Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Devenir des matériaux organiques en décharge?



  1. #1
    flo
    Bonjour,
    tout d'abord mes connaissances en chimie sont limitées, alors ne m'en veuillez pas si je dis des bêtises.
    Comme mes déchets de cuisine partent à la décharge (ma commune ne les collecte pas sélectivement et je n'ai pas encore eu le courage de construire un compost ), je me demandait ce qu'ils deviennent, du point de vue chimique et physique.
    En gros, que devient le carbone (du CO2?), et les autres éléments (Azote, etc...). Je trouve dommage que celà soit perdu...
    Si au contraire on composte ces déchets végétaux, que deviennent-ils? Je suppose qu'une partie du carbone est transformé en CO2, le reste conservé sous forme d'humus, et pour l'azote? Pour les autres éléments?

    Merci d'éclairer ma lanterne.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile
    Bonjour Flo,

    En décharge, les parties organiques se dégradent lentement et forment du compost. Le problème est que ce compost n'est pas pur, puisqu'il est mélangé à du plastique et autres déchets qui, eux, ne se dégradent pas.
    Une décharge produit du méthane (CH4, c'est le gaz de ville), qui peut s'échapper librement, mais on essaie maintenant de le récupérer car c'est un puissant gaz à effet de serre. Il peut servir à alimenter des chaufferies, par exemple.
    Mais tes déchets ne sont pas forcément mis en décharge. Ils sont peut-être incinérés. Dans ce cas, la chaleur produite par l'incinération peut être récupérée pour du chauffage urbain (si ta ville bénéficie d'un réseau de chaleur, mais c'est rare), pour un industriel, ou pour faire de l'électricité (mais avec un rendement médiocre).
    Pour le devenir du carbone et de l'azote du compost, il faudra que je me renseigne (quand j'aurai le temps).

  4. #3
    Yoyo
    salut,

    En ce qui concerne le compost j'imagine que ce sont les microorganismes et les plantes qui se chargent ensuite d'assimiler ces molecules... mais je n'en suis pas vriament sur.

    Yoyo

  5. #4
    Cécile
    Oui, ce sont les microorganismes. Mais la question reste : que deviennent le carbone et l'azote des composés organiques ?
    A priori, ils deviennent du méthane (CH4), des composés ammoniaqués (NH3), mais je pense que bien d'autres molécules sont produites.

  6. #5
    Ben
    Bonjour,

    concernant l'azote, on parle souvent des mecanismes de nitrification / dénitrification voir: http://www.ggl.ulaval.ca/personnel/b...cle.azote.html

    Ben

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    dteuz
    je repondrai demain soir ,j'avais fais un long post mais ma session etait invalidée (j'en profiterai pour demander à mon boss une analyse de compost)

  9. Publicité
  10. #7
    dteuz
    'lut
    sauf erreurs de ma part
    il y a plusieurs solutions de recyclage des dechets organiques,en dehors de l'incinération.j'en connais 2(qui m'occupe la journée)
    la biomethanisation:le principe consiste a produire du biogaz,CO2+ CH4 pour faire fonctionner une turbine .
    les dechets sont broyés puis introduits dans un dijesteur dans lequel les microorganismes degradent les chaines carbonés pour faire leur propre matiere, il ce degage du co2 et du methane(belle similitude avec la panse d'un ruminant).
    les restes sont ensuite compostés
    le compostage xydation aerobie!! (toujours a l'aide de microorganismes)
    1/3 de la matiere organique est oxydé et produit du CO2
    l'azote (proteïnes principalement) se transforme en partie en nitrite et nitrates
    pour les autres elements je ne connais pas les processus,ce doit etre similaire

    un rapport d'analyse pris au hasard:
    Matiere Seche.47%
    M Organique(% de la ms).46
    rapport c/n:20
    ph de l'eau :8.3
    salinité de l'eau:1830

    elements fertilisants:Kg/tonne de ms)
    N:13.3
    amonium(NH4-N)0.36
    P2O5:5.8
    K2O:11.2
    Ca:61.4
    Mg:6.9

    metaux lourd g/t de ms *valeur limite
    Cd:0.1 *1
    Cr:24 *100
    Cu:51 *100
    Hg:-0.1 *1
    Ni:20 *30
    Pb:35 *120
    Zn:118 *400


    -une etude de EPF Z a montré que composter 1 tonne de branches compostées dans un systeme centralisé produit 635 Kg de CO2 .a comparer avec 1800 lorsque on les brule
    -la liste des avantages agronomiques du compost est longuerincipalement amener la matiere organique pour avoir un sol vivant qui nourrira au mieux les vegetaux .(importance du complexe argilo-humique)
    -avant expedition le compost est calibré de 10 à 35 mm selon l'usage ,ce qui retire les vieilles chaussures et autres impuretées(platiques)

    j'espere avoir repondu si non je ferai suivre les questions au specialistes...

  11. #8
    Cécile
    Merci, Dteuz, pour tes explications.
    Je me pose encore des questions :
    - quelle est la différence de principe entre la biométhanisation et le compostage ? la biométhanisation est-elle aérobie ou anaérobie ? Quelle sont les différences de résultats avec le compostage ?
    - pour le compostage :
    1/3 de la matiere organique est oxydé et produit du CO2
    et
    une etude de EPF Z a montré que composter 1 tonne de branches compostées dans un systeme centralisé produit 635 Kg de CO2 .a comparer avec 1800 lorsque on les brule
    Que devient le carbone restant (soit les 1165 kg de CO2 de différence) ? Du méthane ? Ou du carbone sous une autre forme (sous quelle forme) ?

    En tout cas, bravo déjà pour tes premières réponses.

  12. #9
    dteuz
    hello
    arg ... j'ai oublié de preciser: c'est une analyse de compost(crible 0-20)
    dans le compost, le carbone reste sous forme organique,l'humus.(1200Kg)
    voir la MO de l'analyse
    pour les 635Kg de CO2= 600 par oxydation(1/3 de la MO)+ 35 de transport(9 km),broyage,aeration du tas,criblage,epandage

    la biomethanisation est anaerobie(me semble il)
    le principe du compostage est de produire de l'humus et des elements fertilisant,celui de la methanisation du CH4 (les microorganismes ne sont pas les mêmes et il est plus difficile a les maintenir
    "productifs")
    la 1° difference est déjà que tout les dechets ne sont pas methanisable,le bois tue les microorganismes...
    -la meth...n est rapide 3-4 jours ,le compostage dure 1 an
    -les restes de la methanisation n'ont pas encore d'humus ,donc inutilisable

  13. #10
    kinette
    Bonjour,
    Juste pour ajouter un petit quelque chose au débat, à part les bactéries et les plantes, les décharges nourrissent encore pas mal de bestioles:
    milans royaux, goélands, mouettes, cigognes, rats, souris, voire sangliers (j'imagine la tête du chasseur qui ouvre son sanglier est retrouve des morceaux de sac poubelle bleu... berk! :? ). Sans parler de tous les insectes, acariens, etc... qui doivent y trouver pitance.
    Les décharges sont de moins en moins favorables au nourrisage de ces espèces, de plus en plus les ordures sont compactées, enfouies, incinérées, mais ça n'est encore pas le cas de toutes...).

    Il me semble qu'une part des produits de dégradation de la matière organique peut aussi être lessivée par les pluies (nitrates notament...).

    K. ontainer
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  14. #11
    dteuz
    j'ai connu la decharge de Lattes il y a une dizaine d'année, quel zoo.c'est mieux maintenant?

  15. #12
    Cécile
    Les décharges sont de moins en moins favorables au nourrisage de ces espèces, de plus en plus les ordures sont compactées, enfouies, incinérées, mais ça n'est encore pas le cas de toutes...).

    Il me semble qu'une part des produits de dégradation de la matière organique peut aussi être lessivée par les pluies (nitrates notament...).
    Normalement, les rêgles d'hygiène et d'environnement des décharges sont très strictes. Je ne sais pas trop pour l'accessibilité aux bêtes, mais les eaux issues des décharges (appelées lixiviats) doivent être récupérées par la pose de membranes imperméables sous la décharge, et traitées pour éviter d'envoyer des tas de dégueulasseries vers la nature (donc les nitrates sont presque les moins toxiques). Maintenant, ces rêgles sont elles bien respectées ???

  16. Publicité
  17. #13
    dteuz
    en ce qui conserne les compostieres que je connais les lixiviats sont analysés et comme ils sont toujours bon,on s'en sert pour arroser les cultures.

  18. #14
    DonPanic
    Pour avoir visité une usine à déchets toute récente
    qui est pil poil aux dernières normes européennes,
    sont triés et récupérés :
    les plastiques
    (les ouvriers apprennent à reconnaitre et trier près de 200 types)
    revendus aux usines d'emballages plastiques
    les tissus non plastiques mis en ballots
    les papiers et cartons, qui vont aux usines de pâte à papier,
    les métaux qui suivent un circuit de ferraillage,
    les déchets végétaux et autres sont brûlés,
    cette combustion fournit son énergie à l'usine elle-même,
    les scories de combustion sont triés par taille
    et vont soit directement servir de matériau de remblayage de travaux publics,
    soit sont une matière première pour la fabrication d'enrobés
    posés sur les autoroutes

    Voili, pas de biofermenteur pour traiter et valoriser les déchets végétaux

  19. #15
    cachalot
    en effet, pour soutenir ce que DonPanic a écrit, de plus en plus de déchets sont réutilisés.
    je travail dans l'emballage et notament en ce moment je suis sur une affaire de recyclage et je peux vous dire que les plastiques sont de plus en plus réutilisés (refondus et remis dans le cycle matière), le bois et papier usagés commencent aussi à être réutilisés: le papier pour faire du papier recyclé et les deux ensembles pour faire des plaques agglomérées (dallage, protection pour l'emballage...).
    pour ce qui est de la dégradation des déchets, aujourd'hui commencent à être crées de matériaux à base de plastique et de fibres végétales (ou d'amidon) qui peuvent ainsi être dégradés plus rapidement par les microorganismes (ils sont coupés plus vite en petits morceaux par les "petites bêtes")
    PS: je trouve ce petit débat fort intéressant!!
    bonne continuation à tous!

  20. #16
    DonPanic
    Slu
    Normalement, les rêgles d'hygiène et d'environnement des décharges sont très strictes. Je ne sais pas trop pour l'accessibilité aux bêtes, mais les eaux issues des décharges (appelées lixiviats) doivent être récupérées par la pose de membranes imperméables sous la décharge, et traitées pour éviter d'envoyer des tas de dégueulasseries vers la nature (donc les nitrates sont presque les moins toxiques). Maintenant, ces rêgles sont elles bien respectées
    Bôf ops: à chaque fois qu'il y a des pluies diluviennes, les lixiviats se eépandent dans la nature

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. matériaux hybrides organiques/inorganiques
    Par Sharaya dans le forum Chimie
    Réponses: 19
    Dernier message: 10/09/2008, 11h22
  2. décharge rampante décharge couronne et décharge partielle
    Par bbdoll dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/05/2007, 12h12
  3. Définition matériaux organiques
    Par ptite_lilie dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/04/2007, 16h42
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 04/04/2007, 11h12
  5. Titan : une pluie orange de matériaux organiques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2005, 08h55