Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Relativisme Théorique



  1. #1
    Galuel

    Relativisme Théorique


    ------

    Bonjour à tous,

    Est-ce qu'on ne peut pas considérer, qu'étant donné un ensemble phénomènal donné, il soit nécessaire de prendre en compte qu'il existe plusieurs théories prédictives équivalentes ?

    Des théories dont la description phénoménale serait relative, mais dont la qualité de prédiction ne pourrait pas être départagée.

    Abandonner en quelque sorte une vision autour de théories consensuelles pour découvrir des théories où la description phénomènale est relative.

    On peut remarquer que souvent par exemple des physiciens en décomposant les données mathématiques d'un théorie, extraient parfois du "sens physique" à des éléments de calcul. Ce faisant ils interprètent les phénomènes sous un angle différent, relatif.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    gatsu

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par Galuel Voir le message
    Bonjour à tous,

    Est-ce qu'on ne peut pas considérer, qu'étant donné un ensemble phénomènal donné, il soit nécessaire de prendre en compte qu'il existe plusieurs théories prédictives équivalentes ?

    Des théories dont la description phénoménale serait relative, mais dont la qualité de prédiction ne pourrait pas être départagée.

    Abandonner en quelque sorte une vision autour de théories consensuelles pour découvrir des théories où la description phénomènale est relative.

    On peut remarquer que souvent par exemple des physiciens en décomposant les données mathématiques d'un théorie, extraient parfois du "sens physique" à des éléments de calcul. Ce faisant ils interprètent les phénomènes sous un angle différent, relatif.
    C'est une question de physique ou de philo ?

  4. #3
    Karibou Blanc

    Re : Relativisme Théorique

    Est-ce qu'on ne peut pas considérer, qu'étant donné un ensemble phénomènal donné, il soit nécessaire de prendre en compte qu'il existe plusieurs théories prédictives équivalentes ?
    Bien qu'ils existent différents modèles (ce mot est dans ce cas plus approprié que théorie) qui, et ce dans un certain degré de précision fini, font les mêmes prédictions, je ne pense pas qu'il soit nécessaire (d'un point de vue physique) de les considérer tous.
    C'est simplement utile en pratique lorsqu'on ne peut pas (ou plutot sait pas) calculer dans un modèle, ainsi on essaie de calculer dans l'autre, et au final on sait que pour la précision qu'on s'est fixée, les résultats seront identiques.

    Des théories dont la description phénoménale serait relative, mais dont la qualité de prédiction ne pourrait pas être départagée.
    Il existe une seule théorie qui rend compte de tous (ou d'un ensemble fini) de phénomènes à un degré de précision infinie. C'est il y a plusieurs alors elles sont nécessairement "strictement" identiques. Dans l'absolu des théories différentes prédiront toujours des résultats différents pour au moins un phénomène physique.
    Abandonner en quelque sorte une vision autour de théories consensuelles pour découvrir des théories où la description phénomènale est relative.
    ca par contre c'est du branlage de nouilles cérébrales...sans intéret physique.
    Well, life is tough and then you graduate !

  5. #4
    Thwarn

    Re : Relativisme Théorique

    On pourrait plutot parler de formalismes differents, par exemple les mecaniques newtonienne et lagrangienne, qui partent de postulats differents (loi de Newton et principe de moindre action) pour la meme description physique (et surtout les memes resultats).

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gwyddon

    Re : Relativisme Théorique


    J'ai déplacé la discussion en épistémologie.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  8. #6
    Galuel

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par Thwarn Voir le message
    On pourrait plutot parler de formalismes differents, par exemple les mecaniques newtonienne et lagrangienne, qui partent de postulats differents (loi de Newton et principe de moindre action) pour la meme description physique (et surtout les memes resultats).
    Je veux parler de théories dont la base phénomènale descriptive et prédictive sont différentes quoique compatibles.

    En clair, je ne suis pas obligé d'approcher le monde par une approche atomiste, je peux le faire par une approche par champs, par métrons, ou tout autre système conceptuel.

    Définissant la base de l'approche j'en déduis des prédictions de même nature.

  9. Publicité
  10. #7
    Matmat

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par Galuel Voir le message
    Je veux parler de théories dont la base phénomènale descriptive et prédictive sont différentes quoique compatibles.
    Mais comment , "à bases phénoménales et prédictive différentes" , vérifier la compatibilté de deux théories ... Une troisième théorie ?

  11. #8
    Galuel

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par Matmat Voir le message
    Mais comment , "à bases phénoménales et prédictive différentes" , vérifier la compatibilté de deux théories ... Une troisième théorie ?
    Doivent-elles être compatibles ? Peut-on imaginer deux théories à bases phénoménales et prédictives différentes qui soient équivalentes en terme de qualité sans pour autant être compatibles ? Pourquoi devraient-elles être compatibles ?

    Il peut se passer quelque chose dans l'une, quand dans l'autre il se passe rien du tout.

  12. #9
    PopolAuQuébec

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par Galuel Voir le message
    Je veux parler de théories dont la base phénomènale descriptive et prédictive sont différentes quoique compatibles.

    En clair, je ne suis pas obligé d'approcher le monde par une approche atomiste, je peux le faire par une approche par champs, par métrons, ou tout autre système conceptuel.

    Définissant la base de l'approche j'en déduis des prédictions de même nature.
    Est-ce que tu parles de théories ayant des bases conceptuelles différentes et menant aux mêmes prédictions pour l'ensemble des phénomènes observés à une époque donnée, mais qui font des prédictions différentes sur certaines situations non encore observées ?

  13. #10
    invité576543
    Invité

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par PopolAuQuébec Voir le message
    Est-ce que tu parles de théories ayant des bases conceptuelles différentes et menant aux mêmes prédictions pour l'ensemble des phénomènes observés à une époque donnée, mais qui font des prédictions différentes sur certaines situations non encore observées ?
    Et si ce n'est pas ça, alors comment détermine-t-on si deux "théories" sont différentes ou non? Je n'imagine pas que le choix de vocabulaire, ou du signe de la charge de l'électron par exemple amènent des différences pertinentes. Quelles pourraient être les différences pertinentes, si ce n'est pas celles du type décrit par Popol?

    Cordialement,

  14. #11
    Galuel

    Re : Relativisme Théorique

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Et si ce n'est pas ça, alors comment détermine-t-on si deux "théories" sont différentes ou non? Je n'imagine pas que le choix de vocabulaire, ou du signe de la charge de l'électron par exemple amènent des différences pertinentes. Quelles pourraient être les différences pertinentes, si ce n'est pas celles du type décrit par Popol?

    Cordialement,
    Ce n'est effectivement pas ça. Pour des phénomènes non encore observés ils ne le seraient pas selon toutes les théories connues. Alors des phénomènes non encore observés selon toutes les théories connues, peuvent être inclus dans des nouvelles théories équivalentes, il s'agit alors d'une extension (comme la RG étend Newton).

    Il s'agit bien de bases conceptuelles différentes. L'approche atomiste justement permet de définir l'électron, ou l'approche par champ le champ électronique, mais dans ces cas on voit que les concepts de base sont quand même relativement proche, il y a un lien entre les concepts de champ électronique et d'électron au plan atomiste.

    Pour faire large, disons qu'on approche d'un côté le monde par une approche uniquement ondulatoire, et de l'autre par une approche uniquement corpusculaire.

    Dans un cas on a par exemple une onde sinusoïdale qui se déploie sur l'eau, imaginons qu'elle soit stable dans le temps, alors elle ne bouge pas, le monde est comme figé. Dans l'autre cas on a des particules qui bougent de haut en bas, sur les côtés, et se percutent de proche en proche.

    Dans ces deux approches on a des concepts et des prédictions phénoménales et sensiblement différents.

    Ce cas est assez bien connu, assez bien balisé. Mais on peut imaginer des bases conceptuelles encore différentes de celles d'ondes et de corpuscules, pourquoi s'arrêter à ces notions là ?

    Est-ce qu'il ne suffit pas qu'on s'accorde consensuellement sur une base phénoménale descriptive commune pour bâtir une théorie prédictive consensuelle ?

    Est-ce que la physique est alors uniquement un ensemble théorique basé sur des bases phénoménales consensuelles prédéfinies, ou peut-elle étendre son savoir méta conceptuel à des approches sensiblement différentes, où par exemple le monde serait approché via une notion quelconque.

Discussions similaires

  1. chimie théorique
    Par zerrou dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/08/2007, 18h31
  2. débit théorique dr wi-fi
    Par Obi_Esmel dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/07/2007, 01h57
  3. M2 physique théorique
    Par gatsu dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/12/2005, 11h57
  4. Chimie théorique.
    Par ferji dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/09/2005, 11h21
  5. le relativisme
    Par yonyon dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/10/2004, 11h30