Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 63

Stockages "propres" d'énergie



  1. #31
    Jacques
    Une application du stockage électrochimique de l'électricité :

    http://www.vrbpower.com/

    Feb 23, 2004 - SUBSTANTIAL COMPLETION OF FIRST COMMERCIAL NORTH AMERICAN VRB ENERGY STORAGE SYSTEM.

    Vancouver, B.C. (February 23, 2004) - VRB Power Systems Inc. ("VRB Power") is pleased to announce the substantial completion of the first large scale North American commercial installation of a VRB Energy Storage System ("VRB-ESS") for PacifiCorp, in Castle Valley, Utah.

    The project consists of a 250kW X 8-hour (2000kWh) VRB Energy Storage System connected to an 85 mile 25kV rural feeder. The system will be used primarily as a load-levelling (peak-shaving) device. The VRB-ESS will typically be charged during the evening or off-peak hours and discharged during peak and high demand periods so as to provide voltage support and power flow control to the distribution grid. The system will also provide voltage sag compensation and continuous power factor correction on the feeder.

    Based in Vancouver, B.C. Canada, VRB Power Systems Inc. is an electrochemical energy storage company that has commercialized the patented Vanadium Redox Battery Energy Storage System ("VRB-ESS"). The VRB-ESS is a new enabling technology that can effectively store electricity on demand. The VRB-ESS can provide direct economic benefits to utilities and end users in terms of improved power quality, reliability and energy efficiency. The VRB-ESS is particularly well suited to load levelling (peak shaving), electrical power arbitrage, grid stability enhancements, capital deferment and Remote Area Power Supply (RAPS) applications.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    Narduccio
    Merci, j'ai rien compris, peut-être parce que je me croyais sur un forum francophone

    Si quelqu'un peut avoir l'amabilité de traduire pour enrichir le débat. D'avance merci.

  4. #33
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Traduction du message #30, pour les Français qui se seraient perdu par là

    Le 23 février 2004 - ACHÈVEMENT SUBSTANTIEL DE PREMIER SYSTÈME DE STOCKAGE D'ÉNERGIE VRB NORD-AMÉRICAIN COMMERCIAL. Vancouver, (le 23 février 2004) - VRB Power Systems Inc. ("VRB Power ") a le plaisir d'annoncer l'achèvement substantiel de l'installation commerciale Nord-Américain du premier Système de Stockage d'Énergie VRB ("VRB-ESS") de grande échelle pour PacifiCorp, à Castle Valley, Utah.

    Le projet consiste en un 250kW X de 8 heures (2000kWh) VRB le Système de Stockage d'Énergie connecté à un régulateur rural à 85 milles 25kV. Le système sera utilisé principalement comme un dispositif nivelant les charges. Le VRB-ESS sera typiquement chargé pendant la soirée ou les heures creuses et déchargé pendant des périodes de demande maximales et hautes afin de fournir l'appui de tension et le contrôle de flux de puissance au réseau de distribution. Le système fournira aussi la compensation de fléchissement de tension et la correction de facteur de puissance continue sur le régulateur.

    Basé à Vancouver, Canada, VRB Power Systems Inc est une société de stockage d'énergie électrochimique qui a commercialisé le brevet Vanadium Redox Battery Energy Storage System ("VRB-ESS"). Le VRB-ESS est une nouvelle technologie de permission qui peut efficacement stocker l'électricité sur demande. Le VRB-ESS peut fournir des bénéfices économiques directs aux utilités et des utilisateurs finaux en termes de qualité de puissance améliorée, la fiabilité et l'efficacité d'énergie. Le VRB-ESS est particulièrement bien convenu pour le nivelage de sommet, l'arbitrage de puissance électrique, des majorations de stabilité de réseau, le renvoi de capital et l'Alimentation d'énergie de Secteur Éloignée (des TAPES)(RAPS)).
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  5. #34
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Voici une formule intéressante pour la production et le stockage de l’énergie thermique à usage de chauffage collectif : http://www.energie-cites.org/BD/PDF/fri-sdh-fr.pdf

    17 % de l'énergie totale (transports compris) que nous utilisons sert à se chauffer. En peaufinant et en généralisant ce système de production d'eau chaude, stockée dans une immense cuve isolée, reliée au système de chauffage centrale des habitations (par planchers chauffants de préférence), serait un bon moyen de réaliser de sacrées économies en termes de GES. De plus, même si l'investissement est un peu lourd (quoique toutes proportions gardées, il n'y a pas de mal), à terme, au fil des décennies, le jeu est économiquement très rentable.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  6. #35
    Quisit

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Salut !

    Pour le lien sur Manicore, Jancovici se base sur l'energie cinetique d'un camion de 10T à 100 kh/h (soit 1 KWH) pour calculer le rapport poids/stockage d'un volant. C'est oublier que ces volants tournent à des vitesses fantastiques. Par exemple ActivePower sors tout juste un nouveau produit qui stocke 500 KW pour 2,6T

    Pour le stockage thermique, on considère qu'une cuve isolée de 20mcubes d'eau+gravier peut assurer le stockage en été de la chaleur pour l'hiver d'une maison individuelle (famille de 4 personnes)

  7. #36
    Quisit

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Salut !
    je repensais au système par levée de poids...la levée d'un poids quelqu'il soit fait appel à une démultiplication (pompe pour l'eau ou engrenage pour une masse metallique)...celle-ci n'est elle pas une source importante de perte d'energie ? [[ ce n'est pas une critique de l'idée, qui m'a l'air très bonne et simple comme toutes les bonnes idées]]

    existe t il des dispositifs de démultiplication entrainant peu de frictions ?

  8. Publicité
  9. #37
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Citation Envoyé par Quisit
    je repensais au système par levée de poids...
    L’intérêt des volants d’inerties est de permettre un stockage conséquent d’énergie au regard de la masse (par effet de "multiplication inertielle"), ce qui n’est pas le cas dans un système par levée de poids.
    Ceci provenant du fait qu’un volant d’inertie permet des vitesses de rotations élevées, engendrant un bon stockage. Inconvénient : il faut éliminer les frottements, qui sont permanents. Pour les frottements avec l’air ambiant, il s’agit d’enfermer la masse sous vide.

    Le système de levée de poids utilisant le principe d’une turbine avec deux bassins d’eau, installés en montagnes, est certainement beaucoup plus intéressant que le même type de système utilisant des masses métalliques, car les investissements sont sans commune mesure, à capacité égale.

    Je n’imagine même pas la taille et le coût d’une masse métallique, qui serait par exemple montée sur rail, sur la pente d’une montagne, entraînant par l’intermédiaire d’un câble ou d’une crémaillère, un alternateur. Ce serait colossal !

    J’ai lu quelque part sur le forum qu’on obtenait un rendement de 70 % avec le système utilisant une turbine et deux niveaux d’eau. Perso, je trouve que c’est honnête, même si ce n’est pas miraculeux. Quelle que soit la durée du stockage, il n’y a pas de consommation d’énergie supplémentaire, contrairement aux volants d’inerties (d’où la nécessité pour les volants, de répondre à des besoins de cycles fréquents).
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  10. #38
    kalywake

    Lightbulb Re : Stockages "propres" d'énergie

    Serait-il possible de créer des bassins de retenues d’eau, aux pieds des barrages hydroélectriques sur lac, afin de réguler le débit en aval ? Je pose cette question, suite à une idée, suivant laquelle, on pourrait turbiner de manière plus irrégulière, afin de profiter à un niveau plus élevé de la capacité de ces barrages à stocker l’énergie.

    Avec des bassins ayant la capacité de stocker la quantité d’eau d’une journée, par exemple, on pourrait produire deux fois plus d’électricité la nuit, et ne rien produire le jour, sans occasionner de modification de débit en aval, puisque les bassins en sorties de barrages permettraient de réguler l’écoulement de l’eau. L’intérêt d’un tel système permettrait de coupler les barrages aux centrales solaires, et aussi aux éoliennes.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  11. #39
    Bufo v

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Salut,
    Citation Envoyé par kalywake
    Avec des bassins ayant la capacité de stocker la quantité d’eau d’une journée, par exemple, on pourrait produire deux fois plus d’électricité la nuit, et ne rien produire le jour, sans occasionner de modification de débit en aval, puisque les bassins en sorties de barrages permettraient de réguler l’écoulement de l’eau. L’intérêt d’un tel système permettrait de coupler les barrages aux centrales solaires, et aussi aux éoliennes.
    Si toutefois j'ai bien saisi ton idée (mais c'est pas certain) ?
    Il me semble que la production nocturne d'électricité est probablement moins intéressante (moins d'utilisation que durant la journée). Du moins en France où la production est majoritairement d'origine nucléaire = difficulté d'une adaptation rapide à la demande. Dans les Vosges une sorte de système inverse fonctionne. Un bassin d'une quarantaine d'ha au pied d'un lac de barrage (barrage de Pierre Percée, c'est pas une blague ) alimenté par une petite rivière. La nuit avec le surplus structurel de production d'électricité l'eau est pompée dans le lac supérieur (qui n'est lui en temps normal, alimenté que par quelques pissous)
    Mais il me semble que la fonction première de ce lac est d'alimenter la Moselle afin de soutenir le débit d'étiage de cette rivière en été. (une garantie pour le refroidissement de la centrale nucléaire de Cattenom).
    Du coup avec cette (éventuelle) sur-capacité nocturne, je me demande s'il n'y aurait pas quelque chose à glaner par là ?
    En attendant Narduccio pour une petite confirmation...
    Bufo v

  12. #40
    Narduccio

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Serait-il possible de créer des bassins de retenues d’eau, aux pieds des barrages hydroélectriques sur lac, afin de réguler le débit en aval ?
    Par exemple, comme ça ? http://perso.wanadoo.fr/ligerien.christian/NAUSSAC.htm

    Pour la Pierre-percée (ps, le nom proviendrait de reste médiévaux):
    http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/...sges/lacde.htm
    http://home.tele2.fr/nogood/Vosges/PIERREPERCEE.htm
    http://www.meurthe-et-moselle.pref.g...4secherese.pdf
    http://resosol.org/Gazette/1993/127_06.html

    En période favorable, il sert en pompage-turbinage. Pompage en période creuse, turbinage en période forte. Il sert aussi surtout à maintenir l'étiage pour la centrale de Cattenom.
    C'est le plus grand lac artificiel de la région avec ses 300 ha et ses 32 kms de pourtour.
    C'est quand même vachement grand. Le plus drôle, j'ai pas été capable de retrouver la puissance produite par l'usine et la capacité.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #41
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Pour préciser l’idée, le but de barrages secondaires en dessous de barrages hydroélectriques est d’obtenir une plus grande capacité de régulation électrique pour le réseau sans pénaliser la régulation hydraulique locale.

    L’exemple de turbiner la nuit serait valable en association avec des centrales solaires. Tout comme on pourrait turbiner les jours sans vent, pour compenser l’intermittence éolienne.

    En fait l’effet recherché est d’utiliser la capacité de stockage des barrages existants, moyennant l’adjonction d’un ouvrage « réduit » en contrebat pour améliorer les possibilités de régulation.
    Les barrages sont une forme de stockage d’énergie, et plutôt que de pomper puis turbiner comme dans le complexe du lac Blanc/lac Noir dans les Vosges ( http://www.aufildurhin.com/fr/economie/lacnoir_eco.htm ), ce qui engendre des pertes de rendement, (mais n’est pas inintéressant pour autant), pourquoi ne pas optimiser le potentiel qu’ont les barrages actuels à le faire ?!
    Certes, EDF exploite déjà la fonction de régulation offerte par les lacs, mais l’intérêt de créer une réserve d’eau juste en aval est de permettre une régulation supplémentaire sur le court terme, qui trouvera son utilité lorsque les énergies renouvelables intermittentes (solaires, éoliens principalement) prendront de l’essor.
    C’est une voie qui solutionnerait, en partie, le problème de l’intermittence.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  14. #42
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    J’ajouterais que cette solution de régulation présente l’avantage de ne pas avoir à pomper l’eau pour la remonter.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  15. Publicité
  16. #43
    Narduccio

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Je n'arrive pas à comprendre ton idée.
    Si tu veux parler d'une série de barrages en cascade, c'est déjà exploité depuis longtemps. Sans parler des centrale s"au fil de l'eau" qui exploitent un cours d'eau sur une grande distance.
    Il faut aussi se rendre compte que si l'on veut stocker une quantité conséquente d'énergie avec un système de barrage, il faut une grande capacité d'eau avec tous les inconvénients que cela impose.

    Les barrages sont une forme de stockage d’énergie, et plutôt que de pomper puis turbiner comme dans le complexe du lac Blanc/lac Noir dans les Vosges ( http://www.aufildurhin.com/fr/economie/lacnoir_eco.htm ), ce qui engendre des pertes de rendement, (mais n’est pas inintéressant pour autant), pourquoi ne pas optimiser le potentiel qu’ont les barrages actuels à le faire ?!
    Excuse-moi, je ne comprends pas. Les brarrages qui pompent et turbinent sont une minorité, ils sont interressants si la différence de cout entre la période de pompage et celle de turbinage compense la perte de rendement.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  17. #44
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Citation Envoyé par Narduccio
    Je n'arrive pas à comprendre ton idée...
    Visiblement, l’idée est mal comprise. Je me suis mal exprimé. Je n’ai plus trop le temps ce soir, mais dès que j’ai un moment, je m’occupe d'expliquer un peu mieux le principe.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  18. #45
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    - Pour préciser l’idée, le but de barrages secondaires en dessous de barrages hydroélectriques est d’obtenir une plus grande capacité de régulation électrique pour le réseau sans pénaliser la régulation hydraulique locale. -

    Je m’explique :

    Pour l’heure, l’idée n’a pas un grand intérêt. Mais si on venait à développer plus amplement les énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien), alors les barrages hydroélectriques formant un lac de retenu d’eau, pourraient augmenter leur capacité de régulation électrique pour palier l’intermittence du solaire et de l’éolien.

    Le but d’une retenue secondaire en aval d’un barrage n’est pas d’installer de nouvelles turbines, mais seulement de permettre un stockage de quelques heures à quelques jours, afin d’avoir plus de latitude pour jouer avec les débits des turbines du barrage initial. Cette retenue ayant le rôle de lisser le débit à la sortie de l’ensemble (à l’aide d’une vanne), pour ne pas interrompre ou perturber l’écoulement d’eau dans la rivière.

    Au résultat, cela permettrait de turbiner les jours sans vent et/ou les moments sans soleil. L’énergie totale récupérée dans le temps resterait la même. Mais en ne turbinant pas le jour et en turbinant deux fois plus fort la nuit, par exemple, cela permet de coupler cet ensemble avec une centrale solaire. Ainsi, le couple barrage hydraulique / centrale solaire produirait deux fois plus d’énergie qu’un barrage seul, l’inconvénient de l’intermittence solaire étant de cette manière jugulée. C’est tout aussi valable avec l’éolien, bien évidemment.

    La capacité de turbinage des barrages étant supérieure à la quantité d’eau à faire circuler, il n’y a pas lieu de rajouter de turbines.

    En fait cela revient à utiliser les barrages existant pour développer une formule de stockage d’énergie à court terme (de l’ordre de quelques heures à quelques jours suivant le volume de la nouvelle retenue), sans avoir besoin de recourir au pompage de l’eau pour la remonter. Il n’y a ainsi pas de perte énergétique.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  19. #46
    Narduccio

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Le barrage secondaire ne présente d'interêt que si:
    - on pompe l'eau de la retenue aval pour la remettre dans la retenue amont.
    - on a un barrage à l'aval pour exploiter cette quantité d'eau.
    Ces 2 solutions sont déjà en usage.
    SI tu retient l'eau juste pour le plaisir de la retenir, tu obtiendras un joli lac. Mais cela ne concerne en rien le stockage d'énergie. L'eau contenue dans les barrages de montagne est "régulée" par un plan annuel. On a donc déjà un stockage d'énergie sur plusieurs mois.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  20. #47
    alaink

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Il me semble qu'il faut envisager deux types de productions:
    -Une production de type "centralisée" avec une capacité suffisante pour alimenter plusieurs milliers de foyers et surtout l'industrie: Centrales, barrages.

    - Une production "decentralisée" avec plusieurs unités dispersées sur tout le reseau et n'alimentant au plus que quelques dizaines de foyers.

    Le lissage temporel de la production d'energie est surtout utile pour les grand centres de productions dont l'inertie est grande (on ne peut arreter, demarrer ou augmenter la production d'une centrale nucleaire rapidement).

    Les energies renouvellables, du fait de leurs contraintes (grande surfaces pour le solaire, bruit et esthetique pour l'eolien) sont plus adaptées a une production decentralisée, qui ne prend en compte qu'une partie des besoins energetiques (thermique et eclairage par exemple).

    Les principes de regulation qui sont deja en place entre les differente zones de production actuelles pourraient etre generalisés:
    Le surplus d'energie d'une "micro centrale" est envoyé vers une zone en deficit energetique peut eloignee.
    Au lieu d'avoir un lissage temporel de la production d'energie, on utilise un lissage spatial.
    Ces technologies sont tres delicates, les differentes pannes de l'annees derniere (usa/canada et France/italie) en sont la preuve.

  21. #48
    Narduccio

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Il me semble qu'il faut envisager deux types de productions:
    C'est bien pour cela qu'EDf a des moyens de productions qui vont de quelques MW à 1450 MW. Pour moduler en fonction de l'état du réseau.

    Le lissage temporel de la production d'energie est surtout utile pour les grand centres de productions dont l'inertie est grande
    Non, il est surtout utile parce que la consommation n'est pas lisse et que tout moyen de production à un certain temps d'inertie. Même pour l'hydraulique, il faut tenir compte du temps de fermeture et d'ouverture des vannes. Les sites de productions qui suivent le mieux le réseau (dans notre jargon, on dit qui font de la dentelle), sont les groupes thermiques classiques (à charbon, à fuel ou à gaz, donc émetteur de GES).
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  22. Publicité
  23. #49
    Bufo v

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Salut Kalywake
    Citation Envoyé par kalywake
    -Le but d’une retenue secondaire en aval d’un barrage n’est pas d’installer de nouvelles turbines, mais seulement de permettre un stockage de quelques heures à quelques jours, afin d’avoir plus de latitude pour jouer avec les débits des turbines du barrage initial. Cette retenue ayant le rôle de lisser le débit à la sortie de l’ensemble (à l’aide d’une vanne), pour ne pas interrompre ou perturber l’écoulement d’eau dans la rivière.
    Je ne suis toujours pas très sûr d'avoir compris ton idée ??
    Es-ce que tu veux dire que les deux systèmes fonctionnent en parallèle : On économise l'eau quand les modes subsidiaires débitent (et on récupère le trop plein dans un lac aval pour le turbiner plus tard) ?
    Donc on fait fonctionner les turbines deux fois plus (mais toujours avec le même volume théorique) quand il n'y a pas de vent ou de soleil ??
    je me perds en conjectures
    Mais si je ne me trompe pas -et si ton idée est bien telle - l'énergie récupérée en turbinant dépend de la hauteur du barrage. Donc ce que tu vas turbiner depuis le lac aval ne présentera plus le même potentiel. Oui ? Non ?
    Bufo v

  24. #50
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Salut Bufo v,

    Pour reprendre tes termes, effectivement, on économise l'eau quand les modes subsidaires débitent pour turbiner deux fois plus fort lorsque ces modes ne débitent plus.

    Par contre on ne récupère pas le trop plein dans le lac aval. Le lac aval n'est là que pour lisser le débit d'eau de la rivière, juste histoire de ne pas avoir de débits d'eau en contrebas en dents de scie. Il n'a pas d'intérêt direct pour la production électrique, c'est juste pour ne pas assécher la rivière lorsque les autres formes de productions élèctriques débitent.

    Cela permet de turbiner de manière plus hétérogène, sans affecter les cours d'eau en dessous.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  25. #51
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Je precise que le barrage du lac en aval doit comporter une vanne qui régule le débit permanent.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  26. #52
    Bufo v

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Yes !!!
    Mais au moins dans le cas lié au solaire, si tu turbines la nuit tu produis à un moment où les besoins en énergie sont moindres. Dans la configuration de consommation et de production actuelle en tout cas. Donc, je fais mon rabat-joie comme d'habitude , ton système est un peu moins intéressant que prévu.
    Pour les aérogénérateurs vérifier si les gisements potentiels de vent sont dépendants des cycles jour/nuit. Je crois que oui dans une certaine mesure sous nos latitudes.
    Amitiés
    Bufo v

  27. #53
    kalywake

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Tes propos qui se devaient être rabat-joie, ne le sont pas, bien au contraire, puisque cela signifie qu'on pourrait coupler des centrales solaires encore plus puissante, afin d'utiliser le potentiel maximum de régulation de ce procédé.

    Qui plus est, le but n'est pas de turbiner forcément la nuit, mais plus précisément lorsqu'il y a besoin de palier les déficiences des autres sources d'énergies.

    De plus, bien que le potentiel solaire et éolien soient relativement dépendant, ils ne le sont pas systématiquement. Ainsi, en couplant du solaire avec de l’éolien et de l’hydraulique, on doit pouvoir développer considérablement les capacités des ces énergies renouvelables, tout en ayant une bonne continuité de la production. Pour parfaire le tout, un bon volant d’inertie permettrait d’adapter parfaitement la production avec la demande, le but de celui-ci étant, dans ce cas de figure, de palier le temps de réaction des turbines sur le très court terme (de l’ordre de quelques minutes), puisque ayant une capacité de réaction instantanée.
    Je rajouterai aussi la possibilité de coupler une centrale à bois (utilisant donc la biomasse), pour les coups de bourre, lorsque le soleil et le vent viennent à disparaître plusieurs jours durant et que la consommation d’énergie bat son plein, afin de donner un bon coup de pouce à l’hydraulique.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  28. #54
    paulb

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Toutes mes excuses! Ce fil est "descendu" en deuxième page, donc je ne l'ai pas vu et ouvert un nouveau fil! Mais sa place est ici, donc je copie mon message:

    Stockage d'énergie électrique.

    L'utilisation massive des énergies intermittentes pour la production d'électricité suppose la possibilité de stocker l'énergie électrique aux moments de basse consommation. L'une des possibilités souvent évoquées est l'élévation de l'eau dans la retenue des barrages.

    Pour le faire, il faut d'abord disposer d'eau en aval du barrage, ce qui est rarement le cas, mais peut être obtenu, si prévu dès la conception du barrage (retenue aval).

    Même si c'est réalisable, l'opération comporte plusieurs étapes de modification de l'énergie: très haute tension>moyenne tension>énergie mécanique>énergie statique, ensuite énergie statique>énergie mécanique>moyenne tension>haute tension. Chaque étape a un rendement inférieur à 100 %, l'énergie restituée est donc inférieure à celle stockée.

    J'ai fait le calcul du rendement global "idéal", à base de machines d'une performance maximale, ce qui nécessite d'employer 4 machines, la solution avec deux machines donnant un très mauvais rendement dans le sens du pompage.

    L'hypothèse du calcul est la suivante

    L'énergie électrique, transformée de THT/HT (très haute tension/moyenne tension, en fait 400.000V/20.000V) est utilisée par un bon moteur asynchrone et une bonne pompe centrifuge pour élever de l'eau dans une retenue. Ensuite l'eau actionne une bonne turbine et un bon alternateur pour restituer l'énergie qui est de nouveau transformée HT/THT. Ceci implique donc quatre machines, car une bonne pompe n'est pas une bonne turbine et vice–versa. Même chose pour le moteur et l'alternateur. Il faut également deux transformations . Je ne parle pas des pertes en ligne.

    Pompage:
    Rendement transfo d'entée THT/MT: 94 %
    Rendement du moteur asynchrone: max. 91 %
    Rendement pompe (centrifuge): max. 80 %
    Rendement transmission, frottements: 95 %

    Restitution:
    Rendement turbine Pelton: 92%
    Rendement alternateur: 95%
    Rendement transmission, frottements: 95%
    Rendement transfo de sortie: 94 %

    Rendement total: 0,94*0,91*0,8*0,95*0,92*0,95*0 ,95*0,94=0,5074

    Donc, dans des conditions idéales on récupère 50,7 % de l'énergie stockée.

    Ce calcul ne tient pas compte des coûts financiers de l'opération: frais fixes de la centrale, usure des machines etc. Votre avis?
    Amicalemnt paulb

  29. Publicité
  30. #55
    Quisit

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    50 % n'est pas un si mauvais rendement ... je m'attendais à pire en fait...

    pour les fanas du stockage : Zinc Matrix annonce la sortie de sa batterie au Zinc, soit l'energie massique d'une lithium-ion pour moins cher et beaucoup moins polluant, mais plus fort : en adaptant leur procédés à d'autres métaux, ils ont crée une batterie Argent/polymère deux fois plus puissante que le lithium/ion actuel !

    Pour rappel, en densité (w/kg) et pour leurs caractéristiques moyennes :

    Ni-CD = 2 x batteries au plomb
    Ni-Mh = 2 x Ni/CD
    Li-Ion = 2 x Ni/Mh
    (attention ! il y a des exceptions, il existe très très bonnes Ni-MH et de mauvaises Li-Ion ; une "mauvaise" li-ion est sensible égale à une très très bonne ni-mh)

    Ar/poly serait = 2 x Li-Ion , soit suivant le type de batterie au plomb, de 8 à 16 fois plus puissante à poids equivalent

    apparement cette techno aurait une grande marge d'évolution ( noter l'évolution incroyable des ni/mh en trois ans : ceux qui ont un appareil photo numérique me comprendront !)

    Bref, si nos premières voitures electriques equipées de batteries au plomb trainaient la patte, imaginez les mêmes engins avec un poids de batteries divisé par 8 voir beaucoup plus et on peut entrevoir beaucoup de chose dans le monde automobile...

  31. #56
    lecaravage

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    j'ai suivi votre discussion fort interessante,
    je suis tres interessé par ce sujet
    cependant, mon souci est LA TAILLE ...............comment stocker le plus d'energie dans des batteries a mindre taille
    peut on FABRIQUER des batteries sur mesure selon une surface precise, ya til des constructeurs de ce genre, peut on la bricoler tout seul
    voila mesieurs ........et dames
    merci pour vos reponses

  32. #57
    Cécile

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    La taille des batteries est un problème pour les voitures électriques et pour les applications portables. Pour les autres applications, notamment si on souhaite stocker l'énergie intermittente de certaines énergies renouvelables, le principal frein est le coût (et l'aspect polluant du plomb, les batteries au plomb étant les moins chères).

  33. #58
    Quisit

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    oui, il ya aussi le cyclage.

    sinon lecaravage, la taille est assez directement liée à la densité d'energie par poids - qui dit haute densité, dit petit volume par puissance disponible (en général)

  34. #59
    lecaravage

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Citation Envoyé par Cécile
    La taille des batteries est un problème pour les voitures électriques et pour les applications portables. .
    justement mon probleme c la taille pour, comme tu dis, des applications portable. c exactement le terme
    donc y a til un site ou des references pour savoir concretement par exemple :
    une batterie qui peut contenir "ex" 400kw pese XXXX et a les dimensions suivantes YYY*ZZZ*AA

    car mon souci c pouvoir transporter des batteries pour stocker un grand volume d'energie.
    merci encore pour vos reponse

  35. #60
    alaink

    Re : Stockages "propres" d'énergie

    Quisit , voici un site synthetique:
    http://www.manicore.com/documentation/stockage.html

Sur le même thème :

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. TPE Energies "propres" conseils?
    Par lander64400 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/09/2007, 17h49