Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

Lutte biologique et jardinage



  1. #1
    yagjmg

    Lutte biologique et jardinage

    Bonjour à tous,

    Question jardinage : qui aurait tenté la lutte biologique avec un prédateur spécifique ?

    Personnellement, j'ai essayé de combattre une infestation de cochenilles farineuses (des Pseudococcus, pour ceux que ça passionne) par des Cryptolaemus. Le rapport était largement favorable à l'installation de ces coccinelles (22 Cryptolaemus excitées pour quelques plantes en intérieur mais dans un coin clos).

    Maintenant que les adultes sont morts, pas de larves pour grignoter les cochenilles, qui en sont quittes pour une bonne frayeur (enfin, si leur système nerveux le leur permettait) !

    D'autres auraient-ils essuyé aussi un échec ou réussi avec ce type de méthode ?

    Merci de faire profiter de vos expériences !

    -----

    Dernière modification par Niccol ; 17/11/2009 à 10h52.

  2. Publicité
  3. #2
    crataegus

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Salut,
    J'ai fait quelque recherches sur internet à propos de ton problème. Apparement il faut qu'un certain nombre de conditions soient réunies pour que ces auxiliaires soient efficaces (température, humidité, quantitée de cochenilles...), certains recommandent 2 ou 3 lachés. Les larves ressemblent aussi aux parasites.

    http://lamaisondesinsectes.free.fr/a...l#CRYPTOLAEMUS

  4. #3
    kinette

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Bonjour,
    Je suis étonnée que cette espèce soit commercialisée en France, vu son origine australienne... espérons qu'on s'est assuré de sa spécialisation sur ces cochenilles avant d'autoriser sa vente en France.

    Je trouve étonnant que ce soient des adultes qui soient commercialisées: habituellement ce sont des pontes de coccinelles qui sont vendues (les larves qui se développent son plus voraces et moins mobiles que les adultes).

    Une technique que j'ai déjà utilisée avec succès contre des cochenilles est l'aspersion avec de l'eau contenant un peu de savon (pour passer la barrière hydrophobe de la cire qui recouvre l'animal) et du jus de tabac (qui est un très bon insecticide). Certaines personnes utilisent aussi une pulvérisation de produit gras (huile de paraffine il me semble) qui engluent l'animal et l'empêche de respirer.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  5. #4
    charlie

    Re : Lutte biologique et jardinage

    bonjour,

    j'ai entendu il y a quelque temps qu'il y avait, en angleterre je crois, un problème avec des coccinelles d'australie, donc méfiance.

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  6. #5
    Démostène

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Je suis étonnée que cette espèce soit commercialisée en France, vu son origine australienne... espérons qu'on s'est assuré de sa spécialisation sur ces cochenilles avant d'autoriser sa vente en France.

    Je trouve étonnant que ce soient des adultes qui soient commercialisées: habituellement ce sont des pontes de coccinelles qui sont vendues (les larves qui se développent son plus voraces et moins mobiles que les adultes).

    Une technique que j'ai déjà utilisée avec succès contre des cochenilles est l'aspersion avec de l'eau contenant un peu de savon (pour passer la barrière hydrophobe de la cire qui recouvre l'animal) et du jus de tabac (qui est un très bon insecticide). Certaines personnes utilisent aussi une pulvérisation de produit gras (huile de paraffine il me semble) qui engluent l'animal et l'empêche de respirer.

    K.
    Bonjour,
    C'est un fait qui m'ammuse, si j'ai bon souvenir, des cochenilles avaient été importées en Australie car ils ne parvenaient plus à enrayer l'expansion des figuiers de barbarie. Si l'espèce de coccinelles citée est bien originaire de ce continent, et est utilisée contre le cochenilles, ils ont du continuer à avoir des problèmes avec les cactus !!
    P.S. Ton truc du savon est extrèmement efficace, surtout avec du savon noir, même sans jus de tabac (essayé sur prunus sp., ficus sp., acers divers)
    @+

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Démostène

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Bonjour,
    Un lien avec des belles photos et plein dinformations :
    http://aramel.free.fr/INSECTES11-12.shtml
    @+

  9. Publicité
  10. #7
    Belenman82

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Bonjour à tous
    Je suis deg j'ai effacé mon post juste avant alors que j'avais tout bien expliqué et ca m'avait prit une petite heure..Donc désolé si je répond court mais ca ma cassé le moral ca
    Donc en 1,savon noir de marseille tres bon pour les cochenille farineuse (remède horticole connu de la quasi unanimité de professionnelle mais pas forcément utilisé).Mais pas c'est plus pour des cas où l'invasion est bien implanté.Le jus de tabac est efficasse aussi,et je rajouterais meme la macération d'ortie tout aussi efficasse que le tabac.
    Ensuite pour les coccinelles,si elles sont importés directement d'Australie (car il existe bcp d'importation),c'est fort possible qu'elle reste le temps d'une saison puis meurrent dès que les températures devienne trop froide pour elles..Il se peut aussi qu'il y ait une "mémoire génétique" du fait qu'elle vienne de l'hémisphère Sud (j'emet la supposition qu'elles viennent de là bas) et que pour nous c'est été,pour elle c'est l'hiver donc elle se retrouve décontenancée par ce boulversement et meurt d'épuisement.
    Apres il se peut aussi que ca soit l'histoire de la population,étant en trop gd nombre(les coccinelles) par rapport à leur nourriture(cochenilles) elles peuvent s'autoréguler et au lieu de se multiplier elles restent à leurs nombre actuels et meurrent ss avoir effectué leurs cycle de reproduction..Car faut pas oublié que tous les animaux intéragissent entre eux par le biais de la "pyramide alimantaire" et que les prédateurs ne sont pas forcément des Lions ou autres carnivores mais peut etre tout petit et etre des invertébrés...Et donc ds une pyramide de la sorte,les prédateurs sont en moins gd nb que sa nourriture et qu'une baisse de la population de sa nourriture,peut entrainer le prédateur à diminuer son nombre.
    Enfin les livraison de coccinelles se font en général en de joli coli contenat des oeufs qui vont vite éclorent ou des larves,car comme il a était précisé avant moi,les larvers sont plus gourmandes et moins facilement sujettent au déplacement...

    Voila je sai spas si j'ai étais assez clair,si ce n'est le cas j'approfondirais ultérieurement.A bientot les gens!!

    belenman

  11. #8
    Np81

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Savon noir, jus de tabac, ... : C'est pas de la lutte biologique ça, c'est de la lutte chimique ! Par ailleurs, ces produits là font juste un peu plus "naturels" et peut-être pas forcément moins nocifs que de purs produits de synthèse, en tout cas ils ne sont certainement pas spécifiques et tuent même les insectes "utiles". Enfin, c'est un autre débat...
    Ci-dessous, le site d'une enseigne bien connue dans le milieu qui vend pleins de petites bêtes pour la lutte biologique, on y trouve pour info différents types de ravageurs et les auxilliaires qui peuvent être utilisés :
    http://www.biobest.fr/

  12. #9
    Garion

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Après avoir essayé le chimique, le naturel, le biologique, j'ai opté pour :
    l'inaction.
    Je laisse faire, et mon jardin se porte finalement aussi bien.

  13. #10
    charlie

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Bonjour,

    Savon noir, jus de tabac, ... : C'est pas de la lutte biologique ça, c'est de la lutte chimique !
    faut pas pousser non plus, il ya une différence entre asperger du jus de tabac sur ta plante en pot et balancer du ddt en plein champ
    mais d'un autre côté je te comprend, la savon quel horrible produit chimique...

    C
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  14. #11
    chrisgir

    Re : Lutte biologique et jardinage

    D'un point de vue purement industriel, les lâchers massifs d'insectes (ex : trichogrammes) sur des cultures ne sont pas trop différents de la lutte chimique CIBLEE.

    De plus les produits "biologiques" peuvent parfois être très toxiques, simplement ils sont peu remanents. C'est le cas du jus de tabac (interdit par ailleurs en lutte bio). On peut aussi faire du jus de Pyrèthre ou bien utiliser de la roténone (je sais plus quelle plante c'est)

    Cela étant dit, le problème avec les insectes c'est de les acclimater; le mieux est tout simplement de mettre quelques coccinelles capturées dans le jardin pas trop loin; si il y a assez de cochenilles elles devraient se nourrir à peu près bien. Comme ça on devrait éviter d'introduire des espèces exogènes qui sont plus dures à contrôler.

  15. #12
    crataegus

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par kinette
    Une technique que j'ai déjà utilisée avec succès contre des cochenilles est l'aspersion avec de l'eau contenant un peu de savon (pour passer la barrière hydrophobe de la cire qui recouvre l'animal) et du jus de tabac (qui est un très bon insecticide).K.
    Il y a quelque chose que je n'ai pas bien compris. Ce jus de tabac c'est du purin de la plante (directement mise à macérer dans l'eau) ou une "infusion" de ce qu'on trouve dans les cigarettes avec tous les additifs?

  16. Publicité
  17. #13
    chrisgir

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Normalement c'est la plante qu'on fait macérer. Cela pose un problème car il est interdit de la cultiver!!

  18. #14
    Belenman82

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Macération en effet,mais il est autorisé de la cultiver puisque dans plusieurs services espaces vert de certaines mairie,il est utilisé ds des massifs!
    Et comme disait Charlie y a qd meme une sacrée difference entre le ddt et le savon noire..excusé du peu!

  19. #15
    Np81

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par charlie
    Bonjour,



    faut pas pousser non plus, il ya une différence entre asperger du jus de tabac sur ta plante en pot et balancer du ddt en plein champ
    mais d'un autre côté je te comprend, la savon quel horrible produit chimique...

    C
    Salut,
    J'ai l'impression que c'est plutôt toi qui exagère là, je relève simplement une confusion au niveau du vocabulaire employé. La lutte biologique consiste à utiliser des organismes vivants pour lutter contre des ravageurs, pas des produits divers et variés...
    http://www.inra.fr/Internet/Hebergem...s/luttebio.htm

  20. #16
    Belenman82

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Quoi qu'il en soit on s'est peut etre écarté du sujet de départ en oblicant sur une lutte "naturelle",l'idée de protection sans utiliser de produits chimique fort,polluant ou contraingnant est respectée...

  21. #17
    quetzal

    Re : Lutte biologique et jardinage

    une lutte bio c'est se servir de produit qui peuvent-etre rapidement degradé par l'environement... il entre dans le cycle du carbonne...

    je ne connais pas la formule chimique du savon noir, mais je suppose que ce n'est pas le produit le plus toxique par les molecule employé, sont action etant physique, cela bouche les pore et traché des insectes, ce qui provoque leur etouffement...

    le tabac, quand a lui ce sert d'un vrai neurotoxique, la nicotine... a faible dose elle est bien toléré, a forte dose c'est un poison violent... les insectes y sont particulièremnt sensible... l'avantage est que la nicotine ne pose pas de problème par la suite car elle se dilue très vite... et une fois dilué l'orgnisme la tolère très bien et l'evacue sans problème... il existe même des recepteur neuronaux specifique de la nicotine chez l'homme??
    il existe d'autre remède de grand mère qui fonctionne pas trop mal.. les infusions de certainne plante sont assez efficace... mais le couple savon+nicotine permet normallement de ce sortir de tout... sauf des bactérie, mais avec du cuivres+soufre cela marche très bien... pour les plantes en pot, il suffit de faire un melange 1/3 2/3 de bouillie bordelaise souffre fluide, et de l'incorporer dans le terreau directement...
    sinon à épandre au sol, et enfouir... la solution seras dilué progréssivment et assimilivé par la sève protégeant l'arbre........

  22. #18
    Np81

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par quetzal
    une lutte bio c'est se servir de produit qui peuvent-etre rapidement degradé par l'environement... il entre dans le cycle du carbonne...
    Et non , désolé c'est pas ça. Va voir le lien que j'ai donné plus haut qui explique ce qu'est la lutte biologique. Tu peux aller voir celui-ci aussi qui donne les définitions : http://www.inra.fr/dpenv/ferlbd19.htm
    Citation Envoyé par Belenman82
    Quoi qu'il en soit on s'est peut etre écarté du sujet de départ en oblicant sur une lutte "naturelle",l'idée de protection sans utiliser de produits chimique fort,polluant ou contraingnant est respectée...
    Ca je sais pas. Méfions nous aussi de ces produits qui font "naturels". Il existe des insecticides chimiques qui tueront les pucerons, pas les abeilles par exemple. Le jus de tabac flingue tout, la roténone (issue d'une fougère chrisgir) aussi qui est utilisée en bio (de plus en plus contestée) .
    Idem pour cette fameuse bouillie bordelaise dont parle Quetzal, épandue abusivement par tous les grands pères sur les vignes et les potagers. Bonjour les doses de cuivre qui nous font manger. Merci aussi pour l'intoxication de toute la faune et la flore du sol... Alors que, s'il faut vraiment traiter, il existe des fongicides 100% chimiques nettement moins nocifs, qui ne présentent pas ou peu d'effets non intentionnels et qui se dégradent rapidement ! Ah oui mais bon, ça fait moins naturel !

  23. Publicité
  24. #19
    greenchris

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Je cherche un traitement bio ou naturel pour les limaces.
    La cendre, c'est pas mal, mais il faut en remettre à chaque pluie, et j'ai peur de modifier l'équilibre du sol à force.
    Autrement, des coupoles de bières sont assez efficaces.
    Il s'agit surtout de petites limaces grises, pas des grosses oranges.

    Je n'ai pas trouvé de traitement bio en magasin.

    Merci à vous, si vous avez d'autres traitements.

  25. #20
    crataegus

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par greenchris
    Je cherche un traitement bio ou naturel pour les limaces.

    Salut,
    Il y a un produit à base de nématodes qui parasitent les limaces. Il parait que c'est cher et je ne sais pas si ça se vend partout, fait une recherche sur google. C'est le Nemaslug.

    Max

  26. #21
    Np81

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par greenchris
    Il s'agit surtout de petites limaces grises, pas des grosses oranges.
    Aïe ! Pas évidentes à éliminer car se cachant aussi dans la terre. Peut-être le binage, en plus de son effet désherbant, joue un rôle pour lutter contre elles.

  27. #22
    Belenman82

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Salut,

    C'est vrai que le vieu truc des cendres et des pots de bieres sont tjs efficaces..Je ne pense pas que l'apport de cendre puissent etre mauvais pour le sol,mais lui servirait plus d'amendement et l'enrichierait en carbone.
    C'est exact le coup des nématodes Crataegus.oxy,et cela marche très bien en parasitant l'hote,jusqu'à le vider de toute substances.
    Dernière modification par Belenman82 ; 02/07/2005 à 17h23.

  28. #23
    camaron

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par Np81
    Ca je sais pas. Méfions nous aussi de ces produits qui font "naturels". Il existe des insecticides chimiques qui tueront les pucerons, pas les abeilles par exemple. Le jus de tabac flingue tout, la roténone (issue d'une fougère chrisgir) aussi qui est utilisée en bio (de plus en plus contestée) .
    Idem pour cette fameuse bouillie bordelaise dont parle Quetzal, épandue abusivement par tous les grands pères sur les vignes et les potagers. Bonjour les doses de cuivre qui nous font manger. Merci aussi pour l'intoxication de toute la faune et la flore du sol... Alors que, s'il faut vraiment traiter, il existe des fongicides 100% chimiques nettement moins nocifs, qui ne présentent pas ou peu d'effets non intentionnels et qui se dégradent rapidement ! Ah oui mais bon, ça fait moins naturel !
    Les réponses de Belenman82, Charlie, Quetzal montrent bien que ce qui fait naturel rassure largement plus que ce qui dégrade réellement moins l'environnement. La discussion est difficile dès que l'on met en comparaison le sulfate de cuivre, utilisé depuis longtemps et la nouvelle molecule commercialisée par une multinationale de la chimie.

  29. #24
    gcpatou

    Re : Lutte biologique et jardinage

    la lutte bio avec des auxilliaires de ce type nécessite un certain nombre de paramètres au top (température....
    sais pas d'où venait tes bestioles mais généralement il faut les aider avec des extraits de prêle, fougère voire roténone ainsi que des pièges gluants

  30. Publicité
  31. #25
    greenchris

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Merci pour vos réponses

  32. #26
    kinette

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par Np81
    Savon noir, jus de tabac, ... : C'est pas de la lutte biologique ça, c'est de la lutte chimique ! Par ailleurs, ces produits là font juste un peu plus "naturels" et peut-être pas forcément moins nocifs que de purs produits de synthèse, en tout cas ils ne sont certainement pas spécifiques et tuent même les insectes "utiles". Enfin, c'est un autre débat...
    Ci-dessous, le site d'une enseigne bien connue dans le milieu qui vend pleins de petites bêtes pour la lutte biologique, on y trouve pour info différents types de ravageurs et les auxilliaires qui peuvent être utilisés :
    http://www.biobest.fr/
    Bonjour,
    Si on regarde bien ce site, on réalise combien de bestioles peuvent être ainsi lâchées dans la nature sans réel contrôle... personnellement ça me laisse songeuse.
    Même quand ce sont des bestioles "présentes naturellement en Europe" quelle est la variabilité génétique des individus lâchés? Ne peuvent-ils pas polluer génétiquement les populations sauvages?
    Et dans le cas des espèces non naturellement présentes, ne joue-t-on pas avec le feu? Et compter sur la non adaptation (présupposée) des espèces au climat peut être aller un peu vite (on a maintenant pas mal de cas d'espèces "qui n'auraient pas dû survivre" et qui pourtant se sont bien implantées).

    Si on regarde les caractéristiques de la cocinelle australienne vendue par Biobest par exemple:
    Biologie: Cryptolaemus montrouzieri
    Cryptolaemus montrouzieri est une coccinelle d'origine australienne. Les coccinelles adultes peuvent mesurer jusqu'à 4 mm et possèdent des élytres noirs bruns. La tête, le prothorax et les bouts des élytres sont oranges bruns. La larve de Cryptolaemus peut mesurer jusqu'à 13 mm et elle est reconnaissable à la sécrétion de cire blanche et duveteuse. Ceci entraîne un fort mimétisme entre le prédateur et la cochenille farineuse.

    Néanmoins, la larve de Cryptolaemus est plus longue, plus mobile et ses filaments cireux sont plus longs que ceux des cochenilles. Le développement de l'œuf jusqu'au stade larvaire dépend fortement de la température. Il dure à peu près 32 jours quand la température est de 24°C. La femelle vit deux mois et pond environ 10 œufs par jour. Elle pond au milieu d'une colonie de cochenilles farineuses ou dans un groupe d' œufs de cochenilles.

    Cryptolaemus est très actif lorsqu'il fait beau. Une température de 22-25°C et une humidité de 70-80% sont optimales pour la ponte, ainsi que pour le développement des larves. Quand la température descend jusqu'à 16°C, la coccinelle se repose (la diapause). Des températures de plus de 33°C freinent les cocenilles dans la recherche des proies.

    Cryptolaemus élimine les populations de cochenille farineuse d'une façon très efficace. Les grandes larves mangent tous les stades. En cas d'absence de proies, les coccinelles peuvent se nourrir de pucerons. Pour l'application de Cryptolaemus en serre, on introduit 2-3 adultes. Nous conseillons de faire l'introduction lorsque les températures sont fraîches.
    On a donc une espèces assez généraliste (alors qu'en lutte biologique on conseille généralement de n'introduire que des espèces assez spécifiques pour éviter qu'elle n'envahissent d'autres niches écologiques), prolifique, et dont rien n'assure qu'elle ne posera pas de problèmes aux espèces naturellement présentes.

    Le terme "lutte biologique" est un terme ambigû, puisque si on consulte le site de Biobest, on trouve des produits appelés "biopesticides" (un antilimace à base de phosphate ferrique, pas mal de pesticides à base de toxine Bt, un insecticide à base de roténone...). Je suis étonnée qu'ils n'aient pas de poudre de diatomées dans leur catalogue (j'ai déjà vu plusieurs fois ce produit dans les "biopesticides"...).

    Personnellement, je me demande s'il ne vaut pas mieux utiliser des produits dont on connaît (ou peut facilement étudier) la toxicité et les risques réels (pyrèthres, nicotine, savon, Bt... plutôt que lâcher sans savoir vraiment ce que ça donnera des bestioles qui n'étaient avant pas présentes.
    Mais après tout on se fout peut-être de la disparition de quelques espèces de coccinelles, et encore plus de celle d'espèces d'acariens ou de nématodes peut-être encore même pas décrites, et moins "efficaces" pour contrôler les ravageurs. Tout est une histoire de choix, et malheureusement sans solution idéale.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  33. #27
    camaron

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par kinette
    Personnellement, je me demande s'il ne vaut pas mieux utiliser des produits dont on connaît (ou peut facilement étudier) la toxicité et les risques réels (pyrèthres, nicotine, savon, Bt... plutôt que lâcher sans savoir vraiment ce que ça donnera des bestioles qui n'étaient avant pas présentes.
    Mais après tout on se fout peut-être de la disparition de quelques espèces de coccinelles, et encore plus de celle d'espèces d'acariens ou de nématodes peut-être encore même pas décrites, et moins "efficaces" pour contrôler les ravageurs. Tout est une histoire de choix, et malheureusement sans solution idéale.
    Bien d'accord avec ce constat. L'écologie experimentale est loin d'avoir un degré de certitude aussi élevé que la physique dans ses prévisions.

    Les bonnes intentions ne suffisent pas. Des gens (chercheurs ?) bien intentionnés avaient voulu aider les populations de tortues marines en Guyane mais leur écloserie pour produire des jeunes tortues de repeuplement incubait les oeufs à temperature constante. Il n'y a eu que des males dans le repeuplement et ils sont venus en compétition avec les quelques femelles de la nature.
    L'effet fut pire que de ne rien faire.

    Ils ne savaient pas que le sexe des tortues dépend de la température d'incubation !

    Pour les innovations dans la lutte biologique c'est la même chose : tout controler et tout prévoir est difficile. Les équilibres écologiques sont difficiles à prévoir les possesseurs d'aquarium le savent.

  34. #28
    Garion

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Moi je me demande même comment on peut parler de lutte écologique.
    L'écologie c'est justement de laisser l'équilibre s'établir, de laisser les plantes se défendre elle-même pour que la sélection naturelle fasse son oeuvre.
    A force d'essayer de les protéger de leur prédateurs naturels, on va diminuer leur résistance naturelle.

  35. #29
    Narduccio

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Citation Envoyé par Garion
    Moi je me demande même comment on peut parler de lutte écologique.
    L'écologie c'est justement de laisser l'équilibre s'établir, de laisser les plantes se défendre elle-même pour que la sélection naturelle fasse son oeuvre.
    A force d'essayer de les protéger de leur prédateurs naturels, on va diminuer leur résistance naturelle.
    Tu n'as pas du essayer de cultiver un potager. Si tu n'arrache pas en permanence, les mauvaises herbes, à la fin de la saison, tu n'auras que des mauvaises herbes à te mettre sous la dent.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  36. #30
    greenchris

    Re : Lutte biologique et jardinage

    Oui, mais entre ne rien faire et introduire des espèces ou des produits dont on ne connais les dégats qu'elles peuvent produire, il y a peut-être un juste milieu, comme l'arrachage des mauvaises herbes.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Lutte biologique
    Par benji. dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/04/2012, 15h25
  2. Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/06/2006, 23h05
  3. Lutte biologique contre les organismes nuisibles à l'agriculture
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/04/2006, 23h00
  4. Lutte biologique
    Par Franck (étudiant breton) dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 27/02/2006, 22h16
  5. Lutte biologique
    Par Lio22 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2004, 09h31