Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...




  1. #1
    ecolami

    Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Bonjour,
    Infographie edifiante.
    bilan-elec-2017.jpg
    La part des investissements très couteux enlignes souterraines augment tandis que des lignes aériennes sont enlevées. La ligne souterraine coute 100 fois plus que l'aerienne. Le retrait des lignes aériennes coute aussi de l'argent... Pour RTE ce n'est pas un problème puisque la dépense est supportées par TOUS les abonnés.
    On remarque aussi l'influence du climat sur les ressources en ENR: une certaine sécheresse a diminuée les capacités de production hydroélectriques.
    La conséquence, due aussi a l'arrêt de certaines centrales atomiques (pour travaux), est une augmentation de 20,5% d'émission de CO2.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    TheBigOne

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    La conséquence, due aussi a l'arrêt de certaines centrales atomiques (pour travaux), est une augmentation de 20,5% d'émission de CO2.
    "On" nous aurait menti...?

    "On" nous avait pourtant promis, qu'à consommation stable et production en baisse (qui plus est) sur la période, le développement des énergies intermittentes que sont le solaire et l'éolien s'accompagneraient d'une baisse de nos émissions de CO2 ? Que cette baisse était l'objectif affiché de la coûteuse "transition énergétique et écologique" actuelle ??

    Or depuis 2014 la production de ces énergies n'a cessé de croître - +45% de production +47% des capacités installées - et on nous dit à présent que les émissions du système électrique français sont en hausse continue depuis trois ans ? C'est con hein...?

    http://www.rte-france.com/sites/defa...rique_2014.pdf

    http://bilan-electrique-2017.rte-fra...tion-national/

    En fait Jancovici a raison sur toute la ligne, toutes ses prévisions (qu'étaient aussi les intuitions de certains) se vérifient les unes après les autres :

    1/ Le développement des énergies intermittentes se fait (comme en Allemagne) quasi exclusivement qu'au détriment de la production nucléaire : -9% sur la même période, pendant que le thermique fossile (gaz essentiellement) voit sa production doubler, passant de 27TWh en 2014 à 54TWh en 2017 !

    2/ On ne ferme aucune capacité installée nucléaire (puisqu'on ne le peut pas) pour conserver des moyens pilotales afin de couvrir les appels de puissance exceptionnels et palier l'intemittence de production inhérente au solaire et à l'éolien,

    3/ On ne fait donc que baisser progressivement son facteur de charge en dégradant par la même - volontairement, j'insiste - les comptes de l'opérateur historique puisque lui occasionnant de moindres recettes, car dans le même temps ses frais de fonctionnement demeurent eux égaux,

    4/ Ce faisant le risque nucléaire non seulement ne baisse pas mais il augmente même proportionnellement, la situation financière de l'opérateur historique périclitant, dans une forme de suicide industriel (je pèse mes mots) méthodiquement organisé par son actionnaire majoritaire, l'Etat,

    5/ Les émissions de CO2 du système électrique français ne baissent pas, ne stagnent pas, mais augmentent, à rebours de toutes les déclarations d'intentions des imposteurs et autres incapables qui nous gouvernent,

    6/ Le prix payé par le consommateur final ne cesse lui d'augmenter.

    C'est la complète : oeuf-jambon-fromage. Qui veut bien en reprendre ?!

  4. #3
    barda

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Citation Envoyé par TheBigOne Voir le message
    "On" nous aurait menti...?

    "On" nous avait pourtant promis, qu'à consommation stable et production en baisse (qui plus est) sur la période, le développement des énergies intermittentes que sont le solaire et l'éolien s'accompagneraient d'une baisse de nos émissions de CO2 ? Que cette baisse était l'objectif affiché de la coûteuse "transition énergétique et écologique" actuelle ??

    Or depuis 2014 la production de ces énergies n'a cessé de croître - +45% de production +47% des capacités installées - et on nous dit à présent que les émissions du système électrique français sont en hausse continue depuis trois ans ? C'est con hein...?

    http://www.rte-france.com/sites/defa...rique_2014.pdf

    http://bilan-electrique-2017.rte-fra...tion-national/

    En fait Jancovici a raison sur toute la ligne, toutes ses prévisions (qu'étaient aussi les intuitions de certains) se vérifient les unes après les autres :

    1/ Le développement des énergies intermittentes se fait (comme en Allemagne) quasi exclusivement qu'au détriment de la production nucléaire : -9% sur la même période, pendant que le thermique fossile (gaz essentiellement) voit sa production doubler, passant de 27TWh en 2014 à 54TWh en 2017 !

    2/ On ne ferme aucune capacité installée nucléaire (puisqu'on ne le peut pas) pour conserver des moyens pilotales afin de couvrir les appels de puissance exceptionnels et palier l'intemittence de production inhérente au solaire et à l'éolien,

    3/ On ne fait donc que baisser progressivement son facteur de charge en dégradant par la même - volontairement, j'insiste - les comptes de l'opérateur historique puisque lui occasionnant de moindres recettes, car dans le même temps ses frais de fonctionnement demeurent eux égaux,

    4/ Ce faisant le risque nucléaire non seulement ne baisse pas mais il augmente même proportionnellement, la situation financière de l'opérateur historique périclitant, dans une forme de suicide industriel (je pèse mes mots) méthodiquement organisé par son actionnaire majoritaire, l'Etat,

    5/ Les émissions de CO2 du système électrique français ne baissent pas, ne stagnent pas, mais augmentent, à rebours de toutes les déclarations d'intentions des imposteurs et autres incapables qui nous gouvernent,

    6/ Le prix payé par le consommateur final ne cesse lui d'augmenter.

    C'est la complète : oeuf-jambon-fromage. Qui veut bien en reprendre ?!
    +++

    Hélas hélas hélas...


  5. #4
    SK69202

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Le truc que je note:

    -2857 MW thermiques fossile ont été "notablement" compensés par +2763MW d'ENR.

    On devrait voir l'efficacité du "notable", si la météo réelle de la semaine prochaine confirme celle qui est annoncée.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    TheBigOne

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Je note pour ma part que le communiqué de presse de RTE ne parle à aucun moment de l'augmentation substantielle des émissions de notre système de production électrique, mettant seulement en avant le fait que nous "battons des records" en matière de production intermittente :

    http://www.rte-france.com/sites/defa...15_02_2018.pdf

    Cet "oubli" volontaire participe clairement d'une manipulation de la presse et des journalistes très souvent inculte sur la question, comme incidemment de l'opinion publique, ce qui est absolument scandaleux sachant les déclarations d'intentions réitérées des uns et des autres à ce sujet, au regard des faits constatés qui découlent précisément des choix politiques mis en oeuvre. N'est-ce pas M. Hulot ?

    Il y a de quoi être dépité.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tilleul

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Tout ce qu'a affirmer jancovici est faux et ce bilan le prouve. EDF n'a pas été capable de faire fonctionner ses centrales vieillissante et les énergies renouvelables ont permis d éviter de faire fonctionner des centrales plus polluantes.

  9. #7
    barda

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Ce qui est surtout prouvé, c'est que quand on oblige EDF à arrêter des centrales, les EnR sont incapables de prendre le relai et que l'on revient aux centrales thermiques et aux émissions de GES...

    Remarque, on le savait déjà avec l'Allemagne....

  10. Publicité
  11. #8
    Cotissois31

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Je cherche l'écologie, l'environnement et le développement durable...
    Il n'y a pas un forum politique-energie-france-forum.com ?

  12. #9
    Tilleul

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    https://www.edf.fr/sites/default/fil...2017-cp-fr.pdf

    En France, la production nucléaire s’établit à 379,1 TWh en recul de -1,3 % (4,9 TWh) par rapport à 2016. En 2017, la production nucléaire a été affectée par des indisponibilités techniques (notamment avec les arrêts fortuits de longue durée de Flamanville 1 et Cattenom 1) et par des prolongations d’arrêts pour maintenance sur plusieurs réacteurs. La mise à l’arrêt provisoire des quatre réacteurs de Tricastin, suite à la demande de l’ASN, a également conduit à une perte de production de 6 TWh sur le dernier trimestre.
    Dire comme TheBigOne le nucléaire a vu son facteur de charge diminuer à cause des renouvelables est un mensonge.

    Les renouvelables ont parfaitement fonctionné avec un taux de fiabilité proche de 100%, tout ce qui devait être produit a été produit. 300 centrales de 5 MW tombe moins souvent en panne et avec une influence moins grande qu'une seule centrale de 1500 MW.
    Keep it in the Ground !

  13. #10
    SK69202

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    300 centrales de 5 MW tombe moins souvent en panne et avec une influence moins grande qu'une seule centrale de 1500 MW.
    Le hic que tu ne veux pas voir, c'est qu'il y a que très très rarement que tes 300 centrales sortent les 1500MW.....

    Dire comme TheBigOne le nucléaire a vu son facteur de charge diminuer à cause des renouvelables est un mensonge.
    Tant que l'achat du courant ENR sera obligatoire par rapport au courant moins cher du nucléaire ce sera vrai.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #11
    barda

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    https://www.edf.fr/sites/default/fil...2017-cp-fr.pdf



    Dire comme TheBigOne le nucléaire a vu son facteur de charge diminuer à cause des renouvelables est un mensonge.

    Les renouvelables ont parfaitement fonctionné avec un taux de fiabilité proche de 100%, tout ce qui devait être produit a été produit. 300 centrales de 5 MW tombe moins souvent en panne et avec une influence moins grande qu'une seule centrale de 1500 MW.
    On peut dire aussi que ces 300 centrales de 5 MW n'ont fonctionné que 20 % du temps (c'est leur facteur de charge) et sont restées en panne 80% de l'année; c'est beaucoup, pour un moyen "fiable"...

  15. #12
    Tilleul

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    On peut dire aussi que ces 300 centrales de 5 MW n'ont fonctionné que 20 % du temps (c'est leur facteur de charge) et sont restées en panne 80% de l'année; c'est beaucoup, pour un moyen "fiable"...
    Nouveau mensonge.

    Une éolienne produit 70% du temps avec une moyenne de production de 20% de la puissance nominale.

    Avoir une éolienne qui ne produit de l'électricité que 20% du temps à puissance maximale celà voudrait dire qu'on aurait en France que 2 mois avec un vent de force 7 et 10 mois avec strictement aucun vent... Physiquement impossible.

    Ca va être quoi la prochaine ineptie ? Il fait jour 40 jours par an en France seulement et ensuite on a 320 jours de nuit noire parce que le PV a un facteur de charge de 12% ?

    Quand est-ce que vous comprendrez que facteur de charge= nombres d'heures de fonctionnement, ça ne marche que pour les énergies fossiles ?
    Keep it in the Ground !

  16. #13
    Tilleul

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Tant que l'achat du courant ENR sera obligatoire par rapport au courant moins cher du nucléaire ce sera vrai.
    Il n'y a plus d'achat obligatoire depuis belle lurette, tout est sur appel d'offre qui sortent pour moins cher que l'électricité nucléaire.

    La baisse du nucléaire n'a rien à voir avec les EnR mais avec la libéralisation, comme EDF vend moins d'électricité ils n'ont plus besoin d'autant de centrales. La seule option pour eux c'est de vendre une partie de leur parc ou de les fermer et on sait que personne ne souhaite acheter de centrales nucléaires en fin de vie à cause des coûts de décommisionnement.
    Keep it in the Ground !

  17. #14
    JPL

    Re : Bilan de RTE FRANCE sur l'électricité, les réseaux...

    Discussion fermé pour dérive politico-économique.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Discussions similaires

  1. Question sur le reseaux France Telecom
    Par xvdrt dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 11
    Dernier message: 16/07/2017, 20h22
  2. reseaux edf en france
    Par vince6629 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/10/2011, 08h37
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 13/07/2011, 10h58
  4. Etat des lieux de production d'électricité en France :Bilan et perspective
    Par dxhalimo dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2011, 09h19
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2011, 09h18