Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?



  1. #1
    Tenacatita

    Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Une étude de John Turner du British Antarctic Survey publiée dans Science le 30 mars laisse perplexe : l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde.

    Pourquoi ? Quelles sont les pistes explicatives ?

    Rapid temperature increases above the Antarctic - No: 07/2006 30 Mar 2006

    A new analysis of weather balloon observations from the last 30 years reveals that the Antarctic has the same ‘global warming’ signature as that seen across the whole Earth, but is three times larger than that observed globally. The results by scientists from British Antarctic Survey are reported this week in Science.

    Although the rapid surface warming in the Antarctic Peninsula region has been known for some time, this study has produced the first indications of broad-scale climate change across the whole Antarctic continent. Lead author Dr John Turner of the British Antarctic Survey says :

    "The warming above the Antarctic could have implications for snowfall across the Antarctic and sea level rise. Current climate model simulations don’t reproduce the observed warming, pointing to weaknesses in their ability to represent the Antarctic climate system. Our next step is to try to improve the models. "

    The paper ‘Significant warming of the Antarctic winter troposphere’ is published in Science on 30 March 2006.

    Source : http://www.antarctica.ac.uk/News_and...ory.php?id=281
    NB - D'un point de vue théorique, la dislocation et/ou la fonte de la calotte antarctique (30 millions de kilomètres-cubes de glace) conduirait à une élévation d'environ 80 mètres du niveau des océans au niveau mondial.

    -----

    Dernière modification par Tenacatita ; 01/04/2006 à 20h17.

  2. Publicité
  3. #2
    DanielH

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Le réchauffement climatique est du à une rétention de la chaleur sur terre. Cette rétention est la même sur toute la surface et a tendance à uniformiser les températures. Du cout le réchauffement est plus marqué aux hautes latitudes que vers l'équateur, tout comme le réchaussement est plus marqué la nuit que le jour.

    Pour le fonte des glaces, il ne faut pas oublier la chaleur latente de fusion qui retarde considérablement les choses. Si on utilisait toutes la chaleur du soleil qui arrive sur terre à faire fondre les glace continentale, il faudrait 4 ans pour y arriver. En réalité moins de 1% peut être consacré à cette fonte et donc il faudrait au moins 500 ans pour que l'eau monte de 80 m. Plus probablement plusieurs milliers d'années et il nous serait arrivé bien d'autres problème avant ça...

  4. #3
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par DanielH
    Le réchauffement climatique est du à une rétention de la chaleur sur terre. Cette rétention est la même sur toute la surface et a tendance à uniformiser les températures. Du cout le réchauffement est plus marqué aux hautes latitudes que vers l'équateur, tout comme le réchaussement est plus marqué la nuit que le jour...
    Je ne comprend pas : pourquoi le réchauffement en Antarctique est-il 3 fois plus rapide que la moyenne mondiale ? Pourquoi un tel contraste au niveau du pôle sud ?

  5. #4
    DanielH

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Je ne comprend pas : pourquoi le réchauffement en Antarctique est-il 3 fois plus rapide que la moyenne mondiale ? Pourquoi un tel contraste au niveau du pôle sud ?
    Mais c'est la même chose au niveau du pôle nord.

  6. #5
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par DanielH
    Mais c'est la même chose au niveau du pôle nord.
    Oui, pourquoi un tel contraste aux pôles ?
    C'est d'ailleurs très inquiètant que cela se réchauffe beaucoup plus vite aux pôles qu'ailleurs : il y des calottes de glace au Groenland et en Antarctique...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Principalement, c'est parce que l'atmosphère y est très sèche.
    Le CO2 et les autres GES sont bien répartis puisque leur durée de vie est longue (100 ans pour le CO2). La vapeur d'eau ne l'est pas du tout.
    La loi de Clausius Clapeyron est exponentielle: plus l'air est chaud plus il contient de vapeur d'eau et inversement bien sûr.

    Or le principal gaz à effet de serre, c'est la vapeur d'eau et de très très loin.

    Puique les GES sont bien répartis, leur effet de serre addirionnel est plus ou moins uniforme.

    Par contre l'effet de serre de la vapeur d'eau est faible près des pôles.

    Tu donnes 1000 $ à un sdf et 1000$ à Bill Gates. Lequel s'enrichit le plus de façon relative?

    A cet effet de serre relatif, s'ajoute la rétroaction positive de la glace et de la neige. Même si la glace ne disparaît pas partout, il est tout à fait probable que sur de grandes surfaces, elle ne soit plus recouverte de neige fraîche , elle devient plus absorbante. D'autre part, les surfaces libres de glace augmentent sur l'Arctique , les échanges océan -atmosphère qui étaent bloqués ne le sont plus.

    Ca fait déjà pas mal de bonnes raisons. Ensuite, il est possible que les dépressions polaires varient (les Polar Lows) mais là, je n'en sais rien.

    Au contraire les régions tropicales sont essentiellment océaniques (le Pacifique et l'Ocean Indien, ça fait beaucoup) et l'océan amortit le réchauffement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  9. Publicité
  10. #7
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Principalement, c'est parce que l'atmosphère y est très sèche.
    Le CO2 et les autres GES sont bien répartis puisque leur durée de vie est longue (100 ans pour le CO2). La vapeur d'eau ne l'est pas du tout.
    La loi de Clausius Clapeyron est exponentielle: plus l'air est chaud plus il contient de vapeur d'eau et inversement bien sûr.

    Or le principal gaz à effet de serre, c'est la vapeur d'eau et de très très loin.

    Puique les GES sont bien répartis, leur effet de serre addirionnel est plus ou moins uniforme.

    Par contre l'effet de serre de la vapeur d'eau est faible près des pôles.

    Tu donnes 1000 $ à un sdf et 1000$ à Bill Gates. Lequel s'enrichit le plus de façon relative?

    A cet effet de serre relatif, s'ajoute la rétroaction positive de la glace et de la neige. Même si la glace ne disparaît pas partout, il est tout à fait probable que sur de grandes surfaces, elle ne soit plus recouverte de neige fraîche , elle devient plus absorbante. D'autre part, les surfaces libres de glace augmentent sur l'Arctique , les échanges océan -atmosphère qui étaent bloqués ne le sont plus.

    Ca fait déjà pas mal de bonnes raisons. Ensuite, il est possible que les dépressions polaires varient (les Polar Lows) mais là, je n'en sais rien.

    Au contraire les régions tropicales sont essentiellment océaniques (le Pacifique et l'Ocean Indien, ça fait beaucoup) et l'océan amortit le réchauffement.
    OK, si j'ai bien compris ce serait lié au ratio CO2/H20 - Mais la température est-elle liée au niveau de CO2 qui augmente ou à ce ratio (qui augmente plus aux pôles qu'ailleurs) ? La teneur en H20 n'a pas changé...Il me manque des éléments.

    Pour reprendre ton image, c'est le même pull CO2 partout non ?
    Dernière modification par Tenacatita ; 01/04/2006 à 22h39.

  11. #8
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita

    H20 sert donc un peu de tampon ailleurs qu'aux pôles.

    Hummm, pas vraiment, c'est plutôt un effet de masque si tu veux. Par contre, c'est bien la vapeur d'eau qui constitue la rétroaction positive la plus puissante.
    Les observations confirment une augmentation de la quantité de vapeur d'eau en accord (à la louche quand même) avec le réchauffement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  12. #9
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    OK, si j'ai bien compris ce serait lié au ratio CO2/H20 - Mais la température est-elle liée au niveau de CO2 qui augmente ou à ce ratio (qui augmente plus aux pôles qu'ailleurs) ? La teneur en H20 n'a pas changé...Il me manque des éléments.

    Pour reprendre ton image, c'est le même pull CO2 partout non ?

    C'est bien le même pull CO2 et autres (ne les oublie pas , ça fait 50%). La teneur en H2O varie à la suite de l'augmentation de température . L'effet de serre additionnel du H2O supplémentaire vient se rajouter à mon pull CO2.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  13. #10
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Hummm, pas vraiment, c'est plutôt un effet de masque si tu veux. Par contre, c'est bien la vapeur d'eau qui constitue la rétroaction positive la plus puissante.
    Les observations confirment une augmentation de la quantité de vapeur d'eau en accord (à la louche quand même) avec le réchauffement.
    L'ampleur du réchauffement observé ne serait pas liée à une humidification de l'atmosphère aux pôles ? (c'est le contraire de l'explication qui consiste à dire que c'est parceque l'atmosphère est sèche là bas que le réchauffement est plus important...)

  14. #11
    Patc

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    L'effet de serre additionnel du H2O supplémentaire vient se rajouter à mon pull CO2.
    Si tu veux nous faire comprendre l'importance des rétroactions positives je crois que c'est réussi !

  15. #12
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Autre hypothèse :

    réchauffement = > modification des propriétés de surface de la glace = > baisse de l'albedo = > augmentation du réchauffement

  16. Publicité
  17. #13
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    C'est bien le même pull CO2 et autres (ne les oublie pas , ça fait 50%). La teneur en H2O varie à la suite de l'augmentation de température . L'effet de serre additionnel du H2O supplémentaire vient se rajouter à mon pull CO2.
    OK, l'amplitude du réchauffement au pôle sud (trois fois supérieur à la moyenne mondiale) ne s'expliquerait donc pas par le fait que l'atmosphère est sèche là bas (je crois qu'il existe des régions très sèches sur le globe où l'on n'observe pas une telle ampleur, à vérifier), mais par le fait que le taux d'humidité de l'atmosphère du pôle sud, en réponse au réchauffement, augmente (H20 = GES)...

  18. #14
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Autre hypothèse :

    réchauffement = > modification des propriétés de surface de la glace = > baisse de l'albedo = > augmentation du réchauffement
    Relis mon post 6, ce n'est pas une question d'hypothèse. C'est comme ça.

    Les deux effets se conjuguent bien sûr , cependant, le plus important est le premier .

    Comme dit DanielH, c'est une raison similaire au fait que le réchauffement est maximum la nuit.

    Par contre Daniel, ce n'est pas une question de température mais d'effet de serre, de rayonnement.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #15
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    OK, l'amplitude du réchauffement au pôle sud (trois fois supérieur à la moyenne mondiale) ne s'expliquerait donc pas par le fait que l'atmosphère est sèche là bas (je crois qu'il existe des régions très sèches sur le globe où l'on n'observe pas une telle ampleur, à vérifier), mais par le fait que le taux d'humidité de l'atmosphère du pôle sud, en réponse au réchauffement, augmente (H20 = GES)...

    NOn, cette fois tu te plantes. C'est bien parce que l'atmosphère est sèche.
    Ne t'y trompe pas, l'atmosphère est beaucoup plus riche en vapeur d'eau au milieu de Sahara.
    Tu confonds humidité relative et contenu en vapeur d'eau.
    La rétroaction, c'est un plus (un gros plus, certes)
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  20. #16
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    ok Yves, en fait je n'ai plus les idées très claires ce soir et je n'avais pas pris le soin de bien lire tes messages. Je vais y réfléchir à tête reposée.

    Mes connaissances concernant le climat de l'Antarctique et du Groenland sont très limitées, je m'y intéresse "sérieusement" depuis peu de temps.

    Bonne nuit.
    Dernière modification par Tenacatita ; 01/04/2006 à 23h05.

  21. #17
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Principalement, c'est parce que l'atmosphère y est très sèche. Le CO2 et les autres GES sont bien répartis puisque leur durée de vie est longue (100 ans pour le CO2). La vapeur d'eau ne l'est pas du tout. La loi de Clausius Clapeyron est exponentielle: plus l'air est chaud plus il contient de vapeur d'eau et inversement bien sûr. Or le principal gaz à effet de serre, c'est la vapeur d'eau et de très très loin. Puique les GES sont bien répartis, leur effet de serre addirionnel est plus ou moins uniforme.

    Par contre l'effet de serre de la vapeur d'eau est faible près des pôles. Tu donnes 1000 $ à un sdf et 1000$ à Bill Gates. Lequel s'enrichit le plus de façon relative?
    Augmentation du CO2 atmosphérique due aux activités industrielles consommant des énergies fossiles
    => réchauffement de l'atmosphère
    => augmentation de la quantité de vapeur d'eau contenue dans l'atmosphère
    (loi de Clausius Clapeyron : quantité d'humidité à saturation dans l'air augmente exponentiellement avec la température)
    => augmentation de l'absorption de chaleur dans l'atmosphère indirecte ... (rétroaction positive)
    (NB il y a aussi des rétractions négatives, par exemple via les nuages, selon leur altitude)
    Source : http://www.ifremer.fr/lpo/thuck/coursIR_TH3.html
    Pourquoi l'effet est-il plus marqué aux pôles ? La Loi de Clausius Clapeyron s'applique partout, n'est-ce pas ? On devrait avoir (à première vue et sans appronfondir) une rétro-action positive de la même amplitude partout. Il me manque des éléments de physique pour bien comprendre. Est-ce le nombre de molécules d'eau par unité de volume qui est important ici, ou l'importance de la variation en référence à la quantité totale de molécules au départ par unité de volume ? La variation de l'absorption de chaleur est-elle liée au nombre de molécules d'eau par unité de volume d'air ou à la variation (pourcentage) du nombre total de molécules de GES (CO2, H20 et.) par rapport au nombre de départ (variation liée à celle des molécules d'eau, les autres GES étant supposés constants) ? Dans ce dernier cas, on comprend alors qu'une atmosphère au départ sèche se réchauffe plus vite qu'une atmosphère déjà "humide".

    Données :

    LOI DE CLAUSIUS-CLAPEYRON, Loi qui exprime la variation de pression en fonction de la température lors d’une transition de phase : dp/dT = H/TV
    L'humidité relative et les autres paramètres caractéristiques de l'humidité de l'air

    http://www.meteofrance.com/FR/glossa...nitie_view.jsp
    Dernière modification par Tenacatita ; 02/04/2006 à 12h03.

  22. #18
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Message 17 : c'est très mal dit, j'espère que je vais me faire comprendre pour pouvoir obtenir une réponse à ma question

  23. Publicité
  24. #19
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Le diagramme de phases de l'eau

    Un corps pur, dans un espace donné, peut se trouver dans une, deux ou trois des phases gazeuse, liquide et solide, de façon telle que les sous-espaces où il apparaît éventuellement dans deux phases distinctes sont séparés l'un de l'autre par des surfaces bien définies. La température absolue T et la pression p du corps pur sont les paramètres décrivant son état, et suivant les valeurs que prennent ces deux grandeurs, cet état sera précisé grâce à un point M de coordonnées T , p situé dans un diagramme reportant T en abscisses à partir de 0 K et p en ordonnées à partir de 0 hPa : ainsi se dessinent sur ce diagramme de phases (ou de phase ), entre les deux demi-axes, trois zones continues et adjacentes rassemblant respectivement les valeurs de T et p pour lesquelles le corps pur évolue vers les phases solide, liquide et gazeuse ; les zones des phases solide et liquide (resp. solide et gazeuse, liquide et gazeuse) sont séparées par une courbe appelée courbe de fusion (resp. de sublimation, de vaporisation ), dont les points ont une température et une pression correspondant à un état d'équilibre entre les deux phases concernées, et ces trois courbes convergent au point triple M T où les trois phases du corps pur coexistent à l'état d'équilibre.

    La courbe de vaporisation ne peut se prolonger au-delà d'un point M C appelé le point critique : à une température supérieure à celle de M C , il deviendra impossible de liquéfier par compression le corps pur quand il est à l'état gazeux.

    Considérons le cas où une masse unité du corps pur en phase 1 a une température T et une pression p ( T ) correspondant à la courbe d'équilibre entre la phase 1 et une phase 2 : pour passer de la phase initiale 1 à la phase finale 2, cette masse doit recevoir de la phase 2 une quantité (algébrique) de chaleur latente L 1, 2 ; en même temps, son volume passe de V 1 à V 2 . La formule de Clapeyron (d'après le nom d'Émile Clapeyron [1799-1864], ingénieur et physicien français) permet alors d'exprimer la valeur de L 1, 2 sous la forme

    L 1, 2 = T ( V 2 - V 1 ) dp ( T ) / dT


    où la dérivée dp ( T ) / dT mesure la pente de la courbe d'équilibre entre l'état 1 et l'état 2 au point M de coordonnées T , p ( T ) de cette courbe. Dans le cas du passage du solide au liquide, qui s'accompagne généralement d'une augmentation de volume, cette pente est positive ; mais l'eau, dont la densité est plus élevée à l'état liquide qu'à celui de glace , fait exception, et la température du point de fusion y diminue quand la pression augmente : elle est par exemple de 273,15 °C à 1 013,25 hPa et de 273,16 °C au point triple, qui est associé à une pression de 6,11 hPa (le point critique de l'eau a quant à lui pour coordonnées approximatives 374 °C et 221.10 3 hPa). En fait, tant que la pression n'est pas trop élevée, la pente de la courbe de fusion de l'eau est quasiment une constante (négative), de valeur absolue un peu supérieure à 10 5 hPa / °C : c'est dire que depuis la surface du sol jusqu'à la turbopause , on peut considérer que la température de fusion de la glace dans l' atmosphère est égale à 0 °C indépendamment de la pression . Notons enfin que dans le cas de la chaleur latente de vaporisation de l'eau L LG , l' équation d'état des gaz parfaits appliquée au volume V G - V L = 1 / ρ v de la masse unité d'eau vaporisée, de masse volumique ρ v , s'écrit e w ( T ) = ρ v R v T , où e w ( T ) est la pression de vapeur saturante à la température T et R v , une constante spécifique de la vapeur d'eau : l'association de cette égalité à la formule de Clapeyron aboutit alors à l' équation de Clausius-Clapeyron (d'après les noms de Rudolf Clausius [1822-1888], physicien allemand, et de Clapeyron),

    [1 / e w ( T )] de w ( T ) / dT = L LG / ( R v T 2 )


    qui permet de proposer des expressions pratiques de e w ( T ) en fonction de la température T .

    http://www.meteofrance.com/FR/glossa...x.jsp?LETTRE=C
    J'ai besoin d'un décodage et d'une application concrète au cas qui nous intéresse : l'écart thermique plus important aux pôles qu'ailleurs.

  25. #20
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    J'ai besoin d'un décodage et d'une application concrète au cas qui nous intéresse : l'écart thermique plus important aux pôles qu'ailleurs.

    Bonjour

    Relis donc mon post (le 6, je crois) tout y est.

    La rétroaction de la vapeur d'eau, c'est un plus. Ce n'est pas à cause de ça qu'il y a un tel écart entre pôle et tropiques. Mais ça, je te l'ai dit

    C'est parce qu'il y a beaucoup moins d'eau dans l'atmosphère aux pôles , c'est tout. Je ne fais que me répéter.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  26. #21
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Bonjour

    Relis donc mon post (le 6, je crois) tout y est.

    La rétroaction de la vapeur d'eau, c'est un plus. Ce n'est pas à cause de ça qu'il y a un tel écart entre pôle et tropiques. Mais ça, je te l'ai dit

    C'est parce qu'il y a beaucoup moins d'eau dans l'atmosphère aux pôles , c'est tout. Je ne fais que me répéter.
    Désolé Yves, mais je cherche une démonstration par A + B.

    Soit je suis bête et je ne comprend rien en physique, soit il me manque des éléments. Je souhaite, si possible, une démontration à partir l' équation de Clausius-Clapeyron (un lien vers le net ?) et ensuite un décodage pour quelqu'un qui a un niveau de base en physique.

    En fait je pense avoir compris, mais je souhaite avoir confirmation. Désolé d'insister mais je ne suis pas satisfait.

    Pourquoi l'effet est-il plus marqué aux pôles ? La Loi de Clausius Clapeyron s'applique partout, n'est-ce pas ? On devrait avoir (à première vue et sans appronfondir) une rétro-action positive de la même amplitude partout. Il me manque des éléments de physique pour bien comprendre. Est-ce le nombre de molécules d'eau par unité de volume qui est important ici, ou l'importance de la variation en référence à la quantité totale de molécules au départ par unité de volume ? La variation de l'absorption de chaleur est-elle liée au nombre de molécules d'eau par unité de volume d'air ou à la variation (pourcentage) du nombre total de molécules de GES (CO2, H20 et.) par rapport au nombre de départ (variation liée à celle des molécules d'eau, les autres GES étant supposés constants) ? Dans ce dernier cas, on comprend alors qu'une atmosphère au départ sèche se réchauffe plus vite qu'une atmosphère déjà "humide".

  27. #22
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    C'est sans doute évident pour un physicien, cela ne l'est pas pour moi

    Dans tous les cas, comme tu le dis, ce n'est qu'un éléement d'explication. Le climat antarctique est complexe et mal connu :

    John Turner : "The rapid surface warming of the Antarctic Peninsula and the enhanced global warming signal over the whole continent shows the complexity of climate change. Greenhouse gases could be having a bigger impact in Antarctica than across the rest of the world and we don't understand why." - Scientific American
    Dernière modification par Tenacatita ; 02/04/2006 à 13h45.

  28. #23
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Désolé Yves, mais je cherche une démonstration par A + B.



    Pourquoi l'effet est-il plus marqué aux pôles ? La Loi de Clausius Clapeyron s'applique partout, n'est-ce pas ? On devrait avoir (à première vue et sans appronfondir) une rétro-action positive de la même amplitude partout. Il me manque des éléments de physique pour bien comprendre. Est-ce le nombre de molécules d'eau par unité de volume qui est important ici, ou l'importance de la variation en référence à la quantité totale de molécules au départ par unité de volume ? La variation de l'absorption de chaleur est-elle liée au nombre de molécules d'eau par unité de volume d'air ou à la variation (pourcentage) du nombre total de molécules de GES (CO2, H20 et.) par rapport au nombre de départ (variation liée à celle des molécules d'eau, les autres GES étant supposés constants) ? Dans ce dernier cas, on comprend alors qu'une atmosphère au départ sèche se réchauffe plus vite qu'une atmosphère déjà "humide".

    Je suis désolé mais ce que tu écris est incompréhensible.
    Qu'est que c'est que cette histoire d'absorption de chaleur? Soyons rigoureux, il s'agit de rayonnement électromagnétique de grandes longueurs d'onde.

    Je peux pas te faire un cours sur un forum, bon sang.

    Essayons quand même :

    On ne parle pas de rétroaction pour le moment

    l'atmosphère est plus ou moins opaque au rayonnement IR . La raison, c'est l'absorption moléculaire des molécules des gaz de trois atomes et plus.
    Ce sont dans l'ordre: H2O, CO2, CH4 etc
    La concentration de l'atmosphère en vapeur d'eau augmente exponentiellement avec la température.

    L'effet de serre de la vapeur d'eau est d'autant plus important qiu'il y a plus de vapeur d'eau et donc qu'il fait chaud.

    Donc, aux pôles, il fait froid peu de H2O, peu d'effet de serre de H2O.

    A l'équateur, il fait chaud, beaucoup de vapeur d'eau (plus de 10 fois plus), donc gros effet de serre de la vapeur d'eau.

    Aux pôles, j'ai donc un sdf de l'effet de serre, à l'équateur un Bill Gates de l'effet de serre.

    Je leur donne la même somme à tous les deux (le m^me effet de srre supplémentaire dû aux GES) , lequel s'enrichit le plus?


    Tu en reste là. On parlera de rétroaction quand, ça , ça sera bien rentré.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  29. #24
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Je suis désolé mais ce que tu écris est incompréhensible.
    Qu'est que c'est que cette histoire d'absorption de chaleur? Soyons rigoureux, il s'agit de rayonnement électromagnétique de grandes longueurs d'onde.
    Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions maladroites Yves. Oui, c'est une erreur de ma part. L'erreur est humaine. Mais il y a un lien entre réchauffement (agitation moléculaire) et absoption des radiations par les GES (l'eau en l'occurence) - Je comprend que cette erreur choque un physicien spécialiste de ces questions.

    Je peux pas te faire un cours sur un forum, bon sang.

    Essayons quand même :

    On ne parle pas de rétroaction pour le moment

    l'atmosphère est plus ou moins opaque au rayonnement IR . La raison, c'est l'absorption moléculaire des molécules des gaz de trois atomes et plus.
    Ce sont dans l'ordre: H2O, CO2, CH4 etc
    La concentration de l'atmosphère en vapeur d'eau augmente exponentiellement avec la température.

    L'effet de serre de la vapeur d'eau est d'autant plus important qiu'il y a plus de vapeur d'eau et donc qu'il fait chaud.

    Donc, aux pôles, il fait froid peu de H2O, peu d'effet de serre de H2O.

    A l'équateur, il fait chaud, beaucoup de vapeur d'eau (plus de 10 fois plus), donc gros effet de serre de la vapeur d'eau.

    Aux pôles, j'ai donc un sdf de l'effet de serre, à l'équateur un Bill Gates de l'effet de serre.

    Je leur donne la même somme à tous les deux (le m^me effet de srre supplémentaire dû aux GES) , lequel s'enrichit le plus?

    Tu en reste là. On parlera de rétroaction quand, ça , ça sera bien rentré.
    Pour le principe de la rétro-action, pas de pb. Ton explication est intéressante sur le plan qualitatif.
    Dernière modification par Tenacatita ; 02/04/2006 à 14h45.

  30. Publicité
  31. #25
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    C'est pourtant la même quantité d'eau dans les deux cas, sous les tropiques et aux pôles. Et on pourrait penser que l'augmentation de température est liée à cette quantité d'eau (" dans l'absolu") et non à la variation de quantité globale de GES ("relativement"). C'est sur ce point que je voulais une explication.

    Bon, ok, tu n'es pas obligé de répondre car tu m'a déjà beaucoup donné, ceci dit je reste encore sur ma faim.

    @+

  32. #26
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Pourquoi l'Antarctiqe se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    C'est une variation naturelle ?
    C'est à cause du réchauffement climatique ?
    = > Un peu à cause des variations d'albedo ?
    = > Un peu à cause d'H20 ?
    Un peu à cause d'O3 ?
    A cause d'autre chose ?

    Significant Warming of the Antarctic Winter Troposphere - 31 mars 2006

    (...) The obvious question is, what does it mean? Is this natural variability; is it a response to global warming, or to changes in ozone; or something else? Ozone is unlikely, because (...)

    http://www.realclimate.org/index.php...r-troposphere/

  33. #27
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    C'est pourtant la même quantité d'eau dans les deux cas, sous les tropiques et aux pôles.

    Quelle eau?

    Je me tue à te dire qu'il y a plus de dix fois plus d'eau dans l'atmosphère à l'équateur qu'aux pôles.




    [
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  34. #28
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Merci d'avoir pris le temps de répondre à mes questions maladroites Yves. Oui, c'est une erreur de ma part. L'erreur est humaine. Mais il y a un lien entre réchauffement (agitation moléculaire) et absoption des radiations par les GES (l'eau en l'occurence) - Je comprend que cette erreur choque un physicien spécialiste de ces questions.

    Ceci dit une radiation c'est de l'énergie électromagnétique..."Le terme radiation ou son synonyme rayonnement en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie sous forme de particules ou d'ondes électromagnétiques, ou d'ondes acoustiques."

    Et la chaleur désigne "un flux d'énergie entre deux systèmes dont la source ou la destination est l'énergie thermique d'un des systèmes "

    Bref j'ai écrit incontestablement une bêtise, mais c'est facile de faire ce genre d'erreur quand on est pas physicien et qu'on ne s'est pas plongé dans ces aspects depuis longtemps.

  35. #29
    Tenacatita

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par yves25
    Quelle eau ?
    L'eau additionnelle dans l'atmosphère, pas l'eau de départ.
    Je me tue à te dire qu'il y a plus de dix fois plus d'eau dans l'atmosphère à l'équateur qu'aux pôles.
    Je comprend vite mais il faut m'expliquer longtemps.
    ok, il y a beaucoup moins d'eau aux pôles.
    Mais l'augmentation, dans l'absolu, est la même, non ?

    En fait, j'ai compris intuitivement (tu n'as pas perdu ton temps), mais je cherche une démonstration par A + B

  36. #30
    yves25

    Re : Pourquoi l'Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde ?

    Citation Envoyé par Tenacatita
    L'eau additionnelle dans l'atmosphère, pas l'eau de départ.


    Je comprend vite mais il faut m'expliquer longtemps.
    ok, il y a beaucoup moins d'eau aux pôles.
    Mais l'augmentation, dans l'absolu, est la même, non ?

    En fait, j'ai compris intuitivement (tu n'as pas perdu ton temps), mais je cherche une démonstration par A + B

    T'es vraiment têtu: je te repète de ne pas considérer la rétroaction. Si il n'y en avait pas, ça ne changerait pas le pb. Donc, essaie de suivre comme ça.


    Ce n'est pas à cause de la rétroaction qu'il y a cette dufférence.

    Je peux te conseiller un bon bouquin si tu veux
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Pourquoi la Terre se réchauffe ?
    Par Nicolagalère dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/07/2007, 14h43
  2. L'Arctique semble fondre trois plus vite que prévu
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2007, 14h24
  3. L'Antarctique, à la fois réceptacle et émetteur de polluants
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/04/2007, 16h37