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #10
    Xerthro

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Utilise systran
    http://w4.systranlinks.com/trans?lp=...stransoft.com/
    C'est pas toujours top mais c'est suffisant pour comprendre

  14. #11
    paulb

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Cher Narduccio,
    Merci de vos explications qui vont beaucoup plus loin que les réflexions viscérales habituelles.

    Il est très restrictif et donc abusif de la part de la FAO de ne considérer que le problème d'alimentation dans la détermination du nombre maximum d'habitants de notre terre.

    Pour arriver à un résultat plausible il faudrait prendre en considération tous les paramètres limitant la population, vrai travail de bénédictin, qui devrait se doubler d'une capacité de prévision prodigieuse. Dans les grandes lignes les voici:

    - la consommation énergétique, alimentaire et non alimentaire par tête d'habitant. Rappelons que la consommation énergétique et non alimentaire augmente beaucoup plus rapidement que la population!
    - l'épuisement plus ou moins rapide de toutes les ressources fossiles et minières, produisant un besoin toujours croissant d'énergie nécessitée par la production d'ersatz, besoin qui ne peut être satisfait que grâce à l'énergie atomique, avec tous ses inconvénients et elle-même limitée sauf si l'on arrive à faire fonctionner les réacteurs à fusion d'hydrogène, ce qui n'est pas certain;
    - l'aggravation rapide et pouvant être fatale de l'impact environnemental de l'activité humaine sur le globe terrestre.

    Si l'on prend en compte la situation actuelle de tous ces paramètres, on est tenté de croire que le maximum viable d'hommes sur terre est déjà atteint, ou même dépassé et risque de conduire à des dégâts irréversibles causés à la biosphère.
    Amicalement paulb

  15. #12
    paulb

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Cher Narduccio,
    j'ai répondu ci-dessusà votre post, mais si ça vous intéresse, vous pouvez trouver des données sur le pages
    http://perso.wanadoo.fr/aap/aap/population.htm et /populationstat.htm
    et autres renseignement sur ce site paulb

  16. Publicité
  17. #13
    Narduccio

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Cher Paulb,
    merci, c'est vrai que ces pages sont interressantes.

    Ce qui est frappant est le fait que plusieurs des solutions pouvant améliorer la situation sont vivement combattues par les "fondamentalistes" de toutes obédience. Sur ce point, on pourrait presque dire: "Bush et Ben Laden, même combat".
    En fait, la situation, d'un point de vue strictement alimentaire, n'est pas sans issue.
    L'impact sur notre environnement sera surement fort, mais l'effet de serre y pourvoit aussi. Par conséquent, il faut effectivement des solutions globales à tous nos problèmes. Certains proposent des solutions radicales qui peuvent ralentir l'impact sur un aspect particulier (canal du Rhone au Rhin non passé en grand gabarit pour satisfaire quelques particularisme; par ex.), or il faudra surement intervenir en ayant une vision long terme. Et il faudra aussi intervenir tot; ceci pour éviter le recours à des solutions extrèmes.
    Comme indiqué dans d'autres dicscutions, certaines régions du monde peuvent se laisser aller à la violence, d'ailleurs cela à déjà commencé ou plutôt cela continue.
    Si l'on prend en compte la situation actuelle de tous ces paramètres, on est tenté de croire que le maximum viable d'hommes sur terre est déjà atteint, ou même dépassé et risque de conduire à des dégâts irréversibles causés à la biosphère.
    Quand, le ùaximum sera atteint, on devrait voir des impacts assez radicaux. Or actuellement, il n'y a pas encore de grandes famines, ou plutôt celles qui ont lieu sont dues à des mal-gouvernances. Il n'y a pas encore de difficultées d'approvisionnement de matières premières ou plutôt celles que l'on connait sont conjecturelles et non structurelles ( en clair, le manque d'acier actuel est du au fait que l'on n'a pas anticipé la construction d'acieries). Il éxiste, il est vrai, un impact écologique non négligeable, mais celui-ci est du à la continuation d'anciennes habitudes; l'homme préhistorique n'a jamais réjété ses ordures loin de son habitat, par exemple. Ces quelques points me ferait dire que le maximum n'est pas atteint. On s'en approche, saurons nous négocier le virage avnt de dépasser un point de non-retour ? L'histoire a souvent démontré que les Cassandres ne furent jamais écouté. L'on est peut-être dans la situation de cet homme qui est tombé d'un gratte-ciel et qui a chaque étage répète: "jusqu'ici, ça va."
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  18. #14
    paulb

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Cher Narduccio,
    Vous dites:
    "Quand, le ùaximum sera atteint, on devrait voir des impacts assez radicaux. Or actuellement, il n'y a pas encore de grandes famines, ou plutôt celles qui ont lieu sont dues à des mal gouvernances. Il n'y a pas encore de difficultés d'approvisionnement de matières premières ou plutôt celles que l'on connait sont conjecturelles et non structurelles ( en clair, le manque d'acier actuel est du au fait que l'on n'a pas anticipé la construction d'acieries). Il éxiste, il est vrai, un impact écologique non négligeable, mais celui-ci est du à la continuation d'anciennes habitudes; l'homme préhistorique n'a jamais réjété ses ordures loin de son habitat, par exemple. Ces quelques points me ferait dire que le maximum n'est pas atteint. On s'en approche, saurons nous négocier le virage avnt de dépasser un point de non-retour ? L'histoire a souvent démontré que les Cassandres ne furent jamais écouté. L'on est peut-être dans la situation de cet homme qui est tombé d'un gratte-ciel et qui a chaque étage répète: "jusqu'ici, ça va." "

    Nous sommes d'accord sur le fait que des impacts assez radicaux signaleront (ou signalent déjà, c'est une question d'appréciation pessimiste ou optimiste) que l'humanité est en train d'atteindre ses effectifs maximum. Ces impacts ne se limitent pas à la famine, mais sont représentés par des évènements, des pénuries et des "ricochets de nuisance" multiples. Quelques exemples:
    - multiplication des conflits armés (plus on met de rats dans une cage et plus ils se battent). C'est déjà un peu le cas: le 20e siècle abonde en conflits inhumains (que se passera-t-il quand la Chine commencera sérieusement à embêter les USA?);
    - chocs énergétiques et d'approvisionnement répétés, dues à la raréfaction et donc au renchérissement des ressources fossiles ou minières (l'un des premiers exemples le choc pétrolier de 1973). Sur leur nature conjoncturel ou structurel on peut discuter longtemps;
    - détérioration galopante des conditions de vie d'une grande majorité de l'humanité (ricochet de nuisance) comme par exemple à cause de son entassement dans des mégalopoles insalubres ou de la raréfaction des ressources alimentaires locales aggravée par la mal gouvernance (Afrique);
    - apparition d'épidémies meurtrières dont la propagation profite de l'entassement croissant de l'humanité, comme le sida (ou comme, dans le passé, la peste qui sévissait surtout dans les villes);
    - autres ruptures d'équilibre difficiles à prévoir.
    Ce sont ces raisons qui me font croire qu'il est temps d'ouvrir un nouveau domaine d'anthropologie: la prospective, qui s'efforce de prévoir, de son mieux, les dangers qui risquent d'entraîner la décadence et peut-être la disparition prématurée de l'espèce humaine. C'est le but de mon association AAP: Association pour une Anthropologie Prospective.
    Amicalement paulb

  19. #15
    Narduccio

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Je suis d'accord qu'il est temps d'ouvrir ce nouveau domaine qui serait la prospective. Je pense même que cela aurait du être fait, il y a au plusieurs siècles. En fait, il faudrait rapidemment dépasser le stade de l'étude pour aller vers des solutions pérennes et non-circonstanciées.

    Quelques petites précisions:
    - multiplication des conflits armés (plus on met de rats dans une cage et plus ils se battent). C'est déjà un peu le cas: le 20e siècle abonde en conflits inhumains (que se passera-t-il quand la Chine commencera sérieusement à embêter les USA?);
    Contrairement à une opinion très répandue, le XXème siècle ne fut pas un siècle très militaire. Si les conflits furent très meurtriers, c'est essentiellement parce que l'industrialisation de la société à permis de disposer d'armements sophistiqués très efficaces. Dans de nombreuses régions, pendants plusieurs siècles, l'état de guerre fut "endémique". En fait être en gueguerre perpétuelle avec ses voisins semble être plus la règle que l'exception.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  20. #16
    paulb

    Re : Nb max d'homme sur Terre

    Cher Narduccio,
    je crois que je me suis mal exprimé: ce qui me chagrine c'est l'augmentation importante du nombre des victimes des guerres et de leurs effets collatéraux, augmentation due non au nombre des guerres, mais à "l'amélioration" des moyens de destruction, qui d'ailleurs continue! Je le dis quelque part ailleurs sur mon site. L'épopée napoléonienne n'a rien de commun avec la deuxième guerre mondiale. Merci d'avoir lu mon babillage!
    Amicalement paulb

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. trou d'homme et modélisation échanges gazeux
    Par van84 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/12/2007, 17h50
  2. Couple max sur ventouse
    Par bardouxj dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/04/2007, 12h30
  3. MAX 250 et MAX 251
    Par j.mcgrath12 dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/05/2006, 21h05
  4. H5N1 : Pourquoi ne se propage-t-il pas d'homme à homme ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/03/2006, 16h04
  5. Sueur d'homme contre le stress...
    Par kinette dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/08/2003, 23h04