Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Permafrost



  1. #1
    Charlus93

    Permafrost


    ------

    Bonjour à tous,
    Le permafrost est généralement présenté comme une "bombe climatique" en cas de réchauffement.
    De quelle ampleur doit être ce réchauffement pour permettre la libération du méthane?
    Ce méthane aura-t-il, s'il est libéré dans les conditions dans lesquelles on suppose qu'il le sera et qui effraient les spécialistes, un effet aussi cataclysmique qu'il est décrit?
    Des "scénarios alternatifs" à l'horreur des climatologues sont-ils envisageables et/ou envisagés?
    Merci!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    remyb

    Re : Permafrost

    Il n'y a pas de réchauffement minimum. Toute augmentation de température engendre une fonte du permafrost, et donc une liberation de méthane...
    La "bombe" vient plutôt de la combinaison de l'augmentation du CO² d'origine fossile + augmentation de la libération du méthane.
    Sachant que réduire le premier sera difficile. Et que stoppait le second est quasi-impossible !

    Concernant le méthane, il s'agit d'un puissance CES, mais aussi d'une source d'énergie ! Source d'énergie que nous négligeons car elle est moins facile à exploiter que le pétrole...

  4. #3
    Charlus93

    Re : Permafrost

    Ok, j'avais cru comprendre que la fonte du permafrost serait une étape brutale marquant une rupture dans notre conception des changements climatiques. Cependant si la libération de méthane est progressive et corrélée avec les émissions de CO2, il serait intéressant de savoir si elle est généralement prise en compte dans les prévisions ...

  5. #4
    remyb

    Re : Permafrost

    Pour les prévision, l'effet est difficile a évaluer avec précision. Surtout qu'il y en a d'autres effets (dissolution dans les océans, captages des forêts, etc...)

    Pour le permafrost, je pense avoir trouvé une comparaison :
    imagines une voiture avec un moteur essence "turbo" (et, bien sur, sans frein ).
    Au départ, elle roule à vitesse faible en direction d'un mur, avec le moteur au ralentie.
    A un instant t, le conducteur appui sur l'accélérateur. Pendant quelques instant (mettons 1 s), il ne se passe quasiment rien.
    Puis, la voiture commence a prendre un peu de vitesse, mais le turbo ne donne rien car le moteur tourne encore trop lentement (mettons pendant 1s).
    Puis le turbo s'enclenche apportant un surcroit de puissance au moteur, et donc une accélération plus rapide de la voiture.
    Et au plus le moteur tourne vite, au plus le turbo donne de la puissance ! Et comme il n'y a pas de frein...

    Avant l'enclenchement du turbo, si le conducteur a l'intelligence de lever franchement le pied de l'accélérateur et on peut espérer que les frottements soient suffisant pour ralenti un peu et éviter que la voiture ne percute le mur.
    Alors après l'enclenchement du turbo ...

    (pour le réchauffement climatique, il faut changer d'échelle de temps : 1s = 1 siècle )

  6. #5
    yves25

    Re : Permafrost

    L'expression "bombe climatique", s'applique plus aux clathrates, pas vraiment pour le permafrost.
    La confusion est très fréquente sans compter que le méthane du permafrost est quand même un réel pb.

    Les clathates sont des hydrates de méthane (http://books.google.fr/books?id=rPuB...num=8#PPA16,M1) qui sont piégés dans les sédiments des plateaux continentaux. Leur équilibre est assez fragile et le réchauffement de l'océan pourrait les libérer. Les quantités sont astronomiques et, clairement, si tout ça sortait en qq dizaines d'années, ça provoquerait un effet de serre considérable et un réchauffement qui dépasserait largement les pires estimations actuelles (cad bien au delà des 6°C, à vrai dire, ça devient hors limites, on n'a pas réellement envisagé le pb comme ça et fait des calculs précis qui n'auraient aps beaucoup de sens puisqu'on ignore els quantités qui seraient libérées)

    Ce qu'on peut dire, c'est que ce n'est jamais arrivé au cours du passé récent (2 millions d'années) et ce bien qu'il ait fait plus chaud qu'aujourd'hui lors du dernier interglaciaire (2°C de plus environ, c'est d'ailleurs pour ça qu'on aimerait bien ne pas dépasser cette limite)

    Ce qu'on peut dire aussi, c'est qu'il n'y a pas de raison de penser que le relargage du CH4 se fera brutalement or la durée de vie du méthane est de l'ordre de 12 ans . Avec le permafrost, si le réchauffement n'est pas trop rapide, le methane ne s'accumulera peut être pas trop.

    Ceci dit, il y a des observations récentes de délargage de CH4 dans l'Arctique (voir ici sur FS, une news)


    L'expression "bombe climatique" est peut être un peu forte mais il y a un pb potentiel. Ca fait partie des bifurcations possibles du climat.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    sylv1-31

    Re : Permafrost

    Donc le GIEC n'a intégré la libération des gaz du permafrost dans aucun modèle?

    Malgré l'inertie du système, capable dans une certaine mesure d'écrêter, un phéno non linéaire a qq-chose de terrifiant...

  9. Publicité
  10. #7
    yves25

    Re : Permafrost

    Je pense que ces pbs de non linearité seront abordés lors du prochain rapport. On a progressé un peu mais on manque encore beaucoup d'éléments .
    Ce n'est pas un pb simple et il ne suffit pas de dire "il se pourrait que..."
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  11. #8
    remyb

    Re : Permafrost

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    L'expression "bombe climatique" est peut être un peu forte mais il y a un pb potentiel. Ca fait partie des bifurcations possibles du climat.
    Une réaction nucléaire non controlée devient une bombe nucléaire .
    Mais, controlée, c'est une source d'énergie importante !

    Le méthane peut devenir d'un ou l'autre...

  12. #9
    yves25

    Re : Permafrost

    Euh non, pas vraiment: pas l'un ou l'autre
    Si le méthane est brûlé , il fait du CO2. Il reste donc une bombe climatique
    L'idée d'utiliser les clathrates comme source d'énergie n'est pas nouvelle mais elle n'est pas plus "propre" que le pétrole.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  13. #10
    remyb

    Re : Permafrost

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    L'idée d'utiliser les clathrates comme source d'énergie n'est pas nouvelle mais elle n'est pas plus "propre" que le pétrole.
    Le méthane contient du carbone, mais aussi beaucoup d'hydrogène. C'est quand même moins pire que le pétrole !
    De plus, bruler le méthane permettrait de désamorcer la "bombe".
    Enfin, si on arrive à capter le méthane, qui actuellement, se diffuse dans l'atmosphère, on peut faire baisser la concentration de CH4 dans l'atmosphère car le CH4 a une durée de vie courte. Donc, à court terme, on peut espérer réduire la quantité de GES (+ de CO2 mais - de CH4 ). Et à long terme, ça ne change pas grand chose.
    Au minimum, ça me semble une solution à creuser...

    (P.S. L'énergie nucléaire n'est pas complétement "propre" non plus.)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. TPE 1°S La fonte du permafrost
    Par mouche-tsé-tsé dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/10/2007, 14h57
  2. Vivre sur un glaçon, un permafrost aquitain!
    Par Jean MEZIERES dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/10/2006, 08h28