Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 36

L'hydrolienne



  1. #1
    baboo50

    L'hydrolienne


    Bonjour on est un groupe de 3 élève ingénieur (ENIM)
    où on a décidé de prendre comme sujet l'hydrolienne pour notre projet de fin d'anné.
    Pour cela, je demandera a quelque personnes de bien vouloir nous éclairé sur son histoire, sa technologie, et ses biens faits

    Merci d'avance de nous répondre

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    contact hydrohélix à quimper

  4. #3
    bonhomme

    Re : L'hydrolienne

    Un lien qui résume plusieurs projets et prototypes.
    http://www.domsweb.org/ecolo/energie-eau.php
    Plus c'est bon, meilleur c'est...

  5. #4
    baboo50

    Re : L'hydrolienne

    merci pour les explications techniques, mais vous n'auriez pas site ou un historique de l'hydrolien ?

  6. #5
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    bon si t'as pas contacter Hervé Majastre ou J.F Daviau d'Hydrohélix (qui sont plutôt sympa) .... il te reste Michel Paillard de l'Ifremer, c'est sa spécialité ! ( michel.paillard@ifremer.fr ) sympa aussi mais plus réservé ...enfin je trouve ..

    bon il reste en ligne des exposés de certains de ses travaux

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    megadeath

    Re : L'hydrolienne

    Bonjour, je suis élève en Premiere S option sciences de l'ingenieur, et dans le cadre de mon tpe, j'ai à rechercher des informations sur les hydroliennes.
    Ma problématique est la suivante : "Quelles sont les meilleurs profils et dimmensionnements de pales d'hydroliennes pour une production oprimale d'électricité?"
    J'ai déja contacté monsieur Michel Paillard mais j'aurais besoin de plus d'informations concernant ma problématique, quelqu'un pourrait me renseigner?

  9. Publicité
  10. #7
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    ben ça dépent des conditions de courant marin non?

  11. #8
    megadeath

    Re : L'hydrolienne

    Oui mais pas seulement, il doit y avoir un certain nombre de pales et elles doivent sans doute etre orientées d'une certaine maniere, c'est justement cela que nous cherchons a definir :
    -Combien de pâles?
    -Quel type de pâles?
    -Quelle orientation?
    etc...
    la société hydroélix (dsl pour l'orthographe ) nous a envoyé les plans de leur hydrolienne, mais pour l'instant personne n'a pu nous renseigner(mon binome et moi) sur ce qui concerne les pâles, ou alors nous avons été redirigés sur des sites qui ne nous menent nulle-part.

  12. #9
    david32

    Re : L'hydrolienne

    Bonjour,
    J'ai trouvé quelques infos et tous les hydroliennes que j'ai vu ne comportaient que deux hélices qui s'enriotaient automaticement dans le sens du courant.

  13. #10
    BioTop

    Re : L'hydrolienne

    Citation Envoyé par megadeath Voir le message
    Oui mais pas seulement, il doit y avoir un certain nombre de pales et elles doivent sans doute etre orientées d'une certaine maniere, c'est justement cela que nous cherchons a definir :
    -Combien de pâles?
    -Quel type de pâles?
    -Quelle orientation?
    etc...
    la société hydroélix (dsl pour l'orthographe ) nous a envoyé les plans de leur hydrolienne, mais pour l'instant personne n'a pu nous renseigner(mon binome et moi) sur ce qui concerne les pâles, ou alors nous avons été redirigés sur des sites qui ne nous menent nulle-part.
    Si je fait preuve de bon sens....
    Combien de pâles ?
    Plus les pâles sont grandes, plus elles vont "capter" d'énergie, mais plus elles sont longues, plus leur extrémité aura une vitesse élevée et rencontrera une réistance importante dans l'eau...ce qui pourrait les endommager en cas de fort courant
    Il faut donc en limiter la longueur.
    Pour "capter" la même quantité d'énergie, il faut donc plus de pâles... Mais si on met trop de pâles, on approche du disque, et c'est pas top pour laisser passer le fluide...

    et l'orientation?
    une première évidence, me semble t'il, (sauf s'il s'agit d'une roue à aubes) c'est qu'il faut mettre l'axe dans le sens du courant.
    Après il y a l'incidence des pâles, comme il faut qu'elles aient toutes les mêmes contraintes pour éviter les déformations, il faut qu'elles aient la même incidence.
    Et si on peut régler cette incidence, on aura un moyen de régler la quantité d'énergie que l'on veut capter. On pourra, peut-être même stopper l'engin puis augmenter progessivement la puissance au démarrage...

  14. #11
    Derje Boven

    Arrow Re : L'hydrolienne

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Pour "capter" la même quantité d'énergie, il faut donc plus de pâles...
    Je ne pense pas : l'eau fait tourner une pâle bien + efficacement/fortement/sûrement/régulièrement que le vent, non ?

  15. #12
    baboo50

    Re : L'hydrolienne

    Les pales sont actionnées bien plus efficacement par l'eau ce qui s'explique par la densité. Plus tu as une densité élevé plus les vitesse seront constante car la masse en mouvement est + importante (loi de newton M*a= somme(force). Si j'arrive a retrouver mon powerpoint sur le sujet je vous l'envoi.

  16. Publicité
  17. #13
    michel dhieux

    Re : L'hydrolienne

    Citation Envoyé par baboo50 Voir le message
    Les pales sont actionnées bien plus efficacement par l'eau ce qui s'explique par la densité. Plus tu as une densité élevé plus les vitesse seront constante car la masse en mouvement est + importante (loi de newton M*a= somme(force). Si j'arrive a retrouver mon powerpoint sur le sujet je vous l'envoi.
    bonsoir a tous:
    je suis d accord avec toi,mais pour que les pales,soit plus efficace encore, c est qu il n y ai rien derriere elle, comme liquide,hors ce n est pas le cas,(bien qu il y ai un moyen)
    prend une tripale le plan incliné avant sert de "moteur"
    mais l arriére de" pompe".le systeme fonctionne sur une différence de pression( une delta P)
    bonsoir

  18. #14
    verdifre

    Re : L'hydrolienne

    bonsoir,
    Pour "capter" la même quantité d'énergie, il faut donc plus de pâles... Mais si on met trop de pâles, on approche du disque, et c'est pas top pour laisser passer le fluide...
    est ce que l'on ne retombe pas sur la limmite de betz ?
    fred

  19. #15
    verna

    Re : L'hydrolienne

    Bonjour Monsieur,

    Je suis inventeur, j'ai protégé récemment un nouveau concept de fourniture d'énergie électrique pour les voiliers de toutes tailles, vous trouverez la description de cette invention à cette adresse : ##### (invention n°27).

    Je cherche des industriels susceptibles de m'aider à développer, puis commercialiser ce système, pourriez-vous me conseiller quelque contact ?

    Si vous désirez de plus amples informations, je reste à votre disposition,

    Cordialement,

    Christophe Verna
    Pas de coordonnées personnelles sur le forum... merci.
    Contact par mp
    Dernière modification par Coincoin ; 20/12/2007 à 16h16. Motif: Pas de pub

  20. #16
    franck-b

    Re : L'hydrolienne

    Je pensais que ça existait déjà. Par contre ce système risque de ralentir les voiliers. Une coque de bateau est par essence le plus profilé possible afin de fendre au mieux les eaux. Et d'ailleurs beaucoup d'ingénieurs et de tout temps, prennent exemple sur la nature et notamment les poissons pour accroitre le profilé des coques. Et donc placer une hydrolienne ainsi, c'est freiner quelques peu l'embarcation. Certes en condition de forts vents, le ralentissement peu être négligeable tout cela reste à voir et à expérimenter.

    Et puis ton invention semble assez simple à mettre en oeuvre. Il existe déjà des hydroliennes en vente libre à toi de les adapter en confectionnant un système d'attache sur gouvernail. Et tente des comercialiser sur des salons nautiques pour débuter. Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire, mais ce n'est pas insurmontable en soit si tu es si convaincus par ton invention.
    Dernière modification par Yoghourt ; 06/07/2007 à 15h11. Motif: Suppression de la citation intégrale du msg précédent

  21. #17
    moijdikssékool

    Re : L'hydrolienne

    Je suis inventeur, j'ai protégé récemment un nouveau concept de fourniture d'énergie électrique pour les voiliers de toutes tailles
    pas très intéressant. Le dispositif ne peut être réellement productif qu'à l'arrêt du bateau. Et à l'arrêt du bateau, l'intérêt de le positionner sur le gouvernail est nul. Par contre, à l'arrêt toujours, on peut imaginer plonger l'hydrolienne à l'aide d'un cordage (point d'attache: le centre de gravité). L'intérêt est double:
    -l'hydrolienne, si correctement profilée, s'oriente dans le sens du courant de l'eau
    -les variations de courant de l'eau (sur quelques secondes) sont atténuées (l'hydrolienne stocke une partie de l'énergie sous fome d'énergie potentielle, elle est soulevée par le courant -le cordage prend un angle plus important avec la verticale-, énergie potentielle qu'elle restitue sous forme électrique lorsque le courant -de l'eau- baisse)
    Dernière modification par Yoghourt ; 20/12/2007 à 18h41.

  22. #18
    Yoghourt

    Re : L'hydrolienne

    Mûûû? Je ne vois aucune raison pour laquelle ça ne pourrait marcher qu'à l'arrêt du bateau. Bien au contraire. Est-ce que tu peux développer, STP?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  23. Publicité
  24. #19
    moijdikssékool

    Re : L'hydrolienne

    l'énergie produite par l'hydrolienne est de l'énergie en moins pour propulser le bateau. Et autant mettre un alternateur entre le moteur et l'hélice de propulsion
    je viens de voir que le procédé est à utiliser pour les voiliers. Mouais, si le procédé est capable de faire mouvoir le bateau dans un port c'est qu'il est relativement puissant (déplacer un bateau dans un port est assez couteux énergétiquement) dont il freinerait trop le bateau lorsqu'il produirait de l'électricité. Pour des vacanciers qui ont des sous, du temps et qui se veulent écolo, c'est peut-être un marché. Sinon...

  25. #20
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    @ Verna:

    moi je trouve ton machin super intéressant.
    alors effectivement ça va ralentir le bateau ....
    sauf que ce genre de truc est plus orienté vers les aventurier au long ou moyen cours que les voileux à la journée (ou du samedi après midi).
    Hors dans ces contextes de déplacement sur plusieurs jours, voir semaine ou mois (années pour certains gros chanceux), l'importance de produire un peu de jus, pour le pc, lire les cartes autrement qu'à la lampe à pétrole, ou les lampe de poche à led, garder le contact radio (média / infos de la mer), vaut bien les quelques miles nautiques perdues en vitesse de déplacement .... sachant qu'en plus sur la mer , la notion de temps n'est pas forcément la même que dans nos vie quotidienne terrestre ...

    je connaissais une version à la traîne du bateau via un câble trcteur, je trouve très judicieux cette adaptation au safran, et encore plus la simplicité du relevage ....
    ne serait ce que pour pousser durant les manoeuvres au port qui nécessite souvent un petit moteur thermique de 4cv (entretien ! bruit!).

    par contre c'est pas adapté à la plupart des quillards d'aujourd'hui , et même d'hier , car c'est dernier ont des safran en dessous de coque qu'on ne peut atteindre qu'avec un masque et un tuba.

    bref pour achever de convaincre aux salons du nautisme "vert", faudra réfléchir à une version adaptée au poupe proéminente qui rendent inaccessible une bonne partie des safrans...

    En tout cas pour les dériveurs, gros ou petits , ça me semble vraiment bien ...

  26. #21
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    @ Moijdik...
    je suis pas tt à fait d'accord avec toi ... on peu faire des accostages sans grosse dépense énergétique ...

    une petite manoeuvre à la voile ....en réduit ... et même finalisé à la godille qd on maîtrise .... avoir un beau père marin péchou à la retraite et dispo peu être utile

    un voilier demande pas bcp de puissance pour se mouvoir , il faut juste bien anticiper sa grosse inertie ...

    pour une mise au ponton , je pense qu'une petite hélice élec de ce type est très adaptée ... sachant qu'il s'agit généralement de zone protégées des vents , et de manoeuvre de quelques dizaines de mêtres seulement ... voir moins d'une dizaine qd on gère bien et que les c*ns en moteur (pléonasme) s'écartent intelligemment! *

    ce qui m'embête par contre c'est qu'en usage de génératrice la puissance n'est pas importante, tandis qu'en motrice si! et là ça sous entend en principe, si je ne me trompe, une électronique adaptée à l'ensemble ....


    * désolé , mais mon passé de voileux m'a permis de découvrir la bêtise de bien des marins d'eau douce à moteur .... j'en ai même vu qui savaient même pas qu'il faillait souvent des permis sur la mer, ou qu'i avait des codes!!
    Dernière modification par r17777 ; 06/07/2007 à 13h12.

  27. #22
    moijdikssékool

    Re : L'hydrolienne

    arf, je voulais dire 'couteux en puissance' du fait, justement, de l'inertie du bateau. Bon de toute façon, yapa de secret, les solutions remplacant le fossile ne sont pas aussi bonnes, elles nous ralentisent un peu, il faut prévoir d'avantage
    Sinon l'auteur pourrait, lui, détailler d'avantage, faire un bilan (énergie, coût) #####
    Dernière modification par Yoghourt ; 06/07/2007 à 15h14. Motif: suppression d'attaque perso et diffamation

  28. #23
    Yoghourt

    Re : L'hydrolienne

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    l'énergie produite par l'hydrolienne est de l'énergie en moins pour propulser le bateau
    Oui, mais la vitesse n'est ce qu'on recherche en plaisance à voile.
    A l'arrêt par rapport à l'eau, pas de génération de jus.

    Et autant mettre un alternateur entre le moteur et l'hélice de propulsion
    C'est la solution usuelle des voiliers: il faut faire tourner le moteur pour recharger la batterie. Par contre, je ne sais pas si c'est sur l'arbre primaire ou secondaire qu'est l'alternateur.

    Mouais, si le procédé est capable de faire mouvoir le bateau dans un port c'est qu'il est relativement puissant (déplacer un bateau dans un port est assez couteux énergétiquement)
    Les moteurs dont sont équipés les voiliers ne sont pas toujours très puissants. La manoeuvre dans un port s'effectuant à vitesse lente, et les bateaux ayant beaucoup d'inertie, ce n'est pas la puissance qui prime.
    Le besoin en puissance du moteur est en cas de pétole molle (pour les gens pressés), ou quand les toutous préfèrent essuyer un orage au moteur et tenter de rentrer au port plutôt que naviguer au petit foc voire tourmentin direction le large, ou pour sortir d'un mouillage devenu foireux à cause d'une grosse renverse de vent imprévue.

    Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de coller ça sur le safran. Au contraire, même: ça durcit beaucoup la barre, augmente le risque de casse du safran, rend le voilier moins vif (inertie du safran).

    A la place, je verrais plutôt un alternateur sur l'arbre de l'hélice du moteur in-board, et une hélice à pales repliables.
    Moteur arrêté et embrayé, les pales sont repliées, finesse max
    Moteur arrêté et débrayé, les pales se déploient à partir d'une certaine vitesse et on peut récupérer un petit peu d'énergie via l'alternateur
    Le safran reste léger, la barre aussi, et le voilier ne perd pas en manoeuvrabilité.

    Il est probable que c'est le système usuel, d'ailleurs

    EDIT: [mode HS on]certains ports refusent l'entrée et les manoeuvres à la voile. J'ai pratiqué une école de voile qui rendait régulièrement furax la capitainerie et les plaisanciers "aristos": les 1st class 8 n'étaient tout simplement pas équipés de moteur, donc quand le zodiac de l'école ne pouvait remorquer les voiliers (panne ou occupé ailleurs)... [mode HS off]
    Dernière modification par Yoghourt ; 06/07/2007 à 15h43.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  29. #24
    verdifre

    Re : L'hydrolienne

    Bonsoir,
    Pour moi, en mer, soit tu as un super moteur plus un de rechange, soit il faut savoir faire sans. Je ne pense pas que cela soit le genre de systeme sur le quel on puisse compter en cas de coup dur. Deux choses sont essentielles, simplicité et fiabilité, tout le reste ce ne sont que des gadgets qui peuvent devenir dangereux. Pour recharger la batterie, les panneaux solaires sont trés bien, la batterie n'est pas vitale et les panneaux pas besoin de s'en occuper.
    Ceci dit, pour les bateaux ventouse amarés en riviere c'est surement trés bien.

    Pour des raisons évidente de sécurité, prendre un systeme qui degrade volontairement les performances du bateau me semble limite.

    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  30. Publicité
  31. #25
    quic'est

    Re : L'hydrolienne

    Citation Envoyé par verdifre Voir le message
    Bonsoir,
    Pour recharger la batterie, les panneaux solaires sont trés bien, la batterie n'est pas vitale et les panneaux pas besoin de s'en occuper.

    fred
    Oui ou une éolienne.

  32. #26
    verdifre

    Re : L'hydrolienne

    bonsoir,
    l'eolienne est bien aussi, mais elle presente quand même une sacrée trainée aerodynamique et il vaut mieux la rentrer en cas de tempete ( au moment ou tu n'as que cela à faire). je reste persuadé que les panneaux solaires restent la moins mauvaise solution.

    fred
    On ne vient pas de nulle part et il serait souhaitable qu'on n'aille pas n'importe où !

  33. #27
    r17777

    Re : L'hydrolienne

    c'est vrai que vous avez plutôt raison en ce qui concerne la fragilisation et l'inertie du safran .... bon si y'a pas de zef ... au pire un petit tr sous la coque et basta ... par contre si ça bouge .... là effectivement c'est hyper dangereux....

    bref faudrait peut être tout simplement mettre cette petite génératrice au bout d'un arbre verticale qui se relève comme un petit moteur accroché sur la paroie externe de la poupe ....

    ben tien , pendant que j'y pense ... c'est ni plus ni moin que le principe du petit moteur électrique hors bord pour la pèche en rivière ça ? mais en reversible ...

    par contre là il reste plus grand chose à breveté....

  34. #28
    polo974

    Re : L'hydrolienne

    L'hydrolienne, c'est la mise bout à bout de divers rendements pas super, donc une efficacité discutable, un peu comme le chauffage électrique même avec une PAC...

  35. #29
    bprm

    Effets sur la faune ?

    L'idée de l'hydrolienne semble intéressante, cependant, lorsque cela concerne des champs d'hydroliennes (comme on voie actuellement des champs d'éoliennes) je me demande quelles peuvent être les conséquences d'implantation des hydroliennes :
    - sur la faune marine (cétacés dont les sonars seraient troublés, etc...)
    - sur la flore (en raison de l'impact sur les courants sous marins...)

  36. #30
    polo974

    Re : Effets sur la faune ?

    Citation Envoyé par bprm Voir le message
    L'idée de l'hydrolienne semble intéressante, cependant, lorsque cela concerne des champs d'hydroliennes (comme on voie actuellement des champs d'éoliennes) je me demande quelles peuvent être les conséquences d'implantation des hydroliennes :
    - sur la faune marine (cétacés dont les sonars seraient troublés, etc...)
    - sur la flore (en raison de l'impact sur les courants sous marins...)
    En fait, ici, il était question d'une hydrolienne embarquée sur un bateau.

    Mais, parlons en:
    Les baleines "verrons" les obstacles.
    Une hélice réceptrice récupère moins de 60% de l'énergie contenue dans le flux qui la traverse. La vitesse en sortie sera réduite au tiers (si tout est parfait).
    Le site marin ne sera pas totalement barré par un champ d'hélices, donc une grande quantité du flux continuera à passer à coté. Ce n'est pas un barrage hydraulique...
    Maintenant, si on freine le flux des marrées, on va perturber la lunaison au risque de se prendre la lune sur le nez (au bout d'un temps certain)...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière