Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Gaspillage. De qui se moque t-on?



  1. #1
    ludo b

    Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Je rentre à l'instant épuisé, content de mon après midi et en même temps profondément écoeuré par la bêtise de certains de nos concitoyens et élus.
    Je vient de passer 4 heures à débiter, débarder, charger, du bois de première qualité sur un chantier en "phase de nétoyage".
    Il s'agit d'un chantier privé pour lequel la mairie à donné son autorisation moyennant obligation d'aménagement stricte du cite (avec plantation imposées, par essences et tout et tout).
    Jusque là nikel car la parcelle (je dirai à vu de nez 4 terrains de foot) était envahie de peupliers pour certains en mauvais état. Elle n'était probablement plus entretenue depuis 20ans. On y trouvait néanmoins pas mal de charmes. C'est cette esssence que j'ai exclusivement récupéré aujourd'hui. Je dirai 5 à 6 strères en 3 heures avec un ami. La première heure j'ai travaillé à la scie à mains car le pote n'arrivait pas.
    Les grumes intéressantes pour le bucheron exploitant le chantier ont été emportées.
    Le hic c'est qu'il reste une quantité ENORME de bois sur cette parcelle. Il y a de tout, des coupes, des tronc cassés, certains explosés au buldozer...Je dirai des centaines de stères, peut-être des milliers, et que tout ce bois va être BROYER SUR PLACE
    J'ai eu la chance de repérer ce chantier hier soir en rentrant de Lille.
    Et aussi de croiser par hazard l'exploitant qui m'a gentillement autoriser à venir prélever ce que je pourrai.
    Mais une fois sur place il a fallu discuter serré avec l'agent de sécurité responsable du parc qui jouxte la parcelle (son employeur étant le proprio-maitre d'ouvrage) . Il a gentillement accepté que nous travaillons mais pour qques heures seulement. Il faisait simplement son job et il n'a pas été question de le remercier moyenant finance. Un mec assez droit je dois dire.
    Ce qui me fait râler (c'est peu dire) c'est ce gaspillage colossal.
    Merde ! il y a de quoi chauffer des centaines de familles et ça va être broyé sur place. Sans compter que ce broyage coûte de l'argent. J'ai vu le broyeur qui va entrer en action des lundi matin. Ca fout la trouille une machine pareille
    L'exploitant me confiait lui même sa désolation devant un tel gaspillage. Mais on le presse pour que le chantier soi "nétoyé" et lui même n'est équipé que pour évacuer les grumes.
    Que le maître d'ouvrage, proprio du parc n'en ait rien à battre ne me surprend pas. Mais que la municipalité ne prévoit rien et n'impose rien au proprio (ou s'entende tout simplement avec lui) me révolte.
    Il me semble assez simple d'autoriser le prélèvement selon certaines conditions visant à préserver l'endroit (même si pour l'instant ça ressemble à un champ de bataille).
    Le chemin d'accès est en plus très carrossable, le chantier très accessible sans rien endomager. Un ou deux agent de la municipalité pour veiller à ce que ça ne dérappe pas et l'affaire est faite. A la place c'est le pauvre agent de sécu qui doit gérer le truc comme il peut. Il aurait pu nous envoyer...Mais il a été compréhensif. Faute de directives je crois qu'il ne pouvait pas en faire plus. Il a accepté qu'on y retourne demain pendant deux heures mais pour charger uniquement. Il ne veut pas d'ennuis à cause du bruit des tronçonneuses . Il veut garder son job.
    Bien que citoyen belge (le chantier est situé près de chez moi côté français) je vais écrire au Maire. Il faut que je lui dise, même si ça lui en chatouille une sans faire bouger l'autre.
    La dessus

    -----

    Dernière modification par ludo b ; 05/11/2005 à 18h34.

  2. Publicité
  3. #2
    Patrick222

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Et le proprio à un gros 4X4 à vitres fumées, qui te caches le barreau de chaise qu'il a dans la gueule !!!..................
    Ceci dit, je suis comme toi, c'est ragant..........

  4. #3
    ludo b

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    De ce que j'ai pu en voir ce matin la description est assez pertinante...

  5. #4
    ludo b

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    En tout au aura sauvé au 12aines de malheureux strères, dont la 6 pour moi. C'est peu à l'échelle du gachis de ce chantier mais pour moi ça va me permettre de faire deux hivers avec mon Tulikivi.
    C'est que du charme et du hêtre premier choix. Du luxe pour un tel poêle. Je le fendrai vraiment petit pour avoir le meilleur rendement. Avec mon super fendeur de bûche c'est un vrai plaisir de toute façon, presque un amusement.

  6. #5
    Patrick222

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Faudra mettre le costard et le noeud pape pour fendre ce bois (de riche)............

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ber7

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Salut Ludo,
    Si la situation évoluait favorablement de ces jours, je suis près a venir récupérer 3 ou 4 stères le w-e du 11 au 13. Czmionnette +remorque 2t +tronçonneuse+bouteille de vin!

  9. Publicité
  10. #7
    shokin

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Si j'ai bien compris, je peux aussi y mettre mon coup de gueule sincère icitte !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  11. #8
    ludo b

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Malheureusement c'est terminé...tout a été broyé comme prévu.

  12. #9
    f6bes

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Bjr,
    Qui dit broyage , ne dit pas FORCEMENT perte.
    Je suppose que s'il a été broyé et NON brulé,
    c'est que le résultat du broyage va servir à
    amender (enrichir) le sol pour les futures plantations.
    (là ou ailleurs).
    Cordialement

  13. #10
    ber7

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Quel gaspi ! Peut-être vont-ils récupérer le broyat pour une usage quelconque? (compost ou chauffage à copeaux ?).Ca me rappelle ce que j'ai vu encore récemment dans le Gers. Un paysan rachète une parcelle de terre (environ 6 hectares) sur lequel se trouve de tous temps une garenne. Quelques semaines après, pfuuit, plus rien. L'agriculteur se sent rassuré devant ces grandes étendues qu'il contrôle rien qu'à la vue et qu'il peut traverser sans dévier la route de son tracteur. Pourtant, c'est une région déjà largement déboisée et ces garennes étaient maintenues sur des zones moins ou pas cultivables (pas rentables).
    Quelques voisins( du crû depuis pas mal de générations)agriculteurs m'ont rapporté avoir vu, surtout dans les années 70, des petites forêts disparaître ainsi, des maisons en pierre inhabitées enterrées dans les champs et recouvertes d'une couche de terre arable.
    Restons positifs, le département du Gers et certainement d'autres offre des primes à la plantation de haies( Association Arbres et Paysages) et d'arbres sélectionnés. Ils sont maintenant bien conscient du problème.

  14. #11
    ludo b

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    La parcelle concernée (privée) va être replantée d'essences bien plus intéressantes que celles qui s'y trouvait jusqu'à présent. Les peuplier avaient envahis le cite depuis de longues années et l'ensemble était assez pauvre (et moche).
    Donc sur du moyen et long terme c'est ok, on ne va pas y faire un parking ou une nouvelle zone industrielle.
    Je sais bien que le broyage sur place n'est pas la pire des solutions.
    Mais la quantité de bois ainsi broyée est fort exagérée. Le sol va avoir besoin de beaucoup de temps pour transformer et assimiler tout ça. Il y a fort à parier que vu l'épaisseur trop importante de broyat le sol va même être impropre au bon dvloppement des nouvelles plantation.
    J'ai bien conscience aussi que mettre en oeuvre des moyens mécaniques lourds très couteux en énergie pour récupérer du bois de chauffe n'est pas forcement un bon calcul non plus.
    Par contre autoriser les particuliers à prélever les morceaux les plus intéressants aurait permis de réduire sensiblement le volume de broyat (il en resterait bien assez), de réduire d'autant le cout énergétique et financier de l'intervention du broyeur, le tout en apportant un vrai soutien à une population qui n'est pas des plus aisée, qui plus à une époque ou nous en sommes au tout début de l'envolée des prix des combustibles.
    A côté de ça un propriétaire en aura décidé autrement "pour avoir la paix". Je comprend qu'il ne veuille pas voir débarquer 100 bucherons amateurs sur sa parcelle. Mais il aurait été fort possible de trouver un arrengement, la parcelle étant, comme je l'ai déjà dit, très accessible sans même faire intrusion dans la partie "domaine". Monsieur préfèrant payer des maîtres chien , ça n'a pas été possible.
    Enfin, il faut quand même se rendre compte qu'avec mes tous petits moyens et en qques heures seulement, j'ai récupéré pour environ 250 euros de bois de première qualité! Vous imaginez la valeur de ce broyat? Il y en avait pour des dizaines de milliers d'euros au prix du marché de bois de chauffe.
    Dernière modification par ludo b ; 09/11/2005 à 08h50.

  15. #12
    jc_m

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ludo b
    . . . . . . .
    Je sais bien que le broyage sur place n'est pas la pire des solutions.
    Mais la quantité de bois ainsi broyée est fort exagérée. Le sol va avoir besoin de beaucoup de temps pour transformer et assimiler tout ça. Il y a fort à parier que vu l'épaisseur trop importante de broyat le sol va même être impropre au bon dvloppement des nouvelles plantation.
    . . . . . . .
    Eh bien non !!!

    Au contraire ce broyat constitue la solution idéale pour une nouvelle plantation, et il faut maintenant espérer que le propriétaire des lieux est au courant de la meilleure façon de l'utiliser, qui consiste à surtout éviter de l'enfouir (labourage).

    Tout dépend aussi de la dimension des fragments, mais le terrain semble se trouver prêt pour une bonne utilisation de la technique du bois raméal fragmenté, ou BRF.

    Pour en savoir plus à ce sujet : voir les liens BRF

    Donc puisque le bois n'est maintenant plus récupérable le mieux serait de mettre au courant le propriétaire qu'il dispose maintenant de conditions idéales pour faire une nouvelle plantation qui ne nécessitera aucun engrais pendant longtemps et qui aura toutes les chances de ne pas souffrir de la sécheresse, même s'il fait anormalement sec (voir le paragraphe sur les aquaporines dans le lien plus haut).

    Mais A CONDITION de ne PAS ENFOUIR le broyat et de le laisser étalé en surface sur 3 cm (minimum) et 5 si possible.

  16. Publicité
  17. #13
    ludo b

    Re : Gaspillage. De qui se moque t-on?

    Tu sais jc_m je sais de quoi je parle quand je dis que la couche de broyat est bien trop importante. On est ici très loin des 3 à 5cm d'épaisseur qu constituent un idéal. Ca n'a RIEN avoir.
    La couche est ici d'au min 10cm, et à certains endroit de 20 ou 30cm.
    Avec des couches pareilles on n'est plus du tout dans des conditions idéales pour de jeunes plantations. Des composés radicaux vont se former et dans un premer temps ça sera défarorables aux plantations . Ca va s'arranger avec le temps mais les plantations font être faites (trop) rapidement. C'est le même empressement qui est à l'origine de ce broyage massif. L'entrepreneur responsable de l'abattage/broyage était lui même désolé de ce gaspillage, une grande partie de ce bois aurait encore du être évacuée avec de passer au broyage des véritables "déchets".
    Je ne pense pas que le propriétaire soit sensible à tout ça. Et la phase "nétoyage" est terminée. Il n'y aura pas d'acheminement de ce broya vers des zones ou il pourrait être mis à profit.
    Dernier détail, un petit ruiseau traverse le "domaine". Il sort de la parcelle en traversant ce chantier. L'eau est très claire, ce qui est quand même rare dans la région. Et bien RIEN n'a été fait pour le préserver. Il est à présent rempli de broyat sur toute la longeur de son parcourt dans la parcelle. Je vous laisse imaginer les effet de cette pollution organique sur la faune et la flore en aval.
    J'insiste donc: rien n'a été pensé dans le but de faire au mieu. Les plantations à venir sont d'ailleur imposées par la mairie, pas proposées spontanement par le(s) proprio(s). Donc l'épaisseur du broyat....

Discussions similaires

  1. Devis Hydroaccumulation : on se moque de moi ?
    Par Steflelutin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/03/2006, 16h02
  2. Gaspillage !
    Par laserman dans le forum À la conquête de Mars
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/02/2004, 13h34