Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 65

La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?




  1. #31
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par Global-Floch
    tu en demandes trop à la science
    Un record n'est pas une tendance !

    au fait félicitations pour ton blog
    Ces records s'inscrivent dans la tendance...Et ce n'est pas parceque le lien n'est pas encore établi de manière certaine (il faudra encore attendre un peu pour avoir confirmation) que les arguments allant dans le sens de ce lien n'ont pas de valeur.

    Merci pour tes encouragements

    -----

    Dernière modification par Tenacatita ; 19/09/2005 à 18h25.

  2. Publicité
  3. #32
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    VIDEO - Le cyclone Katrina, conséquence du réchauffement climatique ?

    PARIS (AFP) - Trois questions au climatologue Hervé Le Treut, directeur de recherches au CNRS. Au même titre que la canicule de 2003, le cyclone Katrina, qui a ravagé le sud des Etats-Unis, pourrait bien être la conséquence du réchauffement de la planète. Selon Hervé Le Treut, le changement climatique annoncé par de nombreux experts pourrait en effet entrainer une multiplication du nombre des cyclones, ainsi qu'un changement de leur intensité et de leur trajectoire. - Voir la vidéo - Durée: 2mn01

  4. #33
    Castelcerf

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Le nombre de cyclone devrait aussi augmenté. de facon très logique la durée de la période cyclonique augmentant, le nombre de fait; risque d'augmenter statistiquement. mais qui sais exactement ?

    Ce genre de discution ne peu pas être réellement assez scientifique pour futura je pense. Nous n'avons pas les connaissances nécessaire pour établir ce qui vas réellement se passé trop de phénomènes entre en interactions les uns avec les autres. il suffit de voir comment les fameux expert du GIEC qui ont fait un travail collossal que l'on ne peu pas nier; se font prendre de vitesse par des interactions non prévu.
    On ne peu qu'émettre des hypothèses et constaté au jour le jour l'évolution de notre planète terre.(en tout cas à mon degré de connaissance en climatologie.)

    Si vous voulez vous tenir informé ou participer au discutions hypothétiques sur ce qui nous attend je vous recommande www.laterredufutur.com

  5. #34
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    L'article publié dans Science le 16 septembre 2005 et intitulé : "Changements dans le nombre et l'intensité des cyclones tropicaux dans un environnement qui se réchauffe " est disponible en version intégrale ici : http://www.sciencemag.org/cgi/conten.../309/5742/1844 (mis à disposition gratuitement suite à la gravité du cyclone katrina)

    Changes in Tropical Cyclone Number, Duration, and Intensity in a Warming Environment - P. J. Webster,1 G. J. Holland,2 J. A. Curry,1 H.-R. Chang1 - Science, Vol 309, Issue 5742, 1844-1846 , 16 September 2005

  6. #35
    Global-Floch

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par Castelcerf
    Ce genre de discussion ne peu pas être réellement assez scientifique pour futura je pense. Nous n'avons pas les connaissances nécessaire pour établir ce qui vas réellement se passé trop de phénomènes entre en interactions les uns avec les autres. il suffit de voir comment les fameux expert du GIEC qui ont fait un travail collossal que l'on ne peu pas nier; se font prendre de vitesse par des interactions non prévu.
    On ne peu qu'émettre des hypothèses et constaté au jour le jour l'évolution de notre planète terre.(en tout cas à mon degré de connaissance en climatologie.)

    Si vous voulez vous tenir informé ou participer au discussions hypothétiques sur ce qui nous attend je vous recommande www.laterredufutur.com


    Salut,
    tes objections sont compréhensibles et la preuve que la climatologie amène tout de même des infos valables c'est que la tendance se vérifie. Même s'il faut rester souple sur le local on peut quand même avancer sur les grandes tendances. Donc que je pense que ce topic reste bien scientifique est à toute sa place ici.
    Regarde les liens de Tenacatita ce sont des liens terriblement scientifiques (science, CNRS etc...).

    Au fait dommage, le lien sur ton site ne marche pas.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  7. #36
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Le cyclone Rita, qui menace les USA, atteint actuellement les 280km/H (catégorie 5, Katrina=catégorie 4) - Quels sont les cyclones des 100 dernières années qui ont atteint ce niveau de violence ? Merci de me renseigner si vous avez des infos.

  8. #37
    Global-Floch

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    personnellement, j'entends de tous et n'importe quoi. Certain disent que c'est normal car on est dans un cycle d'activité plus grande...
    Mais bon
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  9. Publicité
  10. #38
    Goofy

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Katrina était un cyclone de niveau 5. Elle est passée au niveau 4 juste avant d'arriver sur les côtes. Ils prévoient exactement la même chose pour Rita : niveau 4 au moment où le noyau arrive sur les côtes. En effet le cyclone se renforce et s'entretient grâce à l'océan (chaud)

  11. #39
    loulette

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    je ne saisie pas pourkoi au moment d'arriver sur les cotes les ouragans faiblisse... pour rita il devrai arriver que vendredi soir sur les cotes et en quelque heures il est passé en catégorie 5 comme les eaux sont toujours aussi chaudes ne risque t'il pas de grossir encore et de pluvériser sa catégorie?

  12. #40
    Goofy

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    "Le Centre national des ouragans (NHC), basé en Floride, estime que Rita devrait toucher l'Etat du Texas entre vendredi et samedi, mais pourrait ne plus être alors qu'un ouragan de force 3."

    AFP le 22/09/2005 14h33

    Il faut considérer que le carburant du cyclone, c'est l'eau chaude de l'océan. Plus il s'approche des côtes, plus le volume d'eau chaude (donc l'énergie thermique) est faible (car la profondeur est plus faible), donc plus le "moteur" ralentit. Une fois sur terre, il s'arrête assez "rapidement", car il n'y a plus de carburant.

  13. #41
    Cécile

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Salut,

    Je crois que je vais m'établir comme voyante. Le 2 septembre, j'avais écrit sur ce post :
    Citation Envoyé par Cécile
    Je prévois d'abord une polémique sur les secours, mais juste après, une polémique sur le réchauffement.
    Or, je lis aujourd'hui dans le Journal de l'environnement (www.journaldelenvironnement.net)
    Le Sénat américain pourrait légiférer sur le CO2
    Incontestablement, Katrina fait réfléchir outre-Atlantique. Trois semaines après le passage sur la Louisiane et le Mississippi du super cyclone, le sénateur républicain du Nouveau Mexique, Pete Domenici, a appelé le 20 septembre, ses collègues à voter des mesures pour réduire les émissions de CO2. «Il est clair qu’il se passe quelque chose avec le climat», a dit le président de la commission sénatoriale pour l’énergie et les ressources naturelles
    D'un mal (Katrina et bientôt Rita) pourrait sortir un bien (la lutte contre les gaz à effet de serre).

  14. #42
    clauded07

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Moins de co2 pour moins de cyclone?? aucun rapport.

    on dit toujours les americains pour leur cosomation, mais quand on regarde l'etat climatique de la terre dans sont ensemble les milliers de siecles derniers, il y a eu des rechauffement et des glaciation et il y avait pas les americains. humour: c'etait du peut etre au quelques futur europeen ou africain quand il ont decouvert le feu!

    je suis hyper ecolo, mais je pense qu'on ne pense pas assez au SOLEIL qui depuis 200 ans de stats n'a jamais ete aussi actif, de plus en plus de taches...que cette annee. Pourtant on est dans la periode de basse activité des 11ans. Ca peut faire peur, mais peut etre ne connaissont pas encore bien le soleil. On parle du CO2 mais le méthane de 10 fois plus pire que le CO2. Ca nous empeche pas de faire de plus en plus d'ordures, de vivre(car on en produit naturellement.....), ca voudrait dire que les indous polu plus naturellement que la population américaine si on va par la... a méditer.... que la bretagne polu l'air de la france avec les porcherie...

    Quelqu'un a fait une remarque interressante, qui dit qu'il faut une grande differrence de temperature entre deux points pour faire de gros cyclonne. cela veut dire qu'il faut bien de froid, et peut etre plus de chaud. mais pas le demi degree du rechaufement climatique, il en faut plus.

  15. #43
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Bonjour Claude,

    Je t'invite à lire un rapport relativement récent de James Hansen et al (GISS-NASA) concernant la confirmation du lien entre émissions anthropiques de gaz à effet de serre et réchauffement climatique : Earth's energy imbalance: Confirmation and implications

    Rapport complet : http://pubs.giss.nasa.gov/docs/2005/...NazarenkoR.pdf

    Extrait :

    " Our climate model, driven mainly by increasing humanmade greenhouse gases and aerosols among other forcings, calculates that Earth is now absorbing 0.85 ± 0.15 W/m2 more energy from the Sun than it is emitting to space. This imbalance is confirmed by precise measurements of increasing ocean heat content over the past 10 years.

    Implications include:

    (i) expectation of additional global warming of about 0.6°C without further change of atmospheric composition;

    (ii) confirmation of the climate system’s lag in responding to forcings, implying the need for anticipatory actions to avoid any specified level of climate change;
    and

    (iii) likelihood of acceleration of ice sheet disintegration and sea level rise" (...)

  16. #44
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par clauded07
    Moins de co2 pour moins de cyclone?? aucun rapport.

    on dit toujours les americains pour leur cosomation, mais quand on regarde l'etat climatique de la terre dans sont ensemble les milliers de siecles derniers, il y a eu des rechauffement et des glaciation et il y avait pas les americains. humour: c'etait du peut etre au quelques futur europeen ou africain quand il ont decouvert le feu!
    A mon avis ton raisonnement n'est pas scientifique : ce n'est pas parce que la variabilité naturelle du climat existe (paramètres astronomiques, amplification albedo, GES d'origine volcanique etc...) que le forçage anthropique est nul.

  17. #45
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par Cécile
    D'un mal (Katrina et bientôt Rita) pourrait sortir un bien (la lutte contre les gaz à effet de serre).
    Moi j'écrirais plutôt :

    D'un mal, des cyclones de plus en plus violents vraissemblablement à cause du réchauffement climatique, pourrait sortir un bien : la lutte contre la source de ce réchauffement ( les émissions anthropiques de gaz à effet de serre).

    J'ajouterais également : et il est vraiment temps d'agir.

    Nb - Sans oublier que lutter contre l'effet de serre c'est aussi sortir de notre dangereuse dépendance envers les énergie fossiles, dont le pétrole. Enjeux énergétiques et climatiques sont vraiment très liés.

  18. #46
    Global-Floch

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par clauded07
    mais je pense qu'on ne pense pas assez au SOLEIL qui depuis 200 ans de stats n'a jamais ete aussi actif, de plus en plus de taches...que cette annee. Pourtant on est dans la periode de basse activité des 11ans. Ca peut faire peur, mais peut etre ne connaissont pas encore bien le soleil. On parle du CO2 mais le méthane de 10 fois plus pire que le CO2.
    Bien sur que le Soleil est considéré !!! Pour expliquer les variations de temperature on a besoin de tous les paramètres mais impossible d'expliquer le réchauffement actuel sans la part des émissions humaines. Le debat reste sur la part due à l'homme dans ce réchauffement : 40 60 ou 80 %. Difficile.
    Le methane n'est pas du tout négligé, loin de là. Le N20 non plus et les HFC (remplacant abominable du CFC) encore moins. Perso quand je dis CO2, je pense "gaz à effet de serre" car c'est lui qui assume la part la plus importante du réchauffement et je pense que c'est vrai pour beaucoup de gens ici. Ceci dit, il faut effectivement faire attention de ne pas oublier les autres. Mais le methane de Sibérie nous rappellera bientôt à notre bon souvenir.
    Une civilisation a seulement l'épaisseur de trois repas.

  19. #47
    invité576543
    Invité

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Moi j'écrirais plutôt :

    D'un mal, des cyclones de plus en plus violents vraissemblablement à cause du réchauffement climatique, pourrait sortir un bien : la lutte contre la source de ce réchauffement ( les émissions anthropiques de gaz à effet de serre).

    J'ajouterais également : et il est vraiment temps d'agir.

    Nb - Sans oublier que lutter contre l'effet de serre c'est aussi sortir de notre dangereuse dépendance envers les énergie fossiles, dont le pétrole. Enjeux énergétiques et climatiques sont vraiment très liés.
    Très optimiste! Un effet à ne pas négliger est "l'effet reine rouge" (cf http://pespmc1.vub.ac.be/REDQUEEN.html, par exemple). La compréhension de cet effet est absolument nécessaire pour comprendre pas mal de choses, comme la taille des arbres, le fait que la pub continue alors qu'elle n'est pas efficace, la queue du paon, etc.

    Application: Parce que l'on peut être sûr que certains pays ne vont pas coopérer à la lutte contre l'effet de serre, il est préférable de continuer à consommer le pétrole. Et après nous le déluge.

    Ou encore: seul un gouvernement mondial avec possibilité de coercition (=armée) pourra imposer un contrôle de la consommation du pétrole.

    Pas joyeux, mais difficilement parable.

    Cordialement,

  20. #48
    Ol66

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Bonjour à vous,

    c'est mon second message sur ce forum et toujours sur les cyclones. J'ai eu l'occasion de travailler dessus durant feu mes études et peut-être pourrais apporter ma pierre à votre édifice. Je vais vous citer des passages concernant le sujet du topic et je m’excuse à l’avance de la longueur de ce post. Ceux qui sont les plus motivés seront sans doute intéressés par le propos (en tout cas j’en ai l’espoir).

    Pour répondre à Tenacacita sur les cyclones précédents (j’ai plus de précisions si ça t’intéresse):

    Avant la fin du 19ème siècle, il n’y avait pas d’organismes chargés d’étudier ou de
    répertorier les phénomènes cycloniques. Ce n’est que depuis 1899 que l’on a commencé à
    distinguer les tempêtes des ouragans (mais les premières bases de données cycloniques sur la zone de l’Atlantique et des mers adjacentes ont été développés par les climatologistes américains depuis 1886) . Pour connaître l’historique des cyclones avant cette période, il faut se reporter aux archives locales et aux chroniques laissées par plusieurs auteurs depuis 1635, début de la colonisation.
    Mais si on y trouve certaines dates de phénomènes ayant causé des dégâts sur nos îles, il est parfois difficile d’en estimer l’intensité réelle (voir tableau ci-dessous). Les comptes rendus suivants ont été réalisés à partir des travaux de Tannehill et Romer par Météo France) et enrichis de ceux des services météorologiques des Antilles.
    En 100 ans de statistiques cycloniques, on a recensé 20 tempêtes tropicales et 8 ouragans, ce qui représente en moyenne :
    - 1 phénomène cyclonique tous les 3 à 6 ans.
    - 1 ouragan tous les 12 ans.



    A propos de l’effet de serre, voila ce que j’avais conclu dans mon TER (désolé pour la longueur) :

    Au niveau océanographique, une élévation du niveau des mers est à prévoir, même si ce dernier a déjà fortement fluctuer depuis un siècle (voir graphique 3) . Une conséquence directe serait la fonte d’une partie des glaces polaires qui, outre un important apport d’eau douce au sein des circulations thermohalines, s’ajouterait au réchauffement des océans5. Cette élévation du niveau des mers est évaluée par les hypothèses moyennes entre 27 et 112 cm. Si cette valeur n’apparaît pas impressionnante, il faut savoir que cela menace plus de 92 millions de personnes, 50 % de la population mondiale vivant en zone côtière.

    On a tendance à oublier la hausse du niveau de la mer, conséquence qui va considérablement aggravé l’impact des cyclones, qu’il y en ait plus ou pas.


    L’impact sur les glaciers serait aussi préoccupante car un réchauffement de l’atmosphère les amèneraient à fondre. Or, avec 27 500 Km3, les glaciers représentent le 2ème réservoir de l’hydrosphère, le premier étant l’océan mondial (avec 1 370 000 km3 – voir Tableau 4 page suivante). Leur fonte engendrerait donc un apport considérable d’eau douce dans les océans ce qui perturberait les circulations océaniques. Une conséquence serait, par exemple, une dérégulation du Gulf Stream qui ne réchaufferait plus, par son extension nord-Atlantique (la « Dérive Nord-Atlantique »), les côtes bretonnes et britanniques. Dans ce cas, le réchauffement de la planète entraînerait paradoxalement un refroidissement de certaines zones géographiques et le trop plein de chaleur ne sera pas évacué des latitudes tropicales.



    Donc, il ne suffit pas de projeter la situation actuelle dans l’avenir, d’autres paramètres entrent en jeu : fonte des glaces>plus d’eau douce dans les océans>dérégulations des circulations thermohalines>ralentissement voire arrêt du GulfStream>les côtes britanniques et bretonnes se refroidissent>l’eau chaude du Golfe du Mexique n’est plus évacuée>augmentation du terrain favorable au développement cyclonique.

    Donc, plus de cyclones ? Des cyclones plus puissants ? On peut extrapoler, mais une chose est sûre : les conditions de développement cyclonique seront optimiser.



    Au niveau hydrodynamique, les conséquences seraient, elles aussi, très importantes. Deux moteurs créaient les courants océaniques :

    . les vents : en soufflant sur la mer, les vents entraînent les eaux de surface en de
    vastes dérives.

    . la densité : les variations de température et de salinité modifient la densité des
    eaux qui remontent ou plongent vers les profondeurs, créant des courants
    verticaux de convection (circulation thermohaline).

    La rotation de la Terre, la forme et la position des continents détermineront la direction de ces courants et la force de Coriolis leur déviation. Modifier la température ou la salinité des océans mettrait donc en péril leur dynamique actuelle, en interférant sur les courants verticaux (thermoclins, thermohalins) par exemple.
    Or, l’une des conditions pour qu’un ouragan prenne naissance nécessite des eaux de surface ayant une température supérieure à 26° C. Si la zone où cette température est atteinte est plus étendue, cela risque de favoriser l’apparition plus fréquente d’ouragans. De plus, un ouragan est un événement par lequel l’atmosphère évacue rapidement une fraction de son énergie, une soupape de sécurité en quelque sorte. Par suite du réchauffement, l’atmosphère, globalement plus chaude donc recelant plus d’énergie, pourrait engendrer des phénomènes de libération plus énergétiques, ce qui signifie que leur pouvoir de destruction augmenterait en même temps que leur champ d’action.
    Quant aux modèles, ils ne permettent pas, pour l’instant, de répondre de manière formelle sur ce point. D’après Météo France, la modélisation touche ici à ses limites pour 2 raisons :

    1 ) elle date de quelques dizaines d’années seulement et, à l’époque, les phénomènes extrêmes ne préoccupaient pas le public, ni même les scientifiques. Les modèles n’ont donc pas été conçus pour pouvoir travailler spécifiquement sur ce point.

    2 ) les modèles climatiques actuels travaillent avec des mailles de quelques centaines de km de côté, ce qui est très nettement insuffisant pour analyser avec un bon degré de confiance la fréquence de ce genre de catastrophes. Il faudrait un modèle dont la maille ait quelques km de côté, comme c’est le cas en météo, pour effectuer de bonnes prédictions.



    A défaut de preuves formelles, un certain nombre d’indices laissent néanmoins penser que nous aurons une augmentation de notre exposition à cet aléa naturel : la variabilité en est un. La variabilité est la mesure de la fréquence et de l’intensité avec lesquels une valeur s’écarte de la moyenne. En regardant les valeurs instantanées obtenues via les modèles (qui calculent, à intervalles donnés, les valeurs de la température, de la pression, etc., sur tout un ensemble de points), puis en faisant la moyenne sur la durée de modélisation (1 siècle, 2 siècles, …), on peut regarder si les valeurs calculées s’écartent de plus en plus souvent de la moyenne.
    Si oui, on dit que la variabilité du climat modélisé augmente. Cela signifie qu’il a tendance à produire de plus en plus de valeurs inhabituelles, en dehors des normales, et donc qu’il se modifie. Pour certains modèles, on a étudié l’évolution de cette variabilité du climat futur. Les modèles étudiés font tous ressortir une évolution à la hausse de cette variabilité, notamment en ce qui concerne le cycle de l’eau. Certains modèles prédisent également une augmentation des tempêtes, ce qui se matérialise par une récurrence plus fréquente de vitesses de vent élevées.

    Enfin, il existe des inconnues qui incitent à la pondération à ce sujet. Concernant les conditions nécessaires à la cyclogénèse par exemple, le cisaillement vertical des vents sera-t’il diminué (plus de cyclones) ou augmenté (moins de cyclones) ? L’humidité disponible dans l’atmosphère et l’instabilité des masses d’air tropicales et équatoriales subiront-elles une évolution, et dans quel sens ? Le réchauffement des eaux augmentera t’il la fréquence, voire accentuera t’elle la survenance du phénomène El Nino ?
    Quant aux travaux de l’équipe de W. Gray et ses collaborateurs de l’université du Colorado (voir Annexe 7 page 187), il font état d’une recrudescence de l’activité cyclonique sur la zone de l’Atlantique durant les 20 ou 30 prochaines années (1995/2020). Selon eux, un cycle (d’une durée de 20 à 40 ans) ferait alterner des périodes de faible activité cyclonique (1900/1930 ; 1970/1994) avec des périodes à plus forte activité (1930/1970 ; 1995/en cours). Précisons que lorsqu’ils parlent de faible et de forte activité, ils font référence aux nombre d’ouragans intenses (les plus redoutables) et non pas au nombre de phénomènes annuels. Selon eux, la cause principale de cette évolution viendrait du courant océanique de l’Atlantique qui est plus chaud et plus salé depuis 1995. (source : www.meteo.fr)



    Voila, aux plus courageux qui ont tout lu je dis bravo.

    Ciao et bonne continuation !

  21. #49
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Merci Ol66 pour ton éclairage.

  22. #50
    clauded07

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    c'est ce que j'essayer de dire.

    On peut pas affirmer que les visions d'apocalipses(cyclones, réchaufement,....) sont la cause des seuls êtres humains.

    la salinite joue c'est vrai quelque chose de majeur dans les courants, l'eau douce aussi, et les temperature des courants aussi. Empechant les certains courant de rejoindre la surface, changer de profondeur, ou se melanger... le tout engendre forcement des modification dans le climat via le golfstream, el nino...

    et bien plus encore : l'effet papillon

    les especes marines migrent, les algues, les micro organisme, le plancton, corail........... bientot les hydrates de methane dans l'air du au rechaufement...

    on apprennait l'autre jour par observation,qu'il faudra maintenant prendre en compte les chutes de moteorites dans l'atmosphere pour les modeles climatiques.....

    sinon par constatation dans la vie de toute chose, tout n'est que cycle. une sinusoide. Notre planete a connu bien pire, en réchaufement ou en glacation ou cataclisme, mais elle s'en est toujours bien tiré, meme apres instinction massive. C'est sur que beaucoup reflechisse a tres court terme, nano-terme(que dis je), mais la terre a toujours pu s'addapter.

    meme si on bruler tous les hydrocarbure dans l'admosphere aujourd'hui, peut etre qu'il en resterai que quelque trace dans 1000 ans.

    a court terme c'est sur que c'est une mauvaise passe, mais on trouvera bien un moyen pour en venir a bout, tout comme l'on fait nos chasseurs de mamouth pour se proteger du froid avec leurs bien maigres moyens.

  23. #51
    invité576543
    Invité

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par clauded07
    meme si on brûle tous les hydrocarbures dans l'atmosphere aujourd'hui, peut être qu'il en restera que quelque trace dans 1000 ans.
    Bonsoir,

    Les traces géologiques des grandes catastrophes du passé montrent que la biosphère peut mettre des millions d'années pour se remettre d'un choc sérieux.

    Même plus récemment, l'analyse de la diversité animale et végétale montre que la reconquête des terrains qui étaient sous les glaciers il y a quelque chose comme 15000 ans est loin d'être complète.

    Ceci dit, l'humanité réfléchit à trop court terme, c'est vrai: et c'est une des causes majeures de la consommation sans retenue des matières carbonées fossiles.

    Cordialement,

  24. #52
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par clauded07
    c'est ce que j'essayer de dire.

    On peut pas affirmer que les visions d'apocalipses(cyclones, réchaufement,....) sont la cause des seuls êtres humains.

    la salinite joue c'est vrai quelque chose de majeur dans les courants, l'eau douce aussi, et les temperature des courants aussi. Empechant les certains courant de rejoindre la surface, changer de profondeur, ou se melanger... le tout engendre forcement des modification dans le climat via le golfstream, el nino...

    et bien plus encore : l'effet papillon

    les especes marines migrent, les algues, les micro organisme, le plancton, corail........... bientot les hydrates de methane dans l'air du au rechaufement...

    on apprennait l'autre jour par observation,qu'il faudra maintenant prendre en compte les chutes de moteorites dans l'atmosphere pour les modeles climatiques.....

    sinon par constatation dans la vie de toute chose, tout n'est que cycle. une sinusoide. Notre planete a connu bien pire, en réchaufement ou en glacation ou cataclisme, mais elle s'en est toujours bien tiré, meme apres instinction massive. C'est sur que beaucoup reflechisse a tres court terme, nano-terme(que dis je), mais la terre a toujours pu s'addapter.
    meme si on bruler tous les hydrocarbure dans l'admosphere aujourd'hui, peut etre qu'il en resterai que quelque trace dans 1000 ans.

    a court terme c'est sur que c'est une mauvaise passe, mais on trouvera bien un moyen pour en venir a bout, tout comme l'on fait nos chasseurs de mamouth pour se proteger du froid avec leurs bien maigres moyens.
    Bonjour,

    Voici à mon sens une intervention, sans même parler de la forme, où d'une part tout est mélangé et d'autre part qui manque sérieusement de références, de fondements et surtout de lucidité.

    Deux questions :

    1 - Si j'ai bien compris, vivre (ou mieux survivre) comme des chasseurs de mamouth serait pour toi l'avenir de l'homme ?

    2 - Tu a vraiment le sentiment de penser dans le long terme ?
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/09/2005 à 19h13.

  25. #53
    clauded07

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    tout depends de beaucoup de choses.

    pour la question 1, oui, si ca continue et que l'on ne peut resoudre le probleme ou l'arretter.
    demain si on arrette tous les hydrocarbures, qui dit que cela ne continuera pas? faut arretter d'affirmer des chose quand on a pas assez de recul. on commence a prendre conscience de beaucoup de chose, mais je pense que c'est qu'un debut, l'histoire la toujours montre pour x theorie et encore plus pour les modelisations.

    2- oui, je pense reflechir à long terme. je pense pas que tout ce resout vite. si notre espece echoue, il y en aurra bien une autre qui prendra le dessus.

    Ceci dit, cela ne m'empeche pas d'etre pour les bio carburant ou autre technique remplacant les energies fossiles, de jardiner bio, de rien bruler, rien jeter part terre, economiser l'eau, de recycle mes ordures, de mettre tout se qui est bio degradable de ma poubelle dans la terre, de ne pas acheter des produit chimique, des produits suremabler,.............

    on dirait que parce que je ne pense pas que l'homme a toute les responsabilitées, car pour moi on manque de recul sur la machine complexe qui est la terre, que j'ai pas le droit de pensé ce que je veux!

  26. #54
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par clauded07
    (...) si notre espece echoue, il y en aurra bien une autre qui prendra le dessus (...)
    Vu comme cela...

    Mais d'un point de vue tout à fait personnel j'aimerais que l'espèce humaine ne disparaise pas et que l'on transmette aux générations futures une terre compatible avec une vie authentiquement humaine. Préserver l'environnement c'est à mon sens avant tout protèger l'homme. Tu es bien entendu libre de penser ce que tu veux.

    @+
    Dernière modification par Tenacatita ; 24/09/2005 à 21h14.

  27. #55
    ludelanoe

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par Dindonneau
    Je m'en doutais qu'un jour qqn allait se poser cette question
    En ce moment c'est la grande mode.
    Je pense pas qu'il soit un jour possible d'établir un lien de cause à effet entre le réchauffement climatique et ce cyclone. Il y a toujours de temps en temps des cyclones de cette violence dans le coin. Celui-là était de force 4 et en 1969, il y en a eu un de force 5 au même endroit.

    Il faut arrêter de toujours incriminer le réchauffement climatique dès qu'il y a une catastrophe.
    C'est plutôt à la variation de fréquence de ce genre de catastrophe qu'on peut observer l'impact du réchauffement climatique.
    je suis d'accord ac toi il y a toujours eu des cyclones et autre tempetes de ce genre et la pollution est un probleme qui se pose ces dernieres année les cyclones n'apparaissent qu' a certaine saisons et c'est pour ça quand ce moment il y en a beaucoup.

  28. #56
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Citation Envoyé par ludelanoe
    je suis d'accord ac toi il y a toujours eu des cyclones et autre tempetes de ce genre et la pollution est un probleme qui se pose ces dernieres année les cyclones n'apparaissent qu' a certaine saisons et c'est pour ça quand ce moment il y en a beaucoup.
    Il est difficile de faire comprendre que le lien entre réchauffement climatique et l'ampleur des catastrophes (sécheresses, inondations, cyclones, etc...) est de nature statistique.

    Personne ne pourra jamais prouver que telle ou telle catastrophe (cyclone Katrina, canicule 2003, inondations Europe centrale été 2005 ou autre) est due directement au réchauffement. Par contre on peut par exemple montrer un lien statistique entre la fréquence des cyclones de catégoriee 4 et 5 et le réchauffement. Katrina s'inscrit dans cette tendance d'où la question posée au début de cette discussion.

    Robert Kandel (Directeur de recherche CNRS), sur Futura Sciences :
    http://forums.futura-sciences.com/th...tml#post366998

    Bien sûr, les cyclones tropicaux, dont les ouragans puissants comme Katrina, sont des phénomènes naturels. D'ailleurs, pour moi en tant que scientifique, tous les phénomènes sont naturels, il n'y a pas de surnaturel. Mais la nature est complexe. L'homme fait partie de la nature, mais ses activités pèsent de plus en plus lourdement dans la balance planétaire.

    Les ouragans font partie du climat normal dans le secteur Atlantique - Caraïbes, tout comme les typhons du Pacifique. Mais la fréquence et laviolence de ces cyclones tropicaux varient d'une année à l'autre, d'une décennie à l'autre, sans que l'on sache exactement pourquoi. Après une accalmie relative au cours des années 1970 et 1980, les ouragans sont revenus en force à partir des années 1990, surtout les ouragans les plus violents (de force 4 et 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson). On sait que la puissance des cyclones tropicaux est alimentée par le flux de chaleur latente d'évaporation des eaux chaudes à et sous les surfaces océaniques, mais leur genèse dépend aussi des gradients verticaux et horizontaux de température, de pression et de vent dans l'atmosphère, qui sont à leur tour modifiés par le développement de ces cyclones. Pour le secteur Atlantique - Caraïbes, on commence à disposer de prévisions saisonnières plus ou moins fiables, sans savoir exactement pourquoi ça marche. Les saisons de cyclones du secteur Atlatnique - Caraïbes sont généralement moins actives lorsqu'il y a un événement chaud El Niño sur le Pacifique, plus actives avec La Niña. On savait plusieurs mois à l'avance que la saison de 2005 allait être particulièrement active. Mais il est impossible de prédire la force et la trajectoire d'un ouragan plus que quelques jours à l'avance.

    Cela fait plusieurs siècles que l'on sait que les côtes basses du Golfe du Mexique, de la Floride au Texas et au Honduras, sont vulnérables au passage d'un ouragan, et celui du 8 septembre 1900 (avant le réchauffement !) a fait plus de 10.000 morts à Galveston (Texas). Les ouragans passant près de la Nouvelle-Orléans ont provoqué des inondations à plusieurs reprises au cours du 20ème siècle. En 2002, un journal de la Nouvelle-Orléans publiait une série d'articles donnant le scénario de la catastrophe qui est finalement arrivée en 2005 (voir http://www.nola.com/hurricane/?/washingaway/). Mais malgré le rôle essentiel que joue le port de la Nouvelle-Orléans dans l'économie américaine, les budgets pour le renforcement des digues n'ont jamais été une grande priorité pour les administrations qui se sont succédées, et ils ont été coupés sous l'administration Bush-Cheney, qui dans son mépris général des services publiques, a en plus peuplé l'administration fédérale pour les situations d'urgence (FEMA) d'amis politiques sans compétences. La catastrophe de Katrina vient de cette rencontre de la violence naturelle avec l'incurie politique.

    Quel rôle joue le réchauffement planétaire du au renforcement de l'effet de serre ? La réponse n'est pas claire en ce qui concerne la fréquence des cyclones, et il est certain que les fluctuations interdécennales sont beaucoup plus marquées qu'une tendance éventuellement liée au réchauffement observé jusqu'ici. En revanche, plusieurs recherches à la fois théoriques et empiriques suggèrent que le réchauffement peut déjà avoir eu une influence sur la fréquence des ouragans les plus violents. Même si la vitesse maximale du vent n'a guère changé, l'intensité, définie comme intégrant la force, la durée, et l'étendue du cyclone, semble bien avoir augmenté depuis les années 1970. Plusieurs études indiquent qu'elle va presque certainement suivre une tendance générale d'augmentation au cours des prochaines décennies, ce qui n'exclut pas des variations en plusou en moins autour de cette tendance d'une année à l'autre. Les dégâts potentiels augmenteront très fortement avec l'intensité. Les dégâts réels dépendront aussi des précautions prises. - RK
    Robert Kandel répond aux questions que lui posent les internautes sur le climat ici : http://forums.futura-sciences.com/th...tml#post366998
    Dernière modification par Tenacatita ; 12/10/2005 à 21h06.

  29. #57
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    19 octobre 2005 - Le cyclone Wilma (de catégorie 5, le plus puissant de l'année) dévaste Haiti et se dirige vers la Floride.

    Wilma, l'ouragan le plus puissant de l'année
    Avec des vents violents à plus de 280 km/h, l'ouragan Wilma se fait extrêmement menaçant, passant en moins de quatre heures de la catégorie 2 à la catégorie 5, la plus élevée sur l'échelle Saffir-Simpson (...)

    Suite sur RadioCanada

  30. #58
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Un cyclone de catégorie 5 frappe l'Australie

    Katrina, Wilma, Larry...un cyclone de catégorie 5 vient de frapper l'Australie. Le nombre de cyclones de catégorie 4 et 5 a doublé en 30 ans. Les eaux de surface océaniques se réchauffent parallèlement à l'amosphère. Les cyclones se forment dans des eaux chaudes.

    Il est urgent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre (transports, habitat, consommation).

    Larry, le plus violent cyclone en 30 ans Australie - 21 mars 2006
    La Grande Barrière de corail probablement endommagée
    http://www.lorient-lejour.com.lb/pag...icle&id=308769
    Un nouveau cyclone devrait toucher l'Australie dans la semaine - 21 mars 2006
    http://permanent.nouvelobs.com/etran...4846.html?0103
    Les scientifiques établissent un lien entre réchauffement climatique et violence des cyclones
    L'article publié dans la revue Science le 16 septembre 2005 et intitulé : "Changements dans le nombre, la durée et l'intensité des cyclones tropicaux dans un environnement qui se réchauffe " est disponible en version intégrale ici : Changes in Tropical Cyclone Number, Duration, and Intensity in a Warming Environment - P. J. Webster,1 G. J. Holland,2 J. A. Curry,1 H.-R. Chang1 - Science, Vol 309, Issue 5742, 1844-1846 , 16 September 2005

    Des océans plus chauds engendrent des ouragans plus puissants - 20 mars 2006
    http://www.futura-sciences.com/news-...sants_8482.php
    Dernière modification par Tenacatita ; 21/03/2006 à 16h16.

  31. #59
    NewBornCreation

    Smile Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    Salut à tous!
    J'ai effectué mon TPE cette année en ayant pour problématique: Le réchauffement climatique a-t-il des effets sur les cyclones?

    Je peux donc te répondre, mais en t'avertissant tout de suite qu'aucune réponse n'a été trouvée à ce jour. Bon, je pourrai faire ca en trois pages mais je vais essayer de raccourcir.

    Voyons si le réchauffement climatique a des effets sur les conditions de formations des cyclones:

    -tout d'abord, pour qu'un cyclone se forme, il faut une eau de plus de 26°C sur plus de 50m de profondeur. A cause du réchauffement climatique, la température globale du globe va augmenter, donc le transfert thermique de l'eau et de l'air débouchera sur une t° de l'eau plus grande qu'avant. DONC la t° de l'eau devrait augmenter dans les années à venir (là il y a très peu de personnes qui réfutent cette idée- sinon personne-). Il faut une eau chaude sur plus de 50m de profondeur, mais pk? parce qu'en prenant de la puissance, les vagues entrainées par le cyclone rapportent l'eau froide de profondeur à la surface, ce qui a pour effet de refroidir le cyclone, et même de l'arrêter si il est suffisement lent.
    ==> le réchauffement climatique devrait augmenter les surfaces de création des cyclones, et peut-être leur intensité et leur nombre.

    -Ensuite, il faut que la différence de T° entre l'eau et la haute atmosphère soir élevée pour que les courants de convection du cyclone soient plus puissants. Or si la basse atmosphère est réchauffée, cela aura pour effet corrélatif de refroidir la haute. Donc jusqu'ici, les conditions seront idéales à la formation des cyclones.

    MAIS, un autre facteur TRES IMPORTANT est le cisaillement du vent. cELUI ci apporte du vent frais dans la colonne d'air humide, ce qui peut avoir pour effet de le détruire. OR CERTAINES ETUDES MONTRENT QUE le réchauffement climatique sera plus accentué, donc ici, premier facteur en faveur de Gray et ceux qui sont contre cette thèse.

    Bon comme on peut le voir, on ne peut pas répondre à cette question pour l'instant. Bien que l'on sache que la T° de l'eau augmentera avec ce réchauffement climatique, on ne sait dans quelles directions tendront les autres facteurs.

    Voila, jspr avoir répondu à quelques unes de vos questions, même à toutes mais,ca c moins sûr!!
    Et puis désolé si vous trouvez qu'il y a un peu trop de hors sujet là dedans, car je n'ai pas vraiment appliqué ceci à Katrina, mais je pense que c'est bon à savoir quand même.

    Cordialement,

  32. #60
    Tenacatita

    Re : La violence du cyclone Katrina est-elle en lien avec le changement climatique ?

    NewBornCreation,

    Il y a du nouveau pour tes Travaux Personnels Encadrés de Première S :
    Deconvolution of the Factors Contributing to the Increase in Global Hurricane Intensity
    Carlos D. Hoyos 1*, Paula A. Agudelo 1, Peter J. Webster 1, Judith A. Curry 1
    1 School of Earth and Atmospheric Sciences, Georgia Institute of Technology, Atlanta, GA USA. Article complet :
    http://www.sciencemag.org/cgi/rapidpdf/1123560v1.pdf
    (payant... )
    Résumé :
    To better understand the change in global hurricane intensity since 1970, we examine the joint distribution of hurricane intensity with variables identified in the literature as contributing to the intensification of hurricanes. We use a methodology based on information theory, isolating the trend from the shorter term natural modes of variability. Results show that the increasing trend in number of category 4 and 5 hurricanes for the period 1970-2004 is directly linked to the trend in SST; other aspects of the tropical environment, while influencing shorter term variations in hurricane intensity, do not contribute substantially to the observed global trend.
    Source : http://www.sciencemag.org/cgi/conten...ract/1123560v1
    Traduction de la partie principale : Les résultats montrent que la tendance à l'augmentation des cyclones de catégorie 4 et 5 pour la période 1970-2004 est directement liée à celle au niveau de la température de surface océanique

    Merci à Chistophe Olry de Futura Sciences de nous avoir transmis cette info.
    = > http://www.futura-sciences.com/news-...sants_8482.php

    NB - Une banque de références sur le sujet : http://www.sciencemag.org/sciext/katrina/#climate

    @+
    Dernière modification par Tenacatita ; 22/03/2006 à 20h24.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Cyclone Katrina
    Par popey65 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/10/2005, 19h25
  2. L'ouragan Katrina échauffé par le changement climatique ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/09/2005, 16h44
  3. La violence est-elle au fondement du politique??
    Par L¤LA dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/01/2005, 16h26
  4. La violence est elle necessairement contraire au droit ?
    Par jpvtt88500 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/09/2004, 15h56
  5. la parole est elle un pouvoir contre la violence ?
    Par nico10gbb dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/12/2003, 19h54