Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 47

Désherber à l'eau chaude




  1. #1
    Thalia

    Désherber à l'eau chaude

    Bonjour à tous. Pour déherber de manière écologique, on peut déhserber à l'eau chaude. Mais se balader avec sa casserole plein d'eau bouillante n'est pas très pratique, voire dangereux. Je sais qu'il existe des appareil qui permettent de désherber facilement à l'eau chaude : léger, transportable, ils disposent d'un pulvérisateur...
    Sauriez vous ou trouver ce genre d'appareil? il n'est pas disponible dans les jardineries.
    Merci d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    David7578

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par Thalia
    Bonjour à tous. Pour déherber de manière écologique, on peut déhserber à l'eau chaude. Mais se balader avec sa casserole plein d'eau bouillante n'est pas très pratique, voire dangereux. Je sais qu'il existe des appareil qui permettent de désherber facilement à l'eau chaude : léger, transportable, ils disposent d'un pulvérisateur...
    Sauriez vous ou trouver ce genre d'appareil? il n'est pas disponible dans les jardineries.
    Merci d'avance.

    Il serait envisageable d'utiliser un vaporetto ou équivalent, mais il faut un fil électrique. Et c'est écologique en local, mais tu utilises de l'électricité dont la production n'est pas écolo.
    De plus, c'est assez long de traiter une surface avec ce principe non? d'autant qu'il ne doit pas être simple de bien vérifier qu'on a pas oublié des zones.

  4. #3
    Thalia

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Alors y aurait-il une autre solution écologique?
    Il s'agit de désherber des surfaces cailloutées, des interstices de dalles, des allées de potager.
    Si ca ne tenait qu'à moi, je laisserait l'herbe pousser, mais la, il s'agit de mon papa!
    Merci pour votre aide.
    Thalia


  5. #4
    ananda

    Re : Désherber à l'eau chaude

    YO!

    JE t'ai trouvé un lien qui semble pas mal : ICI

    A tester pour connaître leur efficacité....

    Au plaisir

    Ananda
    Dernière modification par ananda ; 15/05/2006 à 16h01.

  6. #5
    Cris Yaves

    Re : Désherber à l'eau chaude

    L'eau chaude, j'ai déjà utilisé, mais évidemment pour de petit coin.
    D'expérience je peux dire que ça marche très bien sur la mousse. Par contre une plante style pissenlit à racine pivotante, a repoussé alors que je j'avais complétement cuit les feuilles.

    Mais plus je cherche plus je me dis que le plus simple est d'étaler par exemple du papier allu. Réutilisable à l'infini et à priori (mais pas testé personnellement) très efficace. Non ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    florian du 59

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par David7578
    Il serait envisageable d'utiliser un vaporetto ou équivalent, mais il faut un fil électrique. Et c'est écologique en local, mais tu utilises de l'électricité dont la production n'est pas écolo.
    La tu cherche vraiment... prendre ta voiture pour aller chercher un produits chimique qui a lui même était transporter par camion et qui va rester dans le sol c'est mieux?? faut arreter desfois si vous voulez un jour être crédibles!!

    Sinon pour cris yaves, a mon avis pour le pissenlit et toute les plantes qui ne sont pas annuelles, il faut principalement se concentré sur le bourgeon au centre. c'est de la qu'ils repartent au printemp, donc pourquoi pas une 2ième fois? puisque les racines ne sont pas détruites.
    bye
    "L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que ça le fatigue"

  9. #7
    Thalia

    Re : Désherber à l'eau chaude

    C'est vrai que c'est la meme idée qu'un vaporetto...
    ok merci à tous, et merci a ananda, pour le lien, fort intéressant!
    Thalia

  10. Publicité
  11. #8
    David7578

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par florian du 59
    La tu cherche vraiment... prendre ta voiture pour aller chercher un produits chimique qui a lui même était transporter par camion et qui va rester dans le sol c'est mieux?? faut arreter desfois si vous voulez un jour être crédibles!!

    Sinon pour cris yaves, a mon avis pour le pissenlit et toute les plantes qui ne sont pas annuelles, il faut principalement se concentré sur le bourgeon au centre. c'est de la qu'ils repartent au printemp, donc pourquoi pas une 2ième fois? puisque les racines ne sont pas détruites.
    bye
    Merci de vous calmer un peu jeune homme.
    C'est vous qui mentionnez les produits chimiques et le fait de prendre son véhicule.
    Par ailleurs je ne faisais que peser le pour et le contre d'une méthode.

    Une des solution indiquée: l'eau de cuisson des pommes de terre, me semble interressante même si je ne l'ai jamais testée puisque citadin..

    L'intérêt de cette méthode est qu'il est suffisement fréquent de manger des pommes de terre, que l'énergie de cuisson a déjà été utilisée et qu'il est dommage de se débarrasser de cette fonction utile.

    Un petit vaporisateur pour asperger, ou un appareil un peu plus grand et zou on teste

  12. #9
    crataegus

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par florian du 59
    La tu cherche vraiment... prendre ta voiture pour aller chercher un produits chimique qui a lui même était transporter par camion et qui va rester dans le sol c'est mieux?? faut arreter desfois si vous voulez un jour être crédibles!!
    Et toi tu devrais réfléchir avant de poster sur ce ton. Un des principes de protection de l'environement est de prendre en compte le plus possible d'éléments. De toute façon il n'y a pas plus de solution miracle dans ce dommaine qu'ailleur, il y a des opinions c'est tout.
    Pour ce qui est de l'électricité, si tu lis un peu ce qui a déjà été posté tu verras que pas mal de personnes considèrent que l'utiliser pour chauffer est un gachis.

    Citation Envoyé par Thalia
    Bonjour à tous. Pour déherber de manière écologique, on peut déhserber à l'eau chaude.
    Perso j'utilise mes petits bras et mes petites mains.

  13. #10
    Thalia

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par crataegus
    Perso j'utilise mes petits bras et mes petites mains.
    Oui mais la, c'est pour mon papa, qui se fait vieux!!! Mais sinon effectivement, ya pa plu efficace qu'une bonne vieille binette!

  14. #11
    ludo b

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par David7578

    Un petit vaporisateur pour asperger, ou un appareil un peu plus grand et zou on teste
    Ca ne fctionne pas au vapo.
    Tout simplement parce que pour être efficace il faut utiliser une eau à + de 80°c. Aucun vapo ne résiste à ces t° car ils sont tous en plastique, ou du moins comprennent des pièces en plastique pas du tout prévu pour ces t°.
    Et même si tu trouve un modèle qui y résiste il est plus que probable que la vaporisation entraine une chute rapide de la t°, ce qui rend le procédé totalement inefficace.
    Il faut tout simplement utiliser un arrosoir en métal, bien plus pratique et moins dangereux que la casserole.
    Ludo B
    Tournai (B)

  15. #12
    pmdec

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Bonjour,
    Il y a un système que j'ai essayé plusieurs fois (avant de "décider" de laisser pousser l'herbe ...) et qui marche très bien, pour peu que la surface ne soit pas trop grande : il suffit d'étaler une bâche en plastique transparent (genre plastique pour couler les dalles en béton : très bon marché) un jour de grand soleil. La température monte à plus de 75 sous la bâche : tout "grille", et rien de repousse pendant un bon moment. Même pas la peine d'enlever les herbes sèches, qui partent "en poussière" au bout de quelques jours.

    Bon, d'accord, le plastique n'est pas très écolo, mais le système me semble être celui qui pollue a minima ...

  16. #13
    David7578

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par ludo b
    Ca ne fctionne pas au vapo.
    Tout simplement parce que pour être efficace il faut utiliser une eau à + de 80°c. Aucun vapo ne résiste à ces t° car ils sont tous en plastique, ou du moins comprennent des pièces en plastique pas du tout prévu pour ces t°.
    Et même si tu trouve un modèle qui y résiste il est plus que probable que la vaporisation entraine une chute rapide de la t°, ce qui rend le procédé totalement inefficace.
    Il faut tout simplement utiliser un arrosoir en métal, bien plus pratique et moins dangereux que la casserole.

    Mais pourquoi un quote partiel qui oublie l'essentiel?

    Le vaporisateur ne concernait que l'eau de cuisson des pommes de terre, qu'il n'est pas utile de disperser chaude...

  17. #14
    crataegus

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par David7578
    Le vaporisateur ne concernait que l'eau de cuisson des pommes de terre, qu'il n'est pas utile de disperser chaude...
    Tu veux dire que l'action est chimique? Dans ce cas pourquoi les pommes de terre du jardin peuvent être entourées d'autres plantes? J'ai raté quelque chose ?

  18. #15
    ludo b

    Re : Désherber à l'eau chaude

    De fait on joue alors sur une action chimique liée à la teneur de l'eau en amidon et aussi (un peu) en sel.

    Mais franchement cette action n'est pas spectaculaire, contrairement à celle de l'eau chaude.

    Ma réponse se centrait sur l'usage de l'eau chaude, ce qui est en question dans le post de départ.
    Ludo B
    Tournai (B)

  19. #16
    Thalia

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par ludo b
    Ma réponse se centrait sur l'usage de l'eau chaude, ce qui est en question dans le post de départ.
    Heu... non... En fait, le probleme que j'ai, c'est que je voudrais trouver un appareil permettant de désherber d'une manière plus pratique qu'avec une casserole d'eau bouillante. Mais je vois que tout le monde utilise le système D...
    L'idée de la bâche est excellente, c'est ce qu'on fait déja pour déherber les grandes surfaces.
    Merci à tous!
    Thalia

  20. #17
    ludo b

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Donc l'intitulé choisi au départ ne revoit pas à la véritable question que tu te pose? Astucieux !
    Ludo B
    Tournai (B)

  21. #18
    LEL44

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Salut Thalia!
    le meilleur désherbent c'est le PTB!
    Prend Ta Binette!
    a bientôt!

  22. #19
    Quisit

    Re : Désherber à l'eau chaude


    très en forme ce soir LEL44 ...
    au passage tu devrais relire la discussion :
    Oui mais la, c'est pour mon papa, qui se fait vieux!!! Mais sinon effectivement, ya pa plu efficace qu'une bonne vieille binette!
    donc ton humour tombe un peu à plat... à l'avenir essaye d'être plus constructif.

  23. #20
    Np81

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Bonjour,
    Citation Envoyé par ludo b
    De fait on joue alors sur une action chimique liée à la teneur de l'eau en amidon
    Très étonné par l'action désherbante de l'amidon, je me suis renseigné sur le mode d'action. Ce n'est pas une action chimique directe de l'amidon, c'est simplement que l'amidon permet la formation d'une mousse constituée de micro-bulles d'air permettant de concentrer la chaleur plus longtemps. L'amidon favorise donc l'action de destruction des tissus végétaux par la chaleur. J'ai appris qu'on ajoutait aussi de la noix de coco pour fabriquer cette mousse.
    Citation Envoyé par ludo b
    et aussi (un peu) en sel.
    Le sel est par contre fortement déconseillé d'un point de vue écologique car sa bonne efficacité ne se limite pas qu'à tuer uniquement les mauvaises herbes !... Un remède de grand-mère à éviter donc.

  24. #21
    ludo b

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Il vous reste donc cuire les pattates sans sel.
    La faible quantité de sel(s) contenue dans cette eau de cuison ne va pas non plus ruiner le milieu sur des m2....
    Ludo B
    Tournai (B)

  25. #22
    carolacourrege

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Il existe une société française qui fabrique des machines pour désherber à eau très chaude.

    Pour l instant c est plutot réservé aux mairies ou aux viticulteurs.

    Vous pouvez aller sur leur site : www.hydrofrance.fr (page nouveautés)

    @+
    Caroline

  26. #23
    Line Llao

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Bonjour, le désherbant le plus naturel sauf carecher vapeur électrique, peut être la prolifération des essences de végétaux en osmose entre elles, aux fonctions desherbantes par leur couverture large des sols si humides et riches,. Mais si gazonnes, les sols plus esthétiques à gazons hauts et fleuris autant alpages, sauf parcelles cultivables de grande surface, plus à pailler ou labourer, le vinaigre blanc réservé aux espaces à dalles et graviers mais affecte les plantations alentours. Le paillage sur surfaces à grande échelle impossible, le labour conseillé, les lopins de surface réduite à biner, désherber à la binette mécanique.

  27. #24
    f6bes

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Citation Envoyé par Line Llao Voir le message
    Bonjour, le désherbant le plus naturel sauf carecher vapeur électrique, peut être la prolifération des essences de végétaux en osmose entre elles, aux fonctions desherbantes par leur couverture large des sols si humides et riches,. Mais si gazonnes, les sols plus esthétiques à gazons hauts et fleuris autant alpages, sauf parcelles cultivables de grande surface, plus à pailler ou labourer, le vinaigre blanc réservé aux espaces à dalles et graviers mais affecte les plantations alentours. Le paillage sur surfaces à grande échelle impossible, le labour conseillé, les lopins de surface réduite à biner, désherber à la binette mécanique.
    Bjr à toi,
    Date de la discussion INITIALE:.....2006
    Tes solutions pour désherber une allée de jardin , je suppose qu'il y a d'autres solutions. ( labour...conseillé= va faire la tete ladite allée !!)
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  28. #25
    Line Llao

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Bonjour,
    Cette discussion en effet assez ancienne, mais, l'écologie reprenant son souffle, intéressant d'échanger sur les techniques de désherbage naturel, plus que par strict emploi de Rundup, contesté aujourd'hui pour sa dangerosité. La technique du paillage sur faibles surfaces de terres cultivées, dépendant de la nature du sol, si acide, calcique, argileux, basaltique, à corriger de plantations d'espèces végétales palliatives en acidité de sols et leur PH, la nature des roches de leur sole, élémentaire dans le traitement des couches cultivables, si riches en humus, ou arides, en zone humide ou aride Méditerranéenne, leur enrichissement par méthodes de désherbage naturel, un enjeu actuel de la permaculture. Le paillage labouré donc, en saison des labours, contribue à ce renouvellement, et reconstitution des humus, le compostage dans les cultures non latifundiaires agro-alimentaires des fanes potagères, voire des champs céréaliers, autorisé, le choix dilemme résidant dans l'option pour un labour des paillages, couvrant les surfaces cultivée, permettant aux populations de lombrics, de reconstituer les humus de ces fanes (tiges, feuilles des essences végétales cultivées, laissées après récolte) épandues, ou laissées après les récoltes, ou un gazonnage des sols selon le type de culture, en vergers, sillons, surfaces intégralement utilisées en cultures, ou autre solution, labourer sans adjonction de paillage, ou encore un simple paillage si adapté au type de cultures souhaité. Ces méthodes alternées avec assolement triennal en jachères, dont parcelles laissées en friche, en repos et assimilation des fanes par le travail des populations de lombrics plus nombreux de ces fanes, de leur compostage naturel entretenant humidité des sols autorisant leur présence (protection des UV solaires, bulle humide au sol entretenant les fermentations de compostage élémentaires à la reconstitution de l'humus), et le lent travail des sols dans ce repos, méthodes des épandages des fanes accélérant l'assimilation par les sols des actions de cultures précédentes en roulement, le désherbage alors ne se nécessitant, si paillage couvrant, pour les grandes surfaces cultivables et lopins de terres. Technique encore expérimentale en écologie agricole, mais préférable aux recours à produits chimiques industriels, cancérigènes, se cumulant dans les ADN du vivant, et dans les organismes humains, animaux, végétaux, sols et eaux.

  29. #26
    Line Llao

    Re : Désherber à l'eau chaude

    http://www.monjardinenpermaculture.f...s/le-ph-du-sol
    Bonjour,
    Selon le PH du sol, la méthode employée de désherbage varie, et son traitement, ou amendement. Voir sur le lien référence ci-indiqué, les usages de palliatifs aux dénutritions, ravinements de sols, les appauvrissant les substrats en substances nutritives essentielles aux cultures, quoique ces méthodes conjuguées, restent un artifice. Les amendements et désherbages dépendant de l'usage des parcelles, des types de plantations, essences, fournissant en elles mêmes assez de matière végétale (aux ferments, biotopes à micro-faunes en cycles du vivant en auto-équilibre régulateur de la présence des essences végétales, nourries de leurs laissées, cadavres, restes organiques, et donc en bonne santé, sauf invasions de frelons asiatiques, et prédateurs en prolifération, la main humaine devant se résumer à veiller à réguler ces intrusions déséquilibrant les écosystèmes naturels, que le travail de l'homme doit se charger d'entretenir,) pour auto-entretenir jardins, terres cultivables non latifundiaires (ou déserts agro-alimentaires arides, tant exigeants en eau potable), dont le paillage en couches de strates successives par décennies, paillage annuel ré-haussant les sols au dessus du niveau de la mer et des océans, dont les eaux menacent à ce jour, d'envahir, submerger les rives et terres côtières, au point d'interroger les instances territoriales sur la nécessité de futurs polders.

  30. #27
    antek

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Le gloubiboulga compressé en pavé a une valeur informative nulle.

  31. #28
    Line Llao

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Merci pour vote réponse rapide,
    Pour quelle raison le terme employé de "Blougiboulga", sinon que a permaculture extrêmement contesté aujourd'hui, depuis l'affaire de la ZAD de NDL , la cognition se perdant, en traitements naturels des sols, autant au niveau municipal, national, que géographe, paysan, en exemple le ravinement environnemental des terres, ayant entraîné la submersion de Paris cet hiver, réactionnelle à cet sub-urbanisation désertifiant les zones humides régulatrices de la pluviométrie, capacités d'absorption des crues par les sols, bétonnés, goudronnés, le désherbage alors évidemment ne se nécessitant. Les plantations artificielles de résineux, stérilisant les sols de leurs copeaux, aiguilles, résines, aux pouvoirs désherbant puissant, cancérigène, et se substituant aux occupations des sols traditionnelles en espèces naturelles aux régions, aura désertifié les zones méridionales, causé incendies de zones forestières essentiellement composées de ces résineux (hors pins sylvestres) et raviné ces sols riches au départ cultivables ou occupés de forêts gauloises humides peuplées de chênes Verts, Kermès ou Lièges, dès l'amorce de l'aridité de ces aires plantées, la disparition des essences d'arbres tels bouleaux, hêtres, frênes, châtaigniers, saules, aura désolé les terres méditerranéennes, sur-employées en cultures viticoles, ayant raviné des trombes pluviales de dérèglement climatique causé de ces désherbages intempestifs, brûlant par voie des eaux souterraines, de nappes phréatiques imbibées de désherbants naturels et chimiques, toute végétation pis qu'au lance flamme en période caniculaire estivale, les bulles humides résistantes à cette déforestation des forêts, zones arborées (en voie d'extinction liée aux désherbants épandus en agro-agriculture) à feuillages caduques, substituées au profit de résineux à feuillages persistants, sécheresse des zones arborées, augmentée en aridité atmosphérique, des sols, et vies de micro-faunes souterraines (entretenant le meuble des sols, leur taux d'humidité nécessaire au travail et présence des populations de lombrics garantes de la fertilité des sols), accrue des complexes atomiques fortement contaminateurs en radioactivité.

  32. #29
    Line Llao

    Re : Désherber à l'eau chaude

    *Bonjour,
    Si la France risque de s'engager dans un tout nucléaire concurrentiel à celui préexistant ; si le pouvoir en décide, des monopoles de l'industrie "propre" concurrenceront hélas d'inertie les énergies vertes sans émissions polluantes ni latifundiums à huile de colza pour moteurs.Désertification, déforestation, des aires à orée des parcs éoliens invivables d'ondes sonores, électromagnétiques, aux pales hachant courants aériens, faisant fuir, exterminant flores, faunes au sols, des airs. Le bruit vibrations les éloignant ou tuant, appauvrissant les humus. Les complexes atomiques fortement contaminateurs en radioactivité, désherbant naturel planétaire radical. En conséquence des tirs de missiles, tests atomiques, déforestations intempestives mondialistes, apparition de crues, inondations earth quakes, glissements et effondrements de terrain, ouragans, hurricanes, jusqu'à une régulation des surpopulations mondiales, irrépressibles. Les missiles Escud, bombardements atomiques ayant irradié jusqu'aux écosystèmes bactériens des nuages, auront eu l'effet de "laxatifs" des réactions pluviométriques/hydrométriques des nuages, leur réaction démesurée à hauteur des dommages causés, des tirs atomiques. Causes de déforestation (l'eau chaude non nécessaire en ce cas, tant intense la désertification des zones forestières à essences à feuillages caduques persistants, et résineux, des zones humides).
    Paris à son origine, île et couronne périphérique réservée aux zones d'échanges internationaux, commerciaux, destiné à devoir abandonner son centre, épicentre, à bocages intégrés à jardins Anglais entretenus alternés avec aires urbaines parcellaires séparées de rues pavées. Sans écoute dès 1968, ces géographes Universitaires guides de nouvelles classes de géographes voire survivront en cette résolution du Dérèglement climatique prévu(e) depuis 68. Étouffés dans l’œuf encore, la planète décède de leur absence, vies perdues. Résultat, Global Warming. La centralisation aura aboutit à un Mur public sans commentaire toléré de géographes Universitaires altermondialistes écologistes en connaissance des faits depuis bien avant mai 68. Privés de subventions étatiques, ils décèdent en vagues en France, éliminés pour leurs prévisions. Les Géographes Universitaires si aptes à gérer régions en difficulté climatique, pourront s'avérer guides sérieux, professeurs écologistes de facultés, permaculture et agriculture altermondialiste seront re-enseignés à paysannerie traditionnelle et jeune en perte de ré-initiation. Les caisses de l'État vides car guerre contre-terroriste, mais les entreprises peuvent pour survivre entrer en gouvernance investisseurs dans la gestion rationnelle de l'eau, l'environnement, les éléments, Météores, agriculture saine, plantations, reforestation écologique géographe.
    Reboiser dans les zones dénudées Zones forestières à feuillages caduques aspirant en éponge végétale crues, précipitations causes d'inondations, reboiser de bocages intercalés à forêts, disposés entre cellules urbaines, réduisant couvertures béton/goudrons imperméables aux crues. Planter en amont de la ville entre Paris et source de la Seine, des haies étagées dans bocages, marais aménagés, zones forestières, entretenus de paysannerie adéquate à pâtures dans jachères à assolement triennal en orée au départ, progressivement plus avant dans les forêts.
    *Avec raison voire, l’État se désengage des investissements d'Etat dans l'agriculture du bio, si les industries de l'agriculture bio se doivent d'investir dans la production artisanale des produits agricoles, promesse incitative d'E. Macron en deal avec leur implication dans l'économie. En tant que quel type d'intermédiaire dans quelles déterminations. En tant que firmes industrielles de l'amélioration/maintien du bon état des voies de circulation des agriculteurs producteurs vers marchés de proximité du producteur au consommateur, du conditionnement rationalisé de ces produits vers consommateurs urbains, respectueux d’éthique altermondialiste écologiste.
    Ne désherber à outrance systématique, une solution première à la déforestation indirecte induite.
    Cf. : https://plus.google.com/u/0/+LineLla...ts/PWh9y3wJckr

  33. #30
    antek

    Re : Désherber à l'eau chaude

    Pitié . . . on se rend . . .

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. L'eau chaude et le calcaire
    Par Duke Alchemist dans le forum Chimie
    Réponses: 19
    Dernier message: 28/01/2018, 13h25
  2. La Z-Machine : de la glace plus chaude que de l'eau bouillante !
    Par Démostène dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/03/2007, 20h22
  3. Pas de l'eau chaude dans la journée.
    Par philippetang dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2006, 11h27
  4. l'extraction par l'eau chaude
    Par inniche dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2005, 01h13
  5. l'eau chaude et l'eau froide
    Par laurie72 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/10/2005, 15h49