Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 45 sur 45

Projet à coeur : reboisement




  1. #31
    Larixd

    Re : projet à coeur : reboisement

    Je suis spécialiste
    Le phénomène est en fait plus complexe :
    Dans une futaie régulière il y a l'effet "dominos".
    Dans une futaie jardinée les jeunes arbres sont plus souples que les vieux et même si les plus grands cassent la forêt est toujours présente.
    Nous parlons de la forêt gérée par l'ONF. Elle n'est pas sous-exploitée ! Tout comme il est aventureux de prétendre qu'elle est surexploitée ; elle peut l'être localement, mais pas de façon générale.
    Ce sont les massifs constitués d'une myriade de petites parcelles privées qui sont très sous-exploités.

    -----

    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  2. Publicité
  3. #32
    septentrion6891

    Re : projet à coeur : reboisement

    Citation Envoyé par DonPanic
    Ok. On prend un peu d'avance sur le réchauffement et on plante des baobabs
    Bonjour,
    Peut-être faudrait-il mettre HAARP hors d'état de nuire dans un premier temps!
    D'autre part, j'ai vu un remembrement se réaliser avec l'arasement totale de toutes les haies maillant le territoire communal = résultat changement drastique de la pluviométrie sur ces espaces !
    Plus d'orage l'été, ruissellement des eaux hivernales du au drainage des terres humides sur lesquelles stagnaient des grandes flaques avec une infiltration lente vers les nappes phréatiques.
    Et enfin, allez chercher Don José Carmen qui fait tomber la pluie en plantant des arbres dans des endroits désertiques du Mexique et qui cultive des légumes géants.

  4. #33
    hetman

    Re : projet à coeur : reboisement

    Slt,

    Désoler Larixd , je me suis mal exprimé quand je disais que j’avais lu que la foret française reculée c’était dans les postits.

    J’ai présenté l’ordonance Colbert en réponse aux gens qui disaient « retour à la forêt comme avant »

    Pour l’article L 126-1 du code rural, je n’ai jamais dit le contraire. Citation : Cet article vise justement à restreindre les boisements excessifs.

    En ce qui concerne les tempêtes, je pense que la sylviculture n’est qu’un petit facteur, le type d’enracinement, le sol, la topographie … De plus, je pense qu’au-delà d’une certaine vitesse, rien ne peut empêcher un peuplement de tomber.

    Mais c’est vrai que lors de tempête, la futaie irrégulière présente des volumes à terre moins importante que la futaie régulière monospécifique.

    Cordialement

    H.

  5. #34
    Ryuujin

    Re : projet à coeur : reboisement

    Larixd : il me semblait pourtant d'une gestion convenable de l'élancement par éclaircies permettait de réduire, voire d'éviter les chablis ?

    hetman : non, la sylviculture n'est pas un petit facteur ; c'est tout un ensemble de facteurs reliés.
    Par exemple, la densité des peuplements relève du mode de sylviculture, et la circonférence, et la hauteur des arbres en dépend ( as tu déjà vu des forêts très dense où les arbres sont hauts et fins comme des allumettes ? ils se font une course à la lumière : les fortes densités augmentent le rapport hauteur/circonférence de façon drastique ), et ce sont des facteurs très important lorsqu'il s'agit d'éviter les chablis, les chutes accidentelles d'arbres.

    En outre, un meilleur espacement ( donc une densité plus faible ) permet de limiter l'effet domino, je me trompe ?

  6. #35
    hetman

    Re : projet à coeur : reboisement

    Bonsoir,

    Il est vrai que les caractéristiques dendrométriques des peuplements est un facteur mais ce n’est pas le seul loin de la. Les facteurs d’élancement H/d sont de bons moyens pour connaître les risques mais seulement en correspondance avec d’autres critères (essences, profondeur d’enracinement…).
    D’après la loi d’Echorn, dans un peuplement monospécifique equien et pour un couvert normalement dense la hauteur ne depend que de l’age et de la fertilité et non pas de la sylviculture comme tu le prétends.

    Oui, j’ai vu des peuplements denses et je vais même ajouter qu’il possédait une stabilité étonnante par effet masse.

    Pour compléter tes dire sur les éclaircies, je pense que les éclaircies précoces réduisent les accidents mais ne permet pas de les éviter. En ce qui concerne l’espacement c’est surtout le facteur H/d qui assure la « non casse » mais pas les galettes !

    Un meilleur espacement limite l’effet domino, oui mais à la perte de l’effet masse.

    Sur le court terme éclaircie = augmentation risque
    Sur le long terme éclaircie= diminution risque

    Pour moi, la meilleure solution s’est de choisir l’essence la plus adaptée.

    cordialement
    H.

  7. #36
    Ryuujin

    Re : projet à coeur : reboisement

    D’après la loi d’Echorn, dans un peuplement monospécifique equien et pour un couvert normalement dense la hauteur ne depend que de l’age et de la fertilité et non pas de la sylviculture comme tu le prétends.
    la compétition, ça n'aurait pas une influence non négligeable en terme de croissance en hauteur aussi ?


    Oui, j’ai vu des peuplements denses et je vais même ajouter qu’il possédait une stabilité étonnante par effet masse.
    sans doute lorsque l'élancement n'est pas encore problématique, n'est-ce pas ? sinon, chablis avec de superbes effets domino...


    99 n'aurait pas par hasard prouvé que le choix de l'essence n'était pas un facteur prépondérant ?

  8. #37
    hetman

    Re : projet à coeur : reboisement

    Bonjour,

    Citation de Ryuujin :
    « la compétition, ça n'aurait pas une influence non négligeable en terme de croissance en hauteur aussi ? »
    Tout à fait la hauteur n’est le reflet que de la station, de l’age et bien entendu de l’essence mais en aucun cas de l’état de concurrence.

    Citation de Ryuujin :
    « sans doute lorsque l'élancement n'est pas encore problématique, n'est-ce pas ? sinon, chablis avec de superbes effets domino... »

    Tu parles uniquement de résineux et les feuillus ? (H/d non prouvé pour feuillus)
    L’effet domino touche donc selon toi uniquement les peuplements à H/d « problématique », Pourquoi a H/d égal pourquoi l’épicéa tombe et le sapin pectiné reste ?

    Citation de Ryuujin :
    « 99 n'aurait pas par hasard prouvé que le choix de l'essence n'était pas un facteur prépondérant ? »

    126 km/h à Dijon et Nantes, 144 km/h à Strasbourg, Chartres et Nancy, 148 km/h à Ploumanach et Troyes, 169 km/h à Paris-Montsouris et même 198 km/h à Chassiron.

    Oses tu dire que si tu avais un peuplement résineux à H/d peu élevé, il ne serait pas tomber.

    Mais un chêne et un épicéa (même en croissance libre pour avoir ton H/d « non problématique ») en comparaison et dis moi lequel résiste mieux au vent sur limon profond dépourvu de cailloux.

    Cordialement,

    H.

  9. Publicité
  10. #38
    Ryuujin

    Re : projet à coeur : reboisement

    je n'ai jamais éudié que le cas de résineux, ej suis donc un peu largué pour les feuillus.

    Tu es sûr que la conccurence n'influence pas la croissance en hauteur, et la croissance du système racinaire ?
    Cela me parait curieux ; la croissance en largeur serait la seule concernée ?

    Au passage, si tu avais des référence, cela m'intéresserait : c'est une de mes futures disciplines d'étude.


    Oses tu dire que si tu avais un peuplement résineux à H/d peu élevé, il ne serait pas tomber.
    On parle bien en terme quantitatif ?

  11. #39
    Larixd

    Re : projet à coeur : reboisement

    une gestion convenable de l'élancement par éclaircies permettait de réduire, voire d'éviter les chablis ?
    Réduire, oui. Éviter, non. Encore faut-il que l'éclaircie ait été réalisée assez (et même très) tôt, avant que les tiges n'atteignent 3m. Au-delà, effectivement, il y a concurence à la lumière les arbres et ne poussent qu'en hauteur. Il s'ensuit un peuplement de spaghettis qui se tient seul, formant une masse compacte. Si tu éclaicis alors, c'est la cata, il n'y a plus de cohésion de masse et le moindre zéphir fout tout par terre.

    l’épicéa tombe et le sapin pectiné reste ?
    L'épicéa a un enracinement superficiel alors que le pectiné a un système racinaire à pivot. Ce dernier résiste donc un peu mieux. Ensuite, il casse.

    un meilleur espacement ( donc une densité plus faible ) permet de limiter l'effet domino
    Oui, mais d'un autre côté, si la densité est trop faible, il n'y a plus d'effet écran et le vent s'engouffre dans le peuplement.

    je pense que la sylviculture n’est qu’un petit facteur
    Pour ma part je retirerais l'adjectif "petit". Mais il y a effectivement tant de paramètres et si peu (heureusement) de tempêtes qu'il est difficile d'être très objectif en la matière.

    au-delà d’une certaine vitesse, rien ne peut empêcher un peuplement de tomber.
    Évidemment !

    la meilleure solution s’est de choisir l’essence la plus adaptée.
    La plus adaptée à quoi ?
    Une essence inadaptée à la station poussera mal et sera donc moins sensible aux coups de vent (je pense par exemple au pin sylvestre sur calcaire). Mais ce n'est pas ce que recherche le propriétaire d'une forêt. Je suis partisan d'un choix d'essenceS adaptéeS à la station et d'une sylviculture également adaptée et persiste à penser que la futaie régulière n'est pas un bon choix.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  12. #40
    hetman

    Re : projet à coeur : reboisement

    Salut,
    Citation de Larixd,
    Encore faut-il que l'éclaircie ait été réalisée assez (et même très) tôt, avant que les tiges n'atteignent 3m. Au-delà, effectivement, il y a concurence à la lumière les arbres et ne poussent qu'en hauteur. Il s'ensuit un peuplement de spaghettis qui se tient seul, formant une masse compacte. Si tu éclaicis alors, c'est la cata, il n'y a plus de cohésion de masse et le moindre zéphir fout tout par terre.

    La théorie s’est beau, mais que fais-tu des peuplements en retard ?
    Sachant que les propriétaires privées n’aiment pas faire des depressages, et font généralement une première éclaircie tardive pour avoir une opération blanche.

    Citation de Larixd,
    L'épicéa a un enracinement superficiel alors que le pectiné a un système racinaire à pivot. Ce dernier résiste donc un peu mieux. Ensuite, il casse.

    Merci pour le rappel dendrologique (pourquoi ai-je comparé les 2 à ton avis ?)
    Pourquoi veux-tu tout faire tomber ou casser ? Heureusement que j’ai vu des peuplements arrivés à terme (exploitation), sinon j’aurai changé de métier ou j’aurai fini en dépression.

    Citation de Larixd,
    Oui, mais d'un autre côté, si la densité est trop faible, il n'y a plus d'effet écran et le vent s'engouffre dans le peuplement.

    C’est l’effet écran le problème ! Dans un peuplement perméable au vent, ce dernier aura une ascendance progressive, un écoulement laminaire et une subsidence progressive (en clair le vent ne fait que passer)
    Sinon, c’est turbulence !


    Citation de Larixd,

    La plus adaptée à quoi ?
    Une essence inadaptée à la station poussera mal et sera donc moins sensible aux coups de vent (je pense par exemple au pin sylvestre sur calcaire). Mais ce n'est pas ce que recherche le propriétaire d'une forêt.

    Pins sylvestre sur calcaire, j’ai déjà vu des conneries mais ça c’est fort ! vive la chlorose

    Citation de Larixd,
    Je suis partisan d'un choix d'essenceS adaptéeS à la station et d'une sylviculture également adaptée et persiste à penser que la futaie régulière n'est pas un bon choix.

    Donc le choix de l’essence est important CQFD , quel itinéraire préconises-tu ?
    Irrégulier et jardinée, combien de modèle, pour combien d’essence…de plus cela risque d’être dur à gérer, non ? et puis s’il y a des tempêtes tous les 10 ans crois tu que ta structure arrivera mieux à arriver au bout qu’en régulier.

    Si tu veux faire du T.S.F., il va falloir téléphoner rapidement à tout ce qui font de la conversio pour leur dire que l’on retourne sur du T.S.F.

    Où alors fait de la courte révolution de taillis pour le marché bois de feu et plaquette énergie

    Cordialement,

    H.

  13. #41
    trigger_hippie

    Re : Projet à coeur : reboisement

    Bonjour,

    Je me permet de refaire une apparition sur le sujet "de depart" à savoir le reboisement en france.
    Apparement d'apres bon nombre d'entre vous j'ai constaté qu'il etait disons presque stupide de boiser/reboiser en france parceque la surface des forets francaises est redevenue comme au moyen age, patati patata, en gros les "quotas" francais sont atteints, donc "pas besoin.".

    Bon, précisant quand meme que je ne me considere pas du tout expert en la matière, il y a cependant certaines choses que je n'arrive pas à comprendre...

    J'imagine que a peu pres tout le monde ici présent est surement conscient que les quelques "poumons" de la planete (canada, brésil entre autres) font qu'on arrive a respirer correctement, et pas seulement nous d'ailleurs.

    Le phenomene de secheresse chronique dont souffre la france (pour ne parler que d'elle) développe depuis récemment des "micro déserts", des zones de steppe plus étendues et facilite considerablement les departs de feu de foret (à la joie de certains pyromanes), de ce fait chaque année des quantités d'hectares de plus en plus importants partent en fumée.

    Serait-ce donc parceque "la france a ses quotas de foret" qu'il serait stupide de boiser? si ces pays a tres forte concentration de végétation décidaient un beau jour de raser des milliers d'hectares parceque "yen a suffisament", que ce soit pour l'urbanisation, l'industrie du bois ou autre?

    Je pense que l'ecosysteme terrestre est mondial, et que c'est grace a certains pays qui compensent l'insouciance d'autres pays qu'on est pas en cas de crise majeur sur le plan environnemental.

    Ne devrait on pas compenser la pollution mondiale générée de plus en plus importante tout en continuant de se battre?

    Amicalement,

  14. #42
    Larixd

    Re : Projet à coeur : reboisement

    Citation Envoyé par trigger_hippie Voir le message
    J'imagine que a peu pres tout le monde ici présent est surement conscient que les quelques "poumons" de la planete (canada, brésil entre autres) font qu'on arrive a respirer correctement, et pas seulement nous d'ailleurs.
    Idée reçue. Les forêts rejettent (à très peu de chose près) la même quantité de carbone, par la respiration nocturne et le pourrissement des bois morts, qu'elles en absorbent en respiration diurne et élaboration de bois. Ce ne sont donc pas les poumons de la terre et les médiatiques "puits de carbone" sont de la supercherie. Par contre elles ont une influence sur le climat. Influence d'autant plus forte qu'elles sont grandes. Ce sont donc, au niveau de la régulation du climat mondial, les immenses forêts (Amazonie, Indonésie...) qu'il est capital de préserver. Reboiser ailleurs n'arrangerait rien.
    Les vrais régulateurs de carbone sont le plancton qui stocke en se transformant en pétrole au fond des mers et le corail qui, lui, l'engrange sous forme de calcaire (quoique là j'avoue avoir des doutes puisque la fomule de la calcite est CaCO3, donc trois atomes d'oxygène stockés pour un de carbone, mais je ne suis ni géologue ni chimiste).
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  15. #43
    trigger_hippie

    Re : Projet à coeur : reboisement

    Tiens donc, les arbres ne rejettent pas d'oxygene au final...... je m'en vais de ce pas le placarder en gras noir sur blanc dans toute les rues de ma ville....!

  16. #44
    Larixd

    Re : Projet à coeur : reboisement

    Un arbre, pris individuellment et de son vivant, produit de l'oxygène. Mort il produit du CO2.
    Une forêt n'a un bilan O2 positif que durant sa période de croissance, soit, grosso-modo, 1 siècle. En utilisant le bois dans la construction, tu peux doubler cette durée (les charpentes, les meubles, ne durent pas éternellement). Au-delà le bilan retombe à zéro. Seule la "fabrication" de charbon permet d'obtenir un bilan positif durable. À condition de ne pas le brûler !
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  17. #45
    Ryuujin

    Re : Projet à coeur : reboisement

    Citation Envoyé par trigger_hippie Voir le message
    Tiens donc, les arbres ne rejettent pas d'oxygene au final...... je m'en vais de ce pas le placarder en gras noir sur blanc dans toute les rues de ma ville....!
    si tu en as le courage, n'hésite pas : ce ne serait pas du luxe. Les idées reçues ont malheureusement la vie dure.

Sur le même thème :

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. le coeur
    Par Pug dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/04/2007, 01h34
  2. Coeur
    Par 1685 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/01/2007, 11h10
  3. un projet qui me tient à coeur
    Par frenchy dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/08/2006, 08h47