Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Mais où sont passés les oiseaux ?



  1. #1
    pmdec

    Mais où sont passés les oiseaux ?

    De retour dans ma campagne (dans le sud du Cantal), je constate qu'à part les hirondelles, il n'y a pratiquement plus d'oiseaux sauf quelques rares moineaux et étourneaux. Déjà, ce printemps, il n'y avait pas de bergeronnettes, pourtant nombreuses d'habitude. Même les merles et les buses ont disparu. C'est pareil chez vous ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    [RV]

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Citation Envoyé par pmdec
    De retour dans ma campagne (dans le sud du Cantal), je constate qu'à part les hirondelles, il n'y a pratiquement plus d'oiseaux sauf quelques rares moineaux et étourneaux. Déjà, ce printemps, il n'y avait pas de bergeronnettes, pourtant nombreuses d'habitude. Même les merles et les buses ont disparu. C'est pareil chez vous ?
    lut

    non loin de là, en Alsace, ils etaient dans les cerises, puis les abricots, les mirabelles et les figues. T'en veux pour midi
    Les hirondelles vont bientôt partir hors de nos campagnes.

    Est-ce du au manque de fruits sur les arbres?
    Ils ne sont peut etre pas reproduits ces oiseaux...

    On pourrait penser que la chaine alimentaire soit couper quelques parts... A mon avis c'est local, et ils reviendront en nombre.

    ++

  4. #3
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Salut,

    Il est incontestable que certaines espèces d'oiseaux soient en recul, parfois prononcé. Mais ce n'est toutefois pas le cas de toutes.
    La situation peut être assez contrastée d'une espèce, d'une année et même d'une région à l'autre.
    C'est un problème assez complexe car selon l'oiseau considéré, la démographie est soumise à des fluctuations inter-annuelles plus ou moins importantes.
    Un outil de référence permettant l'échantillonage des espèces les plus communes, d'une année sur l'autre, existe en France : STOC - EPS (Suivi Temporel des Oiseaux Communs - Echantillonnages Ponctuels Simples) et STOC - Capture (échantillonnage par capture au filet japonais).
    En comparant les résultats 2002 / 2003 et en tenant compte des variations d'abondance statistiquement significatives voici ce qui est constaté pour quelques espèces :
    Milan royal : -46%
    Vanneau huppé : -30%
    Pouillot siffleur : -26%
    Bruant des roseaux : -22%
    Bergeronnette printanière : -21%
    Pouillot fitis : -20%
    Chardonneret : -15%
    Martinet noir : -13%
    Buse variable : -13%
    Fauvette grisette : -12%

    D'autres sont en augmentation (espèces plutôt forestières et sédentaires)
    Roitelet triple bandeau : +20%
    Pigeon ramier : +15%
    Tourterelle des bois : +13%
    Pouillot véloce : +13%
    Pic vert : +12%
    Mésange bleue +7% .../...

    Certaines variations enregistrées sont considérées comme statistiquement non significatives (cela est lié à des aspects méthodologiques qu'il serait complexe de détailler ici) :
    Moineau friquet : -16%
    Phragmite des joncs : -20%
    Bergeronnette grise : +10%
    Fauvette babillarde : +34%
    Bouvreuil pivoine : +24% .../...

    Il convient pour ces chiffres de bien différencier les variations annuelles de celles d'un terme plus long, au sein du quel des fluctuations marquées sont patentes. Une tendance profonde au déclin sur plusieurs années est toutefois avérée pour de nombreuses espèces, exemple :
    La diminution des effectifs du Bruant de roseaux, -22% entre 2002/2003, prolonge un déclin de -37% entre 1989 et 2001. Une tendance lourde est aussi constatée pour le Vanneau huppé .../...
    D'autres, en augmentation comme la Tourterelle des bois, +12% en 2003, compensent à peine la chute d'effectifs de l'année précédente, soit -14%.
    Enfin comme signalé plus haut, les variations au plan local ou régional peuvent être d'ampleur diverse. Un oiseau peut très bien, pour de mutiples raisons, disparaitre totalement d'un département en 5 ans et un autre augmenter de 30% sur 2 années...
    Pour exemple le Milan royal en Lorraine qui à perdu en 10 ans, environ 90% de ses effectifs reproducteurs (chute de 900 - 1100 couples, à 100 - 120 couples en 2004) alors que la tendance est (un peu) moins marquée au plan national. La Lorraine était probablement la région de France qui possèdait la plus belle population de ce rapace, ce qui peut expliquer l'amplification locale du phénomène.
    Voilà pour un petit aperçu. Je ne suis volontairement pas rentré dans les détails et n'ai pas cité toutes les espèces, il faudrait écrire un bouquin sur le sujet! Idem pour les causes des variations, nombreuses et pas toujours bien cernées.
    ...Même s'il y en a de bien évidentes

    Bufo v
    Dernière modification par Bufo v ; 28/08/2004 à 10h13.

  5. #4
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Citation Envoyé par [RV]
    lut

    . T'en veux pour midi
    Les hirondelles vont bientôt partir hors de nos campagnes.

    Est-ce du au manque de fruits sur les arbres?
    Ils ne sont peut etre pas reproduits ces oiseaux...
    Les hirondelles ne se nourrissent pas de fruits ou de graines , mais d'insectes volants . LA pluspart des especes migratrices, environ 80 % de l'avifaune , suivent leurs nourritures .. Il n'est donc pas inquétant de les voir migrer ailleur .. Par contre nous pouvons nous inquiéter de leur baisse d'effectif due à l'activité humaine , la destruction de leur habitat ou les prelevements cynegetiques.

    Certain phenomenes d'émigrations ont été constaté aussi .. PAr exemple le Héron Garde boeuf, un animal sedentaire africain, commence a colloniser le sud de l'europe, de depuis quelques années ..

    Leurs comptages, et leurs identifications, nous donne un bon indicateur local pour la biodiversité d'une region .. un thermomètre ecologique en quelque sorte ..

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  6. #5
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Certain phenomenes d'émigrations ont été constaté aussi .. PAr exemple le Héron Garde boeuf, un animal sedentaire africain, commence a colloniser le sud de l'europe, de depuis quelques années ..
    Pas que le sud de la France, il est observable en Vendée aussi. Et depuis fort longtemps il est présent en Espagne et Sud-France.

    Il faut toutefois prendre certaines pincettes quant aux nouveaux terrictoires conquis par certaines espèces d'Oiseaux; les étudier au cas par cas.

    En effet leur arrivée dans de nouvelles régions peut être un bon indicateur écologique; comme l'Aigrette garzette dont des populations sont devenues sédentaires au nord de la Loire en quelques dizaines d'années, certainement aidées par leur protection.

    D'autres descendent vers le Sud (Fulmar boréal, Fou de Bassan), contre toutes attentes pour certains !

    D'autres encore sont des introduits, dont l'assimilation à l'avifaune sauvage se fait plus ou moins bien. Parmi les espèces introduites, citons l'Ibis sacré en bretagne ou encore la Perruche à collier; dans ces cas une surveillance permet de vérifier l'impact sur les milieux; comme dans le cas de l' Ibis sacré, où il semblerait s'être fait sa place "sous le soleil breton"

    Mais dans d'autres cas, l'arrivé d'espèces en plus grand nombre peut causer du tord; les goélands sont réputés pour les dommages causés aux colonies de sternes par exemple. Sans parler du très délicat problème du grand cormoran, dont les origines du conflit se perdent dans les textes du Vème siècle déjà !

    Pour la raréfaction des hirondelles, les facteurs sont multiples: pesticides, destruction des nichoirs (ça ne fait "pas propre" mon bon monsieur ... ) ... Nos pauvres hirondelles ont pris un sacré coup. Résultat, des départements entiers voient leurs nombres d'hirondelles rustiques et de fenêtre disparaître...

    Et enfin, comment ne pas parler des rapaces ? Victimes de la vindicte populaire (eh oui, c'est bien connu, un grand duc ça peut emporter un gamin de 3 ans ), ils ont souffert des pesticides (comme le DDT de triste mémoire...); et leurs effectifs restent chancelants (comme pour la Chevêche d'Athena, nicheuse chez moi voilà 2 ans, visiteuse d'été voilà 1 an, disparue cette année ! Et je ne suis pas un cas breton isolé, hélas ...).

    Un dernier mot, et je finis promis, sur mes chers Alcidés (résidant en face des Sept Iles, je ne pouvais les mettre sous silence !). Eux aussi, souffrent toujours et encore de la pollution par hydrocarbures... Le Macareux moine survivra-t-il sur ses bastions bretons encore un siècle ? Triste question...

    Guil'
    Compte à supprimer

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    John78

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Bonjour

    Citation Envoyé par Rhedae
    Par contre nous pouvons nous inquiéter de leur baisse d'effectif due à l'activité humaine , la destruction de leur habitat ou les prelevements cynegetiques.

    Quelles sont les espèces d'oiseaux menacées par la chasse en France ?


    A+
    John

  9. Publicité
  10. #7
    pilet14

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Je me pose la meme question puisque dans toutes les especes citees par Bufo, seul le vanneau huppe est chassable et la baisse observe des effectifs nicheurs est beaucoup plus due a l'assechement des zones humides ou a la mise en culture de prairies.

  11. #8
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Hello

    Le seul cas qui me vient en tête est le (très) discuté cas de la bécasse des bois; à examiner plus en détails car je crois qu'il s'agit d'impacts plus ou moins forts suivant les régions, documents que je n'ai malheureusement pas en ma posséssion.
    Compte à supprimer

  12. #9
    pilet14

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    D'autant que les comptages de bécasses sont plus que délicats et que la gestion de cet oiseau est pour le moins étrange en Europe.

    Je souhaiterais sincèrement que le pluvier guignard ou l'outarde canepetière redeviennent des oiseaux gibiers, cela montrerait que les effectifs sont suffisamment étoffés et pas au bord de l'extinction.

    D'autre part, la fin de la chasse de février et d'août n'a nullement augmenté les couples nicheurs d'oiseaux d'eau dans notre pays, ce qui semble contradictoire mais qui ne l'est pas sachant que la grande majorité des eaux disponibles et accueillantes au mois de mars voire avril étaient les mares utilisées pour la chasse.

    Allez faire un tour au platier d'Oye et comparez les zones en réserves et les zones chassées. Il ne suffit pas d'interdire la chasse pour rendre une zone attractive...

  13. #10
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Salut,

    en restant dans le thème du fil.
    La modification/suppression des habitats naturels est actuellement la première cause de régression de l'avifaune. Dans ce contexte les modifications sont imputables dans leur majorité (sur un plan qualitatif et quantitatif) aux pratiques agricoles.
    On peut inclure dans le "volet agricole" des activités qui, même si certaines d'entre elles restent marginales, participent aussi au déclin de nombreuses espèces : Sylviculture, pisciculture, arboriculture fruitière,...
    D'autres causes sont à incriminer dans des proportions variables :
    - Infrastructures (routes, équipements de loisirs, zones industrielles, urbanisme...).
    - Tourisme, y compris tourisme de "nature"
    - Modifications climatiques .../...
    Les prélèvements directs ne sont cependant pas négligeables, même si pour la plupart (mais pas toutes !) des espèces il ne s'agit pas de la cause principale de raréfaction, (circulation routière et ferroviaire, chasse, percussion d'obstacles, électrocution, empoisonnements...)
    Concernant le Vanneau huppé il est évident que la disparition des prairies humides reste le souci majeur. C'est le même problème pour la Bécassine des marais, encore moins commune.
    Mais, mais, mais... pour cette dernière espèce le prélèvement du à la chasse reste conséquent. Pour exemple, 25 % des oiseaux bagués en Lorraine (dans les années 80 - 90) étaient tués à la chasse dans les mois et l'année suivante ! Ce qui est loin d'être insignifiant... surtout quand on sait que toutes les bagues ne sont pas renvoyées !
    Enfin et comme précisé, la liste commentée plus haut n'est pas exhaustive, loin de là. Et de plus, le programme STOC-EPS ne considère que les espèces les plus communes...

    Bufo v

  14. #11
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Certaine especes protegés sont braconnées .. Accidentellement ou pas .. .. J'ai soigné des ailles cassées par du plomb lorsque je traivaillai dans un centre de soin ornithologique .. Certain chasseurs tiraient sur des especes "sensibles" comme le Circaete Jean Leblanc ( pourtant tt les rapaces sont proteger depuis 1972 ) ... il y a meme eu a une epoque le meurtre d'un garde chasse et l'incendie volontaire d'une tour d'observation ornithologique.. on recevait aussi environ un goleland par jour ; la pluspart plombés et agonisant ..

    je ne suis pas fondamentalement contre la chasse ..Mais il ne faut pas dire non plus que tt les chasseurs sont sensibles à l'envirronement et respctueux des reglement europpéens ...

    Si kk1 est courrant des chiffres sur les Rouges-Gorges , merci de posté sur ce forum, car j'ai constaté un quasi asbsence de cette espece dans mon jardin cette été ..

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  15. #12
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Hello

    Tiens une collègue de centre de soins Effectivement en matière de destruction d'oiseaux, certains n'ont rien à apprendre de nouveau; on a reçu en centre de soins du Fou de Bassan plombé (eh oui, certains pêcheurs en mer peu recommendables aiment bien se "venger" de ces oiseaux habiles ...) ou encore un pigeon à l'aile entièrement cramée jusqu'à l'os ("j'avais pas vu que y'avait un pigeon sur le tas de branches à brûler" Mais bien sûr.... )

    il y a meme eu a une epoque le meurtre d'un garde chasse et l'incendie volontaire d'une tour d'observation ornithologique..
    Et cette destruction de bien appartenant à des sociétés ornithologiques n'est pas un cas isolé. Récemment encore... Il est triste de voir que certains ne comprennent pas ce que le mot "dialogue" veut dire; ou que de vieux clichés perdurent, de chaque bord d'ailleurs...
    Compte à supprimer

  16. Publicité
  17. #13
    John78

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    C'est vrai que la martinet noir, le pouilot véloce ou le moineau friquet sont intensément braconnés, n'importe quoi. Face a tant de démagogie, je ne vois pas comment le dialogue est possible.

    J.

  18. #14
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    salut,

    Attention à rester dans le sujet. La chasse sur un plan général c'est sur un autre fil....
    Citation Envoyé par Rhedae
    Si kk1 est courrant des chiffres sur les Rouges-Gorges , merci de posté sur ce forum, car j'ai constaté un quasi asbsence de cette espece dans mon jardin cette été ..
    Concernant le Rougegorge :

    De 1989 à 2001 : +68% au plan national (toujours STOC-EPS)
    Période 2002 à 2003 : +2%, variation non significative.
    Ce qui n'interdit pas des baisses d'effectifs au niveau local ! Mais tu ne peux que très difficilement te fier à une impression (typiquement par ex. le Rougegorge est très démonstratif à certaines périodes de l'année, et extrêmement discret à d'autres, donc si tu rates le "bon moment"...
    En général pour évaluer, nécessité d'utilisation d'un outil comparatif adapté.
    Bufo v

  19. #15
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Citation Envoyé par Bufo v
    salut,

    Attention à rester dans le sujet. La chasse sur un plan général c'est sur un autre fil....
    Merci pour les infos sur les Rouge G.. pour le sujet , "mais ou sont passé les oiseaux", je pensai pas que parler de chasse, etait hors sujet .

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  20. #16
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Citation Envoyé par John78
    C'est vrai que la martinet noir, le pouilot véloce ou le moineau friquet sont intensément braconnés, n'importe quoi. Face a tant de démagogie, je ne vois pas comment le dialogue est possible.

    J.
    Hello

    Je ne sais pas où tu as lu ces idioties, mais le cas du braconnage ne menace pas en effet ces espèces. Le martinet noir et le moineau friquet ne sont pas pour autant épargnés par la baisse des effectifs.

    Concernant le braconnage, on peut citer le Bruant ortelan aussi...
    Compte à supprimer

  21. #17
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Bonsoir,

    on voit toujours un peu le coté négatif des évolutions, et c'est vrai qu'elles sont souvent marquantes. Mais il y a aussi des bonnes nouvelles . Comme je suis en train de travailler dessus vous avez les infos toutes fraîches.
    Le Hibou Grand duc, le plus grand rapace nocturne d'Europe avait totalement disparu de ma région (vers 1920), en raison à cette époque de destruction ou prélèvements directs. Or il s'est réinstallé depuis 1982 comme nicheur (1 couple). La population actuelle est estimée à 13 - 18 couples selon les années, et la progression quoique très légère est continue. C'est grâce à la protection intégrale dont il bénéficie, mais aussi en raison de l'arrivée d'oiseaux d'Allemagne suite aux programmes de réintroduction engagés depuis 30 ans (environ 2000 oiseaux relâchés); Cela dit la bestiole n'est pas sauvée pour autant. Nous retrouvons encore trop souvent des grands ducs victimes de la route (4), électrocutés (5), empoisonnés (2) et malheureusement tirés (2). Ces chiffres sont minimaux, la plupart des oiseaux ne sont évidemment pas retrouvés.
    Citation Envoyé par Rhedae
    Merci pour les infos sur les Rouge G.. pour le sujet , "mais ou sont passé les oiseaux", je pensai pas que parler de chasse, etait hors sujet .
    C'est pas nécessairement hors sujet à condition de rester factuel (le plus possible) et de citer éventuellement les données, études ou constatations personnelles un peu étayées. Bon, je sais que c'est pas toujours facile, on a parfois besoin de préalables, d'illustrations ou on se laisse embarquer par une discute passionnante Et je ne me met pas hors du coup

    Bufo v

  22. #18
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Oui c'est sur que les infos les plus moches nous marquent , et j'essairai de rester factuel dans un monde qui est assez desesperant dans les faits ....Avouons-le , le bonheur et la paix sont encore loins dans la gestion perraine de nos ressources naturelles . CAr c'est un sujet glissant et l'emotion parfois nous submerge en evoquant ce sujet des oiseaux qui est resté pour moi une passion et une victime . Plus rationelement un indicateur de la biodiversité qu'il faut absolument conserver ..mais je ne suis pas un antichasse , et surtout j'essais d'etablir un dialogue entre tous ceux qui participent a rendre leur habitats aux oiseaux .. car meme la chasse photographique peut etre un probleme pour eux ..

    On peut rajouté aussi a la liste noire des occupations humaines , le transport du petrole et les catastrophes pour des especes pelagiques ..A l'epoque ou je me suis penché sur la question, il y a une disaine d'années ..je crois que tt les deux jours un petrolier perdait sa cargaison dans l'ocean ! ..Nous sommes au courrant des petroliers qui sombrent a proximité des cotes , pas les petroliers au larges ..comme c'est bizarre .. sans compter les degazement sauvages ..

    Voir des Guillemots de Troll et des Fous de Bassan dans cet etat gluant ca fait reflechir quand meme ..je crois que c'est Elf ou Total qui a inventé la shanpoineuse a oiseaux ..un comble ..mais bon , bien pratique dans les centre de soins lors des catastrophes comme l'erikA ..

    .. je crois que dans tt les cas il ne faut pas plongé dans le cynisme et la deseperance ..on doit lutté pour transmettre notre experience de la nature et essayé d'impliqué nos concitoyens a la causes des oiseaux et plus generalement la preservation de nos resources naturelles ..

    Mouarfff .. y a du boulot , mais qui finance ?

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  23. Publicité
  24. #19
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Voir des Guillemots de Troll et des Fous de Bassan dans cet etat gluant ca fait reflechir quand meme ..je crois que c'est Elf ou Total qui a inventé la shanpoineuse a oiseaux ..un comble ..mais bon , bien pratique dans les centre de soins lors des catastrophes comme l'erikA ..
    Hello

    Je me permets de corriger quelque peu ceci, histoire de rendre à Cesar ce qui lui appartient
    C'est un soigneur de Normandie qui fabriqua le premier prototype; Total-Fina en récupéra les droits, et fabriqua la fameuse "machine à démazouter" qu'elle vend désormais pour 0.5 MF.
    Durant l'épisode de l'Erika, des machines furent offertes à divers centres de soins dont la LPO Ile Grande.
    Cette machine a cependant de très gros défauts: elle ne démazoute que des oiseaux petits de type Alcidés et peut entraîner des fractures des ailes... Mais l'idée de base est excellente; il faut rappeler que pour démazouter un guillemot bien mazouté il faut 1-2 heures avec deux personnes autour de lui, contre une vingtaine de minutes en "machine". Ce temps n'inclue pas les re-lavages éventuels et le nettoyage des parties non-lavées en machine (pattes, tête, bec). Mais le stress dû au contact humain est sérieusement diminué.

    Guillemots de Troll
    Guillemot de Troïl Ce nom rend hommage à Uno de Troil (1746-1803 ) homme religieux et philosophe Suèdois.

    Guil'
    Compte à supprimer

  25. #20
    Mister Quartz

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    En réponse à PMDEC, tu viens de quel coin du Cantal, parce que c'est aussi mon lieu d'origine.
    Tu me mets la puce à l'oreille: c'est vrai que je n'ai presque pas vu de buses cet été, si nombreuses d'habitudes. Pour les autres, je n'ai pas vu de changements notables, mais il faut dire que j'observe pas trop les oiseaux. Les corbeaux continuaient à me réveiller dès 5 h le matin, ces coquins !
    Mais peut-être que le temps particulièrement exécrable du mois d'août y a fait un peu.

  26. #21
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Salut Guil,
    Citation Envoyé par Guil
    C'est un soigneur de Normandie qui fabriqua le premier prototype; Total-Fina en récupéra les droits, et fabriqua la fameuse "machine à démazouter" qu'elle vend désormais pour 0.5 MF.
    Là je suis scotché !!
    Mais je suppose que c'est pour la vendre à d'autres compagnies pétrolières. C'est pas les assos qui pourront ce payer ça.
    Il y aussi des mini marées noires sur les rivières. C'est pas si rare en fait. Et bien sûr de nombreux oiseaux aquatiques mazoutés...
    De Mister Quartz : Mais peut-être que le temps particulièrement exécrable du mois d'août y a fait un peu
    C'est certain, ça n'aide pas. Mais les excès de chaleurs non plus ! Les mois de juillet août ne sont en général guère favorables à l'observation des oiseaux, qui restent discrets...sauf tôt le matin.
    Bufo v

  27. #22
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Les oiseaux disparaissent aussi a cause du botulisme et du saturnisme ..le botulisme etnt vaforisé en periode caniculaire ..le saturnisme lui est due au plomb en millieux humides .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  28. #23
    Guillmot

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Hello

    En effet il existe des "marées noires" en eau douce, ou bien de manière plus large des pollutions par hydrocarbures (pouvant donner des irisations sur l'eau par exemple...). J'ai vu le cas de canards colverts une fois "mazoutés" de cette façon, par hydrocarbures incolores...

    Pour le botulisme, dû à une bactérie sécrétant la fameuse toxine botulique. Il faut souvent quelques déchets organiques, comme les reliefs d'un repas, laissés dans de l'eau stagnante en pleine chaleur estivale, pour permettre la propagation de la bactérie. Chez l'oiseau, celà se manifeste par une paralysie des membres postérieurs (voire plus) et une diarrhée verdâtre (je vous passe le fumet). L'oiseau intoxiqué mis en convalescence est souvent laissé en quarantaine avec que de l'eau pour se détoxifier; il reste à espérer que son métabolisme prenne le dessus. Je ne sais hélas s'il existe depuis des traitements contre ce fléau.
    Compte à supprimer

  29. #24
    Rhedae

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    hello Guil ;

    Alors il ne faut pas jetter de dechets organiques , genre une pellures de pomme sur un etendue d'eau , sur une marre qui risque de s'assecher .. Interessant .. merci pour tes explications ..

    Pour le pb du plomb je crois qu'il tent a etre remplacé par l'aluminum par les chasseur conciencieux du pb de saturnisme ..
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  30. Publicité
  31. #25
    Bufo v

    Re : Mais où sont passés les oiseaux ?

    Salut,
    Citation Envoyé par Rhedae
    Alors il ne faut pas jetter de dechets organiques , genre une pellures de pomme sur un etendue d'eau , sur une marre qui risque de s'assecher ..
    D'une manière générale et dans le doute, il vaut mieux éviter de jeter quoi que se soit n'importe où.
    Mais en ce qui concerne le botulisme aviaire la cause est plutôt à relier aux cadavres séjournant dans l'eau, aux déjections et à la consommation de déchets carnés.
    ...En France et dans toute l'Europe occidentale, les oiseaux sauvages, en particulier les canards et autres oiseaux aquatiques, paient un lourd tribut au botulisme de type C chaque année, essentiellement en saison chaude et sèche. L'année 1995 qui a connu un été chaud et prolongé a été particulièrement meurtrière. Les pertes se sont chiffrées en dizaines de milliers d'oiseaux et ont concerné toutes les régions de France et les pays voisins notamment Allemagne et pays anglo-saxons. Les cadavres d'oiseaux morts de botulisme ou porteurs de C. botulinum dans leur tube digestif et retrouvés autour des points d'eau (étang, lac, marais) constituent le principal véhicule de ce micro-organisme aux autres oiseaux [6]. Ce botulisme est retrouvé tous les ans chez les oiseaux sauvages (Tableau 3) principalement en été et automne (Figure 2). L'importance varie selon les conditions climatiques. Un épisode inhabituel de botulisme de type E est survenu au cours de l'hiver 1997-1998 sur des mouettes dans le Pas de Calais. L'alimentation de ces oiseaux sur une décharge de déchets de poissonneries en serait la cause...
    A consulter sur :
    http://www.invs.sante.fr/beh/2001/09/

    Un autre lien intéressant cette fois à propos du saturnisme.
    Taux de mortalité (canards), selon nombre de plombs ingérés
    - 1 plomb : 9 % de mortalité dans les 20 jours
    - 2 plombs : 25 % de mortalité dans les 20 jours
    - 3 plombs : 67 % de mortalité dans les 20 jours
    - 4 plombs : 99 % de mortalité dans les 20 jours
    - plus de 10 plombs, mort en quelques jours avec un état de bonne santé apparente sans perte de poids
    http://www.univers-nature.com/dossie...mb/plomb9.html
    et
    http://www.univers-nature.com/dossie...mb/plomb5.html

    Bufo v

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Mais où sont passés les ondes S ?
    Par Alpha Gamma dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2006, 19h52
  2. Les oiseaux migrateurs ne sont pas les rats du ciel
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/02/2006, 19h30
  3. ou sont passés les anciens !!!
    Par RT3669 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/02/2006, 11h04
  4. Où sont passés les .bmp?!
    Par ffets dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/04/2003, 19h13