Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Un procédé original de stockage au M.I.T.



  1. #1
    Netchineur

    Thumbs up Un procédé original de stockage au M.I.T.


    ------

    La dernière Conférence Energie du M.I.T. a vu la présentation de son lot d'innovations.
    Parmi celles ci on pouvait remarquer une idée qui parait loufoque, mais intéressante en fait.

    Le projet d'un étudiant en master concerne la création d'accumulateurs de pressions géants en béton, immergés a forte profondeur.
    Ces gigantesque boules de béton pourraient se comporter comme de gros ballons hydrophores ( ballons a membrane sous pression) pour accumuler de l'energie.
    Chaque boule immergée pleine d'air, se remplira par le jeu de la pression environnante, et fournira de l'électricité via une turbine, energie renvoyée à terre
    Une centrale d'energie a terre ou en mer vidangerait la boule lorsque les conditions permettent de capter de l'energie ( éolien, solaire, etc) recréant ainsi un vide relatif, que l'on comblera par remplissage lors que l'on aura besoin d'energie...
    Idée a suivre....

    -----
    http://energiesrenouvelablesdanslemonde.blogspot.com

  2. Publicité
  3. #2
    Yoghourt

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Euh, va falloir un schéma. Parce que là, de ce que je comprends, c'est juste un énième moteur à mouvement perpétuel à base de poussée d'Archimède.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  4. #3
    invite765732342432
    Invité

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Euh, va falloir un schéma. Parce que là, de ce que je comprends, c'est juste un énième moteur à mouvement perpétuel à base de poussée d'Archimède.
    Non, non, c'est juste du stockage d'énergie... mais ça parait bien compliqué (surtout par rapport à un barrage hydroélectrique)

    Si j'ai bien compris, c'est un peu comme si on proposait de mettre un ballon de baudruche au fond de la mer, de le gonfler quand on a trop d'énergie et de le dégonfler quand on en a besoin...

  5. #4
    wizz

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    euh non, il fait justement l'inverse

    lorsqu'on a trop d'énergie, on le stocke en comprimant un gaz pour obtenir une haute pression, plusieurs fois la pression atmosphérique (+XXX bars). Et quand on a besoin d'énergie, on ouvre le robinet qui fait pschittt à travers une turbine par exemple

    dans son cas, il a préféré opérer dans le sens inverse. Quand il a trop d'énergie, il utilise cette énergie pour faire le vide dans sa sphère (-1 bar)...

  6. #5
    Yoghourt

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Stockage, ok.
    Qui a vraiment trop d'énergie?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Netchineur

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    C'est effectivement un procédé de stockage: un accumulateur de pression ( ou plutot de depression !!)
    Son intérêt réside dans sa totale neutralité sur l'environnement ( une enveloppe sphérique en béton), mais surtout dans le fait de pouvoir stocker une énergie aléatoire ( éolien, photovoltaique, etc.) pour l'utiliser sur le réseau au moment de la demande.

    Cela revient un peu au même que de remplir un barrage par un pompage ( energie aléatoire) en aval, et de s'en servir au bon moment.

    Le procédé de stockage de l'energie par l'hydraulique n'est pas nouveau ( Lac Blanc - Lac Noir en Alsace, ou EDF remplit le plus haut en nocturne ( disponibilité de la puissance) pour le revider aux heures de pointes dans le plus bas...
    http://energiesrenouvelablesdanslemonde.blogspot.com

  9. Publicité
  10. #7
    Yoghourt

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Merci. Résident en Rhone-Alpes, je connais un peu le principe du stockage hydraulique et de l'usage de l'hydroélectricité équilibrer un peu le réseau lors des pointes.
    L'intermittence de l'éolien, à ma connaissance, est en pratique un faux problème (selon l'expérience néerlandaise, de mémoire). Il me semble que le solaire est faiblement aléatoire. Dans les deux cas, je n'ai pas souvenir d'avoir entendu des problèmes d'excédent de production dont on se saurait que faire.
    Ma question, toute naïve qu'elle soit, reste entière...
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  11. #8
    invite765732342432
    Invité

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    euh non, il fait justement l'inverse
    (...)
    dans son cas, il a préféré opérer dans le sens inverse.
    Il me semble que c'est physiquement assimilable à la baudruche. Mais peu importe.

    Quand il a trop d'énergie, il utilise cette énergie pour faire le vide dans sa sphère (-1 bar)...
    Au fond de l'eau, il doit y avoir moyen d'obtenir un peu mieux que -1 bar...

    Son intérêt réside dans sa totale neutralité sur l'environnement ( une enveloppe sphérique en béton), mais surtout dans le fait de pouvoir stocker une énergie aléatoire ( éolien, photovoltaique, etc.) pour l'utiliser sur le réseau au moment de la demande.
    Reste à chiffrer les ordres de grandeurs...
    L'enveloppe de béton nécessitera, je pense, beaucoup plus de matière qu'un barrage à stockage énergétique identique. Sans compter la maintenance.

  12. #9
    Cécile

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Ce genre d'idée, il y en a des dizaines.
    Le principe de fonctionnement est en général OK. Là où ça coince, c'est dès qu'on s'intéresse à la réalisation : quel coût pour de telles gigantesques boules de béton ? Pour quelle quantité d'énergie stockée ? Quel rendement final ?
    Rares sont les idées qui passent le stade de la réalisation.

  13. #10
    Moinsdewatt

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Bizarre que personne n' ai parlé du prbléme de la perte d' energie quand le systéme n' est pas adiabatique.

    Quand on comprime le gaz il va chauffer. au fond de la mer cet échauffement va se communiquer au milieu environnant et perdre cette energie.
    Le rendement de l' operation stockage - destockage devient vite desastreux.

    Il faudrait donc en plus du béton, une bonne isolation.

    Ce probléme est le principal probléme des moteurs à air comprimés de la societé MDI. (parce que leur reservoir ne peux etre adiabatique).

  14. #11
    GillesH38a

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    L'intermittence de l'éolien, à ma connaissance, est en pratique un faux problème (selon l'expérience néerlandaise, de mémoire). Il me semble que le solaire est faiblement aléatoire.
    qu'est ce que tu veux dire par un faux problème ??

  15. #12
    polo974

    Re : Un procédé original de stockage au M.I.T.

    Bonjour le dimensionnement de la paroi de la bulle...

    Et même avec assez de béton pour tenir, il faudra accessoirement empêcher cette bulle de remonter à la surface...

    Donc en gros mettre en oeuvre une quantité de béton de l'ordre de 80 à 100% du volume de la bulle... Pas de problème...
    Daudet, tu vas nous manquer...

  16. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. parcours original
    Par whitepony dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 10/08/2007, 15h04
  2. Expérience original
    Par silexospointu dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/02/2007, 18h30
  3. sujet original
    Par didicoh dans le forum Astronautique
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/07/2005, 10h56