Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Traitement d'ordures sans dioxines




  1. #1
    jc_m

    Traitement d'ordures sans dioxines

    Bonjour,

    Alors qu'il s'envisage encore la construction d'incinérateurs ici ou là en France (région niortaise notamment) d'autres solutions de traitement des déchets semblent nettement moins polluantes et économiquement viables.

    VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES

    Une solution de ce style ne mériterait-elle pas d'être plus connue ?

    -----


  2. #2
    sterfil

    Re : Traitement d'ordures sans dioxines

    Citation Envoyé par jc_m
    Bonjour,

    Alors qu'il s'envisage encore la construction d'incinérateurs ici ou là en France (région niortaise notamment) d'autres solutions de traitement des déchets semblent nettement moins polluantes et économiquement viables.

    VALORISER LE BIOGAZ ISSU DE LA METHANISATION DES ORDURES

    Une solution de ce style ne mériterait-elle pas d'être plus connue ?
    Après le premier choc pétrolier, des installation de méthanation ont été installées un peu partout. Elles traitaient de effluents d'élevage, mais aussi des déchets ménagers. On en a construit de très importantes.
    Il n'y en a pratiquement plus beaucoup en service, pour les raisons suivantes:
    Pour que les micro-organismes opèrent, ils faut que la température dans le réacteur soit comprise entre 30 et 40°C, ce qui, sous notre climat n'est pas possible de Novembre à Avril.
    Les stations d'épuration d'eaux usées utilisent presque systèmatiquement la méthanation, et consomment le gaz produit soit pour sécher les boues, soit pour chauffer le réacteur en hiver. Le gaz engendré n'est pas directement utilisable car il contient 50% de CO2 et aussi des gaz corrosifs comme H2S , du NH3. Si on veut le distribuer il faut le purifier par lavage avant. D'autre part, les réacteurs doivent être construits en inox couteux.

    En ce qui concerne la toxicité des fumées des incinérateurs, elle est due au fait que ceux ci fonctionnent à des températures trop basses inférieures à 850°C et les molécules organiques toxique ne sont détruites qu'à 1200°C.
    Ce qui couterait du combustible supplémentaire car les déchets ménagers ne sont pas très calorifiques.
    Une des raisons qui interdit aux incinérateurs de fonctionner à une température élevée est la présence de verre qui fond entre 450 et 650° et qui forme un machefer qui bloque les grilles d'élimination des cendres.

    Cependant, il a été constaté sur des incinérateurs de déchets urbains que pendant les mois en R, les fumées ne contenaient presque plus de molécules toxiques. Cela est du à la présence de coquilles d'huitres qui sont du calcaire et qui fixent lors de la combustion le chlore des plastiques.

    A mon avis, l'incinération reste une solution interessante, mais elle suppose un tri préalable des déchets à incinérer avec élimination totale des verres et peut être une addition systèmatique de calcaire.

Discussions similaires

  1. Astrolabe : découverte d'un trésor astronomique dans un dépôt d'ordures
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/02/2007, 23h16
  2. Switch sans de traitement de trames VLAN
    Par cayley dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/02/2007, 09h43
  3. Un séropositif aurait guéri sans traitement
    Par anscia dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/11/2005, 19h24
  4. destruction des dioxines
    Par AlligO dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/05/2005, 08h37